Livres
535 284
Membres
561 312

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Kostas Charitos - La série

  • Nombre de tomes :
  • 11
  • Nombre de lecteurs :
  • 29
  • Classement en biblio :

La liste des tomes


Athènes, aujourd'hui. A l'ombre du Parthénon, une série de meurtres, tous plus sanglants, défraye la chronique. Pure coïncidence, règlements de compte organisés, ou complot ? Commence une affaire d'Etat, ou presque. La capitale grecque serait-elle devenue la plaque tournante de trafics internationaux ? Tiré de sa quiétude, le commissaire Charitos doit momentanément renoncer à ses deux passions, le dictionnaire et les souvlakis. Il va lui falloir plonger dans un univers glauque où il croisera des clandestins albanais comme d'anciens espions de l'Est. Une enquête aux fils innombrables, aux mille et un rebondissements, mais qui ne devrait guère déranger son air désabusé, son goût pour le fatalisme, son humour las. S'il n'y avait la belle Karayorghi, la journaliste vedette du dernier journal de la nuit et qui l'agace prodigieusement...
Voir la fiche
Description
Athènes, aujourd'hui. A l'ombre du Parthénon, une série de meurtres, tous plus sanglants, défraye la chronique. Pure coïncidence, règlements de compte organisés, ou complot ? Commence une affaire d'Etat, ou presque. La capitale grecque serait-elle devenue la plaque tournante de trafics internationaux ? Tiré de sa quiétude, le commissaire Charitos doit momentanément renoncer à ses deux passions, le dictionnaire et les souvlakis. Il va lui falloir plonger dans un univers glauque où il croisera des clandestins albanais comme d'anciens espions de l'Est. Une enquête aux fils innombrables, aux mille et un rebondissements, mais qui ne devrait guère déranger son air désabusé, son goût pour le fatalisme, son humour las. S'il n'y avait la belle Karayorghi, la journaliste vedette du dernier journal de la nuit et qui l'agace prodigieusement...
Le commissaire grec Charitos n'a pas de chance. En vacances sur l'île de Santorin avec sa femme Adrienne, il doit s'occuper d'un cadavre inconnu mis à jour par un tremblement de terre. Charitos regagne Athènes où il est confronté à un second meurtre : Dinos Koustas, propriétaire de deux boîtes de nuit et d'un restaurant, a été abattu durant la nuit devant l'un de ses établissements. Le commissaire s'intéresse à la famille du mort : son fils Makis, un drogué, sa fille Niki, une bosseuse, tous deux nés d'un premier lit, et Hélène, sa seconde femme, ancienne chanteuse de cabaret. Mais son supérieur lui ordonne de classer le dossier. La diffusion de la photo du premier cadavre à la télévision permet son identification. Il s'agit de Christos Petroulias, arbitre de football de troisième division. En fouinant dans ce milieu sportif, Charitos découvre que Koustas était le propriétaire de l'équipe Triton qui a perdu la coupe lors d'un match arbitré par Petroulias. L'affaire est loin d'être limpide et il doit rouvrir le dossier Koustas.
Voir la fiche
Description
Le commissaire grec Charitos n'a pas de chance. En vacances sur l'île de Santorin avec sa femme Adrienne, il doit s'occuper d'un cadavre inconnu mis à jour par un tremblement de terre. Charitos regagne Athènes où il est confronté à un second meurtre : Dinos Koustas, propriétaire de deux boîtes de nuit et d'un restaurant, a été abattu durant la nuit devant l'un de ses établissements. Le commissaire s'intéresse à la famille du mort : son fils Makis, un drogué, sa fille Niki, une bosseuse, tous deux nés d'un premier lit, et Hélène, sa seconde femme, ancienne chanteuse de cabaret. Mais son supérieur lui ordonne de classer le dossier. La diffusion de la photo du premier cadavre à la télévision permet son identification. Il s'agit de Christos Petroulias, arbitre de football de troisième division. En fouinant dans ce milieu sportif, Charitos découvre que Koustas était le propriétaire de l'équipe Triton qui a perdu la coupe lors d'un match arbitré par Petroulias. L'affaire est loin d'être limpide et il doit rouvrir le dossier Koustas.
Qui peut considérer que le suicide d'un homme d'affaires connu qui s'est déroulé en direct sous les yeux de millions de téléspectateurs est suspect ? Personne sauf le commissaire Kostas Charitos qui, en congé maladie, cherche un moyen de distraire son ennui et d'échapper à la dictature de sa femme Adriani. C'est cet événement singulier qui " réveille le flic " en lui et l'incite à entamer une enquête... officieuse, bien entendu. Quand deux autres suicides tout aussi spectaculaires, d'un politicien et d'un journaliste célèbres, se succèdent, l'indifférence initiale des autorités vire à la panique. Pendant ce temps, à l'affût du moindre indice, le commissaire Charitos arpente avec une nonchalance et un humour caractéristiques le labyrinthe d'une Athènes reconvertie en vaste chantier, en prévision des Jeux Olympiques. Or la clef du mystère est profondément enfouie dans le passé politique de la Grèce contemporaine.
Voir la fiche
Description
Qui peut considérer que le suicide d'un homme d'affaires connu qui s'est déroulé en direct sous les yeux de millions de téléspectateurs est suspect ? Personne sauf le commissaire Kostas Charitos qui, en congé maladie, cherche un moyen de distraire son ennui et d'échapper à la dictature de sa femme Adriani. C'est cet événement singulier qui " réveille le flic " en lui et l'incite à entamer une enquête... officieuse, bien entendu. Quand deux autres suicides tout aussi spectaculaires, d'un politicien et d'un journaliste célèbres, se succèdent, l'indifférence initiale des autorités vire à la panique. Pendant ce temps, à l'affût du moindre indice, le commissaire Charitos arpente avec une nonchalance et un humour caractéristiques le labyrinthe d'une Athènes reconvertie en vaste chantier, en prévision des Jeux Olympiques. Or la clef du mystère est profondément enfouie dans le passé politique de la Grèce contemporaine.
Rien ne va plus pour le commissaire Charitos. Sa fille est prise en otage sur un bateau par de mystérieux terroristes. Un fou furieux lancé dans une croisade contre le monde de la publicité exécute ses vedettes une à une. La Grèce tremble, l’enquête piétine, le gouvernement s’agite. Charitos ne peut plus se fier qu’à son intuition : prise d’otages et meurtres en série seraient-ils liés ?
Voir la fiche
Description
Rien ne va plus pour le commissaire Charitos. Sa fille est prise en otage sur un bateau par de mystérieux terroristes. Un fou furieux lancé dans une croisade contre le monde de la publicité exécute ses vedettes une à une. La Grèce tremble, l’enquête piétine, le gouvernement s’agite. Charitos ne peut plus se fier qu’à son intuition : prise d’otages et meurtres en série seraient-ils liés ?
Katérina, la fille du commissaire Charitos, se marie civilement, pas devant le pope ! La cérémonie tourne court : personne ne se parle. Pour calmer sa femme, Adriani, Charitos lui offre un voyage à Istanbul où ils prennent contact avec la petite communauté des Roums. Mais le séjour est bientôt troublé. Maria, une nonagénaire, aurait empoisonné son frère en Grèce avant de filer à Istanbul. Pour éviter un incident diplomatique, Charitos est chargé par son supérieur d’enquêter en collaborant avec un jeune collègue turc : méfiance ancestrale au programme. Multiplication de cadavres, indices minces. La vieille Maria se déplace comme un fantôme et a toujours une longueur d’avance sur la police. Charitos rentrera-t-il à temps pour le mariage religieux auquel Katérina a finalement consenti ? (Source : Seuil)
Voir la fiche
Description
Katérina, la fille du commissaire Charitos, se marie civilement, pas devant le pope ! La cérémonie tourne court : personne ne se parle. Pour calmer sa femme, Adriani, Charitos lui offre un voyage à Istanbul où ils prennent contact avec la petite communauté des Roums. Mais le séjour est bientôt troublé. Maria, une nonagénaire, aurait empoisonné son frère en Grèce avant de filer à Istanbul. Pour éviter un incident diplomatique, Charitos est chargé par son supérieur d’enquêter en collaborant avec un jeune collègue turc : méfiance ancestrale au programme. Multiplication de cadavres, indices minces. La vieille Maria se déplace comme un fantôme et a toujours une longueur d’avance sur la police. Charitos rentrera-t-il à temps pour le mariage religieux auquel Katérina a finalement consenti ? (Source : Seuil)
Mort aux banquiers ! Athènes. On retrouve plusieurs personnalités du monde de la finance décapitées, tandis que des tracts inondent la ville, appelant les clients des banques à ne plus rembourser leurs emprunts. Le commissaire Charitos mène l’enquête une fois de plus, affrontant quelques redoutables personnages (dont certains de ses collègues), les éternels embouteillages d’Athènes et la crise qui ravage le pays. La patience et l’humanité de ce Maigret hellène le mèneront jusqu’à un bien étrange assassin, tout en faisant découvrir au lecteur une Grèce criante de vérité, décrite avec une ironie mêlée de tendresse. Charitos n’est pas au bout de ses peines : Liquidations à la grecque constitue le premier volet d’une Trilogie de la crise où nous les retrouverons, lui et son pays, « où tout peut s’expliquer par la démence .
Voir la fiche
Description
Mort aux banquiers ! Athènes. On retrouve plusieurs personnalités du monde de la finance décapitées, tandis que des tracts inondent la ville, appelant les clients des banques à ne plus rembourser leurs emprunts. Le commissaire Charitos mène l’enquête une fois de plus, affrontant quelques redoutables personnages (dont certains de ses collègues), les éternels embouteillages d’Athènes et la crise qui ravage le pays. La patience et l’humanité de ce Maigret hellène le mèneront jusqu’à un bien étrange assassin, tout en faisant découvrir au lecteur une Grèce criante de vérité, décrite avec une ironie mêlée de tendresse. Charitos n’est pas au bout de ses peines : Liquidations à la grecque constitue le premier volet d’une Trilogie de la crise où nous les retrouverons, lui et son pays, « où tout peut s’expliquer par la démence .
À mort les fraudeurs fiscaux ! La Grèce en 2011 : la crise économique s’aggrave. Certains riches vivent bien mais ne paient pas leurs impôts ; les pauvres sont partagés entre révolte et désespoir. Le commissaire Charitos, lui, s’ennuie… jusqu’au jour où le cadavre d’un chirurgien renommé qui profitait de la mauvaise gestion du système de santé est découvert au cimetière du Céramique. Au cœur de l’affaire, un percepteur anonyme qui fait chanter les riches fraudeurs fiscaux et n’hésite pas à mettre ses menaces à exécution en usant de méthodes héritées de l’Antiquité. Ce sont ensuite les hommes politiques ayant favorisé naguère la fraude fiscale qui sont inquiétés. Le gouvernement s’affole alors que Charitos est confronté à sa conscience. Après Liquidations à la grecque, prix « Le Point » du Polar européen 2013, ce deuxième volet de « La trilogie de la crise » est, sous sa forme divertissante, un commentaire social et politique cinglant.
Voir la fiche
Description
À mort les fraudeurs fiscaux ! La Grèce en 2011 : la crise économique s’aggrave. Certains riches vivent bien mais ne paient pas leurs impôts ; les pauvres sont partagés entre révolte et désespoir. Le commissaire Charitos, lui, s’ennuie… jusqu’au jour où le cadavre d’un chirurgien renommé qui profitait de la mauvaise gestion du système de santé est découvert au cimetière du Céramique. Au cœur de l’affaire, un percepteur anonyme qui fait chanter les riches fraudeurs fiscaux et n’hésite pas à mettre ses menaces à exécution en usant de méthodes héritées de l’Antiquité. Ce sont ensuite les hommes politiques ayant favorisé naguère la fraude fiscale qui sont inquiétés. Le gouvernement s’affole alors que Charitos est confronté à sa conscience. Après Liquidations à la grecque, prix « Le Point » du Polar européen 2013, ce deuxième volet de « La trilogie de la crise » est, sous sa forme divertissante, un commentaire social et politique cinglant.
2014. À Athènes, la survie quotidienne est de plus en plus difficile pour les citoyens appauvris et pour les immigrés harcelés. C’est alors qu’un tueur en série jette son dévolu sur des personnalités d’envergure issues de la génération de Polytechnique qui, après s’être rebellées contre la junte militaire, ont eu une carrière fulgurante. Le criminel reprend le célèbre slogan des insurgés de l’époque pour formuler sa revendication : « Pain, éducation, liberté». Qui se cache derrière ces meurtres ? Un membre de l’extrême droite ou un ancien gauchiste mû par le désir de vengeance ? Le commissaire Charitos, privé de son salaire depuis trois mois, tente avec sa ténacité habituelle de comprendre les mobiles du coupable. Pain, éducation, liberté est le troisième volet de la trilogie de la crise grecque, après Liquidations à la grecque (prix Le Point du Polar européen 2013) et Le Justicier d’Athènes.
Voir la fiche
Description
2014. À Athènes, la survie quotidienne est de plus en plus difficile pour les citoyens appauvris et pour les immigrés harcelés. C’est alors qu’un tueur en série jette son dévolu sur des personnalités d’envergure issues de la génération de Polytechnique qui, après s’être rebellées contre la junte militaire, ont eu une carrière fulgurante. Le criminel reprend le célèbre slogan des insurgés de l’époque pour formuler sa revendication : « Pain, éducation, liberté». Qui se cache derrière ces meurtres ? Un membre de l’extrême droite ou un ancien gauchiste mû par le désir de vengeance ? Le commissaire Charitos, privé de son salaire depuis trois mois, tente avec sa ténacité habituelle de comprendre les mobiles du coupable. Pain, éducation, liberté est le troisième volet de la trilogie de la crise grecque, après Liquidations à la grecque (prix Le Point du Polar européen 2013) et Le Justicier d’Athènes.
À Athènes, Katérina, la fille bien-aimée du commissaire Charitos, se fait tabasser par des nervis d’Aube dorée. Puis cinq meurtres se succèdent, tous revendiqués par un groupe qui se fait appeler « les Grecs des années 50 ». Le commissaire a fort à faire. D’une part il lui faut pourchasser les néo-nazis, les empêcher de perpétrer leurs sinistres exploits et retrouver les agresseurs de sa fille; d’autre part il doit enquêter et remonter la piste embrouillée jusqu’au mystérieux groupe dont le nom évoque les sombres années de la guerre civile, marquées par la répression et la misère. Chemin faisant, il va se heurter à une administration corrompue qui entrave l’économie, à des policiers contaminés par l’extrême droite, à des concitoyens hostiles aux étrangers. Une fois de plus, Petros Markaris, en pédagogue plein d’humour, nous offre des explications claires à des notions complexes. Épilogue meurtrier conclut magnifiquement la trilogie de la crise grecque.
Voir la fiche
Description
À Athènes, Katérina, la fille bien-aimée du commissaire Charitos, se fait tabasser par des nervis d’Aube dorée. Puis cinq meurtres se succèdent, tous revendiqués par un groupe qui se fait appeler « les Grecs des années 50 ». Le commissaire a fort à faire. D’une part il lui faut pourchasser les néo-nazis, les empêcher de perpétrer leurs sinistres exploits et retrouver les agresseurs de sa fille; d’autre part il doit enquêter et remonter la piste embrouillée jusqu’au mystérieux groupe dont le nom évoque les sombres années de la guerre civile, marquées par la répression et la misère. Chemin faisant, il va se heurter à une administration corrompue qui entrave l’économie, à des policiers contaminés par l’extrême droite, à des concitoyens hostiles aux étrangers. Une fois de plus, Petros Markaris, en pédagogue plein d’humour, nous offre des explications claires à des notions complexes. Épilogue meurtrier conclut magnifiquement la trilogie de la crise grecque.
Finie la crise ! La Grèce va mieux ! Hélas, il s’agit d’une fiction. Désormais la Grèce est aux mains d’un parti ni-de-droite-ni-de-gauche que dirigent de fringants quadragénaires, amis des patrons et des banquiers. Et l’argent coule à flots. Mais d’où vient l’argent ? Aux yeux du commissaire, tout ça est louche. Comme le triple assassinat d’un cadre supérieur de l’office du tourisme, d'un armateur, d’un journaliste à la retraite sur lequel il enquête. Et ces immigrés qui avouent leur crime avec un empressement suspect ? Seraient-ils des paravents dissimulant les vrais coupables ? L’argent, Charitos n’en aura jamais. Avec sa manie de privilégier ses convictions aux dépens de la discipline, point d’avancement. Mais plus que monter dans la hiérarchie, nous dit Markaris, l’important c’est de ne pas descendre dans l’estime de ceux qu’on aime. Et Adriani se déclare fière de son commissaire de mari ! Petros Markaris, né en 1937 à Istanbul d’une mère grecque et d’un père arménien, vit à Athènes. Auteur dramatique, traducteur (de Brecht et de Goethe), scénariste de Theo Angelopoulos, il est la voix de son pays et appartient à la famille des auteurs de romans policiers en colère, comme Mankell et Montalbán. Ses enquêtes du commissaire Charitos connaissent le succès dans nombre de pays. Traduit du grec par Michel Volkovitch. « Petros Markaris est avec Andrea Camilleri le meilleur représentant méditerranéen du genre policier. Cette enquête sur l’étrange et soudain miracle économique en Grèce le confirme. » La Repubblica (Source : Seuil)
Voir la fiche
Description
Finie la crise ! La Grèce va mieux ! Hélas, il s’agit d’une fiction. Désormais la Grèce est aux mains d’un parti ni-de-droite-ni-de-gauche que dirigent de fringants quadragénaires, amis des patrons et des banquiers. Et l’argent coule à flots. Mais d’où vient l’argent ? Aux yeux du commissaire, tout ça est louche. Comme le triple assassinat d’un cadre supérieur de l’office du tourisme, d'un armateur, d’un journaliste à la retraite sur lequel il enquête. Et ces immigrés qui avouent leur crime avec un empressement suspect ? Seraient-ils des paravents dissimulant les vrais coupables ? L’argent, Charitos n’en aura jamais. Avec sa manie de privilégier ses convictions aux dépens de la discipline, point d’avancement. Mais plus que monter dans la hiérarchie, nous dit Markaris, l’important c’est de ne pas descendre dans l’estime de ceux qu’on aime. Et Adriani se déclare fière de son commissaire de mari ! Petros Markaris, né en 1937 à Istanbul d’une mère grecque et d’un père arménien, vit à Athènes. Auteur dramatique, traducteur (de Brecht et de Goethe), scénariste de Theo Angelopoulos, il est la voix de son pays et appartient à la famille des auteurs de romans policiers en colère, comme Mankell et Montalbán. Ses enquêtes du commissaire Charitos connaissent le succès dans nombre de pays. Traduit du grec par Michel Volkovitch. « Petros Markaris est avec Andrea Camilleri le meilleur représentant méditerranéen du genre policier. Cette enquête sur l’étrange et soudain miracle économique en Grèce le confirme. » La Repubblica (Source : Seuil)
Au retour d’un paisible séjour dans son Epire natale, le commissaire Charitos découvre avec plaisir qu’il est enfin promu directeur intérimaire de son service. Comble de bonheur, Katérina sa fille adorée attend un heureux événement. Une atmosphère détendue bientôt troublée par un premier meurtre, suivi d’un deuxième, puis d’un troisième. Ces trois crimes semblent connectés : les victimes sont d’anciens professeurs devenus ministres. Cette fois le projecteur est braqué sur l’université grecque. Charitos est confronté à un monde dont il ignore tout : l’université, dont les faiblesses, compromissions et magouilles malodorantes sont peu à peu exposées au grand jour. Et le commissaire va devoir plonger dans les méandres des technologies nouvelles et autres réseaux mystérieux pour faire la lumière sur cette sinistre affaire. Au bord de la crise de nerfs, Charitos pourra bien sûr compter sur son antidote de toujours : la chaleur humaine, l’amour familial et l’amitié indéfectibles. (Source: Éditions Le Seuil)
Voir la fiche
Description
Au retour d’un paisible séjour dans son Epire natale, le commissaire Charitos découvre avec plaisir qu’il est enfin promu directeur intérimaire de son service. Comble de bonheur, Katérina sa fille adorée attend un heureux événement. Une atmosphère détendue bientôt troublée par un premier meurtre, suivi d’un deuxième, puis d’un troisième. Ces trois crimes semblent connectés : les victimes sont d’anciens professeurs devenus ministres. Cette fois le projecteur est braqué sur l’université grecque. Charitos est confronté à un monde dont il ignore tout : l’université, dont les faiblesses, compromissions et magouilles malodorantes sont peu à peu exposées au grand jour. Et le commissaire va devoir plonger dans les méandres des technologies nouvelles et autres réseaux mystérieux pour faire la lumière sur cette sinistre affaire. Au bord de la crise de nerfs, Charitos pourra bien sûr compter sur son antidote de toujours : la chaleur humaine, l’amour familial et l’amitié indéfectibles. (Source: Éditions Le Seuil)

Commentaires


Activité récente


Séries du même auteur



Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode