Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Serendipity14 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Esquisse Esquisse
Erin Graham   
Il est de ces livres dont on ne voit pas passer partout et qui pourtant s’avère être de véritables bijoux. “Esquisse” de Erin Graham est de ceux-là.

J’ai été subjuguée par cette histoire d’amour entre une prof de dessin, Anouchka, et un homme à la rue, Gabriel. Le thème de l’art et du dessin m’a tout particulièrement rappelé le roman “Confess” de Colleen Hoover. D’ailleurs, Erin Graham n’a pas à rougir de la comparaison avec Colleen Hoover puisque je trouve que sa plume est aussi belle et aussi envoûtante que celle de mon auteure préférée.

Erin Graham a réussi le pari fou de me faire rigoler, de me faire sourire, de m'attendrir et de me réchauffer tout à la fois. J'ai été touchée par Gabriel, j'ai aimé sa rencontre avec Anouchka et sa renaissance auprès d'elle. J'ai aimé les nombreuses gaffes des amies d'Anouchka. En soit, j'ai aimé tellement de choses durant ma lecture de "Esquisse" que ce serait impossible de toutes les citer.

J’en ai lu des romances et à force il est difficile de sortir du lot et pourtant, “Esquisse” a réussi avec brio ! C’est une histoire que je souhaiterais relire et je souhaite également qu’elle sorte en papier pour l’avoir dans ma bibliothèque. En effet, si vous souhaitez vous procurer ce roman, vous ne le trouverez qu’en format numérique pour le moment. En tout cas, de tous les romans parus chez les éditions Addictives que j'ai lu, c'est mon préféré !

Erin Graham est une auteure talentueuse dont je suivrais toutes les prochaines parutions avec un immense plaisir ! Quant à vous, n’attendez plus : foncez acheter ce livre sur votre liseuse. Nous parlons souvent de Colleen Hoover mais sachez qu’en France nous avons une auteure aussi talentueuse du nom de Erin Graham. Anouchka et Gabriel n’attendent plus que vous. Succombez à l’histoire de “Esquisse” et évadez-vous, le temps d’un instant, dans l’univers de l’art et plus particulièrement celui du dessin.
Teach Me Love Teach Me Love
Erin Graham   
Une ode à l’amour, une ode à l’écriture et une ode … au new adult ! Erin Graham pose là tous les clichés que les gens peuvent avoir sur le genre “New Adult” : “porno”, “fille nunuche” et j’en passe. L’auteure nous montre que non, le new adult c’est aussi un genre qui permet de parler de sexe sans tabou, d’exprimer des émotions profondes et j’ai aimé que l’auteure défende son genre à travers l’histoire de Andréa et Yanaël.

Je dois vous avouer que dès le prologue je savais que cette histoire ne me laisserait pas indemne. Qu’elle allait me percuter. Si le prologue m’a donné envie de pleurer, les premiers chapitres m’ont beaucoup fait rigoler. C’est la force d’Erin Graham : cette capacité constante à jouer avec vos émotions.

Dans “Teach me love”, Andréa et Yanaël vont devoir écrire une romance new adult dans le cadre de leur Master 2. Ainsi, nous retrouverons de nombreuses références littéraires du genre comme “After” ou encore “50 nuances de Grey”. Ce processus d’insérer une œuvre dans une œuvre, une histoire dans une histoire n’est ni plus ni moins qu’une mise en abyme qui est ici parfaitement maîtrisée par Erin Graham. Nous avons ainsi accès à tout le processus de création d’une œuvre et plus particulièrement, c’est le processus d’écriture qui est ici ciblé dans “Teach me love”. J’ai eu l’impression que l’auteure, à travers ce roman, donnait des conseils d’écriture à ses lecteurs et j’ai trouvé cela très enrichissant car moi-même j’ai déjà eu le désir d’écrire mes propres histoires. Ce roman regorge de petits conseils d’écriture pour les futurs écrivains en herbe !

Un autre point que j’ai adoré dans cette histoire, c’est la présence de la petite Maélys. Mettre un enfant dans une histoire, c’est la plupart du temps un pari gagnant avec moi ! Ceci n’est pas un spoil puisque vous l’apprenez dès le prologue mais Yanaël est effectivement le papa d’une petite fille de 4 ans. Cette petite apporte la touche d’insouciance et de douceur dans les passages parfois plus sombres du roman. J’ai adoré !

Si ce roman n’a cependant pas été un coup de coeur, c’est parce que quelques points m’ont fait tiquer. Il ne faut pas oublier qu’avant d’arrêter le préservatif du jour au lendemain pour se contenter de la pilule, il y a des gestes préventifs à faire comme par exemple faire un test de dépistage (MST et VIH). Dans ce roman, la seule “peur” de Yanaël c’est que Andréa tombe enceinte mais à aucun moment ils ne se posent ni l’un ni l’autre la question des MST ou des dépistages avant d’arrêter le préservatif. Je trouve ça vraiment dommage d’occulter quelque chose d’aussi important dans une romance. A mon sens, ce sont des gestes importants et préventifs qui sont importants à rappeler.

Par ailleurs, la scène où ils s’envoient en l’air sur le canapé du salon alors que la petite de 4 ans dort à côté dans sa chambre était selon moi inutile et un peu ridicule au vue des circonstances.

Cela reste tout de même un roman à lire absolument car il est très intéressant du point de vue de l’écriture d’un roman mais aussi pour la romance entre Andrea et Yanaël qui restera, sans nulle doute, l’une des plus belles que j’ai pu lire.
Sinners, Tome 1 : Vicious Sinners, Tome 1 : Vicious
L.J. Shen   
Chronique de Diana disponible sur Follw the Reader : https://followthereader2016.wordpress.com/2017/10/27/sinners-of-saint-tome-1-vicious-l-j-shen/

Tout d’abord je vais rassurer les lectrices. Ce roman n’est pas une dark romance malgré l’inscription sur la couverture française (ou alors je suis devenue complètement blasée mais c’est un autre débat). C’est une super romance contemporaine dans le style New Adult et je pense sincèrement que vous allez adorer Vicious et Emilia.

Emilia fait connaissance avec Baron (aka Vicious) peu de temps après son installation dans le domaine de son père. Elle est la fille des employés de maison et la première rencontre ne se fait pas sans heurt. Emilia prend peur et par la suite ses rapports avec le fils ne seront jamais simples. Vicious va s’évertuer à faire de la vie de Millie un véritable enfer. D’un naturel décalé mais volontaire ce dernier ne ménagera pas l’année de terminale de la jeune fille. Elle le retrouve des années après alors qu’il vient boire un verre dans le bar où elle travaille.

Vic n’a pas changé et il place à nouveau la jeune femme dans une position délicate. Elle se voit dans l’obligation de travailler à nouveau pour lui en tant qu’assistante. Mais détaillons plus nos héros.

Emilia est une artiste, un peu bohème mais perspicace et elle est très protectrice envers les siens. Elle n’a jamais compris pourquoi Vicious avait une telle animosité envers elle et pourquoi il lui avait littéralement pourri la vie pendant sa dernière année de lycée. Vic est un écorché vif, par moment inadapté social mais surtout immature dans ses relations avec les autres. On pourrait dire qu’il agit comme un petit garçon de 5 ans avec Emilia en lui tirant les cheveux sauf qu’il emploie des moyens bien plus radicaux comme un jeune homme et non un garçonnet. Impulsif, arrogant on a envie par moment de détester l’homme imbu de sa personne qu’il présente à tous. Cependant Millie arrive à gratter ce vernis et là on découvre un autre homme. Bon n’allez pas imaginer que c’est un agneau. Vic est un loup, il est brillant, calculateur et vicieux lorsqu’il veut obtenir quelque chose ou quelqu’un.

Entre eux va commencer une sorte de parade amoureuse, bancale mais très attractive pour le lectorat. On se retrouve complètement pris dans cette histoire avec l’envie de découvrir toujours plus sur nos personnages. Entre la famille, la vengeance, les rancunes entre amis mais aussi tout simplement le fait de grandir, se projeter dans le futur et vouloir construire une histoire, on en s’ennuie jamais avec ce récit.

J’ai découvert une auteure dont j’adore la plume, c’est rythmé, les personnages sont bien construits et ils sont complexes. Vicious est le parfait anti-héros qui vous fera cependant craquer. Cette romance, passionnée et passionnante est pour vous si vous souhaitez une super lecture.
Bossman Bossman
Vi Keeland   
https://aliceneverland.com/2017/10/31/boss-man-vi-keeland/

Par un étrange concours de circonstance, Reese se retrouve employée par l’entreprise de Chase. Sauf qu’il y a entre deux une attirance indéniable. Mais, après une expérience malheureuse lors de son précédent poste, il est hors de question pour Reese de succomber au charme de son patron, malgré les belles paroles de ce dernier. Ils se lancent alors tous deux dans une lutte sans merci : une lutte l’un contre l’autre, mais également une lutte contre eux-mêmes, et contre leurs sentiments.

L’histoire de Boss Man est simple, sans chichi : une romance pleine de pétillant, d’humour, de quoi faire passer un délicieux moment au lecteur. Personnellement, j’ai immédiatement accroché. Pourtant, Boss Man ne brille pas par son originalité, mais Vi Keeland nous prouve avec cette histoire que cela ne sert à rien d’en faire des tonnes et de verser dans le mélo pour nous servir une romance exquise et sensuelle à souhait.

Je me suis donc régalée avec cette histoire. La plume de Vi Keeland est simple mais regorge d’humour, de sensualité et de douceur à en faire frémir mon petit cœur de romantique. J’ai adoré le personnage de Chase, bien loin de l’aspect dominant que l’on pourrait en attendre. Quant à Reese, elle est l’image même de la femme forte mais pas non plus entêtée. Deux personnages normaux en somme, qui nous présentent leur histoire toute mignonne comme il faut. Le genre de romance que j’adore lire et relire et qui fait un bien fou !

par Kesciana
Burning Games Burning Games
C. S. Quill   
Après avoir remporté un concours de danse, Charly et son crew partent faire le show au Blue Lagoon, un célèbre casino de Las Vegas. Perturbé par les démons de son passé, Charly le bout en train va disjoncter et lâcher le groupe pour sombrer dans l’alcool et le jeu.
Ambre arrive au Blue Lagoon en tant que chef de la sécurité, son arrivée n’est pas le fruit du hasard et représente pour la jeune femme un nouveau départ loin de la personne qu’elle était jusqu’à ce jour. Détestée par ses collègue, elle est là pour des raisons bien mystérieuses.
Leur première rencontre est assez brutale, en effet sous l’effet de l’alcool, Charly devient très entreprenant et fini avec le nez en sang.
Cela aurait pu s’arrêter là mais Charly contracte une grosse dette envers le casino et Va se retrouver face à la chef de sécurité qui gère ce dossier. Quelle va être la surprise du danseur quand Ambre va lui proposer un délai de paiement en contrepartie de cours de danse pour les employés qui doivent représenter le casino lors d’un concours de danse inter casino !!!
D’abords très retissent, il va vite découvrir qu’Ambre cache une toute autre personnalité derrière cette carapace de femme froide et tendue, mais il va également revoir son passé resurgir dans le regard de la jolie jeune femme.
Ambre quand à elle va vite succomber à ce jeune homme imprévisible mais il va faire ressortir la part d’elle qu’elle essaie d’oublier pour réussir dans ce casino.
Au delà du jeu de séduction, nos deux héros vont devoir affronter les démons de leur passé et se remettre en question pour définir qui ils sont vraiment !!!!

Je n’ai pas lu Burning dance et du coup je découvre les personnages dans ce roman. D’abord un peu perdu j’ai vite pu cerner les membres du Crew qui forment une famille de cœur. Pourtant Charly leur cache une partie de son passé qui refait surface depuis l’arrivée de Sin. Il cache son mal être à travers son caractère festif et déconneur mais le passé le rattrape et il part à la dérive. D’abord agacée par le comportement auto destructeur du jeune homme, j’ai découvert un garçon malheureux qui culpabilise et ne se remet pas de la perte de son premier amour. Au fil de ma lecture, j’ai appris à aimer ce garçon un peu fou qui cherche son propre pardon à travers son histoire avec Ambre. Sa culpabilité le fait souffrir et il se en fait payer les frais à ses amis en les abandonnant.
Ambre quand à elle est très mystérieuse, son arrivée au Blue Lagoon reste une énigme pendant un moment. Les indices quand à sa présence arrivent au compte gouttes ce qui nous laisse dans l’incertitude. Ambre va s’épanouir au contact du danseur et va se confier sur les raisons de la présence. C’est une femme forte en apparence, qui peut être violente mais elle cache une fragilité qui remonte à son enfance .
La rencontre de ces deux jeunes gens est magnifique, ils se découvrent l’un l’autre et vont s’aider mutuellement à ouvrir les yeux sur leur mal être , ils vont puiser la force l’un envers l’autre et vont affronter leur démon grâce à l’amour qu’ils vont ressentir mais sans en prendre conscience.
L’écriture est captivante et émouvante, l’auteur arrive à nous faire sourire en nous touchant profondément.Mon cœur à cesser de battre à plusieurs reprise et j’ai retenu mon souffle en attendant de voir la réactions de Charly où Ambre.
Au fil de la lecture on est transporté et l’auteur monte doucement en intensité jusqu’à nous emprisonner dans son histoire. On se pose beaucoup de questions sur le passé de nos jeunes amoureux et les réponses arrivent doucement histoire de nous faire languir jusqu’au bout.

Un beau mélange d’amour, de remise en question, de culpabilité, le tout dans l’ambiance festive du monde du spectacle et de la danse.Foncez lire cette belle histoire qui va vous donner envie d’en savoir plus sur l’histoire de Sin et de Jolan
Dark Skies Dark Skies
F. V. Estyer   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/10/22/dark-skies-f-v-estyer/

Je n’ai jamais lu une histoire pareille ! Voici mon ressenti à chaud sur cette lecture grisante et bouleversante au possible. F. V Estyer nous offre un texte vivant, vibrant, bourré d’émotions contradictoires qui se ressentent dans chacune de ses pages. Cependant, attention, Dark Skies est un livre qui regorge de scènes explicites et explore les fantasmes les plus secrets de son héros. Il n’est donc pas à mettre entre toutes les mains. Toutefois si vous avez l’esprit ouvert, que vous avez envie de prendre part à la prise de conscience d’un homme au bord gouffre, n’hésitez plus et laissez-vous entraîner dans sa chute.

Ce qui m’a tout d’abord interpellé ce sont les peurs et les doutes qui assaillent Matthew. Tout au long de sa narration, on découvre l’ampleur de ses tourments, les dégâts qu’engendre cette bataille intérieure quotidienne. Cet homme est pris entre deux mondes tiraillés par ses envies inassouvies et ce qu’il a construit jusqu’ici. Il utilise un journal de bord pour tenter d’y voir plus clair, pour mettre des mots sur ses pensées et ses états d’âme espérant ainsi faire le tri dans sa vie. Mais ces pages sont surtout le reflet de son mal-être face à la situation et nous permettent à nous en tant que lecteur d’en mesurer la gravité. Matthew m’a terriblement touchée dans sa perdition. J’ai souffert pour lui et me suis relevée à ses côtés. Son récit est terriblement poignant.

Ses premières incursions au Dark Skies vont l’initier à un univers dont il refusait d’entendre parler. Les provocations de Trent, bouc émissaire idéal de sa déchéance, l’exploration de sa sexualité sous les assauts de son amant de l’ombre vont considérablement ébranler ses certitudes. Est-il vraiment celui qui se laisse aller derrière les murs de ce lieu de débauche ? Peut-il continuer à vivre de la sorte ? Le risque en vaut-il la chandelle ?

Comme je vous le disais quelques lignes plus haut, ce roman met en scène les désirs inavoués de Matthew. Il recèle d’ébats passionnés, enflammés voir carrément bestiaux. Il décuple les sens, prolonge indéfiniment le plaisir, accroît la jouissance au-delà du supportable. Sans jamais devenir vulgaire, l’auteure retranscrit à merveille les rapports entre ses personnages. Je pouvais entendre chaque halètement, chaque claquement de peau, chaque cri. L’érotisme qui se dégage de ce livre est tout simplement époustouflant.

Dark Skies est une histoire incroyable ! Jamais je n’aurai pu imaginer un texte de ce genre. Je ne m’attendais pas à cette profondeur, à cette intensité, à la facilité avec laquelle je me suis laissée emporter. Je me suis délectée de chaque instant, appréciant la complexité de ce personnage qui cherche à comprendre sa véritable nature et à se défaire de l’image qu’il s’est construite. Ce roman est celui de l’acceptation, de la compréhension et du renouveau.
Boutons, tome 3 : Boutons et peine Boutons, tome 3 : Boutons et peine
Penelope Sky   
J'ai trouvé ce troisième tome un peu en dessous de ce que nous avez habitué les deux précédents. Beaucoup de choses dénature l'histoire, on a des grosses incohérences et des choses toutes à fait improbable. [spoiler]se cacher un couteau sous la peau, et le ressortir en enfonçant ses doigts... vraiment?[/spoiler] Néanmoins, ça reste une lecture sympathique et l'épilogue donne vraiment envie de connaitre la suite pour le coup.

par elodiev_
Love Deal Love Deal
Alfreda Enwy   
Je ne m'attendais pas du tout à ça. Je trouve que c'est long, c'est cousu de fil blanc, c'est un peu niais. Les personnages ne sont en rien intéressant à mon goût. Poppy change très rapidement d'avis, de goût, d'idée. Eren est un peu plus intéressant mais vraiment sans plus. Les copines du roller derby passent inaperçues, à part Johanna, qui amuse de temps à autre. Gosling est assez drôle, quoi que. C'est trop rapide, tout est beau tout est jolie. La première et seule querelle arrive à 95% du livre. Et du coup c'est trop longuet.
Bref, il ne m'a pas plu à moi personnellement, mais si quelqu'un cherche un livre mignon pour remonter le moral sans accroc ni but réel , lisez celui ci.

par Flambisou
Infinite ∞ Love, Tome 2 : Nos inifinies insolences Infinite ∞ Love, Tome 2 : Nos inifinies insolences
Alfreda Enwy   
Un avis + détaillé sur : https://wp.me/p6618l-ajT

{Marina}

J’ai craqué pour la plume de Alfreda Enwy, en la découvrant dans le premier tome de Infinité Love. Autant vous dire que je me suis jetée sur Nos infinis insolences dès que je l’ai eu entre les mains !

[...]

Marlow est une héroïne qui inspire du respect...
[...]

Et Asher m'a faite complètement craquer...
[...]

Je suis incapable de souligner le moindre aspect négatif sur Nos infinis insolences ! A part, peut-être, que c'est la même recette utilisée pour écrire Nos infinis chaos... Mais en même temps, vu que c'est toujours aussi bon, je pourrais dévorer des livres comme cela sans jamais m'en écœurer !

Nos infinis insolences est une romance sexy, drôle et touchante... des personnages attachants que l'on a pas envie de quitter.... Un livre qui fait un bien fou... De ce que l'on garde pour relire, à l'infini, quand on a besoin d'un moment d'évasion au pays des licornes.  Bravo Alfreda Enwy !
Charley Davidson, Tome 5 : Cinquième tombe au bout du tunnel Charley Davidson, Tome 5 : Cinquième tombe au bout du tunnel
Darynda Jones   
Wow!! Je ne pensais pas que c'était possible, mais chaque livre est encore meilleur que le précédent et celui-là ne fait pas exception!

Charley est toujours aussi hilarante, Reyes est toujours aussi sexy et l'histoire est toujours aussi intéressante.

La relation entre Charley et Reyes évolue beaucoup dans ce livre pour notre plus grand plaisir. L'histoire aussi évolue, on commence a apercevoir des buts plus importants et les personnages secondaires qui semblaient moins importants commencent à s'imbriquer plus dans le récit. Reste à voir dans les prochains livres quelle place chacun va avoir. Charley découvre tranquillement d'autres pouvoirs, mais pas encore assez vite à mon goût.

Je ne peux pas attendre le prochain! C'est très cruel de la part de l'auteure de nous laisser sur une fin comme ça! Comment je vais faire pour patienter jusqu'au tome 6? J'ai si hâte et aucune date n'est encore annoncée sauf 2014!! :'(

par thjess