Livres
558 455
Membres
606 905

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de sennyo : Mes envies

Prédestinée Prédestinée
Teri Terry   
Un très bon livre, qui n'a jamais été autant d'actualité. J'ai beaucoup aimer la fin et le couple principal, bien qu'il n'ai que peu de scène.
Je le conseille si vous aimez la dystopie.
Je ne connaissait pas la série qui suivait ce livre, mais cela ne m'a pas empêcher de lire ce livre et de tout comprendre.

par Naw-munge
Le Magasin des suicides Le Magasin des suicides
Jean Teulé   
Le premier livre que je lis de Jean Teulé et je n'ai pas été déçu ! Une imagination débordante pour avoir écrit ce genre de livre. C'est drôle, cynique, émouvant, choquant, surprenant... L'auteur nous mène par la main jusqu'aux dernières lignes pour nous la lâcher d'une bien étrange manière.
Je, François Villon Je, François Villon
Jean Teulé   
Je n'ai qu'un conseil à donner : Âme sensible, s'abstenir. Et je crois que je dois en faire partie.

On apprend plein de choses sur la vie de François Villon, poète que j'aime beaucoup par ailleurs et sur lequel je n'avais jamais prit la peine de me renseigner.

Le roman est très bien écrit (Trop bien écrit à mon goût). Du viol à l'anthropophagie, ce livre aborde probablement tous les pires sujets. Le personnage principal est d'une immoralité cruelle, allant avec son temps. Sous la plume de Jean Teulé, cela en devient à la limite du supportable, voir même totalement insoutenable par moment.

Je n'ai pas réussit à aller au bout, j'ai arrêté en m'apercevant que ce livre commençait à doucement m'obséder et à m'empêcher de dormir.

Je dirais que d'une certaine manière, il se situe dans la même veine que Darling, mais en probablement bien pire.
Dororo : Intégrale, Tome 1 Dororo : Intégrale, Tome 1
Osamu Tezuka   
Hyakkimaru est né amputé de 48 parties de son corps, chacune ayant été emportée par un démon avant sa naissance. Devenu un jeune homme, il se découvre le pouvoir d’attirer vers lui monstres et démons. Accompagné de Dororo, un petit voleur, il part à la recherche d’un endroit où il pourra enfin vivre en paix. Mais son voyage ne sera qu’une suite ininterrompue de luttes contre des esprits malfaisants.

par Auralice
Les Quatre Cavaliers, Tome 1 : Pestilence Les Quatre Cavaliers, Tome 1 : Pestilence
Laura Thalassa   
Dire du mal d'un livre n'est pas ce que je préfère faire. Selon moi, chaque écrit mériterait d'être honoré pour toutes les heures de travail passées dessus. Je tiens à le préciser avant de commencer à donner mon avis. Malheureusement, je dois rester objective, et quand rien ne va, rien ne va.

La nouvelle saga « Les Quatre Cavaliers » de Laura Thalassa me faisait terriblement envie. Bien que je ne connaissais pas du tout l'auteure, l'histoire me semblait assez originale dans sa thématique, et j'avais relativement confiance en la maison d'édition. Autant dire que je me suis précipitée dessus sans avoir toute ma tête, et que le résultat final n'a pas été des plus glorieux.

Qu'est-ce qui ne va pas ?

Ce premier tome sur « Pestilence » m'a profondément ennuyé. Le premier chapitre n'était pas si mauvais, et je pensais sincèrement que l'histoire allait me passionner. Mais au fur et à mesure de ma lecture, j'ai réalisé que l'histoire n'avait rien d'accrocheur. Cette thématique sur les quatre cavaliers de l'Apocalypse était vraiment bien trouvée, mais je suis assez frustrée de m'en être complètement désintéressée. Son développement est malheureusement trop fade, avec trop de passages sans intérêts et parfois même redondants. Si je devais faire un résumé, je dirais juste que les personnages vont de maison en maison, après un trajet à cheval. L'histoire aurait pu être plus passionnante si elle n'avait pas manqué autant de rythme. Il n'y avait pas assez de rebondissements à mon goût.

Le deuxième problème que j'ai pu relever, c'est que l'histoire tourne seulement autour de Pestilence et de Sara. Nous n'avons pas de personnages secondaires pour les accompagner, si ce n'est des rencontres temporaires. Et en toute franchise, je n'ai accroché à aucun des personnages dont les réactions m'ont paru tellement surréalistes. La romance s'installe trop rapidement, et je n'arrive pas à comprendre comment Sara a pu tomber amoureuse d'un homme comme lui qui s'est comporté comme un monstre pendant la majorité de l'histoire. Il n'a preuve d'aucune pitié, autant dans son traitement que dans celui des autres. Je ne comprends pas non plus comment elle peut le défendre et même critiqué les tentatives de meurtre à son encontre alors qu'elle-même a tenté de l'assassiner. C'est un peu hypocrite de sa part. Et même si Pestilence se rattrape sur les derniers chapitres, impossible d'oublier son manque de compassion, sa cruauté et sa détermination à terminer sa tache. C'était beaucoup trop.

Je pense avoir fait le tour de ce que je pensais. C'est une déception, clairement. Je pense pas poursuivre cette saga dont le deuxième tome sera sur Guerre. Personnellement, je ne recommanderais pas ce livre mais je vous laisse vous faire votre propre décision sur le sujet. Ce qui ne me plait pas pas aussi vous plaire.
Les Quatre Cavaliers, Tome 2 : Guerre Les Quatre Cavaliers, Tome 2 : Guerre
Laura Thalassa   
Lu en français à la sauce Google Traduction.

Dans le même acabit que le premier. Les arrêts dans les villes avec Pestilence sont remplacés par des raids sanglants avec Guerre.

Beaucoup d'émotions de ce tome-ci également. On est toujours partagé par sur ce but horrible que suivent les cavaliers et les sentiments naissant de l'héroïne. Celle-ci ne se laisse pas faire et la romance est tout en longueurs comme le 1er.

Hâte de lire la suite !

par JustyXP
Froid mortel Froid mortel
Johan Theorin   
Tout ça pour ça ? ^^ L'auteur à quand même une très belle plume et j'en lirais d'autre c'est sur !
http://wp.me/p5dQA9-gI
Le Facteur émotif Le Facteur émotif
Denis Thériault   
La quatrième de couverture du Facteur émotif m’a tout de suite attirée. Un héros timide qui fait des choses bizarrement attendrissantes, une relation épistolaire, des haïkus, un amour platonique à sens unique… beaucoup d'éléments faits pour me plaire !

C’est un joli conte moderne, très bien écrit. J’étais bien entraînée dans l’histoire et les petites mésaventures de Bilodo quand, imperceptiblement, on a dérivé vers un léger fantastique.
La fin est surprenante et me laisse une petite saveur acide de frustration, tant je m’attendais à autre chose.
Pourtant, l’amour désespéré de Bilodo pour Ségolène et sa logique de doux dingue m’ont conquise. Vraiment, si la tournure du livre avait été différente, j’aurais beaucoup plus apprécié.

Là, l’auteur a plutôt cherché à faire de son histoire une grande métaphore (qui se retrouve dans les haikus de Grandpré), ce qui n’est pas forcément ce que vient chercher le lecteur attiré par la quatrième de couverture…

Les Enfants des Dieux, Tome 3 : Rachetés Les Enfants des Dieux, Tome 3 : Rachetés
Jessica Therrien   
Il est enfin sorti en français ! Du moins au Québec, je ne sais pas si il sortira en France.

par Chels907
Le Templier du pape Le Templier du pape
Jean-Michel Thibaux   
Un très bon livre que je conseille.
L'écriture est fluide, l'histoire simple à comprendre.
Et un détail qui a son importance, pour ce que j'en sais, l'Histoire est respectée ;).

par ninichou

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode