Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de SCPoussin : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Le Dernier Jardin, Tome 3 : Rupture Le Dernier Jardin, Tome 3 : Rupture
Lauren DeStefano   
Une fois n'est pas coutume, ce livre m'a laissée sans voix. Je ne sais toujours pas quoi penser de cette fin. [spoiler](mais est-ce une fin, vraiment ? Plutôt un commencement vu le ton des dernières lignes... Vous comprendrez en lisant.)[/spoiler] Tout est si soudain, et pourtant il y a des moments où le temps semble s'arrêter. Des personnages qui nous faisaient parfois horreur paraissent tout à coup tellement humains. [spoiler]J'ai une pensée toute particulière pour Madame qui va, de façon imprévisible et indirecte, libérer tout le monde.[/spoiler] Des instants tant attendus ne se déroulent absolument pas comme on l'aurait imaginé.Vous pleurerez peut-être, ou vous hurlerez ou alors, vous serez, comme moi, tétanisés, incrédules face à des moments d'une tristesse infinie ou d'autres instants pleins d'un espoir autrefois redoutable.
J'annonce la bonne nouvelle : Linden, Cecily et Bowen seront de retour dans ce tome en tant que personnages principaux aux côtés de Rhine. Pour le meilleur ? Pas sûr. Il est évident que Vaughn ne reculera devant rien pour continuer à mener ses obscurs projets tout en s'assurant que son fils reste parfaitement ignorant. Mais Linden n'est plus aussi naïf qu'avant, et cela grâce à Rhine. [spoiler]Je n'aimais pas particulièrement Linden au début, c'était agaçant de se dire que des filles avaient été enlevées, tuées pour lui et qu'il n'en savait rien. Aussi, lorsqu'il s'est réveillé (enfin, c'est plutôt Rhine qui lui a jeté un grand seau d'eau froide à la figure) et qu'il a réalisé le monstre qu'était son père, j'ai commencé à l'apprécier. Pas parce qu'il a accepté ce fait tout de suite (il a accusé Rhine de mentir et l'a rejetée plutôt sèchement, il fallait s'y attendre) mais parce qu'il a eu le courage de regarder la vérité en face puis de comprendre Rhine. Pour un homme qui a vécu dans une illusion toute sa vie et qui se rend compte du truquage, je trouve ça particulièrement courageux.[/spoiler]
Et vous ne reconnaîtrez (presque) pas Cecily. Bien sûr, elle a toujours son sale caractère mais elle a grandi. Elle ne vit plus que pour son mari et son fils, et c'est pour ça qu'elle ne se laissera plus manipuler par Vaughn. C'est pour cette raison qu'elle va se retrouver en danger... [spoiler]Le moment où on a cru qu'elle était morte avec son bébé... Je n'aurais jamais pensé ressentir une telle peine pour la disparition de celle qui apparaissait comme une vraie peste au début de la série. La réflexion de Rhine au sujet de la force qu'il a fallu à Cecily pour ressusciter est magnifique.[/spoiler]
Vous croyez connaître l'étendue de la cruauté de Vaughn ? Mais vous n'avez encore rien vu. Il va commettre un des seuls actes dont on l'aurait cru incapable... [spoiler]Il va tenter d'assassiner Cecily en même temps que son futur petit-fils. Le bébé ne survivra pas mais Vaughn a sous-estimé la volonté de sa belle-fille.[/spoiler]
L'introduction du personnage de Reed, le frère de Vaughn, est intéressante pour l'histoire. Il apporte un nouvel éclairage sur certains faits de famille. Sorte de savant (un peu) fou, bricoleur et pas très loquace au début, il va offrir un soutient inattendu à son neveu et ses épouses. J'ai beaucoup aimé son côté marginal et ses théories conspirationnistes sur les livres d'Histoire. Je pense que certains le détesteront à la fin. [spoiler]Personnellement, je n'ai pas réussi à lui en vouloir pour l'accident avec Linden, en grande partie parce que Linden n'aurait jamais vécu totalement heureux sans Rose, c'était évident vu sa réaction chaque fois qu'on parlait d'elle, et puis aussi parce que Reed ne pouvait pas prévoir sa mort.[/spoiler]
Et maintenant, la question principale du tome : Rhine va-t-elle retrouver son frère ? Oui. Mais ne vous attendez pas à des retrouvailles de conte de fée. Comme le dit Rhine à un moment du livre, on ne peut pas s'attendre à ce qu'une personne soit la même après un an de séparation. [spoiler]Je n'ai pas accroché avec Rowan. Je n'arrivais pas à comprendre comment quelqu'un de si pragmatique et brillant, selon Rhine, avait pu se laisser manipuler par un psychopathe comme Vaughn. Et puis, je ne sais pas... Il n'avait pas ce petit truc qui fait qu'on se met à aimer un personnage; une expression, un tic, une opinion... Il m'a paru peu utile et passif, en bref.[/spoiler]
La fin... La fin est complète (c'est nul comme terme mais je n'ai pas mieux). Orchestrée très rapidement, surprenante mais complète. Encore une fois, pas de conte de fée. Ils ne vivront pas tous heureux. [spoiler]Ils ne vivront pas tous, d'ailleurs.[/spoiler] Quant à savoir qui aura droit à un happy ending... Vous le saurez en lisant Sever sans vous évanouir avant la dernière page.
Phaenix, tome 0 : Âmes soeurs Phaenix, tome 0 : Âmes soeurs
Carina Rozenfeld   
Juste une petite mise en bouche pour compléter le premier tome.
Cette nouvelle est trop courte selon moi pour être notée ou commentée.

par ccmars
Les Éveilleurs, Tome 4 : Le Passage Les Éveilleurs, Tome 4 : Le Passage
Pauline Alphen   
Quand je l'ai reçu, j'ai d'abord été surprise par la couverture, différente des précédentes. Elle m'a moins plus, mais pas déplus pour autant. Ça change et d'ailleurs, cela colle avec le contenu car l'on passe à un autre rythme.

En apprenant que Claris ne serait pas présente, j'avais pensé qu'elle me manquerait. Mais elle n'en a pas eu le temps tant j'étais absorbée par ma lecture.

C'est le genre de livre que l'on ne peut pas lâcher parce que l'on se sent bien au cœur des pages...
L'écriture est un enchantement, tout particulièrement les carnets de Sierra qui précèdent chaque partie.

Ce tome m'a permis d'apprendre à apprécier des personnages qui me restaient un peu étrangers autrefois.
Blaise a réussir à me faire à la fois pitié et sourire.
Chandra m'a fait rire à plusieurs reprises, surtout face à Ugh.
Mais la petite surprise, c'était Merlin. Auparavant, il restait dans un coin de mes pensées sans que j'y songe vraiment. Cette fois, il a bel et bien pris une place aux côtés des autres. (j'aimerais bien qu'ils existent pour de vrai lui et son chien ;)

Les lieux m'ont semblé si réels que je pouvais presque y être avec les personnages.
Dans ma tête, je voyait la fête du Temps Vert, le lac de la Dame...

En parlant de la Dame, j'ai trouvé cette personne admirable, bien qu'elle ne soit que le fruit de l'imagination de l'auteur. Il faut avoir du courage pour exposer les siens à quelque chose qui leur fait du mal...

Mais le plus beau selon moi, c'était la fin...
[spoiler]Le petit Merlin qui commence à parler en retrouvant sa mère et les paroles de Jwel...[/spoiler]
Et je n'ai qu'une envie: lire la suite dans laquelle l'on retrouvera Claris, et où l'on poursuivra cette magnifique aventure...

par Jay117
Chroniques de Zombieland, Tome 4 : Zombie Party Chroniques de Zombieland, Tome 4 : Zombie Party
Gena Showalter   
Lu en VO.

Il faut savoir que dès le premier tome, pour moi Frosty et Kat formerait toujours ce couple qu'on adore et dont on envie la complicité. Ils ne faisaient aucun doute qu'ils étaient fait pour etre ensemble.
En sachant la mort de Kat, en ayant découvert Milla, c'était un peu dur de l'imaginer avec Frosty... Mais je dois dire que j'ai adoré!

Au début de ce tome, on trouve un Frosty détruit, qui boit et couche avec la première fille lui rappelant Kat; et une Milla pleine de culpabilité, abandonnée de tous, et surtout de son frère.

On apprend à connaître Milla, et je dois dire que malgré ce qu'elle a fait, je l'ai aimé dès le premier chapitre où l'on est dans sa tête. C'est un personnage dont on apprend le passé, qui n'a vraiment pas été facile.
Elle n'a vraiment rien à envier à Kat.

Avant de parler de Frosty, je dois d'abord avoué quelque chose : depuis le premier tome, je suis intriguer par Bronx. J'ai toujours trouvé qu'il était moins mis en avant que Frosty par rapport à son amitié avec Cole, alors que ce dernier dit les aimés tous les deux comme des frères. J'ai toujours voulu en savoir plus sur son histoire, sa relation avec Reeve, et comment il avait rencontré Cole et Frosty.
Frosty, c'était le garçon qui faisait rire tout le monde, et même si je l'ai toujours aimé, je n'avais pas cette même curiosité qu'avec Bronx.
Mais le découvrir dans ce livre à tout changer! Enfin pas tout, je suis toujours envieuse de plus de détaille sur Bronx, mais je dirais maintenant que Frosty a aussi une place spéciale dans mon cœur.
Donc, pour son évolution, on le voit au départ détruit et en colère, brisé par les paroles que va lui tenir Kat (dont je terrais la nature, mais sur le moment j'étais aussi furieuse que Frosty), pour trouver à la fin un Frosty déterminé et confiant. C'est Milla qui l'aide à se redresser, bien plus que n'importe qui.

Un très bon point : pendant tout le roman, les personnages restent fidèles à eux même, ce qui est vraiment génial!

La romance est très bien faite. Au départ, Frosty déteste Milla, mais tous les deux apprennent à se connaître, à se faire confiance, et finissent par tomber amoureux l'un de l'autre. J'ai beaucoup aimé l'évolution de leur relation, qui n'a vraiment pas été tranquille, mais ils finissent par ce choisir, et c'est magnifique.
J'ai bien aimé le fait que Frosty est connu un grand amour, alors que Milla que des déceptions.
Cela va surement paraître horrible à dire, car Kat est un personnage qu'on ne peut pas aimer. Je l'adore, vraiment, et même si j'ai eu un peu de mal avec elle dans ce tome, je ne pourrais jamais cesser de la regretter. Mais il faut quand même le dire : je préfère le couple Frosty-Milla. Frosty et Kat le disent et c'est vrai : Milla comprend Frosty d'une manière que Kat n'a jamais pu et ne pourra jamais. Ils rappellent un peu le couple Cole-Ali, qui sont ensemble sur le terrain pour se battre, au contraire d'une Kat qui restait à la maison en se rongeant les ongles.

Bien sûr, ce n'est pas au goût de tout le monde, notamment Kat, qui est d'accord pour n'importe quelle fille, sauf Milla. Plusieurs fois j'ai eu envie de lui mettre la main sur la bouche pour l'empêcher de parler : pour moi, Milla aussi devait avoir son happy end!
Les autres membres du groupe sont aussi très méfiants par rapport à Milla, sauf Justin qui se montre plus ouvert, du fait de sa propre histoire.
Les anciens membres du groupe de Milla sont quant à eux très violents avec elle, et même si encore une fois on les comprend, j'ai eu mal au cœur pour Milla. Chance, qui avait été absent, finit par redevenir un ami pour elle à la fin, ce que j'ai trouvé bien.
Quant à River... Il est absent au début du roman, et on comprend sa peine, mais on aimerait aussi qu'il soit un frère et non un chef pour Milla. J'ai aimé l'amour fraternel qu'ils se portent : ils n'ont jamais put compter que l'un sur l'autre, et au final on comprend très bien la décision de Milla.

Je tiens à faire remarquer quelque chose, cependant : l'enfance de Frosty n'est pas la même dans le tome 3 que dans le tome 4. C'est frustrant, mais je laisse passer ; ce livre est tellement bien!

Un autre petit bémol : il n'est pas dit comment Milla et Rebecca Smith ont retrouver la mémoire. Mais comme je l'ai précédemment dit, je laisse passer : je l'ai tellement adoré, que ce ne sont que de petits détails.

La fin est très bien, et les trois notes de Cole et Ali, Frosty et Milla et Kat m'ont beaucoup plus! C'était tellement bien d'en savoir plus sur ce qu'ils leur arrivent "apres".
Peut-être pourrait-elle écrire quelques choses sur eux?
En tout cas, une note à la fin me donne de l'espoir pour de prochains tomes, même si j'essaye de ne pas me faire de faux espoirs :
"Ali's adventures in Zmbieland may have ended - for now."
Traduction : "les aventures d'Ali sont peut-être terminé - pour maintenant".
On a à la fin le premier chapite d'une nouvelle série, que j’achèterai surement, vu mon amour pour Gena Showalter!

En résumer, c'est un livre à la hauteur des précedents, et bien que j'espère qu'il y aura une sortie française, n'hésiter pas à le lire en VO, il est génial!

par Mamie-Lou
Angel, Tome 3 : Angel Fever Angel, Tome 3 : Angel Fever
L.A Weatherly   
Wahou ! o.O Ce livre est vraiment génial : Quand on l'a commencé, impossible de s'en défaire ! :D Je trouve aussi que les relations entre les différents personnages se sont mieux "développées" dans ce troisième et dernier tome. Bravo à l'auteure pour cette merveilleuse trilogie ! ;-)
[spoiler]J'aurais juste aimé qu'on voit un peu plus Seb à la fin ! :P[/spoiler]

par astridg
Au service surnaturel de Sa Majesté, Tome 2 : Agent double Au service surnaturel de Sa Majesté, Tome 2 : Agent double
Daniel O'Malley   
J'ai replongé avec un grand plaisir dans ce deuxième tome ou la checquy et les greffeurs essayent avec beaucoup de difficultés d'unir leurs forces.
Étonnamment les personnages du premier tome passent au second plan pour laisser place à deux nouvelles figures féminines tout aussi intéressantes.
Felicity agent de la checquy qui aura comme mission de protéger ou de tuer , c'est selon, odette qui fait partie du groupe diplomatique des greffeurs.
L'action est omniprésente mais l'auteur l'écrit d'une manière ou tout se fait en détails sans nous faire souffrir de longueurs.
D'une imagination débordante il nous plonge dans une histoire unique avec des personnages hauts en couleur ainsi que quelques créatures un poil exagérées et une petite note d'humour bien agréable.
Vivement la suite !
Psycho Boys, tome 2 Psycho Boys, tome 2
Michel J. Lévesque   
Encore mieux que le tome 1. Beaucoup de nouvelles informations et c'est un vrai plaisir que de retrouver Winter, Sydney, Matthew et Misha. Coup de coeur !
L'Ère des Miracles, Tome 2 : La Couronne de l’Élue L'Ère des Miracles, Tome 2 : La Couronne de l’Élue
Richelle Mead   
J'ai beaucoup apprécié le monde construit par l'auteur, avec ses références à la république romaine : de petits clins d'œil historiques sans être trop pesants. Dans ce tome, on peut comparer la RUNA à l'Arcadie : deux sociétés très différentes, et même opposées car la RUNA proclame que les dieux n'existent pas, tandis que l'Arcadie est une théocratie. Au final, les deux civilisations ont leurs défauts, même si elles ne pratiquent pas la même intolérance : surveillance policière extrême, manipulation médiatique pour l'une ; esclavage des femmes, exploitation des fidèles dans l'autre. L'auteur ne propose pas un modèle, il n'y a pas les bons et les méchants.
De même pour les dieux : nous en apprenons plus dans ce tome sur Odin, Freya ou Osiris. Chacun d'eux a des pouvoirs, peut aider les héros, mais ils sont plus manipulateurs que bienveillants. Méfiance, donc.
J'adore vraiment le héros, Justin, justement parce que c'est plus un anti-héros : indécis ou courageux selon les moments, menteur, égoïste, protecteur pour sa famille, et très rusé. Et les corbeaux qui lui parlent sont plein de sarcasmes ! On a envie de le plaindre car la malchance (ou la volonté d'Odin?) semble s'acharner sur lui, puis il lâche une remarque perfide qui fait qu'on le déteste, puis il se rachète en se montrant tendre avec Mae, bref, c'est un personnage qui surprend à chaque chapitre.
Mae est moins surprenante, il me semble qu'elle absorbe l'inattendu sans trop se poser de questions, plus concentrée sur les aspects pratiques. Mais ses disputes avec Justin font des étincelles.
Tessa, comme je l'ai lu dans d'autres commentaires, est pour l'instant un personnage décevant, sans grande consistance et sans intérêt pour l'intrigue, mais je suppose que l'auteur la prépare pour un rôle plus actif dans les prochains tomes.
Et la fin... Ah ! la fin ! pour le coup, j'ai été totalement bluffée, je ne l'avais pas du tout vue venir. C'est vraiment sadique de la part de l'auteur de nous balancer une révélation pareille en nous laissant attendre des mois pour la suite !

par IsaR
Invincible, tome 2 : Le jour où tu es revenue Invincible, tome 2 : Le jour où tu es revenue
Amy Reed   
Avant toute chose, j’aimerais remercier NetGalley et les éditons Mosaïc pour la lecture de ce roman. Je n’irais pas jusqu’à dire que j’ai attendu ce tome comme un évènement, mais l’annonce de la sortie de la suite d‘Invincible, m’a fait plaisir car la fin du tome précédent était terrible et nos héros restait dans une situation difficile qui annonçait des changements pour le tome à venir. Bien qu’un peu déçue, j’ai été ravie du changement de narration, notamment car Evie m’avait laissée une mauvaise impression. Ce tome s’éloigne un peu du thème du précédent, qui traitait de la maladie et bien que le deuil est une place importante dans cette histoire, c’est principalement la traversée de Marcus qui va nous intéresser.

Après une rupture brutale, Marcus gardait néanmoins l’espoir que tout n’était pas perdu et un SMS provenant d’Evie lui donnait la possibilité de réparer ce qui avait été cassé entre eux. Malgré tout ce qu’elle a pu lui dire pour le repousser, le jeune homme n’est pas prêt à la laisser partir. En arrivant sur la plage, il n’était pas prêt à la retrouver en mauvaise posture et il va se surpasser pour la sauver, même si elle pense ne pas avoir besoin de lui. Seulement, en arrivant à l’hôpital tout le monde a vu en lui le fautif. Celui qui a conduit Evie droit dans le mur et celui qui est à l’origine de son auto-destruction. Malgré tout son amour pour la jeune fille, toutes les barrières vont se dresser entre lui et Evie.

Dans sa quête de rédemption, nous allons suivre Marcus dans plusieurs drames qui ont marqué sa vie. Le récit est écrit d’une manière intelligente, mêlant, le présent, le passé du jeune homme et également des détails concernant ce qu’il a partagé avec Evie, depuis qu’il l’a rencontrée. Ce qui est intéressant, c’est que l’auteure est minutieuse dans son approche du monde de Marcus, il a mis des années à s’effondrer et les abandons qui ont marqués sa vie. A force de soutenir Evie dans sa descente aux enfers, nous avons à peine prit conscience que Marcus était également fragile et perdre Evie, va s’avérer être une épreuve difficile. Il n’a pas toujours été entouré et même maintenant que sa famille essaye d’être là pour lui, il plonge dans une spirale auto-destructrice et c’est là que je suis dérangée, car bien que l’histoire soit différente, le schéma est sensiblement le même avec quelques variantes.

Le personnage d’Evie fait quelques apparitions et on ne peut pas dire qu’elle m’est faite grande impression. Entre son égoïsme, sa fuite et le fait qu’elle ne prenne pas ses responsabilités, on ne peut pas dire que j’ai été ravie de la revoir. Vu l’ampleur de ses problèmes, il était évident qu’elle allait devoir se remettre sur pied et guérir, le problème c’est qu’elle ne pense pas aux conséquences et chacune de ses décisions vont faire du mal à Marcus, qui n’arrive plus à sortir la tête de l’eau. On le voit s’enfoncer dans l’obscurité, qu’on aimerait pouvoir intervenir, mais ses blessures sont tellement enfouies, qu’Evie va venir tout réanimer et même si elle ne peut pas grand-chose pour lui, elle m’a exaspéré dans sa manière de lui parler et de le fuir. Malgré la plume entraînante je m’attendais à une suite différente.

http://wp.me/p4u7Dl-2Ck

par Luxnbooks
L'Égarée L'Égarée
Donato Carrisi   
Troisième volet de la trilogie du chuchoteur, L'égarée est un thriller puissant et angoissant. Il est préférable d'avoir lu Le chuchoteur et L'écorchée au préalable mais vous pourrez cependant suivre sans l'avoir fait ;)

Au début du roman, une jeune fille, Samantha, est découverte dans les bois, nue avec une jambe cassée. Elle vient de s'enfuir après une longue période de séquestration mais ne se rappelle de rien. Prise en charge dans un hôpital, elle est suivie par un spécialiste, le docteur Green, qui va s'efforcer à lui faire revenir tous ses souvenirs afin d'arrêter le ravisseur.

En parallèle, à l'annonce de la réapparition de la jeune fille, le privé, Bruno Genko, décide de reprendre l'enquête qu'il avait mené lors de sa disparition...

J'ai beaucoup aimé retrouver la plume de l'auteur que j'avais découvert avec cette trilogie (je n'ai pas encore lu le reste de son oeuvre...).
Il arrive totalement à happer le lecteur et à le plonger dans son histoire qu'il développe avec une plume ciselée et efficace.

L'égarée est un thriller très réussi qui jouera avec vos nerfs, vous fera frissonner et qui vous étonnera par ses rebondissements.

Donato Carrisi conclut magistralement sa trilogie, en manipulant ses personnages tout comme ses lecteurs. Une véritable réussite que je conseille aux amateurs de l'auteur et aux amateurs de thrillers aux intrigues bien ficelées :)