Livres
462 216
Membres
419 372

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Abby76 2016-12-17T01:19:32+01:00

Étrange, ce qu’est l’amour. Ce besoin de l’autre aussi vital que l’air qu’on respire. C’est amusant, je sens que je respire, que mes poumons fonctionnent et se gonflent d’air. Pourtant, ce n’est que lorsque tu es près de moi que je me sens vraiment vivant. Ça a toujours été toi, même quand je ne le voulais pas, même quand tu m’as brisé le cœur, même quand je t’ai détestée… Ça a toujours été toi, Elia, renchérit Tristan en fermant les yeux.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Abby76 2016-12-17T01:18:14+01:00

Je t’aime de tout mon cœur, Elianor Luttrell… [...] Je n’ai jamais cessé de t’aimer. J’ai bien essayé de te détester parfois, mais même dans ces moments-là, je t’ai toujours aimée.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Abby76 2016-12-17T01:16:35+01:00

Mais très vite, j’ai compris que te faire du mal, mon amour, me faisait souffrir moi aussi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Abby76 2016-12-17T01:10:34+01:00

– Au moment où mes yeux se sont posés sur la silhouette jouant du violoncelle, je me suis senti comme hypnotisé, pris dans un sortilège. J’étais sous le charme. Et mon cœur, avant même que je ne m’en rende compte, était devenu tien, poursuivit Tristan, son regard rivé à celui d’Elianor.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Abby76 2016-12-17T01:05:09+01:00

Parce que je ne te mérite pas. Mais je ne sais pas comment vivre sans toi…

Afficher en entier
Extrait ajouté par Abby76 2016-12-17T01:02:59+01:00

– Tu sais qu’en sept ans, je n’ai pas réussi à t’oublier. Et ce n’est pas faute d’avoir essayé. Je t’ai détesté aussi passionnément que je t’ai aimée, mais pas un jour n’est passé sans que mon esprit ne fasse ressurgir ton image.

La douleur que ressentit Elianor ne la surprit même pas, c’était devenu une bonne vieille amie. Bien sûr que Tristan l’avait détestée. La frontière était très fine entre l’amour et la haine.

– Tu m’as aimée. C’est au passé que tu le conjugues et j’espère être capable d’en faire de même.

Spoiler(cliquez pour révéler)– Je peux le conjuguer au passé, au présent et au futur, là où tu es concernée.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Abby76 2016-12-17T01:02:05+01:00

– Mais t’entendre être jalouse me redonne de l’espoir.

– Qui a dit que j’étais jalouse ?

– C’était implicitement sous-entendu.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Abby76 2016-12-17T00:56:01+01:00

Face à face, seule la lumière des lampadaires passant à travers les lambris des volets les éclairaient. Les yeux de Tristan ne quittèrent pas les siens, comme s’il voulait graver dans sa mémoire le moindre détail de son visage. Son expression était aussi bouleversée qu’elle était bouleversante. Était-ce son adieu ? pensa Elianor en étouffant un énième bâillement. Ce fut en sentant ses doigts tracer les contours de son visage qu’elle s’endormit.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Abby76 2016-12-17T00:53:53+01:00

Elle aurait dû se dire qu’il méritait cette peine, peu importait la cause, qu’il devait ressentir ne serait-ce qu’un millième de ce qu’il lui avait fait subir. Mais elle en était incapable. Un autre sanglot déchirant s’échappa de sa bouche et son corps entier frissonna. Son gémissement était si animal que Tristan sembla y mettre toute son énergie pour le retenir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Abby76 2016-12-17T00:40:27+01:00

Ces quelques mois auprès de Tristan lui avait appris que c’était un homme capable d’aimer… Il était juste incapable de l’aimer elle.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode