Livres
472 809
Membres
445 939

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sentiments Partagés



Description ajoutée par anonyme 2012-02-27T15:45:43+01:00

Résumé

« Je revois son visage, sa bouche, ses yeux, ses yeux si bleus comme le ciel d'été. Manque plus que le soleil. C'est elle le soleil, mon soleil à moi, rien d'autre n'est comparable. »

« Sentiments partagés » a pour personnage principal Jérôme Marchand, un adolescent de treize ans, défiguré suite à un tragique accident de voiture. Quelques années plus tard, il devient la bête noire de son collège. Rejeté par tous, on le surnomme "Frankenstein". Suite à une altercation virulente entre Jérôme et son ennemi juré, Jonathan Perrot, Julie Lanzac intervient et Jérôme tombe éperdument amoureux d'elle. Pourtant, le jeune homme doute des sentiments de celle-ci...

Site web : http://romandu24.skyrock.com (bon de commande disponible pour tous les pays européens, facile et efficace)

Afficher en entier

Classement en biblio - 4 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par anonyme 2012-02-27T15:46:38+01:00

A treize ans, je ne suis pas un adolescent comme les autres. Certains disent que je suis différent, ce qui n'est pas totalement faux depuis que je suis défiguré. Les cicatrices qui strient mon visage restent un handicap pour moi. Sinon, je garde un physique assez banal : une taille moyenne, un corps assez mince, des cheveux blonds et des yeux verts. Depuis que je suis au collège, plus rien n'est comme avant. Mes camarades m'évitent et me surnomment « Frankenstein ». L'accident est un cauchemar, j'ai toujours l'impression que c'était hier, le froid intense, ce brouillard, tout ça a détruit ma vie. Le pire, c'est ma s½ur. Qui sait, si j'avais été assis à sa place, elle serait peut-être toujours vivante. Chaque matin, dès que je me lève, je vais à son berceau, avec l'espoir qu'elle y est et me tende les mains pour que je la prenne dans mes bras.

Depuis trois ans, je vis avec ce drame. Chaque jour, je me demande si je retrouverai celui qui a fait ça. Tout le monde me rejette, m'évite, alors que je ne veux de mal à personne. Heureusement, depuis la sixième, j'ai rencontré deux personnes qui me soutiennent dans cette épreuve et qui sont devenus mes meilleurs amis : François Bavière et Cécile Dauvoir.

François, c'est comme un frère pour moi. Je peux compter sur lui à n'importe quel moment. Il est grand, baraqué et brun aux yeux bleus. Il a des lunettes, ça lui donne un petit air intello, mais il n'aime pas qu'on le lui dise. Tout comme moi, il adore passer son temps à jouer à la console, surtout au foot. On a passé de sacrés moments à jouer sur sa playstation. On est fan de foot, lui sur sa console, et moi sur le terrain. Dans sa chambre, il a un mur rempli de posters de Zidane, Ronaldo, et de toutes les stars du moment. En classe, il a des facilités, surtout en langues, ce qui lui permet d'avoir la moyenne parce qu'à côté, c'est vraiment un branleur. Ses parents sont fonctionnaires. Ils sont sympas, je les aime bien.

Et puis, il y a Cécile, ma meilleure amie. C'est une fille cool tout en étant sérieuse. Je me souviens, à un moment, avec François, on se moquait gentiment de sa petite taille, mais au fond, on l'adore. C'est la seule fille sur cette terre qui a été la plus gentille avec moi dès le début. Avant même de la connaître, je savais qu'on deviendrait vite de très bons amis. Elle plaît aux mecs avec sa petite tête blonde et ses yeux bleus. D'ailleurs, j'ai toujours pensé que François avait un petit faible pour elle. C'est la plus jeune du trio et je la considère comme une s½ur, très à l'écoute, très protectrice. C'est, avec François, la seule à qui j'ai raconté mon histoire.

Elle est passionnée de littérature classique telle que Balzac ou Molière, ce qui n'est pas courant à son âge. Fille unique, ses parents sont boulangers-pâtissiers et ont un magasin proche du centre ville. J'adore y aller car ils ont des pains au chocolat délicieux, surtout quand ils sortent du four. Quand j'y pense, y a pas que des mauvais côtés dans la vie.

Quant à moi, je suis moyen à l'école mais tous les profs me soutiennent, alors je fais quand même un effort pour bosser, surtout en maths. Pourtant, j'ai toujours détesté les maths, on dirait du chinois, et encore, je me demande si je ne comprendrais pas mieux le chinois vu que j'adore les langues. Je suis même très bon en langues vivantes, français et histoire-géo. Pour oublier toute la souffrance que j'endure à l'école, je travaille dur, sans m'occuper du reste. Mais je prends quand même du bon temps avec mes amis pour oublier la jungle du collège.

Le premier jour de ma rentrée en quatrième au collège Pasteur, tout s'est passé comme d'habitude. Le directeur a annoncé aux élèves leur nouvelle classe et leurs nouveaux camarades. Moi, par chance, j'étais avec mes deux meilleurs amis. Tout sourire, on est allé ensemble choisir nos places. Mais la journée n'a pas été très réjouissante. A la récré, on se foutait de moi à cause de mes cicatrices, on se serait cru au cirque. J'avais envie de les insulter, mais à quoi bon, ce sont tous des crétins pour la plupart. Malgré le soutien de François et Cécile, je n'en pouvais plus.

Ce soir-là, justement, je m'empresse de rentrer chez moi sans attendre mes amis qui ne sont pas encore sortis. Alors que je marche dans la rue, je passe devant un groupe de six ados qui m'observent comme des loups à l'affût de leur prochaine victime. Un garçon blond d'une taille impressionnante semble être le leader de la bande. Il porte une casquette à l'envers, un anneau à l'oreille droite, un piercing au sourcil droit, une chaîne en or et fume une cigarette en tenant sa copine dans ses bras.

Tout à coup, il m'interpelle :

- Alors Frankenstein, tu vas pleurer chez ta «môman» parce que t'as pas d'amis ?

Ses copains éclatent de rire. Moi, je continue mon chemin, tête baissée, sans leur prêter attention.

Il ajoute alors :

- Eh Frankenstein, j'voudrais pas être à ta place. Imagine que tu restes puceau toute ta vie juste à cause de ta gueule !

Là, c'en est trop. Je m'arrête brusquement et le regarde. Je laisse tomber brutalement mon sac, de colère, et me dirige vers lui. Le blond se relève de toute sa hauteur et me regarde d'un air hautain et mesquin. Il a une tête de plus que moi, mais je m'en fous, il ne me fait pas peur. La cruche qui lui sert de copine s'écarte en me voyant.

- C'est quoi ton problème ? lui dis-je.

Il me reluque de la tête au pied.

- Hmm, laisse-moi réfléchir, répond-il en faisant mine de regarder en l'air. Il aspire la fumée de sa cigarette et me la souffle dessus. Je me retire car je ne vois plus rien et me mets à tousser. Sa copine ricane ainsi que les copains de sa bande. Il répond simplement :

- C'est toi mon problème.

Tout le monde éclate de rire, sauf moi. Je me prépare à lui en foutre une.

- Tu t'crois drôle avec ta copine et tes potes, c'est ça ?

- Nan, c'est toi qui es marrant, minus. Et maintenant dégage, je t'ai assez vu, ajoute le blond en haussant la voix.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par calou-mae 2012-07-18T00:57:43+02:00
Lu aussi

J'ai adoré son livres et j'attend la suite avec impatiente.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Val88 2012-04-15T18:14:29+02:00
Lu aussi

Jérome Marchand un jeune garçon de 13 ans se retrouve défiguré à la suite d'un accident de voiture ou sa jeune sœur perd la vie. Depuis il est sujet à des moqueries et se sent rejeté par tous ses camarades. Lors d'une altercation avec Jonathan Perrot, il fait la connaissance de Julie Lanzac et c'est le coup de foudre. Mais va-t-elle l'accepter avec ses cicatrices?...

"Sentiments partagés", les miens le sont. Entre déception et incompréhension, surtout après toute la promo de l'auteur. En quoi est-ce un livre récurrant sur le harcélement scolaire? C'est la question que je me suis posée à la dernière page. Jérome Marchand n'a rien d'une victime, il a juste 13 ans et comme beaucoup d'ados, tout est injuste à ses yeux. Il a en plus des amis qui l'accepte avec sa différence. Où est le harcélement dans tout ça? Où est la souffrance de l'enfant térorisé par d'autres élèves, la détresse des parents devant son silence et son repli sur soi? Je n'ai trouvé qu'une amourette adolescente dans ce livre.

Afficher en entier

Date de sortie

Sentiments Partagés

  • France : 2011-11-01 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 4
Commentaires 2
Extraits 1
Evaluations 1
Note globale 5 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode