Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de selhe : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Psi-Changeling, Tome 15 : Serments d'Allégeance Psi-Changeling, Tome 15 : Serments d'Allégeance
Nalini Singh   
Personnellement, je ne peux pas attendre la parution française, j'avais très hâte de lire ce volume 15 et je n'ai pas été déçue.
C'est simple, cette série, et donc son auteure, ne m'ont jamais déçue ou ennuyée. Même si on a nos petits préférés, tous les personnages sont attachants, intéressants, intriguants, etc..
Ici, nous n'avons pas un couple phare, la romance est mis un peu de coté pour se concentrer sur les liens qui ce sont tissés entre les personnages tous au long des précédents volumes et je dois dire que c'est vraiment très agréable de revoir tout le monde :)
Il se passe bien sûr des choses, il y a une intrigue en arrière fond que l'on suit à travers les différents personnages...intrigue que je ne dévoilerai pas, je vous laisse découvrir.
Même si cette intrigue est un peu dramatique, dans son ensemble je trouve que ce volume est surtout attendrissant, il fait franchement chaud au cœur, surtout la fin.
Bref, encore un excellent volume, qui pose les bases du second arc de l'univers de psy-changeling, celui d'un monde post-silence qui promet encore de belle histoire.
Je viens à peine de finir ce volume que j'ai déjà hâte de lire le prochain.
Vous l'aurez compris, je le conseille, le plébiscite même.
A lire, à relire...et à re-relire.
c'est décide, je vais me faire un tee-shirt "Team Psy-changeling"...non, mieux que ça, je vais en faire deux "Team DarkRiver" et "Team SnowDancer"....ou trois "Team Arrow(flèche)"
Marked Men, tome 4 : Nash Marked Men, tome 4 : Nash
Jay Crownover   
Après Rule, Jet et Rome vient l'histoire de Nash le gentil garçon ! Son histoire aussi complexe que celle de ses amis raviront les fans de la série Marked Men ! La série continue avec Rowdy le garçon sympa qui à un lourd passif et ensuite Asa ! La série vaut le détour ! Bonne lecture ;)

par Ryzel
Off-Campus, Tome 4 : The Goal Off-Campus, Tome 4 : The Goal
Elle Kennedy   
J’ai ouvert ce tome avec un petit pincement au coeur car c’est le dernier ! Et qu’à chaque tome, j’ai eu un coup de coeur, alors quelque part j’étais un peu sure de ne pas être déçue de nouveau et je confirme une fois encore : j’adore cette série et je vous conseille vivement de la lire.

Sabrina est un personnage qui m’a beaucoup touché, mon coeur s’est serré à chacune de ses pensées la concernant. Elle évolue dans un milieu familiale qui n’a rien d’heureux et de stable, dans une banlieue minable et elle se sent vraiment nulle. Elle sait qu’elle est brillante et elle se bat pour obtenir sa place à Havard mais elle n’a aucune autre ambition pour elle en dehors de sa réussite professionnelle. Celle-ci lui permettrait de s’assurer un avenir serein et indépendant des autres. Mais dès qu’il s’agit d’elle et de ce que les autres peuvent voir en elle, Sabrina se sent minable et c’est très dur de la découvrir ainsi.

Lorsqu’elle passe une nuit avec Tucker et qu’il souhaite la revoir, elle refuse, prétextant n’avoir voulu qu’une nuit mais c’est parce qu’elle sait ne pas être du même monde et elle ne souhaite pas que l’on découvre qui elle est vraiment. Elle n’est pas à la hauteur pour ce type d’homme et il n’est pas question de se laisser détourner de ses objectifs; les études et deux jobs à tenir, c’est déjà bien assez. Tucker, il est juste craquant : beau, sexy avec sa petite barbe et il est romantique. Parmi tous, c’est le seul qui a pu s’imaginer rencontrer le grand amour à l’université et jusqu’à Sabrina, il n’avait rien ressenti de tel. Je pourrai vous citer une longue liste de ses qualités, tellement il en a et elles se révèlent au fur et à mesure de l’importance qu’il porte à Sabrina. Il a vécu cette relation de façon un peu irréelle, sans pouvoir se confier à ses meilleurs amis ou encore en devant supporter des remarques sur Sabrina. C’est tout à son honneur que de l’avoir soutenu, il l’a toujours protégé, des autres, de lui ou même d’elle même.

Leur relation est restée cachée, une partie du roman a lieu en même temps que les tomes passés sur les autres personnages sans que nous ayons l’impression de revivre encore une fois la même chose. Nous comprenons alors pourquoi Tucker disparaissait et ce qui se passait de son côté dans cette histoire avec elle. Il avait tout le temps l’air préoccupé et ailleurs et en découvrant comment sa relation avec elle a débuté et a évolué, nous abordons tous ces aspects de l’histoire. Sabrina est une jeune femme profondément meurtrie, l’abandon c’est quelque chose qu’elle vit au quotidien, elle a perdu confiance aux autres. Alors les enjeux de cette relation prennent alors une dimension plus importante pour elle, elle a peur de voir venir l’attachement.

Nous vivons ainsi le début de leur relation, voyant naitre les sentiments entre eux, puis vint la grossesse et ensuite les débuts en tant que parents. Tucker a très vite compris qu’il ne fallait pas brusquer Sabrina et il est d’une patience extrême avec elle car il l’aime plus que tout et il espère qu’elle finira elle aussi par l’aimer. Serviable, présent, sans s’imposer il a toujours su être là au moments importants. C’est très touchant de voir un homme grand, fort, un sportif s’émouvoir et s’ouvrir ainsi par amour, c’est craquant et c’est ainsi que nous découvrons Tucker. La fidélité en amitié, le soutien que ses amis vont leur apporter marque aussi un aspect important de cette série.

Elle Kennedy fait dorénavant parti de ces auteurs que je vais suivre assidument et dont j’attendrais les livres avec impatience. Elle a une plume complètement addictive, en lisant cette série, je me suis rendue compte à quel point elle avait sa façon à elle d’aborder les récits et les personnages. Nous ne pouvons que nous y attacher, ce tome est plein d’émotions, c’est une belle histoire, d’amour, d’acceptation de soit. Découvrir deux jeunes personnages devenir parents est aussi très émouvant, Elle Kennedy a su justement bien doser les réactions de ses personnages face à quelque chose qu’ils n’étaient pas prêt à vivre si tôt et qui met en péril leur avenir.

Si je devais effectuer un rapide aperçu de la série dans sa globalité, je dirai que Elle Kennedy répond aux exigences même de la série New Adult. C’est une bande d’amis, ici qui gravitent autour du hockey et qui vont chacun leur tour découvrir l’amour. Chaque tome apporte une situation différente avec des personnages auxquels nous nous attachons car la série fidélise le lecteur qui est heureux de les retrouver, de les voir évoluer. Certains sont plein d’humour, d’autres sont plus sombres ou plus romantiques mais j’ai apprécié chaque tome.

http://www.livresavie.com/off-campus-le-tome-4-the-goal-delle-kennedy/

par Beliwei
Wait for You, Tome 5 : Jeu d'attirance Wait for You, Tome 5 : Jeu d'attirance
Jennifer L. Armentrout   


Une jolie histoire.

On découvre une Stéphanie très différente de celle aperçue dans Wait for You et Be with me.

Le point de départ est assez surprenant car l'histoire de Stéphanie et Nick démarre un peu à l'envers [spoiler]puisqu'elle se retrouve enceinte aussitôt leur " rencontre"[spoiler][/spoiler][/spoiler]

Pas de fond d'histoire policière comme dans les trois précédents mais on retrouve encore des destins liés et c'est toujours agréable de retrouver les anciens, notamment Avery enceinte, ce dont je m'étais doutée en lisant le précédent (histoire de Colton et Abby).

Une bonne série même si les trames de narration se ressemblent beaucoup.

J'imagine que le prochain pourrait évoquer Brock et Jillian.

Mais un roman sur Katie me plairait beaucoup...

par LJ51
Big rock Big rock
Lauren Blakely   
http://followthereader2016.wixsite.com/followthereader/single-post/2017/02/10/Big-Rock---Lauren-Blakely

Voici encore une lecture qui ne vous épatera pas par sa nouveauté mais qui vous donnera certainement une impression de bien être au fur et à mesure des pages.



En hiver rien ne vaut une lecture feel good pour rebooster le moral et faire le plein d'énergie. Je ne doute pas que ça sera le cas avec ce roman.



Ici vous rencontrerez Spencer et on peut dire qu'il ne manque pas d'assurance et de sex appeal. C'est le héros mal qui ne doute pas des ses moyens avec le gente féminine mais qui ne promet rien si ce n'est le plaisir du moment.

Il a des valeurs et la famille et l'amitié sont des piliers auxquels il tient plus que tout.

C'est d'ailleurs en pensant rendre service à son père qu'il se met dans une situation plus que périlleuse.

En effet il invite des fiançailles et ne trouve rien de mieux que pour jouer ce rôle de demander à sa meilleure amie Charlotte.





Alors ici vous ne trouverez pas de secrets scandaleux ou d'enfance malheureuse. Non c'est une romance super sympa, fraiche et qui fait sourire par sa redoutable simplicité.



Ces deux là décident de jouer à fond les amoureux transis tout en voulant conserver leur amitié intacte. Vous pensez bien que rien ne se passera tel qu'ils l'avaient prévu et qu'ils seront rattrapés par leurs sentiments.



J'ai honnêtement beaucoup aimé cette romance. Charlotte est une jeune femme bien dans son corps qui assume ses envies et ses désirs (en l'occurrence son meilleur ami). Elle ne manque pas de répartie et elle est surtout très loin des clichés (de la blonde lol). Elle est indépendante, intelligente et totalement dévouée à Spencer. Lui, comme à peu près tous les personnages masculins dans les romances, est un peu lent à la détente mais c'est un personnage attachant car mise à part son égo démesuré il est un homme tout à fait équilibré.



En bref l'auteure sait mettre l'accent entre les situations et l'avancement de sa romance. Il n'y a pas de longueurs et on prend plaisir à les voir se débattre contre l'inévitable. Le style est contemporain et très dans la tendance actuelle.



Ouvrez ce roman pour vous faire plaisir, je vous assure que celui-ci est tout à fait nécessaire pour faire briller vos yeux de délices.
Dark romance Dark romance
Penelope Douglas   
Voilà un roman que j’avais hâte de découvrir, notamment car son auteur avait déjà fait parler d’elle et ensuite l’histoire m’avait l’air assez inédite. J’aimerais remercier les Éditions Harlequin et NetGalley France de m’avoir permis de découvrir ce roman. Si je devais résumer mon état d’esprit ça donnerait ça : OhMonDieu. Je ne crois pas ressortir indemne de cette lecture, mon rythme cardiaque a été malmené par l’intensité du récit. Dès les premières pages le ton est donné et lorsque les sombres révélations ont été mises en lumière, j’ai cru que je n’allais pas m’en remettre. Le début a tout d’une romance classique et rapidement j’ai cru que j’allais suffoquer tellement certains chapitres sont frustrants.

Cette lecture ne conviendra pas à tous les lecteurs, ce n’est pas que le contenu soit dur, mais le récit dégage un côté malsain et l’intensité est telle qu’immédiatement la tension monte et j’ai parfois ressenti un certain malaise face à des scènes qui en soit du point de vue de l’héroïne sont stressantes, mais derrière pour le lecteur on a tendance à imaginer le pire. Tout ce stresse n’est pas bon pour mon cœur, j’ai ressenti tellement d’émotions par anticipations que j’ai vraiment cru que mon cœur allait lâcher. Afin de préserver l’intrigue, vous comprendrez que cette chronique n’abordera pas certains points essentiels à l’histoire et par sadisme, j’ai envie de vous voir tomber des nues face à la noirceur de l’intrigue.

Michael Crist est un personnage qui ne va pas dans la demi-mesure, issu d’une famille riche il a toujours obtenu ce qu’il désirait. Depuis l’enfance il côtoie Erika Fane, sans vraiment prêter à la jeune femme, également originaire d’une famille aisée, la jeune femme n’a jamais manqué de rien. La mort soudaine de son père, va la placer au rang de petite chose fragile par son entourage et tout le monde s’entend à la protéger de la moindre contrariété. Seulement seul Michael la voit telle qu’elle est vraiment et alors que tout le monde pense qu’elle prend une décision irréfléchie, Rika décide de quitter subitement son université, afin d’affronter la vie à sa manière et repartir de zéro sans parents, sans amis, rien qu’elle pour s’assumer.

Penelope Douglas a encore une fois prouvé qu’elle est maître dans l’art des relations mêlant haine/amour. Elle réaffirme son talent en suscitant des émotions contradictoires pour une romance qui n’aurait pas dû nous faire ressentir ça. C’est assez difficile à expliquer, on s’attache énormément au personnage de Rika, elle a tout d’une héroïne qui mérite d’être chouchoutée et pourtant elle n’est pas aussi sage que tout le monde le pense. Je suis passée d’un Michael qui fait grimper la température, à une douche froide face à ce qui se profile pour la jeune femme. J’ai été intriguée, excitée et finalement ce qui l’a emporté est un sentiment assez particulier, car arriver à un bon quart de la fin l’intensité est retombée d’un coup et le rythme du récit a pris un nouveau tournant qui m’a donné l’impression d’avoir perdu les émotions qui menaçaient d’exploser depuis le début du roman et pour ça, je n’ai pas pu lui mettre cinq étoiles.

Si vous devez retenir une chose de ce roman, c’est que la plume est très addictive et même si je n’ai pas toujours adhéré ce qui se déroulait, car assez machiavélique, les pages défilent à une vitesse impressionnante, même si le dernier quart m’a un peu déçu, car j’ai perdu une part de l’intensité qui m’avait animé pendant une bonne partie de ma lecture. Mais parfois, ça fait du bien de sortir de sa zone de confort, d’essayer des romans qu’on n’aurait pas pris le risque de découvrir. Toutes ces émotions contradictoires ont rendu ma lecture vivante et unique.

http://wp.me/p4u7Dl-30O

par Luxnbooks
Les Cavaliers de l'Apocalypse, Tome 3 : Mort Les Cavaliers de l'Apocalypse, Tome 3 : Mort
Larissa Ione   
GENIAL ! J'ai tout simplement adoré !
Le second tome nous laissait sur notre faim avec un Thanatos empoisonné et une Regan enceinte.
Cette histoire ne m'a pas déçue. Nous retrouvons le cavalier de la mort plus létal que jamais. Néanmoins sous la carapace de Thanatos se cache un guerrier sensible avec un certain humour. Tout comme le cavalier Mort, Regan masque également ses sentiments et ses faiblesses du fait de son passé.
Les relations Regan/Thanatos sont certes explosives mais également attendrissantes.
L'intrigue principale (stopper l'apocalypse) reste haletante et vue le dénouement j'ai hâte de découvrir l'histoire de Reseph et de Reaver.
Vivement la suite !

par eola
Les Cavaliers de l'Apocalypse, Tome 4 : Pestilence Les Cavaliers de l'Apocalypse, Tome 4 : Pestilence
Larissa Ione   
Génial.
Beaucoup mieux que ce que je m'attendais.
Je m'explique:
Reseph était de loin, le cavalier que j'aimais le moins, donc je craignais de ne pas aimer ce tome.
Et quelle surprise...
La première partie de ce livre concerne l'amnésie de Reseph, du coup ça nous permet de le redécouvrir, de voir "son côté gentil", son humour et ses taquineries.
La deuxième partie concerne l'apocalypse et tous ses intervenants.
Haverster et Reaver m'ont beaucoup plu, j'espère qu'un tome leur sera dédié.
Bref, une saga géniale.

par Adèle
Les Cavaliers de l'Apocalypse, Tome 1 : Guerre Les Cavaliers de l'Apocalypse, Tome 1 : Guerre
Larissa Ione   
Génial.
Le début est un tout petit long mais nécessaire (explications sur les cavaliers et les prophéties de l'apocalypse).
Mais une fois que les 2 personnages principaux, Ares et Cara, se rencontrent, ça devient vite une addiction.
L'action est au rendez-vous et les pages défilent très vite.
Et quelle magnifique couverture...
A lire absolument.


par Adèle
Les Cavaliers de l'Apocalypse, Tome 2 : Famine Les Cavaliers de l'Apocalypse, Tome 2 : Famine
Larissa Ione   
Très bon tome.
L'histoire est centrée sur le couple Limos/Arik mais l'on côtoie beaucoup les autres personnages, ce qui permet de ne pas s'ennuyer.
Beaucoup de rebondissements, le 3ème tome promet d'être génial.

par Adèle