Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de scheherazade : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
Jeux de glace Jeux de glace
Pauline Libersart   
Léger et frais : Après la cérémonie d’ouverture de la troisième édition des World Ice Games qui regroupe exclusivement les sports sur glace, Justin s’est vu remettre par une lugeuse slovaque une clé de chambre afin qu’il la rejoigne mais il se trompe de porte et se retrouve en pleine nuit nu devant Solène qui contre toute attente lui ouvre son lit pour une nuit torride sans échanger leur identité. Justin est capitaine de l’équipe canadienne de hockey sur glace, favorite pour la médaille d’or et Solène est une patineuse artistique française qui compte bien gagner également l’or. Le lendemain, chacun pense à l’autre et ce qui devait être une nuit unique se transforme en une relation particulière pendant la compétition… Une histoire sympa avec un couple attachant sans drame ou passé sombre qui nous fait passer un bon moment. C’est léger, frais, drôle et très sensuel.

par Folize
Between Breaths, Tome 3 : Whisper to Me Between Breaths, Tome 3 : Whisper to Me
Christina Lee   
Nous retrouvons Rachel après l'histoire de ses deux amies, Ella et Avery. Cette romance tourne surtout sur la recherche de sa propre identité de ses désirs.

Quatre ans plus tôt, Rachel est son petit copain, ont un accident de moto, il la quitte pendant sa convalescence à l'hôpital. De retour pour les vacances dans sa ville natale, elle séjourne chez sa meilleure amie Dakota. Elle peut enfin être elle-même, puisque c'est une personne différente à l'université, une femme plus audacieuse et libérée. Au contact de Kai, le frère de Dakota, réveille en elle des idées inconvenantes, des sentiments profonds, mais comment ne pas dépasser la limite et ne pas détruire leur amitié.
Tout juste rentré d'Amsterdam, Kai retrouve Rachel, celle dont il a fuit ses sentiments depuis trois ans. Il va lui offrir l'échappatoire dont elle a besoin, qui a en subir les conséquences. Mais juste à quel point ?

Rachel est étudiante pour devenir expert-comptable. Elle a gardé des marques physiques de son accident, des cicatrices, mais aussi émotionnelles. Elle apprécie la gente masculine et en profite au maximum pour se détendre, mais jamais rien de plus. Les hommes les plus importants de sa vie, l'ont quittés un jour ou l'autre, son père, son petit-ami et Kai, la seul solution pour ne plus souffrir, ne pas s'attacher.
Kai Nakos est musicien, il joue un peu de tout avec une nette préférence pour la contrebasse.Il est aussi le cousin de Nate (Tome 4 Promise). Il cache ses sentiments derrière la défoncé, les piercings et les filles. Il a un cœur énorme, et est altruiste.

La narration est en alternance entre le point de vue de Rachel et de Kai. Le changement est introduit par leurs prénoms en début de chapitre. La plume est fluide et facile à lire, malgré quelques longueurs et répétitions dans certains propos.
L'intrigue est loin d'être innovante, ni vraiment palpitante, malgré tout le lecteur s'attache aux personnages et à leur histoire, jusqu'à en vouloir plus.
Après un cœur brisé, une déception et la rééducation, Rachel se livre à un combat pour retrouver l'usage de ces membres, mais aussi une seconde chance, une seconde vie. Ses deux modes vont se croiser, la fac et son chez-soi, les mensonges vont faire surface, sa nouvelle personnalité inventée pour fuir la réalité.
Kai n'a jamais su trouver sa place dans sa famille. Il doute de lui, que ses sentiments puissent être réciproque. Chacun joue un rôle de remède pour l'autre, ils se reposent tous deux sur l'autre. Ils sont très complémentaire.

Deux jeunes gens qui ont abandonnés leur foyer, ont fui quelque chose, sont enfin de retour pour tracer leur voie, rechercher leur véritable identité. Une belle histoire de sentiments, d'amitié et de loyauté. La plume est plaisante, les personnages attachants, un manque de piquant et de nouveauté se laissent ressentir, la lecture reste néanmoins sympathique.

Je remercie Hachette BMR et à Netgalley pour ce service-presse !

par Matoline
Shannara, Tome 3 : L'enchantement de Shannara Shannara, Tome 3 : L'enchantement de Shannara
Terry Brooks   
Le troisième tome du cycle. En core de nouveaux personnages, mais toujours la même famille et Alanor qui survit à travers les âges.

par Aeryn
Shannara, Tome 1 : L'Epée de Shannara Shannara, Tome 1 : L'Epée de Shannara
Terry Brooks   
Je suis arrivée au livre Morgawr et je ne me lasse pas de cette série de livres depuis l'épée de shannara, j'espère que l'on pourra voir l'adaptation que prépare mtv en Amérique
J'en suis au 10ème de cette série sans compter le préquelle
Et je suis déterminée à continuer j'ai déjà acheté les suivants
Ceux qui ont adoré le seigneur des anneaux vont aussi adorer cette série

What Light What Light
Jay Asher   
Ce commentaire est également disponible surmon blog : https://latueusefictive.blogspot.fr !

[spoiler]Ayant lu Thirteen Reasons Why du même auteur, j'ai été un peu excitée de commencer ma lecture, surtout que j'avais entendu beaucoup de bien au sujet de ce bouquin. Et puis cette couverture magnifique nous donne envie de présager que le contenu sera tout aussi beau. J'ai donc commencée à lire avec beaucoup trop d'espérances, ce qui a été mon erreur puisqu'à la finalité, je m'en suis retrouvée déçue. Ne vous détrompez pas, l'histoire est bonne, mignonne même, mais elle ressemble à n'importe quelle histoire d'amour que l'on peut retrouver dans les films de Noël. La fille qui se retrouve dans une autre ville pour une certaine raison, qui fait une rencontre inattendue avec un garçon, pour lequel elle tombe de suite sous le charme, le garçon en question à un certain problème, elle l'aide, ils tombent inévitablement amoureux l'un de l'autre et ainsi de suite. Alors au bout d'un moment, quand toutes les romances de Noël ressemblent à ça, on se retrouve très vite lassée et on ne peut plus vraiment les apprécier. Cela a été le cas avec What Light.

Mais comme je l'ai dis, le livre reste bon. La plume de Jay Asher est plutôt simple mais appréciable et la romance qu'il a crée entre Sierra et Caleb est sûrement capable de faire rêver les éternelles romantiques (ce que je ne suis malheureusement, ou heureusement, pas), et l'ambiance du tome est telle qu'on se laisse facilement embarquer. Enfin je pense que lire ce livre en été casserait tout le mythe haha. Bref. Si j'ai un point négatif à mentionner par contre, c'est à propos du passé de Caleb. Dans le résumé et dans le livre, il est dit que Caleb a fait une erreur monumentale et qu'il le paie depuis. Hors, à part une rumeur sur son dos et son ancien meilleur ami qui n'a plus le droit de le voir car ses parents ne veulent pas qu'il approche Caleb, je ne vois pas vraiment en quoi il le "paye". Je m'attendais genre à ce qu'il ne puisse pas entrer dans un lieu sans que tout le monde ne le regarde et murmure sur son passage, ou encore que son truck aurait été en permanence tagué et ainsi de suite.

A la finalité, son erreur n'est mentionné que durant certaines scènes mais il n'y a pas de vraie conséquence à ce qu'il a fait. C'est dommage je trouve car cela aurait pu donner un peu plus de profondeur émotionnelle au bouquin et aurait permi à l'auteur de faire de Sierra un véritable support mental pour Caleb, ce qui aurait donc rendu leur relations encore plus profonde et "réelle". Ce que je trouve dommage aussi, c'est que nous n'avons pas eu d'épilogue durant lequel on aurait vu Caleb venir dans l'Oregon pour la danse à laquelle il a été invité par Sierra. Au moins on aurait su que leur relation allait très bien. Mais au lieu de ça, on reste dans le flou. Se revoient-ils après la fin du bouquin ? Est-ce qu'ils se rendent visite durant les vacances ou attendent-ils Noël pour se revoir ? Et est-ce que la famille de Sierra à décider de continuer leur petite entreprise de vente familiale ? On a beaucoup de questionnement et pas beaucoup de réponse. C'est dommage.[/spoiler]

par Amnasya
Une lueur d'espoir Une lueur d'espoir
K. A. Tucker   
Lorsque j'ai reçu ce roman jeudi, je savais qu'il n'allait pas faire long feu. Pourtant c'est une belle brique, mais j'étais tellement impatiente de découvrir le nouveau roman de,K. A. Tucker (auteure de la série Ten Tiny Breaths : Respire, Mentir, Saisir) que je l'ai commencé le soir-même. Et j'ai tellement aimé que je l'ai terminé samedi matin au réveil, alors qu'il fait 596 pages. C'est dire à quel point je l'ai aimé : il ne m'a fallu qu'un peu plus de 24 heures pour terminer cette belle brique !

Comme pour sa première série j'étais complètement sous le charme de l'auteure. Si pour Mentir, j'étais fan des personnages et des rebondissements.. Ici c'est bien plus que ça. J'ai aimé à un niveau plus profond et plus intense, plus profondément.

L'histoire n'a rien de vraiment original. C'est une sorte de New Adult Conte de Fée, et évidemment, très vite j'avais compris comment ça allait se terminer, mais c'était tellement bien écrit, tellement choupi, mignon, tendre, plein d'émotions que je ne pouvais pas lâcher le livre.. Evidemment j'ai du m'arrêter pour dormir et penser que j'avais une vie aussi.. mais dès que je pouvais me remettre dans ma lecture, je me jetais dessus. D'ailleurs j'ai passé 2 nuits dessus.. Je m'endormais, je me réveillais, je le prenais en main.. je me rendormais, me réveillais.. bref, vous voyez quoi.. J'étais accro à Brett mais surtout, à Cath et sa fille.. Et tous les personnages en fait.

D'ailleurs parlons-en des personnages. Quand je dis que j'étais sous le charme de l'auteure, je parle bien évidemment de sa plume. On pourrait croire que 600 pages pour une romance, c'est beaucoup. Et c'est vrai que par moment, je trouvais le temps long car la romance met tout se temps à arriver (mais ça, je vais y revenir plus tard).. mais en fait, l'auteure a su doser tout comme il fallait pour qu'on comprenne vraiment nos personnages. J'ai adoré tous les personnages car on a vraiment appris à les connaître. Chacun était bien présent, chacun avait un vrai rôle, ce n'était pas juste pour meubler. J'ai adoré Lou par exemple, qui me faisait penser à la Marraine la Bonne fée de Cendrillon.. Ses rapports avec la mère de Cath aussi.. Les parents de Brett, Jack aussi, le frère de Cath.. Bref, je ne vais pas tous vous les citer, vous avez compris l'idée je pense.

Lorsque je dis que par moments, je trouvais le temps long, je souhaite apporter une précision. J'ai l'habitude de lire de la romance pour la romance. Le truc qui m’intéresse surtout c'est d'abord la rencontre avec le personnage masculin, et j'attends ensuite avec impatience qu'ils s'avouent enfin leur attirance, ou mieux : leur amour.
Quand il s'agit d'un livre de 400 pages, ca va généralement assez vite, parfois trop vite, parfois ça prend juste le temps qu'il faut.
Le truc, c'est qu'ici, on a 600 pages, et ils mettent déjà assez de temps à se rencontrer pour de bon.. puis ensuite, la romance se plante tout en douceur.. du coup, j'avais tendance à dire: "pfiou, c'est bon là ?? elle va se bouger oui?". Mais en fait, avec le recul, j'ai adoré toute cette lenteur :

Je m'explique : Avant de tomber amoureuse, Cath doit se reconstruire, reprendre confiance en elle, et aux autres. Et j'ai encore une fois adoré la plume de K. A. Tucker : elle n'a pas cherché à nous lancer directement dans le présent de Cath. Dans ce roman, on apprend autant du passé de Cath, que du présent. On ne devine pas son passé. On le vit aussi.. Je crois que c'est le New Adult le plus abouti, le plus structuré, le plus complet que j'ai dû lire depuis 3 ans.

En fait, je ne sais pas si j'arrive à vous expliquer vraiment à quel point j'ai adoré la façon dont l'histoire nous est raconté. C'est simplement beau. Il ne s'agit pas que d'une romance. Il est question de seconde chance, de pardon, je prise de risque. Brett, le personnage masculin n'est pas là comme le sauveur, comme on a l'habitude de voir dans les romances. Non, ici j'ai trouvé que c'était Cath qui se sauvait elle-même. Elle a beaucoup hésité, et j'ai adoré le fait que Brett la laisse venir à elle. qu'il ne la pousse pas à bout. Et tout les rapports entre parents, enfants, frères et sœurs.. Mère fille, le pardon, les explications, les moments de remise en question..

Pour conclure je dirais que ce n'est pas un coup de cœur dans le sens : j'ai rie, j'ai sourie, j'ai pleuré, je suis tombée amoureuse de Brett.. Mais plutôt un coup de cœur pour l'histoire de Cath, pour les questions que l'auteure m'a fait me poser durant ma lecture.. pour l'espoir et le rêve que j'ai ressenti en me donnant envie d'être à la place de Cath.
Quand je termine un New Adult, ou même un roman quel qu'il soit, je cherche juste à tomber amoureuse du mec. C'est lui pour moi qui est le personnage principal.. La fille en général, est juste là pour faire ressortir la personnalité du perso masculin.. Mais ici, c'est Cath et sa fille qui sont les personnages principaux. Elles ont littéralement soufflé le beau rôle à Brett (même si, quand-même, je vous rassure, je suis bien tombée amoureuse de Brett, qui est juste parfait, jusqu'à la dernière page.)
http://lafouinotheque.blogspot.fr/2018/01/une-lueur-despoir-k-tucker.html
La Petite Saison, Tome 1 : Une débutante à sa merci La Petite Saison, Tome 1 : Une débutante à sa merci
Kasey Michaels   
À la demande de sa tante, Gabe accepte d'être le chaperon lors de la saison de Théa, la fille illégitime de son ennemi à qui il voue une haine et dont il espère se venger car ce dernier à failli causé sa mort et celle de ses amis pendant la guerre. Y parviendra-t-il ? Quel sera le rôle de Théa dans cette histoire ?

Au début au vu de l'époque, j'ai cru avoir affaire à une jeune femme qui se plie au code de la bonne société de l'époque sans jamais rechigner et ben non, j'ai découvert que notre héroïne à un caractère bien trempé tout en se pliant aux codes de la société de l'époque. Je me suis très vite attaché à cette héroïne qui est touchante, stupéfiante et étonnante, puis la voir connaître ses premiers émois au contact de Gabe était un pur régale même si je me suis demandé qui serait le premier à craquer et si la vengeance de Gabe allait prendre le dessus au risque de perdre la confiance définitivement de Théa. Gabe, m'a beaucoup impressionné, de part son caractère qui au début, j'ai bien cru avoir affaire à un homme aigri, avide de vengeance et prêt à tous pour cela, eh ben non, j'ai découvert un homme loyal, réfléchi qui ne fonce pas tête baissée et qui prend peu à peu conscience que notre héroïne représente pour lui. Mais n'est ce pas trop tard ?

Une romance histoire qui m'a ému, transporté, fait passé un très bon moment de lecture.

Shannara, Tome 2 : Les Pierres elfiques de Shannara Shannara, Tome 2 : Les Pierres elfiques de Shannara
Terry Brooks   
(Beurk! elle est moche cette couverture! ce n'est celle que j'ai entre les mains) bref, passons...
Ce tome 2 je l'ai tout simplement dévoré. N'ayant pas aimé le tome 1 j'ai eu peur que le tome 2 le suive mais je me suis dis "ayant commencé l'épopée de Shannara, autant la continuer et la finir". Les personnages sont hyper attachants et le lien qui se créé entre les deux principaux est beau (même si la fin n'est pas si joyeuse). Les démons qui sortent de la barrière érigée pour protégé les elfes sont très bien recherchés, surtout le métamorphe, j'ai adoré! Tout le livre est très prenant. Losqu'on voit le nombre de chapitres on se dit "wooooh ça va être long!" (54 chapitres) mais finalement ils sont assez courts et coulent tout seuls ^^
Enfin, en résumé un tome 2 à vivement conseiller pour ceux qui aiment les elfes, les nains et tous les petits êtres dotés de magie =)

par just2iine
Shannara, préquelle : Le Premier Roi de Shannara Shannara, préquelle : Le Premier Roi de Shannara
Terry Brooks   
http://sanouplaiit.skyrock.com/3155329370-Le-Premier-Roi-de-Shannara-La-Prequelle-de-la-Trilogie-de-Shannara.html

J'ai commencé ce livre sur les conseils de ma partenaire et amie Justine, blogueuse sur Lire-une-passion. D'ailleurs, je te remercie de m'avoir poussée à le lire, je ne suis pas du tout déçue du voyage !
Je ne lis pas beaucoup de fantasy, il est vrai, parce que c'est un genre que je trouve complexe, et qu'il est rare que je me trouve en phase avec l'auteur. Le Trône de Fer, par exemple, a été une quasi-torture pour moi. Bon enfin bref, passons.

Dès les premiers chapitres, même le premier chapitre, pour être honnête, j'ai senti que ça allait me plaire. C'est souvent ainsi, avec les livres, vous avez des ressentis dès les premières pages, voire même les premières lignes.
J'ai découvert une plume facile, assez légère, avec un narrateur qui essaie de raconter son histoire sans s'impliquer, mais qui parfois se permet des petites remarques, par-ci par-là, et on se demande sur l'instant si c'est la pensée d'un personnage ou de l'auteur, justement. Néanmoins, c'est quelque chose que j'apprécie ! Cela m'a aidée à me plonger dans cet univers inconnu.

Inconnu ? Pas tant que cela, au fond. Pourquoi ? Parce que j'ai rencontré des trolls, des gnomes, des nains, des elfes, des humains, enfin bref, des types de personnages que l'on rencontre souvent dans la fantasy. Ça m'a beaucoup plus ! Parce que même si les descriptions n'étaient pas légions, pour une fois, et ouf, d'ailleurs, j'ai pu facilement me représenter les paysages, ainsi que les personnages.

D'ailleurs, en parlant de personnages, je dois avouer aussi qu'ils avaient des personnalités qui m'ont beaucoup plus. Il y a pas mal de personnages, il est vrai, mais comme dans toute fantasy, après tout. Je n'ai eu aucun mal à les différencier, du tout du tout, et j'ai pris beaucoup de plaisir à évoluer au fur et à mesure avec eux, séparément, ou ensemble.
Parce que oui, nos personnages ne voyagent pas tout le temps ensemble. Ils sont obligés parfois de se scinder, pour accomplir la mission qui leur est confiée.

En tête de file se trouve Bremen, un vieux druide qui combat pour le bien, pour la survie des Races, afin que le Roi-Sorcier Brona n'accède pas au pouvoir. Je l'ai beaucoup aimé. On voyait souvent sa coquille, sa forme charnelle, physique, se disloquer, on apercevait les ravages du temps et des souffrances en lui, mais sa détermination, les buts qu'il se fixait, son âme, en quelque sorte, empêchaient qu'il arrête. Il pourrait être un modèle pour beaucoup ! Marginal, certes, mais pour le bien, et sage, avec ça !
Nous avions aussi Kinson et Mareth, qui accompagnèrent Bremen quasiment tout le livre. Lui, le frontalier qui ne dit pas grand-chose, mais qui n'en pense pas moins, et elle, jeune guérisseuse avec de lourds secrets. J'ai aimé les liens qui se sont tissés dans le trio.
Après, et je m'arrêterai sans doute ici pour ne pas compliquer ou spoiler, nous avions deux autres druides : un elfe, Tay, et un nain, Risca, tous deux avec des caractères totalement différents, mais fichtre, je les ai beaucoup aimés aussi ! Risca est tout à fait à l'image qu'on peut se faire des nains, et j'aime bien les nains, en fait xD Tay est mûr, réfléchi, et il est prêt à donner sa vie pour sa mission.
Il y a plein d'autres personnages sympathiques, mais je vous laisserai les découvrir, croyez-moi, ça vaut la peine !

Malgré tout, si je me suis attachée aux personnages, je n'ai pas réussi à être émue aux larmes lorsqu'il arrivait quelque chose à l'un d'entre eux. Ni à éprouver des sentiments très forts envers eux. J'étais vraiment spectatrice, en fait, je m'en rends compte.
Ce qui ne m'a pas empêché d'apprécier totalement les intrigues et les relations diverses qui se sont nouées au fil de l'histoire, hein ! Paaaas du tout, même ! Seulement, c'était pas la passion totale, quoi.
Néanmoins, même si je n'ai pas totalement été immergée, je dois avouer que le livre s'est presque lu tout seul ! En tout cas, très vite, une fois que j'ai eu dépassé les 70 pages, c'est clair ! L'écriture fluide, l'intrigue plus qu'intéressante, des valeurs auxquelles j'adhérais aussi... Terry Brooks a su m'embarquer dans son monde !
Et à la fin, je me suis dit « Mais... un peu moins de 400 pages pour tout ca ? Woah, trop fort, le gars ! » Ce n'est pas énorme, mais c'est suffisant pour une préquelle, à mon avis. Voyage réussi !
Dernier bémol, peut-être... les batailles et les affrontements. Pour moi, surtout à la fin, ça a duré un peu trop longtemps, m'enfin je ne m'en plains pas trop, il faut ce qu'il faut. Seulement, au bout d'un moment, j'ai tendance à saturer, je dois l'avouer. Ah, et certains passages yeeeeeeurk ! Mais le Mal est à l'œuvre, et j'oublie souvent que le monde des Bisounours n'est pas le nôtre... xD

Enfin voilà, je crois que je n'ai pas grand-chose à dire de plus...
Enfin si, j'ai toujours des trucs en plus à dire, mais je ne tiens pas à vous assommer, ni à écrire un roman xD

Merci encore, Winnie, pour ton conseil, merci à l'auteur pour cette belle découverte de fantasy pas prise de tête mais bien digne du genre, et ce sera un 17/20 pour moi !
J'espère bien pouvoir continuer la saga, maintenant que j'ai lu la préquelle !
Demain est un autre jour Demain est un autre jour
Lori Nelson Spielman   
Alors là ! je ne m'y attendais pas. Mais alors pas du tout. Ce livre à été une formidable surprise pour moi d'autant plus qu'il a été choisit au hasard à l'occasion d'une promotion "deux Pocket achetés le troisième offert". J'en avait déjà choisit deux dans le genre "dystopie et héroïne courageuse qui se révolte" (ouai ouai les thèmes préchauffés qu'on nous ressort déjà depuis 2 ans) et puis après j'ai -pioché- dans la masse "Demain est un autre jour" en me disant que sa changera un peut et puis en plus c'était gratuit.

Que vous dire ? je ne pouvais pas m'endormir avant de l'avoir fini. Armée de ma lampe torche sur mon téléphone, je n'aurais arrêté ma lecture que lorsque celui ci n'aurait plus eut de batterie. heureusement pour moi il s'est avéré que mon téléphone a tenu assez longtemps pour je puisse finir ce livre *soulagement*.

BREF, le livre, j'en pense quoi ? Eh bien pour tout vous dire c'est une vrai bouffé d'oxygène. j'ai ri, pleuré et profité de l'évolution de Brett avec grand plaisir. l’héroïne n'est pas le genre de personnage plein de convictions et courageux que touts les auteurs s'empressent de créer car majoritairement, ça plait aux lecteurs. NON Brett parait HUMAINE elle pourrait être vous ou moi. Passer devant un public lui fait peur et ce n'est pas parce que c'est l’héroïne qu'après quelques minutes d’humiliation elle va monter sur un table et déballer un discours qui va tous les époustoufler. Non, Brett est l'un personnages que je connais qui s'approche le plus de la réalité et elle ne réussira donc pas tout ce qu'elle entreprend... Comme n'importe qui sur terre.

l'histoire en elle même est original, le concept de cette "life list" n'est pas commun tout en restant réel. J'ai tout de même trouvé que certains éléments se goupillaient un peut trop bien et trop vite à mon gout. Quitte à rajouter des chapitres, il aurait été préférable que certaines choses se passe moins vite.

[spoiler]En renouant les liens avec son ami Carrie (objectif n°9) elle trouve la véritable identité de son père et va donc le rencontrer afin d'établir une "bonne relation" avec lui (objectif n°19). Lorsqu'elle le rencontre elle fait la connaissance de sa belle sœur trisomique qui faisait partit d'un programme d'éducation et d'équilibre par l'équitation, stoppé car c'était trop cher.... elle achète donc un cheval (objectif n°14). Tout ceci s'assemble un peut trop bien... [/spoiler]

[spoiler]Comme par exemple le fait qu'elle devienne prof a domicile (objectif n°20) lui permetant de rencontrer Sanquita, une fille enceinte sans abris et va l'aidé (objectif n°12) ainsi que récupérer son bébé (objectif n°1). [/spoiler]

[spoiler] Et puis comment la mère de Brett a su qu'elle aurait une fille ? ou que son chien serait un bâtard ? Et qu'elle ne ferait pas cours à une classe "normale" ? [/spoiler]

BREF, certaines suites d’événements sont juste trop grosses pour que je puisse tout avaler. C'est dommage de se retrouver face à un personnage au caractère proche de la réalité mais d'avoir des concours de circonstance qui se révèlent être plus énormes que le destin ou encore une sacré chance. Malgré cela cette oeuvre reste appréciable, surtout pour lire sur la plage.

Je ne mets pas cette oeuvre dans la catégorie "diamant" car, je l'avoue un point de ce livre ne me convient pas: la romance. En effet, lorsque l'on croit toucher du doigt les premières étincelles d'un amour naissant dans le roman, que votre cœur bat la chamade en même temps que vous lisez et bien en fait non, on ne touche rien, rien ne se passe. Déception total. Et cette déception reste même quand notre héroïne tombera plus tard amoureuse...

[spoiler]Au début, je voyait Midar comme un viellard, même s'il s'entendait bien avec Brett, je n'arrivait pas à l'imaginer séduisant.
Et puis il y avait l'homme Buburry, il avait un surnom, et donc une importance capital dans le déroulement du livre. Je misait tout sur lui. Et puis il y a eu cette "étincelle" avec Midar, un je ne sait quoi qui a fait de lui mon numéro 1 jusqu'à la fin.
Et puis quand j'ai fini par réaliser que Midar est trop entiché de Jenna, j'ai repensé à l'homme Bururry et je me suis dit "c'est forcement le bel homme que veulent lui présenter Jay et Shelley". Eh bien non, encore une déception. L'auteur nous fait perdre notre temps avec un prince charmant sortit d'un film trop romantique. Arrivé dans les dernier chapitres, il ne restait plus personne (j'avais disqualifié le psy dès le début vu qu'il était censé avoir 60 bougies au compteur). En deux chapitre Brett ne pouvait plus rencontrer personne, ce serait stupide de la part de l'auteur et du coup, rebelote Midar était mon premier choix. Erreur fatale, le psy débarque, plus jeune que prévu et se trouve être l'homme Burburry. BIM ! coup de foudre. Ils n'ont rien vécu de physique ensemble mais c'est pas grave, ils sont amoureux. FIN. Mais c'est quoi ça ?! et puis quoi après ?! on fait un saut dans le temps de 2 ans et ils se marient ? Bon sang il aurait au moins fallu quelques chapitres où Garett et Brett vivent un amour réel et non via une conversation téléphonique... [/spoiler]

Dernière chose : je trouve que le titre français est plus beau que le titre anglais ou portugais ("The Life list"et "A lista de Brett") qui laissent à penser que Brett est sous la contrainte d'une liste et ne profite pas de la vie. "Demain est un autre jour" laisse une ouverture vers le futur en montrant que tout est possible tout en rendant hommage à la mère de Brett.
Le titre résume parfaitement bien cette oeuvre sans prise de tête mais toutefois appréciable et addictive.

Je recommande ce livre ☺ ♥ auquel j'attribue la note de 7/10.
Bonne lecture ☺.

par grenalie