Livres
564 492
Membres
616 741

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Extrait

Extrait ajouté par MarinaRose 2021-06-25T19:15:43+02:00

Quand il porte la main à sa bouche pour se triturer la lèvre inférieure, je devine ses pensées lubriques. Mon corps se raidit et un frisson me parcourt. Un nœud de colère se loge dans ma gorge et je tente d’avaler le reste de ma coupe de champagne d’un trait pour le faire disparaître. Au lieu de cela, les bulles se coincent et je m’étouffe. Je tousse comme une malheureuse et l’air me manque. Immédiatement, Félix se met à me tapoter le dos. La chaleur de sa main sur ma peau nue m’électrise et mon corps entier s’embrase.

Pourquoi faut-il qu’il soit aussi séduisant alors que c’est un parfait connard ?

J’arrive finalement à retrouver mon souffle et à me calmer mais un sentiment de gêne m’envahit quand je constate que tout notre petit groupe a le regard braqué sur nous.

– Ça va, merci. Je n’aurais pas dû voir sa bite, dis-je en m’étouffant une seconde fois.

Mes joues s’embrasent et mon esprit part en vrille. Fichue dyslexie ! J’ai envie de m’enfuir en courant tellement je suis embarrassée.

– Boire… Boire ça vite, excusez-moi, dis-je à toute vitesse en priant le ciel pour que personne n’ait entendu ma phrase d’avant.

Mes amis tentent de maîtriser le fou rire qui les prend et je baisse les yeux vers mes pieds.

Mon Dieu, quelle honte. De toutes les contrepèteries qui existent, il a fallu que je sorte celle-là.

Je jette un coup d’œil rapide vers Félix qui jubile. Ses yeux pétillent de malice et je le maudis de s’amuser de cette situation. Arnaud se racle la gorge et propose à Félix de lui présenter quelques personnes. Il l’entraîne loin de moi et je m’effondre.

– Non, mais c’était quoi ça ? s’écrie Gabin en hurlant de rire. Voir sa bite !

– Moins fort s’il te plaît, dis-je, toujours la tête baissée.

Monica et Lorenzo pleurent de rire.

– Je suis dyslexique et je m’emmêle les pinceaux de temps en temps, essayé-je de me défendre.

– Enfin, là ça ressemblait plutôt à un lapsus révélateur, ironise Alice.

– Absolument pas, je n’ai jamais vu sa… enfin, vous m’avez comprise, dis-je, le rouge toujours aux joues.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode