Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de sennyo : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les 13 reliques : tome 1 Les 13 reliques : tome 1
Michael Scott   
Décevant... rien à voir avec l'immortel Nicolas Flammel

par NatsuXxX
28, allée des Ormeaux 28, allée des Ormeaux
Tiffany Schneuwly   
http://leslecturesdelily.overblog.com/-85-28-all%C3%A9e-des-ormeaux

Mon avis :

Oh la la mais quel livre !

J'ai découvert la plume de Tiffany Schneuwly lorsque j'ai lu son roman (très très touchant) « Le requiem d'un soupir », j'avais adoré ce livre ! Je vous conseille de vous le procurer lors de sa réédition en fin d'année, c'est une petite perle !
Du coup, j'avais vraiment hâte de la lire de nouveau et surtout dans un nouveau registre. Je n'ai pas été déçue sur « 28, allée des Ormeaux », qui est un roman étonnant !

Bon j'avoue, je suis un brin pétocharde, et pour le coup j'ai quand même un p'tit chouïa flippé en lisant ce roman.
Il y a aussi quelques scènes un peu gores, notamment celle de Nathalie ! (d'ailleurs attention âmes sensibles s'abstenir!)

Bref... Je trouve que Tiffany Schneuwly a été sur ce coup très audacieuse et elle a eu raison car c'est payant et elle prouve ses talents d'auteur. C'est merveilleusement bien écrit, ce roman est prenant et surprenant. J'en redemande !

Je vous fais un petit résumé :

Liam, 27 ans, personnage principal ( au passage, j'adore ce prénom) part de chez papa et maman pour la première fois de sa vie. Après quelques recherches d'appartement non loin de son nouvel emploi, il tombe sous le charme d'un appart situé « 28, quai des Ormeaux ».
Le jour de son emménagement, une très mauvaise surprise va l'accueillir et ce n'est que le début, car Liam n'a pas fini d'avoir des sueurs froides...

Mes ressentis :

Comme je le disais plus haut, ce roman est vraiment très plaisant, mais j'ai quand même une petite critique à faire. Je m'attendais à être surprise jusqu'à la dernière ligne, mais j'ai perdu de l'enthousiasme au fur et à mesure de mon avancement. Il m'a manqué un petit quelque chose pour discerner ce roman des autres.
L'intrigue n'est pas innovante, elle est même très commune à ce que l'on peut lire dans d'autres romans avec un thème similaire.
S'il n'y avait pas eu ce point négatif, je l'aurais mis dans mes coups de cœur.
J'ai aussi un autre point à souligner. Je sais que les livres coûtent cher en général mais là, je trouve que le prix est quand même drôlement élevé, 19€ pour 153 pages ! D'accord c'est un roman de qualité mais quand même !

Les personnages :

Liam est plutôt assez commun. Je ne me suis pas attaché à lui, pas plus qu'aux autres personnages d'ailleurs, mais ça ne m'a pas dérangé plus que ça puisque je pense que ce roman à une histoire tellement intéressante et prenante, qu'on n'a pas besoin de s'identifier à un des personnages pour aimer ce livre, l'histoire est géniale et prend le dessus.

Pour conclure :

Je suis pratiquement convaincu que lorsque vous aurez commencé ce roman, vous ne pourrez plus le lâcher. Ça a été mon cas. Je l'avais pris en seconde lecture et finalement, c'est devenu ma lecture principale et je l'ai dévoré en à peine une journée.
C'est un chouette roman qui vous donnera des frissons, je vous le conseille vivement même si le coup de cœur n'est pas au rendez-vous !

Lily

3 femmes et un fantôme 3 femmes et un fantôme
Roddy Doyle   
Un joli petit roman plein de sentiment beau tout simplement.

A Kiss in the Dark A Kiss in the Dark
Cat Clarke   
Avec A KISS IN THE DARK, Cat Clarke revient en force et nous offre une histoire à la fois poignante, émouvante et pleine d’intensité. Ce n’est plus un secret pour personne : l’année dernière, UNDONE/REVANCHE m’a complètement dévasté et m’a permis d’appréhender la lecture sous un nouvel angle. C’est donc sans grande surprise que vous apprendrez que oui, effectivement, mes attentes concernant ce roman étaient plutôt élevées. Malgré tout, j’ai essayé de ne pas trop repenser à toutes les émotions que j’ai ressenties en lisant UNDONE, histoire de pouvoir laisser à A KISS IN THE DARK toutes ses chances de me séduire. Si j’ai vraiment beaucoup aimé la première partie du récit et que j’ai retrouvé avec bonheur le style de Cat Clarke, je dois bien avouer que la seconde moitié du roman m’a un peu plus déconcerté. Disons juste qu’en fait l’un des principaux renversements de situation ne m’a pas semblé légitime du tout et que, à cause de cela, je n’ai pas pu être pris par ma lecture autant que j’aurais souhaité l’être. Je pense que si je devais classer les romans de Cat Clarke par ordre de préférence, A KISS IN THE DARK finirait dernier. Je vous assure que ça me brise le cœur de le reconnaître, mais je ne peux pas nier ce que je ressens. Néanmoins, j’ai sincèrement passé un excellent moment en compagnie de ce livre, puis pouvoir lire un nouveau Cat Clarke est tellement extraordinaire que je ne peux que ressortir satisfait de ma lecture.

SUITE : http://wandering-world.skyrock.com/3213203737-A-KISS-IN-THE-DARK.html?connect=1&kiff=3213203737&k=QgUvE5dQudwZv7g6kd5U9lhWyUg%3A

par Jordan
À la folie À la folie
Birgitte Lorentzen   
Un très bon livre et une histoire des plus étrange ...
J'ai vraiment adorée !
Une lecture fluide et facile ...
Marquise66
Abandon, Tome 3 : L'Éveil Abandon, Tome 3 : L'Éveil
Meg Cabot   
Réponse de black moon sur cacebook

Bonjour Sarah,

Merci de ton intérêt pour la collection Black Moon,

Abandon T3 sortira en janvier 2014.

N'hésite pas à nous contacter si tu as d'autres questions !

Bonne journée,

L'équipe Black Moon
L'Abysse des Songes L'Abysse des Songes
Lucie Bertrand   
A force de rêves étranges, la vie de Maya Moreau, étudiante ordinaire, va progressivement basculer. Chaque voyage dans l’inconscient la mène dans cette autre réalité où les heures sont peu glorieuses pour l’humanité. Maya comprend vite que sa présence est indésirable… Elle tente chaque nuit de survivre dans ce « deuxième monde » qui se veut hostile et avec pour seul allié, un jeune homme dont la position mondaine rend leur relation délicate. Ce choc des cultures finira-t-il par réveiller chez l’un ou l’autre ce qui sommeille en chacun de nous ?

par Gkone
Acacia, tome 2 : Terres étrangères Acacia, tome 2 : Terres étrangères
David Anthony Durham   
Neuf années ont passé depuis la défaite et la chute brutale des Meins.
Corinn Akaran est devenue la reine de l'empire d'Acacia, qu'elle dirige d'une poigne de fer. Mais déjà la révolte gronde, emmenée par Barad le Simple, un homme profondément marqué par les travaux dans les mines et habité par les rêves de justice d'Aliver. Quand les envoyés de la Ligue des vaisseaux sollicitent l'aide de la souveraine pour négocier avec les mystérieux Auldeks, un peuple que personne n'a jamais vu et qui vit au-delà du Monde Connu, c'est à son jeune frère Dariel qu'elle confie la difficile mission de découvrir quelles menaces planent sur l'empire, au prix d'un voyage de tous les périls...
Cette fresque, traversée de bout en bout par un souffle épique singulier, tient le lecteur en haleine dès les premières pages : créatures monstrueuses contre lesquelles la princesse Mena et son armée mènent un combat sans merci, intrigues dans les couloirs du palais et au-delà des mers, luttes sanglantes pour le pouvoir, autant de rebondissements qui font des Terres étrangères un chef-d'oeuvre de la littérature fantasy.

J'ai préféré ce tome au premier car on rentre tout de suite dans l'action. Secrets, trahisons, intrigues de cour, scènes épiques, mission d'exploration... il y en a donc vraiment pour tous les goûts. le récit de D. A. Durham foisonne de bonnes idées plus originales les unes que les autres et nous réserve à coup sûr encore quelques surprises. Les protagonistes quant à eux sont toujours aussi attachants, y compris Corinn dont le comportement et les actions sont plus que discutables mais pour laquelle on ne peut s'empêcher de ressentir de la compassion. Les personnages secondaires ne sont pas en reste qu'il s'agisse de Kelis, ami d'enfance d'Aliver, du petit Aaden, fils de Corinn, ou encore d'Elya, la jeune dragonne de Mena. Voilà qui promet un final en apothéose pour le troisième et dernier tome.

Acacia, tome 1 : La guerre du Mein Acacia, tome 1 : La guerre du Mein
David Anthony Durham   
C'est une très bonne découverte pour ma part !
Un roman de fantasy intelligent, riche et captivant.

Ce roman de fantasy à de nombreuses qualités.
La trame de l'histoire est superbement pensée. Bien qu'il est vrai, que les débuts sont difficiles, par la présence de nombreux personnages et la complexité du Monde Connu, on est tout de suite emporté dans ce monde et dans cette histoire riche d'intrigues politiques, de conflits, de diverses cultures, et de personnages attachants.

Les personnages ont un rôles très important et permettent de donner un rythme original à ce roman. On suit successivement le parcourt de nos quatre héros (très différents les uns des autres ce qui donne une vraie richesse à cet ouvrage : prêtresse, pirate, vie simple et sauvage ou encore amante et prisonnière de l'ennemi) ainsi que celui de personnages secondaires. On vit une multitude d'aventures au sein d'une seule et grande histoire.

Ce que j'ai apprécié également est que rien n'est tout blanc ou tout noir. Il n'y a pas de "gentil" ou de "méchant". A travers la succession de point de vue ( d'un des enfants Acacien au Chef Mein, ou à un traite ), on se rend compte que chaque camp ou chaque personnage, à une réelle raison d'agir comme il l'a fait, que leur actes sont justifiés bien que pas toujours nobles.

Pour ma part j'ai aimé tout les personnages, même les plus cruels. On ressent une vraie sympathie pour chacun d'entre eux, en découvrant leur force mais aussi leur faiblesse.

C'est une très belle histoire de lutte de pouvoir, de prise de conscience d'erreurs passées, de parcourt personnel...
La fin laisse présagée que le tome 2 sera tout autant réussit.

par Azhenor
Acacia, tome 3 : L'alliance sacrée Acacia, tome 3 : L'alliance sacrée
David Anthony Durham   
Dernier opus de la trilogie de fantasy épique la plus ambitieuse de ces dernières années, L'alliance sacrée clôt en apothéose un cycle de guerres, de tourments héroïques et de conquêtes. Un livre-monde d'une construction magistrale, une épopée débordante d'imagination qui nous emporte dans un souffle de dragon jusqu'au plus profond de l'âme humaine.

Avec « L'alliance sacrée », dernier volume de la première trilogie de fantasy de David Anthony Durham, l'auteur nous replonge dans le fabuleux monde d'Acacia que l'on avait laissé en bien mauvaise posture à la fin du deuxième tome. On retrouve à nouveau avec plaisir les personnages des livres précédents, à commencer par les descendants du dernier roi de la lignée des Akaran : la reine Corinn, en plein conflit intérieur et constamment tourmentée par les souvenirs de son défunt amant barbare et par certains des actes répréhensibles dont elle s'est rendue coupable ; Mena, affrontant jour après jour le danger au côté de son époux en combattant au nom de sa sœur les monstruosités qui font peser une menace de plus en plus grande sur le royaume ; Dariel, le petit dernier, toujours aux prises avec les Êtres libres qu'il commence peu à peu malgré tout à comprendre et à la cause desquels il ne peut qu'adhérer...En cette heure sombre, tous se doivent de faire des choix douloureux, tant pour leur survie que pour celle d'Acacia. Mais cela suffira-t-il?
L'action se déroule sans temps morts tandis que l'on voyage aux quatre coins de l'empire Acacian (et même au delà) et que l'on alterne entre les points de vue des différents protagonistes. On assiste également avec plaisir au retour de certains personnages qui s'étaient fait discrets (voire absents) dans le second volume. Les scènes de bataille sont, évidemment, bien plus nombreuses ici que dans les tomes précédents mais sont toutes remarquablement décrites et rapidement prenantes. Si le sort de certains personnages m'a plus touché que d'autres, notamment celui de Mena et de sa dragonne Elya, ce tome, peut-être encore plus sombre que les précédents, clôt brillamment cette trilogie atypique à l'univers original et aux personnages loin des stéréotypes manichéens que l'on rencontre malheureusement parfois en heroic fantasy. David Anthony Durham est certainement un auteur que j'aurais plaisir à relire, d'autant plus que les rumeurs murmurent que son prochain roman sera sans doute consacré à la figure légendaire de Spartacus.