Livres
524 631
Membres
542 991

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sénéchal, Tome 1



Description ajoutée par dadotiste 2019-02-21T10:30:09+01:00

Résumé

Présentation de l'éditeur, Folio 2019 :

Lysimaque, fière capitale du royaume de Méronne, est encerclée et menacée par une mystérieuse armée. Pour le sénéchal Philippe Gardeval, ce n’est que le début des ennuis. Son ami le roi de Méronne est victime d’une tentative d’empoisonnement. Ainsi un ennemi est déjà dans l’enceinte du château! Sous quels traits se cache le félon? Les adversaires politiques ne manquent pas à la cour… Entre manigances et luttes de pouvoir, le sénéchal va devoir faire preuve d’ingéniosité pour défendre sa ville et son roi, au risque de se mettre lui-même en danger.

Intense, tout en justesse et en mystères, Sénéchal est un premier roman bluffant par la virtuosité et l’intelligence de son histoire.

Afficher en entier

Classement en biblio - 41 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par mcd30 2019-09-13T22:09:11+02:00

Un encrier qui se vide, c'est une âme qui déborde.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Ludivine-38 2019-10-16T12:12:50+02:00
Argent

Un très bon roman, basé sur un "vieux" sénéchal qui est vraiment touchant. J'ai beaucoup apprécié son caractère, ainsi que sa manière de voir les choses. Il semble vraiment beaucoup touché par son passée et c'est ce que je pense fais sa force. L'histoire qui mêle du vrai et du surréaliste. C'est réellement un bon bouquin, assez court mais qui n'a pas besoin de plus. Je pense bien lire la suite, je me dois de savoir la suite pour chacun des personnages en particulier Charles, Sybille et le Sénéchal !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mcd30 2019-09-12T08:44:56+02:00
Or

C'est irrévérencieux et novateur. Un livre hors-norme par son originalité, déstabilisant et intemporel. Nous sommes loin des clichés.

Les héros, le roi Edouard le sixième et le Sénéchal Philippe Gardeval sont loins d'être d'impulsifs jeunes hommes prompt à en découdre. Ils ont conscience de la gravité de la situation, Lysimaque est assiégée et malgré les portes fermées, nul n'est en sécurité des ennemis sont à l'intérieur. le moindre geste, la moindre parole et les soupçons jaillissent, chacun est traître potentiel.

J'aime beaucoup Philippe Gardeval qui se remet toujours en question et reste lucide : p. 142, Et si le roi de Castlewing disait vrai ? Si nous étions, nous, d'immondes mécréants trônant sur un artefact du malin ? C'est un héros à la croisée de Mattias Tannhauser (La Religion) et de Gui de Clairbois ( le bourbier D Azincourt) des hommes qui ne se font pas d'illusion, reste fidèles à leur loyauté et mène leur mission jusqu'au bout quoiqu'il leur en coûte.

L'histoire se situe dans un monde médiéval dont Grégory DA ROSA possède toutes les clefs : la héraldique, les costumes, le langage. Il nous crée un univers avec ses chants, ses contes, ses proverbes et un langage parfois fleuri mais pas désagréable. Quelques pointes d'humour agrémente le tout qui ne sont pas sans me rappeler le donjon de Naheulbeuk à certains moments.

Gregory DA ROSA nous a concocté un livre de fantasy surprenant qui dénonce les travers des hommes par le biais d'une intrigue qui nous tient en haleine et lui permet de faire découvrir d'autres façons de penser. Il consacre quelques pages magnifiques à l'écriture et au lecteur auxquelles j'ai été très sensible en tant que lectrice.

C'est un premier livre et j'espère qu'il y en aura beaucoup d'autres. Comme vous l'avez deviné je vais lire la suite de cette trilogie avec un immense plaisir.Je tiens surtout à remercier l'auteur de son magnifique cadeau qui est devenu un coup de cœur. Et j'en profite pour vous signaler un livre avec une couverture soignée. Lisez-le, chacun peut y trouver son bonheur car il y a plusieurs niveaux de lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CharlineVega 2019-09-04T15:17:56+02:00
Or

Depuis quelques temps, je me suis remise à lire tout les jours, et je ne regrette pas ! Plein de belles découvertes, et beaucoup grâce aux Imaginales ! Là encore, bonne pioche ! Super livre, super ambiance, j'ai adoré l'écriture et les personnages, lire ce journal du Sénéchal était passionnant, le roi m'a fait souvent rire, même si parfois j'ai eu un peu de mal avec le vocabulaire. En tout cas, je vais lire la suite, c'est certains ! Nouvel auteur à suivre...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par triskeliga 2019-07-21T09:41:17+02:00
Bronze

Une belle plume et un pari risqué de l'auteur qui a pris des chemins bien différents de ceux que l'on a l'habitude d'arpenter avec un personnage clé, le Sénéchal, qui se trouve ma foi bien loin des stéréotypes, pas vraiment courageux, emplit de rancoeur de ne pas avoir été anobli par le Roi , son ami d'enfance, dans une cour ou le paraître à toute son importance.

La ville est assiégée par des forces puissantes et les traîtres sont aussi à l'intérieur et cherchent par tous les moyens à trucider le Roi, conclusion l'action ne se passe pas sur les créneaux mais bien dans le château et la basse ville ou l'on croise dans ce dernier endroit la misère du peuple qui essaye seulement de survivre et ces passages sont vraiment bien retranscrits .

Le choix du langage est original aussi avec un genre vieux français et des mots anciens que je ne connaissais pas tous d'ailleurs.

Je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire ni apprécier les persos et j'en suis la première désolée mais ne vous arrêtez pas à mon sentiment vu les bons avis sur cette série, je suis simplement tombée à côté, ça arrive parfois...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Choupaille 2019-06-20T20:44:46+02:00
Or

Chronique complète : https://la-choupaille-lit.blogspot.com/2019/06/senechal-de-gregory-da-rosa-tomes-1-3.html

A travers ses mémoires le Sénéchal Gardeval nous envoie à la goule quantité de répliques mémorables et de punchlines purement épiques: ça vole en tous sens alors qu'un vent d’alliances, de mésententes et de trahison souffle sur une Lysimaque assiégée et divisée, et tel un Cluedo géant c’est à Philippe Gardeval de mener l’enquête et débusquer le félon. Un peu lourd par moments, mais que de plaisir à parcourir cette saga bourrée de charisme !

Attention toutefois à bien jauger la bête avant de vous y lancer, sinon ce sera la ruade : le style de Da Rosa ne plaira pas à tout le monde. Moi en revanche, j'ai été conquise !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eilia 2019-01-31T21:39:40+01:00
Argent

Plus qu'un roman d'action, nous sommes ici dans une histoire très axée sur la psychologie du narrateur : le Sénéchal. Porte d'entrée du système sociale et des habitudes à la cour, le récit commence au pire moment pour lui: le siège par un ennemi.

Du coup, de par l'ambiance plutôt médiévale, l'auteur a fait le pari d'écrire dans un langage de cour, plutôt soutenu. Pour moi, ça m'a empêché pendant un bon moment de rentrer dans l'histoire.

Néanmoins, des scènes d'actions sont présentes de manière suffisantes et assez bien écrites pour harponner le lecteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cyril-Sche-Sulken 2018-08-25T22:41:50+02:00
Or

Une excellente surprise que la découverte de cette trilogie sur le point de s'achever. "Sénéchal" nous transporte dans un univers de gritty fantasy bien conçu, inspiré de notre Histoire mais en ayant judicieusement réinventé celle-ci pour établir un cadre réaliste. Si je devais le comparer à d'autres œuvres, je dirais que j'y vois un mélange entre Le Trône de Fer, Warhammer et - ce n'est pas une oeuvre, mais hein ! - notre Guerre de Cent Ans. Bien sûr, le ressenti ne se limite qu'à quelques éléments clairsemés, car tout est bien dosé et pensé pour donner naissance à un univers original, riche et cohérent.

Le récit prend place à Lysimaque, la ville aux fleurs, capitale du royaume de Méronne. L'auteur ne prend pas le temps de nous ménager, puisque l'incipit nous apprend droitement que la cité est brusquement assiégée... Un récit guerrier, se dit-on ? Eh bien, pas spécialement : dans ce premier tome, le siège n'est jamais qu'un cadre pour la véritable histoire, qui est une affaire d'intrigues à la cour du roi Édouard VI, dit le Sanguin. Complots, trahisons, suspicion... Le narrateur, Philippe Gardeval, sénéchal de Sa Majesté, se retrouve propulsé dans une enquête intensive sous fond de menace terrible. Le lecteur se fait son avis au fur et à mesure que le récit avance, mais cet avis n'est jamais certain, on ne sait pas qui suspecter, puisque tous les protagonistes sont potentiellement éligibles - même Philippe qui, quoique narrateur, garde pour lui certaines informations... Tout cela crée une ambiance pesante et sournoise et apporte un rythme haletant à l'évolution du récit.

Pour ce qui est des points négatifs, afin de paraître objectif malgré mon engouement, ils ne concernent que la mise en page. Quelques erreurs typographiques et autres coquilles entachent le livre, mais c'est bien tout ce que j'ai à lui reprocher. Du reste, le produit en lui-même est vraiment beau (qualité habituelle aux éditions Mnémos).

En bref, "Sénéchal" est ma lecture de l'année du côté des fictions, et je ne saurais que le recommander.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nacera-Aanor 2018-08-24T21:35:45+02:00
Or

A la lecture du résumé, je m'attendais à un roman fantasy où les héros devront survivre en pleine guerre... Et finalement, non, l'intrigue est beaucoup plus profonde que ça. Le siège de la ville sert davantage de prétexte pour dépeindre ce qui devait être une réalité durant les monarchies médiévales (et qui doit toujours être d'actualité, d'ailleurs) : les guerres de pouvoir à l'intérieur même du cercle de confiance que l'on croit immuable.

Les personnages sont vraiment bien ficelés, et le lecteur se retrouve lui aussi pris au pied de ces jeux de pouvoir : à qui faire confiance ? Même Philippe, le fameux Sénéchal, le narrateur, ne nous dit pas tout... Peut-on vraiment lui faire confiance ?

J'ai vraiment hâte de lire le deuxième tome pour démêler ce nid de vipères !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LilyMoon 2018-05-23T15:14:01+02:00
Diamant

Au vu du résumé, on s'attend à une intrigue assez classique, qui raconte un siège d'une ville médiévale en guerre... Sauf que très rapidement, on se rend compte que c'est bien plus que ça, et qu'à chaque fois qu'on croit comprendre le sujet du livre, une autre surprise arrive et bouscule toutes les certitudes. L'intrigue, littéralement à tiroirs, est vraiment prenante, sans que les effets de surprise successifs ne paraissent artificiels. On est dans les bottes du Sénéchal, partageant ses craintes, ses colères et ses incompréhensions (même si lui aussi sait garder sa part de mystère et de non dit); Les personnages sont tous très travaillés, très réalistes, nuancés, et c'est vraiment bien écrit. Le rythme est soutenu, on ne s’ennuie pas une seconde... Une très belle découverte !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Goupilpm 2017-02-28T09:14:43+01:00
Bronze

Avec une telle couverture et la première phrase de la quatrième de couverture l'on s'attend à une fantasy épique un peu dans le style de Miles Cameron, et là première désillusion : dès le début du récit on est à l'inverse plongé dans une fantasy intimiste rédigée sous forme de journal. On s'attendait en effet à assister d'une part à suivre les préparatifs de défense, d'autre part de ceux de l'adversaire. Mais que nenni, dans les premiers chapitres on assiste à une petite guéguerre de territoire entre deux des protagonistes principaux qui va malheureusement se poursuivre par la suite, c'est affligeant on a la nette impression d'assister à la scène où deux mâles lèvent la patte pour marquer leur territoire.

Quand au postulat de départ s'il prend un peu d'ampleur suites aux tentatives d'assassinats, il s'avère des plus basiques avec une guerre entre deux belligérants, motivée par une Église toute puissante. On a une fois de plus l'impression de revivre les faits et méfaits de l’Église Catholique Romaine qui voulait imposer par la force sa religion, n'en est pour preuve la muraille qui sépare l'un des pays antagonistes d'un territoire où vivent des démons. Une thématique qui n'est pas sans rappeler le mur d'Hadrien, et largement éculée depuis Georges R R Martin.

Il n'est pas difficile avec les titres des chapitres de s'apercevoir très rapidement que l'auteur va nous propulser dans un sempiternel univers médiéviste. Dès le début du récit, en même temps qu'il nous dépeint les différents protagonistes qui entourent le roi, l'auteur nous présente de manière laconique une partie des royaumes composant son monde géographique et leurs dirigeants. Mais là encore l'on n'a même pas daigné nous doter d'une carte pour les visualiser, et de plus on ne dispose pas d'indication par rapport aux points cardinaux pour les situer les uns aux autres. Il serait facile de rétorquer que cela n'est point nécessaire car l'intégralité du récit se déroule intra-muros dans la cité assiégée, alors pourquoi ne pas sans être tenu aux royaumes des belligérants. L'univers s'avère certes prometteur, mais encore faudra-t-il sortir de la cité car pour ce que l'on pu en découvrir il ne présente rien de bien original.

Pour son récit l'auteur a choisi le format Journal. Et qui dit Journal dit implicitement un seul narrateur ce qui donne au lecteur une vision limitée au seul ressenti du protagoniste principal, mais aussi une vision restreinte des faits et événements qui se déroulent puisque l'on n'assiste qu'à de qui se passe dans l'entourage immédiat du roi. Du siège mis devant la cité, l'on ne sait absolument pas ce que ressentent les habitants de la ville, les soldats qui se préparent au combat, les préparatifs,... L'on ne sait rien de ce qui se passe dans le camp adverse, les antagonistes nous ont été brièvement présenté, ceci de manière manichéenne, mais qu'en est-il réellement ?

Le style d'écriture à consonance très médiévale donne certes beaucoup de profondeur à l'univers, le phrasé très imagé, à grands renforts de métaphores, s'avère intéressant notamment dans les inter-actions verbales entre les différents personnages, Mais... dans la première partie ils sont parfois tous deux par trop présents : les notes de bas de pages se succèdent et ne sont peut être pas toutes utiles ; le langage imagé sont à certains moments bien placées, mais elles donnent de la lourdeur - proche du ton ampoulé - au récit quand elles s’insèrent entre des parties descriptives un peu longues, ou mêmes lorsqu'elles sont trop longues.

La deuxième partie du récit s'avère plus dynamique, avec moins de descriptions, des événements qui se précipitent, l'intrigue se développe enfin et l'on assiste à un combat entre magie et nécromancie réglé de très belle manière, très visuel tant sur le plan action que sur le plan émotions. Ce passage donne au récit une petite touche Dark-fantasy qui ne demande qu'à se développer par la suite.

En revanche, la troisième partie se révèle pesante avec les échanges entre le Sénéchal et le Confesseur du Roi. L'on revient sur les introspections du premier qui étaient peut être une petit peu trop nombreuses précédemment et aussi un peu trop répétitives. A cela s'ajoute une très longue diatribe sur le bien fondé d'une guerre de religion. Une dernière partie partie qui donne un air de déjà lu à l'histoire et une approche un peu trop manuel d'histoire  : il y a beaucoup trop d'analogies entre l’Église de Syncrésie et l’Église Catholique Romaine, le don du sacrifice pour sauver les autres du Mal, le bien fondé de cette guerre pour que le Bien puisse dominer dans le monde, les morts que la guerre génère des dommages collatéraux,... Ona l'impression très nette que l'auteur à réadapter à sa manière des faits avérés de l'histoire dune manière un peu trop évidente.

Certains personnages révèlent un beau potentiel pour la suite, même si l'on n'est pas convaincu du personnage principal trop geignard sur sa vie. L'on espère que des personnages dit de second plan seront plus présents par la suite. Que les relations entre les différents personnages seront plus développées avec le final de ce tome qui offre de nouvelles perspectives et que les dialogues seront toujours aussi savoureux.

Un premier tome qui a du potentiel, l'univers doit s'affranchir du huis-clos, le récit doit être centré sur plusieurs personnages et non sur un seul, les descriptions doivent être mieux dosées, par petites touches,... L'on est dans un premier roman et cela s'en ressent un peu trop, les maladresses sont nombreuses, certaines laissées de côté dans cet avis. On est très mitigé et il faudra que les chroniques d'autres bloggeurs soient plus positives pour que l'on opte de lire la suite.

Afficher en entier

Dates de sortie

Sénéchal, Tome 1

  • France : 2017-02-02 (Français)
  • France : 2019-05-02 - Poche (Français)

Activité récente

Greeegg l'ajoute dans sa biblio or
2020-03-31T22:08:17+02:00
mcd30 l'ajoute dans sa biblio or
2019-09-11T19:40:12+02:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 41
Commentaires 12
extraits 5
Evaluations 21
Note globale 8.05 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode