Livres
477 656
Membres
458 517

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

CHAPITRE 1

La nuit était tombée sur Baker Street, à Londres. Le rayonnement orangé des lampadaires se reflétait sur le bitume qui semblait perpétuellement mouillé. Un certain nombre de passants arpentaient encore les trottoirs, rentrant chez eux après être passés par un café. L'heure du thé s'achevait à peine, et à Londres le thé n'est pas qu'une boisson chaude.

Au sud de Regent's Park et au nord de la station de métro Baker Street, près du numéro 221B de la rue, un passant ouvrit la main et fit tomber par terre un cube doré. Il ne s'arrêta pas de marcher. Personne n'interpella l'homme pour lui signaler qu'il avait perdu quelque chose. Personne ne remarqua quoi que ce soit.

Le cube rebondit et roula comme un dé en métal, mais pas tout à fait, à cause des minuscules pierres précieuses disposés à chacun de ses huit angles. Il fit une pause, demeurant en équilibre sur l'un des angles pendant un temps anormalement long, puis avança encore d'environ un mètre avant de s'arrêter complètement. Il resta immobile au milieu des saletés, reluisant et anonyme, pendant qu'un groupe de jeunes gens passait devant lui. Leurs écharpes et leurs visages riants se reflétèrent dans la vitrine d'une boutique obscure, sous une inscription qui indiquait BUREAU DES OBJETS PERDUS.

Lorsque le groupe de jeunes fut suffisamment loin, le cube se mit à vibrer et à osciller. Ses côtés s'ouvrirent, laissant sortir huit pattes grêles se terminant chacune par l'une des petites pierres précieuses. L'araignée se redressa. Elle leva son abdomen, constitué d'une fiole remplie d'un sirop verdâtre, et traversa le trottoir pour grimper sur une descente de gouttière, imperméable à l'ironie de ses actes. Une fois arrivée en haut, l'araignée parcourut le toit, s'engagea en spirale dans un conduit de cheminée par où sortait de la fumée, et disparut à l'intérieur.

La créature mécanique descendit pendant une éternité, en faisant cliqueter ses pattes pointues. Elle emprunta plusieurs embranchements, tourna à droite et à gauche dans des conduits secondaires, mais toujours vers le bas, dans les profondeurs d'une énorme tour souterraine secrète nommée "le Donjon".

Enfin, l'araignée arriva en vue d'un grand feu et ralentit son allure. Centimètre après centimètre, elle rampa à l'arrière d'une grande cheminée et dirigea ses minuscules caméras vers deux enfants assis dans des fauteuils au haut dossier tapissé de velours, à l'intérieur d'une pièce éclairée uniquement par le feu. Le garçon, un adolescent, avait les yeux fixés sur la cheminée. La fille, plus jeune, toute petite dans le grand fauteuil victorien, l'observait d'un air soucieux. Au bout d'un moment, le garçon se leva pour inspecter la cheminée, et l'araignée recula, hors de vue.

Peut-être n'y avait-il pas eu l'araignée, en réalité. Peut-être que les éclats dorés que le garçon avait vus apparaître dans son esprit ne provenaient pas d'un cube en métal ou de petites pierres précieuses trottinant sur le trottoir. Peut-être que les piques argentés qu'il s'était représentées n'étaient pas le cliquetis d'une araignée mécanique en train de descendre dans un conduit. Peut-être que les confettis de lumières qui se présentaient à lui n'étaient pas des rires de passants. Peut-être avait-il tout imaginé.

Jack Buckles, traqueur de naissance, avait du mal à maitriser ses sens surdéveloppés. Un an plus tôt, il avait vaincu un grand criminel dans une tour pleine de fumée en se laissant guider uniquement par l'ouïe et le toucher. Mais ces derniers temps, même les drones fonctionnant à l'électrodynamique quantique qui bourdonnaient bruyamment dans le ministère des Traqueurs pouvaient le surprendre. Cela faisait des mois que Jack ne pouvait plus faire confiance à ses sens.

Bien sûr, si par hasard les sens de Jack ne s'étaient pas trompés et si une araignée mécanique venait réellement de descendre dans le Donjon à sa recherche, ce serait une très, très mauvaise nouvelle.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode