Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Selinakyle73 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Le Silmarillion Le Silmarillion
John Ronald Reuel Tolkien   
Une Bible, il n'y a pas d'autre mot pour tenter de résumer le Silmarillion. Toute l'histoire du monde y est décrite dans le détail et c'est encore un moyen de se rendre compte du talent, de l'imagination extraordinaire, de la passion et de la cohérence inimaginable de Tolkien par rapport à son univers. Encore un moyen, aussi, d'être transporté dans un monde si merveilleux et inquiétant à la fois, de le comprendre. On y découvre les origines et le passé de certains personnages emblématiques du Seigneur des Anneaux et parfois de faire les liens entre plusieurs protagonistes [Galadriel qui est la belle-mère d'Elrond, par exemple]. Je qualifiais le Silmarillion de bible plus haut. En effet, en plus d'être incontournable, il possède plusieurs points communs avec la Bible chrétienne (bien qu'à mon sens l'oeuvre de Tolkien est plus intéressant car plus poétique , entre autres) On y retrouve par exemple la création du monde, ce que l'on pourrait comparer au déluge,... Bien sûr comme tout ouvrage de Tolkien, le Silmarillion est ardu à lire, et à comprendre parfois, passant parfois du coq à l'âne tout en faisant appel à ce que l'on a lu précédemment. Il y a beaucoup de personnages et leurs liens entre eux ne sont parfois pas faciles à établir, beaucoup de termes employés sont en elfique ou autre langages, difficiles à retenir. Sans oublier bien évidemment que Tolkien fournit encore et toujours une multitude de détails pour nous faire vivre au mieux les aventures de Fëanor, Beren, Turgon et j'en passe. Etant une oeuvre totalement complète, le Silmarillion contient également des magnifiques illustrations dans certaines éditions, des généalogies bien pratiques, les divisions elfiques, les prononciations,...
Pour lire le Silmarillion, il faut s'armer de détermination, de concentration... Mais aussi de passion. Ne vous en faites pas, celle de Tolkien que l'on sent au fil des pages est contagieuse.
La fille qui avait bu la lune La fille qui avait bu la lune
Kelly Barnhill   
Il s'agit ici d'un roman adressé aux middle grade, c'est à dire au 10-12 ans.
L'histoire est narré de manière assez simple, à la façon d'un conte. Elle est donc loin d'être effrayante. Cet ouvrage fait tout de même près de 400 pages, on va donc s'adresser à un public déjà habitué à lire des romans conséquents ou qui dévore assez rapidement les plus petits et qui n'a pas encore assez d'expérience pour se lancer dans des ouvrages tels qu'Harry Potter.

Parlons un peu de l'histoire maintenant tout de même !

Dans le protectorat, chaque année, il faut sacrifier un enfant à la méchante sorcière. Tous le savent mais les habitants ne le prennent pas pour autant pour une partie de plaisir. Le chagrin est lourd dans ce village. On le découvre vite, il y a bien une sorcière qui vient chercher l'enfant. Il s'agit de la vieille Xan qui ne se doute absolument pas qu'elle est crainte par le Protectorat. Cette dernière pense sauver les enfants. Et chaque année, elle leur trouve une nouvelle famille aimante pour les protéger. Sur le chemin, pour les nourrir, elle leur donne du clair d'étoile. Sauf que cette année, elle n'a pas attention et c'est du clair de lune qu'elle a donné à la petite Luna. Conséquence très grave, le bébé se retrouve enchanté. En un autre mot : magique ! Un enfant magique est dangereux car il ne maitrise pas ses pouvoir !

Que va devenir la petite ? Et le maudit Protectorat ?
Pour le savoir, il va falloir lire cet ouvrage dans lequel vous découvrirez également l'adorable dragon minusculus — pardon énormes — Fyrian, mais aussi le monstre du Marais.

J'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire car elle traine parfois en longueur et reste très enfantine. Toutefois, ses personnages très enfantins ont su m'attendrir et me pousser à continuer. Ça reste très simple pour moi mais j'ai tout de même passé un agréable moment.

En conclusion et pour le public dont je parlais en début de commentaire, je pense que cela fera un très beau roman à découvrir. Au dessus de 12 ans par contre, ce sera, je pense, beaucoup trop simple.

par dadotiste
Covenant, Tome 1 : Sang-mêlé Covenant, Tome 1 : Sang-mêlé
Jennifer L. Armentrout   
Pffffff je l'ai déjà fini :( et pourtant j'ai ralenti ma lecture pour pouvoir le garder un peu plus longtemps.
En lisant la quatrième de couverture je m'attendais a une bonne petite histoire a lire entre 2 grosses lectures.
Hé ben je dois dire que je ne m'attendais pas du tout a ce que ce soit un coup de coeur et pourtant s'en ai un!!
Je suis tout simplement tomber amoureuse des personnages et de cette histoire remplis d'amour, de drame et d'action.
En gros il relie tout ce qui fait un bon livre!
Alex est super attachante et on arrive facilement a ce mettre a sa place, on a l'impression de ressentir toutes les émotions qu'elle éprouve.
Et Aiden le beau mec avec qui tout avenir est interdit.
Rolala j'ai vraiment adoré lire chaque passages ou ils étaient a deux, ou on sent qu'il ce passe quelque chose mais qu'aucun des deux n'ose franchir le pas.

Un livre qui ce lis extrêmement vite tellement l'histoire est prenante.
Je le recommande vivement a tout ceux qui lisent en VO car je ne sais pas s'il sortira en Français.





La Faculté des rêves La Faculté des rêves
Sara Stridsberg   
Puissant! Dérangeant! Choquant! Mais quel gâchis! Mon Dieu quel gâchis! Un potentiel énorme gâché par les choix de l'auteur! Vouloir faire original dans la construction du récit c'est bien, mais là on tombe à côté, le lecteur va être perdu pendant 250 pages, ce qui n'est pas rien! Une construction classique en aurait fait un récit énorme!
Le type d'histoire était déjà original en soit, il était donc inutile d'en rajouter...
A recommander quand même à ceux qui ont le temps et de la persévérance, et là ils auront quelque chose d'intéressant sous la main!

par Shaketon
Chaurasi Chaurasi
France Tournier   
Une histoire bien pensée sur les mystères de notre existence.

http://cocomilady2.revolublog.com/chaurasi-un-roman-ou-science-et-spiritualite-se-melent-dans-la-quete-d-a130231854

Dans ce roman de science-fiction, l'histoire évolue au 22è siècle, en Inde. On y découvre que l'univers tout entier et notamment les êtres humains, sont les pions d'un jeu entre Dieux. Mais parmi eux, certains commencent à s'ennuyer et aimeraient en changer les règles pour pimenter le tout et acquérir plus de pouvoir. Un homme va être choisi, il est scientifique et se voit remettre une formule qu'il devra déchiffrer et qui le mènera vers la révélation du rôle et de l'origine de l'Homme. Mais à qui faire confiance ? Les pièges s'accumulent et sa quête en sera d'autant plus ardue...

J'ai trouvé intéressante l'idée de l'auteure d'imaginer que notre monde n'est qu'un jeu et que nous sommes tous les pions de celui-ci. Les thèmes de réincarnation, magie, mort, Dieux, création etc. sont omniprésents. La qualité d'écriture est au rendez-vous, mais certains termes scientifiques et notions pourront paraître parfois ardus à certains lecteurs.
Les différents mondes sont bien détaillés, on s'y transporte sans problème et on les imagine aisément. Les personnages aussi, même s'ils sont assez nombreux, ont tous leur place bien distincte pour ne pas nous perdre dans l'histoire.
Ici, la science se mêle à la spiritualité, c'est ce qui est le plus déroutant car pour moi, la science est l'antithèse même de la Vérité. Mais c'est intéressant de voir comment certains peuvent imaginer le secret de nos origines et de l'univers, la clé de voûte qui dirige le tout, les mystères de sa création et l'ordre qui y est établi. J'ai beaucoup aimé la chute.
Ce roman est sûrement le fruit d'une réflexion intense et d'un début de prise de conscience indéniable. Ce qui est sûr, c'est que tout est possible, mais que notre simple cerveau d'Humains ne nous permettra jamais de connaître la réalité, surtout avec les limites qu'il se crée et qui ne devraient pas exister.

Pour conclure : une quête trépidante qui ne pourra qu'interpeller et faire réfléchir le lecteur.
Phobos, Tome 4 : Horizons Phobos, Tome 4 : Horizons
Victor Dixen   
Un dernier tome réussi.

Le précédent volume m'avait un peu déçue en empruntant une voie plus classique, plus proche de ce qu'on voit dans beaucoup de YA. Du coup, plusieurs questions avaient été laissées sans réponse, et comme par hasard celles qui m'intéressaient le plus xD (pour ne citer qu'elles : la maladie de Kelly et la mystérieuse créature de Mars, si du moins elle existe...)

Par chance, cette suite offre des explications amplement satisfaisantes aux mystères jusque là non élucidés -certes, certains révélations m'ont d'abord laissée très perplexe comme le [spoiler]retour de Kenji[/spoiler], mais ça, c'était avant que Victor Dixen ne développe sa pensée, toujours de manière logique et cohérente.
Mieux encore, on en apprend plus sur le passé de quelques ex-pionnières de Mars et surtout sur Léonor. [spoiler]J'ai juste trouvé un peu dommage que ce qu'on apprend sur elle soit un peu atténué par la suite, mais bon, c'était nécessaire pour la fin...[/spoiler]
D'ailleurs, à son propos, j'ai encore moins réussi à m'attacher à elle que dans les tomes précédents. Même si les autres pionniers apparaissent de manière amplement satisfaisante (même ceux de la 2e saison de Genesis, ce que j'ai beaucoup apprécié), j'ai trouvé qu'elle était trop souvent mise en avant, que Victor Dixen appuyait trop sur son rôle d'héroïne vers laquelle tout le monde ne cesse pas de se tourner ; et ça, ça a fini par me taper sur le système. Mais ce n'est que mon avis personnel...

Pour autant, il ne faut pas croire que tout est rose dans ce tome. Certes, Léonor a des alliés indéfectibles, mais on voit aussi dans cette suite que rien n'est acquis et qu'au contraire, l'opinion de tous ces Terriens ex-télespectateurs de Genesis peut être très versatile. On l'observe grâce à une innovation de Victor Dixen, à savoir les chaînes de quelques ex-pionniers de Mars de la 1ère saison et que je nommerai pas pour garder la surprise. À la fin de chacun de ces chapitres-vidéos, on a généralement droit aux commentaires des internautes. J'ai trouvé que c'était une idée excellente et très bien trouvée, non seulement pour le rendu visuel, mais aussi parce qu'ils jouent un certain rôle dans l'histoire et donnent l'impression au lecteur de vivre en temps réel ce qui se passe.

J'en arrive maintenant à la fin (du livre mais aussi de mon commentaire). Je pense que je continuerai encore longtemps à y réfléchir et à espérer une suite qui ne viendra certainement pas, même sous la forme d'une misérable nouvelle -je pense que Victor Dixen a été assez clair là-dessus dans ses remerciements, malheureusement, mais on peut rêver. Elle est logique en un sens, bien trouvée. Elle arrive brusquement mais sans vraiment paraître précipitée -vu qu'on ne coupe en plein dans l'action, ça doit jouer. En fait, à mes yeux, je pense qu'on n'aurait pas pu faire mieux -je pense que n'importe quelle autre fin m'aurait inévitablement déçue si elle avait été plus définitive.

En bref, une bonne conclusion. Des retournements de situation qui ne cessent pas de se succéder, tout comme des explications/révélations dont aucune (miraculeusement) ne m'a déçue sauf une, peu de temps morts ; bref, pas un coup de coeur (à cause de Léonor, sans doute, et des dialogues qui m'ont paru irréels pour certains...), mais certainement un coup de maître de la part de l'auteur : rarement un dernier tome ne m'a laissée aussi satisfaite. Enfin, dernier... j'espère que non.

par Isallya
Phobos, Tome 0 : Origines Phobos, Tome 0 : Origines
Victor Dixen   
http://wandering-world.skyrock.com/3277479678-PHOBOS-ORIGINES.html

Encore un sans-faute pour Victor Dixen ! PHOBOS – ORIGINES est un véritable coup de cœur. J'ai absolument adoré ce roman et les six différentes histoires qui le composent. Il n'y en a pas une en-dessous de l'autre et elles sont toutes poignantes, fascinantes et surprenantes. L'auteur a véritablement eu une idée brillante en décidant de nous permettre d'en découvrir encore plus au sujet de Mozart, Samson, Tao, Kenji, Marcus et Alexeï. Pour être honnête, maintenant que j'ai refermé ce livre, il n'y a qu'une seule et unique chose que j'ai envie de faire : m'enfermer chez moi et relire le tome 1 et le tome 2 de la trilogie pour analyser en détails tous les protagonistes masculins. Quel voyage !

Victor Dixen nous offre vraiment, ici, la possibilité d'en apprendre encore plus sur le passé des six héros que nous avons appris à connaître grâce aux deux premiers opus de la série PHOBOS. Si j'étais particulièrement attaché à chacun d'entre eux, aujourd'hui j'en suis officiellement amoureux. En effet, PHOBOS – ORIGINES permet aux hommes de l'histoire de devenir encore plus épais, encore plus profonds, encore plus humains. A mes yeux, désormais, ce sont de véritables personnes à part entière. L'auteur va indéniablement au bout des choses, rien n'est laissé au hasard, tout s'entrecroise et s'entrecoupe avec beaucoup de finesse et d'intelligence et, ça, c'est absolument frappant et captivant. Une fois de plus, Victor Dixen m'a coupé le souffle et m'en a mis plein les yeux grâce à sa manière de tout entrelacer sans jamais se perdre.

J'avais un petit peur, en entamant ma lecture, que le temps consacré à chaque héros ne soit pas suffisant pour le rendre complètement crédible ou pour parvenir à livrer une histoire complète. Évidemment – et j'aurais dû m'en douter – mes craintes se sont avérées totalement infondées. En effet, les soixante pages – en moyenne – qui sont accordées aux personnages sont amplement assez pour nous faire vibrer. J'ai été surpris, choqué, renversé, bouleversé, attristé et époustouflé devant les révélations qui nous sont faites concernant chaque protagoniste. Chaque intrigue est émouvante et éprouvante à sa façon. L'auteur n'y va pas avec le dos de la cuillère et n'hésite pas une seule seconde à faire souffrir ses héros de papier. La réalité qu'ils doivent tous affronter est aussi chaotique qu'elle est dure et j'ai trouvé que cela nous permettait de totalement les comprendre. On se glisse très facilement dans leur peau et on s'approprie sans aucun mal le moindre de leurs sentiments ou leurs plus secrètes pensées et réactions. De plus, on comprend pourquoi tel ou tel personnage a pris la décision de décoller pour Mars, ce qui représente un énorme avantage pour la saga en général. PHOBOS – ORIGINES fait vraiment partie d'un tout. Ce n'est pas un roman à part. Il s'intègre parfaitement à la trilogie et peut être qualifié d'indispensable si on veut saisir tous les enjeux qui se cachent derrière le programme Genesis et ses ambitions.

Encore une fois, la plume de Victor Dixen m'a complètement charmé. En effet, en plus de conférer à nos héros une vraie épaisseur, les mots de l'auteur nous touchent en plein cœur. Son imagination et sa manière de décrire les faits me renversent véritablement depuis ma lecture du premier volet de la saga et j'ai l'impression que je n'en aurai jamais assez. Les six intrigues dans lesquelles nous plongeons se lisent avec un plaisir infini et à une vitesse incroyable. Entre certains retournements de situation fracassants, la plume grisante de l'auteur et le fait que tout soit parfaitement bien mis en scène et orchestré avec brio, laissez-moi vous dire que PHOBOS – ORIGINES est une véritable perle à mes yeux.

En résumé, PHOBOS – ORIGINES est une lecture palpitante, dramatique et saisissante. Chaque histoire est aussi solide et touchante que la précédente ou la suivante. Ce roman nous permet de découvrir Alexeï, Samson, Kenji, Marcus, Tao et Mozart sous un tout nouveau jour et c'est à la fois un véritable bonheur et un honneur. Au vu de toutes les révélations qui nous sont faites, l'impatience que je ressentais déjà en attendant d'avoir le troisième opus entre les mains n'a fait que s'accroître. PHOBOS est indubitablement une excellente saga et Victor Dixen un auteur qui ne cesse de m'impressionner depuis quelques mois. PHOBOS – ORIGINES est donc un livre électrisant que je recommande aux fidèles de la série mais également aux lecteurs qui voudraient se lancer dans ce fabuleux voyage littéraire.

par Jordan
L'Œuf de dragon L'Œuf de dragon
George R. R. Martin   
Pygmalion a trouvé sa cocotte aux œufs d'or et fait payer un max pour chaque écrit de R.R.Martin... je trouve ça tellement rageant ! (et dire que l'intégral 5 n'est même pas encore prévu dans les sorties à l'heure où j'écris...)
En tout cas, je ne me suis pas fait avoir, et j'ai emprunter la présente nouvelle (oui, c'est une nouvelle, et non un roman à part entière, malgré ce que veux nous faire croire Pygmalion) à un ami, ce qui fait que je peux parler de la nouvelle sans avoir l'arrière-goût du prix dans la bouche.

Bien, que dire a part que Martin est un génie ? Il gère parfaitement le format réduit de la nouvelle : son récit est bien construit, intéressant du début à la fin, bien ficelé avec sa palette de personnages et d'intrigue comme on les aime...
Des trois nouvelles de Dunk et l'Œuf, c'est celle-ci que je trouve la plus complète et la plus intéressante, et elle restera ma préféré pendant encore un moment je pense ! :)

(allez, Martin, écrit ce foutu sixième bouquin ! Tu peux le faire !!)
Phobos, tome 3 Phobos, tome 3
Victor Dixen   
Sublime ! C'était Waouh ! Oh my god, c'était WAAHOUUH !!!
Je ne vais pas en faire un tas car vous l'aurez compris ce dernier opus est juste WAOUH :p Étant donné les éloges des autres commentaires, je suis rassurée de ne suis pas être la seule à être retournée ;)
Les petites bombes en fin de chapitre m'ont tué un petit peu plus chaque fois, j'ai même dû m’arrêter de lire quand [spoiler]Serena s'est fait tiré dessus pour réaliser et ne pas m'emballer et spoiler tout le monde autour de moi (j'étais dans le bus vous comprenez qu'il faut garder son self-control pour ne pas être vu comme une dingue .... ) [/spoiler]
Bref, j'ai AD-OR-E !! et pis [spoiler]Marcus sooooooo sad *grosses larmes de crocodiles* (je n'étais plus dans le bus heureusement, vous imaginez bien )[/spoiler]
Je m'adresse donc à toi qui lit ceci et je te dis "Vas toute suite lire c'te livre et n'attends pas Noël ou alors trouves la cachette du paquet ;)"
W

par Wanheda
Darwin's Game, Tome 1 Darwin's Game, Tome 1
FLIPFLOPs   
J'ai un peu hésité après avoir lu les "ça me fait penser à King's Game" etc... n'ayant pas accroché du tout avec cette histoire là...
Et au final, je me suis lancée parce qu'il faut avouer que les couvertures sont quand même super chouettes... Et c'est tout autre chose.

par Bopp