Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Seith_Aquilon : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Ainsi battent les cœurs amoureux Ainsi battent les cœurs amoureux
Lily Haime   
C'est encore une claque. Un coup en pleine poitrine. Un livre qui vous transcende, qui vous déchire tout en vous réparant.

Si j'avais qu'une chose à dire ce serait que c'est un Haime. À mon sens ça résume plutôt tout ce qu'il y a en dire.

Sa plume, la psychologie profonde des personnages, cette destruction et cette passion qu'elle dépeint sont toujours à vous arracher le cœur.

Dorian est un peu de chacun de ses personnages précédent tout en étant unique c'est ça aussi la magie de Haime. Même si vous retrouvez ses sujets de prédilection la destruction, la reconstruction, la passion et les amours destructeur il y aura toujours cet nouveauté qui par la force de sa poésie vous accroche encore et toujours.

Cette auteurs me bouffe à chacun de ses romans, je sais que j'en ressors jamais tout à fait la même. Il y a tellement à apprendre de ses écrits. Les moralité et l'apprentissage qu'on peut en retirer.

Lire un Haime c'est comme rentrer à la maison, jamais je n'ai lu aucun livre capable de me déchirer, de me réparer, de me faire sourire, et de m'apaiser tout en m'agitant qu'un Haime. Jamais aucune auteurs n'a été capable à ce point de me faire réfléchir sur moi-même, sur le monde qu'elle. Elle vous dépeint la passion, la souffrance psychique avec une tels force qu'il est impossible d'en ressortir sans avoir compris de deux, trois truc. Haime est l'auteur que je cite le plus.

J'aime à dire que ses livres sont plus qu'une romance et à mon sens ces le cas. Ce sont plus que des romance. Ce sont des messages d'espoir, un retour à la réalité, et à toutes ces souffrance dont ont s'éloigne souvent dans la lecture.

Si elle reste mon auteur préféré c'est pour ça : parce qu'elle s'accroche à une réalité. Rien n'est plus tangible que la réalité des émotions qui découle de ses romans.


Alors oui c'est un coup de cœur parce que encore une fois elle n'a rien laissé de côté.
Les Roses cherokees - L'Intégrale Les Roses cherokees - L'Intégrale
Lily Haime   
Les INTEGRALES DES EDITIONS BOOKMARK reviennent, découvrez Les roses cherokees, de Lily Haime, avec cette intégrale complète de la duologie ! Soit 2 tomes à lire tout de suite !

« Tu as hérité de son rêve de liberté. Et Dieu sait à quel point il brise les cœurs dans cette famille, ce rêve-là... »

En 2018, Emy Callaghan, jeune éditrice à Boston, ouvre le premier de six carnets vieux de plus de vingt ans...

En 1993, Angel Mitchell revint à Harrison, petite ville côtière de Caroline du Nord, fief des Mitchell, l’une des familles les plus puissantes du pays.
À vingt-deux ans, sorti major de sa promotion à Harvard, il en est le plus jeune héritier.
Destiné à siéger au conseil d’administration de Mitchell Corp, et à épouser la fille du sénateur Preston, son avenir est déjà tout tracé. Il marchera sur les pas de son père, de son grand-père et de tous les Mitchell avant ça.
Et s’il a du talent pour l’écriture, s’il remplit les vieux carnets de sa mère de ses nouvelles, c’est pour lui rendre hommage, elle qui écrivait tant de poésies.
C’est aussi pour rester proche de lui, de ce garçon qu’il a aimé en secret des années plus tôt. Ce fils de pécheur, ce fils de Masboro Island.

Jay.

À Harrison, dans le sud conservateur, alors que l’homosexualité vient juste d’être retirée de la liste des maladies de l’OMS, alors que l’on parle encore du cancer gay, alors que les centres de conversions sont encore jugés comme une bonne solution, il n’y a aucune place pour les différences.
De cet amour, Angel ne garde qu’un vieux polaroïd et un soir de pluie qui le hante encore.
Le soir où Jay l’a protégé. Le soir où il s’est enfui, caché sous une capuche pour que personne ne puisse le reconnaitre. Et si les années ont tissé cette haine envers les Mitchell, envers Angel, Jay ne l’a jamais trahi.

Aujourd’hui Angel voit les murs de son monde se resserrer autour de lui. Il étouffe. Et sa seule liberté reste ces mots qu’il écrit pour Jay.

Et les mots ont un pouvoir...

Les mots sont des ponts pour que d’un monde à l’autre on puisse toujours se retrouver.

« C’est lui, la rose Cherokee. La rose qu’on espère voir le matin, durant cet instant juste avant l’aube, lorsqu’on peut encore tout imaginer. Et tout rêver... »


par Gkone
Le Premier Le Premier
Nadia Coste   
Un livre génial. ENFIN un truc un peu sanglant et amusant. Malgré des clichés un peu nombreux, c'est ici une nouvelle façon de voir les vampires… L'intrigue est très bien trouvée: simple et totalement addictive. Les petits clins d'oeil au mythe de Romus et Rémus entre autres sont bien trouvés. Bref, un livre original et sanglant bien loin de tous ces "faux" vampires qui monopolisent la littérature ado en ce moment… A lire! (pas avant 14 ans à mon goût)

par GumBook
Le labyrinthe des sentiments Le labyrinthe des sentiments
Kou Yoneda   
Un magnifique manga, il est vraiment splendide et tellement bien écrit... Tout est bien développés et l'histoire est terriblement attachante. Les sentiments sont très beaux, et extrêmement bien présentés, le côté psychologique ressort bien et avec un grand réalisme. De plus, le sort des personnages est vraiment bien travaillé, on voit bien la mélancolie de Shima, ainsi que Togawa, qui malgré son passé difficile, réussi à passé dessus. Le trouble et la tristesse des personnages est bien mise en place et en plus le scénario est plutôt original. [spoiler]Voir comment Shima, si perturbé par son ancienne rupture, aura du mal à passer à autre chose, et surtout à réussir à aimer Togawa... Chacun devra réussir à accepter son passé, ainsi que sa véritable nature, pour ainsi pouvoir être heureux. Togawa est réellement gentil et c'est avec beaucoup de tendresse qu'il va aider Shima à aller mieux. Même la distance n'aura pas réussi à détruire leur amour... [/spoiler]

Une relation tourmentée, mais terriblement émouvante et qui m'a profondément ému. Shima est si triste, c'est vraiment ce qui le rend si touchant. Une si belle histoire d'amour... J'ai lu ce manga d'une traite, et il est juste magnifique, touchant, parfait quoi ! De plus, les dessins sont très bien faits, donc tout est splendide... On se prend rapidement à l'histoire et on se laisse bercé par la magie de l'amour. En plus, il y a une pointe d'humour qui nous évite de tomber dans un mélodrame. Parfait.

par elana55
Mon amour à tout jamais Mon amour à tout jamais
Kou Yoneda   
C'est assez étrange par ce que c'est le genre de résumé qui m'attire, le genre d'histoire auquel j'accroche... mais pour le coup... j'ai été super déçue, je n'ai vraiment pas accroché ! Pourtant le graphe est sympa et l'histoire prometteuse.
Je le conseil tout de même car même s'il ne m'a pas convaincue, ma meilleure amie l'adore ;)
Maid Sama, Tome 1 Maid Sama, Tome 1
Hiro Fujiwara   
Ce manga est fait pour ce qui aime rire et en ce qui me concerne j'aime rire :) Les personnages sont tout bonnement supers surtout le caractère bien trempé de Misa et Usui qui aime la taquiné, sa fait un coktel explosive :) je ne me suis pas ennuyé une seul seconde, je le recommande :) Usui me fait pensé au sauveur de l'ombre de Misa XD toujours à s’inquièter pour elle *.* CE MANGA EST GéNIAL!

par yukiusui
Le Carnet de notes d'Endô-Kun Le Carnet de notes d'Endô-Kun
Nojiko Hayakawa   
https://lessortilegesdesmots.blogspot.com/2017/08/le-carnet-de-note-de-endo-kun-de-nojiko.html

La collection Hana de la maison d'édition Boy's Love IDP possède des titres d'une douceur incroyable. En voyant ce titre, je me suis laissée tenter. Je ne sais pas ce que je pensais trouver mais pas ce que j'ai lu. Ça se lit vite même peut-être trop. Je trouve que le titre n'est pas très bien choisi. Bonne nouvelle, c'est un one shot.


On suit l'histoire du point de vue de Tsuda et non de Endô. Endô est un jeune homme qu'on n'arrive pas à cerner. On pourrait même le trouver agaçant et trop fier. Il prononce la plupart du temps la même phrase. Il faut attendre la fin du manga pour savoir ce qu'il en est réellement. Quand à Tsuda, il est violent,fier mais prend sur lui. J'ai apprécié tout de même le fait qu'il est conscience que l'homosexualité n'est pas accepté par tous. C'est l'acceptation de ses sentiments dont il sera le plus question dans ce manga.


Concernant les graphismes, ils sont très beaux et épurés. On s'attarde vraiment sur les personnages. Les décors sont les plus simples possibles. On en change rarement. On se concentre sur les gestes, le contact entre les personnages. Ceux sont ces détails là que l'on doit voir vraiment. À mes yeux c'est un avantage mais certains pourraient penser que c'est un dessin pauvre.


Un défaut : nous suivons les évènements marquants pour chaque personnages. Néanmoins, on commence d'abord par Tsuda et ensuite on a ceux de Endô. Ce qui fait que l'on est un peu perdu si on ne prête pas attention au sommaire (oui, ce n'est pas bien. je saute toujours le sommaire).


En bref, un manga d'une simplicité déconcertante qui ne m'a pas vraiment touché. Sûrement à cause du caractère de Endô et de l'histoire de la coupe de cheveux qui m'ont un peu gâché le plaisir.
Une lumière dans la pénombre Une lumière dans la pénombre
Nojiko Hayakawa   
L'auteur nous entraîne dans un univers plein de douceurs mais avec une abrupte réalité. Pour une fois, dans un yaoi, on aborde la question du regard des autres et de la difficulté de devenir gay d'un coup... ça fait du bien ! c'est beaucoup plus réaliste du coup et on s'attache encore plus aux personnages. bien sûr, ce n'est pas poussé et ça reste plutôt superficiel mais néanmoins ça tient en haleine une bonne partie du tome et les questionnements sont très réalistes. l'évolution des personnages se fait donc en douceur au gré de la persuasion de l'autre et c'est plutôt malin de la part de l'auteur. dans ce tome du coup, le couple met un petit moment avec de se former rendant encore une fois toute l'histoire bien plus réaliste que dans la plupart des yaoi.
Bref, j'ai vraiment aimé toute l'histoire, j'ai regretté un peu le dessin qui donne un côté brouillon et qui pour le coup ne colle pas vraiment à l'univers. néanmoins, ils sont intéressants et parfois beaux donc ce n'est pas du tout une question de maîtrise de dessin.
Un bon petit yaoi donc
Let's be a family Let's be a family
Tomo Kurahashi   
Une magnifique histoire qui traite avec beaucoup de douceur sur l'amour et la famille.
Ayumi est un véritable petit ange ce n'est pas étonnant que Chiaki et Kazuma deviennent de vrais papas poules. Ils construisent petit à petit une vraie famille mais n'oublient pas non plus que Tomoe en fait partie. D'ailleurs, je trouve ça un peu triste pour Ayumi que sa mère soit si souvent abstente, elle rate beaucoup de choses (mais après, c'est le but du scénario, pour montrer Chiaki et Kazuma dans leurs rôle de pères).
Les dessins sont très fins et même s'il y a souvent beaucoup de texte en dehors des bulles, on ne peut qu'apprécier l'histoire et les planches.
Une très jolie histoire qui se lit rapidement.

par Nocturis
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3