Livres
554 939
Membres
600 193

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par AnteikuUta 2018-08-10T18:56:33+02:00

« — Maman, pourquoi est-ce que tu as dit que c’était mon petit ami ?

Elle hausse un sourcil et le regarde par-dessus ses copies.

— Il s’est montré très poli et s’est présenté en disant : « J’aime Kevin Luong. ». J’ai pensé que tu ne nous l’avais pas encore présenté, mon chéri. Je suis très contente pour toi. Ah, les amours de jeunesse, soupire-t-elle.

— Maman, je ne… On n’est pas… On ne s’est rencontrés qu’hier. Il s’est fait happer par le courant et je l’ai aidé. Je ne sais même pas comment il a fait pour trouver la maison.

Est-ce que Morgan a vraiment dit à sa mère qu’il l’aimait ?

— Tu sais, avec ton nom, ce n’est pas très compliqué, il suffit de demander où habite le professeur Luong.

Kevin avait dû se présenter à Morgan.

— Donc ce jeune homme a eu un coup de foudre pour toi après que tu l’as sauvé ? Je le comprends, tu es un bon parti. Ce que je ne comprends pas, c’est que tu sois encore ici à me parler alors qu’un garçon très mignon t’attend dans l’entrée, continue Rachel.

Elle marque un point. Morgan est mignon, même si un peu étrange. De plus, il n’a pas très envie de retourner réviser. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2021-05-29T07:55:53+02:00

- Mère, qu’est-ce qu’il y a ? demande-t-il en voyant les larmes monter aux yeux de Linneth.

- Morgan, il faut que tu saches que la Mer a longtemps été contre tout mélange entre les habitants de la Mer et ceux de la Terre, particulièrement en ce qui concerne les selkies, puisque nous pouvons nous changer en humain, même s’ils ne le savent pas. La Mer est une figure maternelle, jalouse et possessive, elle ne veut pas que nous oubliions notre héritage. Un traité a été signé il a bien longtemps : nous restons chacun dans notre royaume respectif, sauf pour exaucer des Vœux, mais notre sang ne doit jamais se mélanger. Si un enfant devait naître d’une telle union, il vivra, mais seulement jusqu’à son dix-septième anniversaire.

Morgan se laisse couler sous la surface de l’eau avant de refaire surface à la recherche d’oxygène.

- Je vais mourir ? résume-t-il, paniqué.

- Non, tu devras choisir. Vivre en tant qu’humain ou en tant que phoque. Tu ne pourras plus faire les deux.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2021-05-29T07:55:43+02:00

- La Mer entend de nombreuses choses, des histoires, des vœux, des demandes. Tu as versé sept larmes à marée haute, demandant un compagnon. Nous n’avons pas eu de Vœux proprement formulés depuis si longtemps que ma famille se devait d’y répondre, c’est une question d’honneur. J’ai été choisi pour cette mission.

Kevin tremble.

- Attends, tu ne traînes avec moi que parce que j’ai fait un vœu dans un moment de tristesse ?

- Kevin, je suis ici car j’en ai envie.

- Tu viens de dire que je suis une « mission », rétorque le jeune homme. Quelque chose que ton peuple se sent obligé de faire car j’ai pleuré dans l’océan.

- Tu as fait un Vœu, le corrige Morgan. Et je ne serais pas venu si je n’avais pas apprécié ce que la Mer m’a dit sur toi. Je suis tombé amoureux de toi dès le premier instant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2021-05-29T07:53:50+02:00

- Morgan, qu’est-ce que…?

Morgan pose son doigt sur les lèvres de Kevin.

- Chut, je te montre.

Kevin devient tout rouge et évite de baisser le regard.

- En effet, lâche-t-il.

Il se rend tout de suite compte qu’il est idiot d’être gêné de voir son petit ami nu.

Morgan lui lance un regard taquin et se dirige vers l’océan, il ne semble pas du tout décontenancé par le fait d’être nu sur une plage.

- Regarde, demande-t-il à Kevin, alors que celui-ci ne peut détacher ses yeux de lui.

Morgan ramasse sa peau et la jette sur ses épaules avant de s’enfoncer dans l’eau. Les vagues s’enroulent sur elles-mêmes, s’étalent sur le sable puis se retirent. La nuit est silencieuse, seul le bruit du vent, des vagues et de la respiration de Morgan se fait entendre. La peau donne l’impression de rétrécir, elle se met à scintiller, comme l’air au-dessus d’un feu.

Une nouvelle vague approche et Morgan plonge dedans. Kevin laisse échapper un cri lorsqu’il ne refait pas immédiatement surface.

Jurant, il se précipite en avant, prêt à lui venir en aide, mais il aperçoit une silhouette qui émerge des vagues.

C’est un phoque.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2021-05-29T07:52:39+02:00

Morgan ramasse pierre après pierre, en pensant à la collection de Kevin dans sa chambre. Il essaie de prendre ceux susceptibles de l’intéresser, certains sont tachetés de couleurs, il ne se souvient pas de tous les noms, mais il sait que Kevin appréciera. Il remplit les poches de son sweat avec autant de roches que possible. Il trouve même quelques morceaux de cette pierre verte que Kevin aime ; même si aucun d’eux n’est aussi gros ou net que celui trouvé lors de leur première balade, il espère lui faire plaisir.

'Kevin aime également les pierres originales. Et si je pouvais lui en trouver en provenance du fond de l’océan – celles-là devraient être particulièrement intéressantes ?'

Morgan retourne dans la grotte, fredonnant joyeusement. Il place les pierres à côté du rocher et tend la main pour prendre sa peau.

Il ne sent pas la douce fourrure sous ses doigts. Il fronce les sourcils et cherche à nouveau tout autour du rocher, mais il ne trouve rien d’autre que la pierre froide sous sa main.

La peau a disparu.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2021-05-29T07:52:27+02:00

- Oui, un nœud. Pour le cadeau.

Kevin s’empresse de finir l’ouverture de son cadeau. Il reconnaît des maquereaux et des vivaneaux sur le dessus.

- Merci ! C’est toi qui as pêché tout ça ? demande-t-il.

- Oui, je suis un bon chasseur, répond Morgan en bombant le torse.

C’est une étrange manière de parler de la pêche, mais Kevin n’y fait pas attention. Il emmène le paquet encore humide dans la maison, faisant attention à ce qu’aucune goutte ne tombe sur le tapis. Morgan le suit jusque dans la cuisine en fredonnant gaiement.

- Qu’est-ce que c’est que ça ? demande Mike.

- Morgan est parti pêcher et nous a ramené ça.

Kevin met les poissons dans l’évier et démêle les derniers morceaux d’algues avant de les agiter devant Morgan.

- C’est sympa comme emballage.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2021-05-29T07:51:39+02:00

- Ta mère m’a dit que tu avais un rencard ? demande Mike avec un regard taquin.

- Papa, répond Kevin en levant les yeux au ciel.

- Tout s’est bien passé ? Est-ce que j’ai besoin de te parler de tout ça ? Est-ce que tu as des questions ? Je me suis renseigné, tu sais, annonce-t-il en souriant. Si tu as besoin de quoi que ce soit, je peux t’acheter des…

- Papa, je ne suis pas… nous ne sommes pas… commence Kevin, horrifié par la tournure que prend la conversation.

Ses parents le soutiennent, peut-être un peu trop même, depuis qu’il leur a révélé son homosexualité en première année de lycée. Il était rentré de l’école le jour suivant et avait trouvé des dépliants sur tout et n’importe quoi, allant des groupes de parole au petit guide du sexe sans risque. Sa mère lui avait même rapporté des « magazines ». Du gâchis de bon matériel masturbatoire, puisqu’il ne pouvait pas s’empêcher de penser au fait que ses parents lui avaient acheté du 'porno'.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2021-05-29T07:48:36+02:00

- Maman, pourquoi est-ce que tu as dit que c’était mon petit ami ?

Elle hausse un sourcil et le regarde par-dessus ses copies.

- Il s’est montré très poli et s’est présenté en disant : « J’aime Kevin Luong. ». J’ai pensé que tu ne nous l’avais pas encore présenté, mon chéri. Je suis très contente pour toi. Ah, les amours de jeunesse, soupire-t-elle.

- Maman, je ne… On n’est pas… On ne s’est rencontrés qu’hier. Il s’est fait happer par le courant et je l’ai aidé. Je ne sais même pas comment il a fait pour trouver la maison.

Est-ce que Morgan a vraiment dit à sa mère qu’il "l’aimait" ?

- Tu sais, avec ton nom, ce n’est pas très compliqué, il suffit de demander où habite le professeur Luong.

Kevin avait dû se présenter à Morgan.

- Donc ce jeune homme a eu un coup de foudre pour toi après que tu l’as sauvé ? Je le comprends, tu es un bon parti. Ce que je ne comprends pas, c’est que tu sois encore ici à me parler alors qu’un garçon très mignon t’attend dans l’entrée, continue Rachel.

Elle marque un point. Morgan est mignon, même si un peu étrange. De plus, il n’a pas très envie de retourner réviser.

- Tu as raison.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2021-05-29T07:48:15+02:00

Puis Kevin avait retiré sa propre peau, la bleu clair, et l’avait tendue à Morgan. L’humain avait dû penser qu’il avait froid. Ce geste, probablement moins important chez les humains, avait tout de même touché Morgan. Kevin lui avait confié sa peau. Morgan l’avait tenue soigneusement dans ses mains, caressant la douce texture. Comment pouvait-on abandonner cette merveilleuse personne ?

Kevin avait secoué la tête, pris la peau et aidé Morgan à l’enfiler, puis l’avait attachée fermement autour de lui. C’était doux et chaud et sûrement le meilleur cadeau que Morgan ait jamais reçu. Alors qu’il rassemblait son courage pour informer Kevin que la Mer avait entendu son Vœu et que celuici serait exaucé, ce dernier était parti en courant. Morgan l’avait regardé filer sur le sable et la vague suivante qui avait ondulé sur ses pieds, sensation nouvelle et étrange, avait amené avec elle un mot de la Mer : cela faisait longtemps qu’Elle n’avait pas reçu un Vœu correctement formulé.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AnteikuUta 2018-08-10T18:56:16+02:00

« Il cligne des yeux. Il n’a rien à perdre à faire un vœu basé sur une vieille légende et laisse donc couler sept larmes dans l’océan avant d’essuyer son visage et de regarder les flots.

Il n’entend aucun bruit hormis le son des vagues, celui du vent soufflant dans ses cheveux et le craquement des planches de bois lorsqu’il s’allonge.

— Je veux seulement un été, commence Kevin. Un été où je serais heureux et amoureux. J’ai seize ans, j’ai le droit de vouloir ce genre de chose même si c’est stupide. Je veux trouver quelqu’un qui n’ait pas peur de me tenir la main, qui m’embrasserait devant un film, qui ferait du surf avec moi, qui partirait à la recherche de roches avec moi tout l’été, quelqu’un qui m’aimerait pour ce que je suis et qui ne m’abandonnerait pas pour quelqu’un de plus populaire.

Un son étrange, ressemblant à un aboiement étouffé, se fait entendre sous Kevin, brisant le silence.

Il baisse la tête.

Un phoque est dans l’eau, ses yeux marron brillants le regardent, son pelage noir tacheté de gris brille sous l’effet de l’humidité et donne envie de le caresser. Le phoque penche la tête sur le côté, comme s’il réfléchissait, puis il se met à nager en rond. »

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode