Livres
605 462
Membres
695 903

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Bicyclette bleue - La série

  • Nombre de tomes :
  • 10
  • Nombre de lecteurs :
  • 1464
  • Classée dans le top séries Booknode :
  • # 310
  • Classement en biblio :

La liste des tomes


1939. Léa Delmas a dix-sept ans. Sa vie se résume aux senteurs de la terre bordelaise, à la lumière des vignobles, à la tendresse des siens. La déclaration de guerre va anéantir l'harmonie de cette fin d'été et jeter Léa dans le chaos de la débâcle, de l'exode, de la mort et de l'occupation nazie. Léa va être contrainte à des choix impossibles. La Bicyclette bleue est le premier volume d'un roman épique, une grande fresque romanesque qui se déroule entre 1939 et les années 50.
Voir la fiche
Description
1939. Léa Delmas a dix-sept ans. Sa vie se résume aux senteurs de la terre bordelaise, à la lumière des vignobles, à la tendresse des siens. La déclaration de guerre va anéantir l'harmonie de cette fin d'été et jeter Léa dans le chaos de la débâcle, de l'exode, de la mort et de l'occupation nazie. Léa va être contrainte à des choix impossibles. La Bicyclette bleue est le premier volume d'un roman épique, une grande fresque romanesque qui se déroule entre 1939 et les années 50.
Léa s'engage de plus en plus dans la Résistance, ignorant que la Gestapo et les Miliciens la soupçonnent. Le soutien d'une partie de sa famille aux occupants la protège momentanément, ainsi que l'intervention régulière de François Tavernier, au double jeu dangereux. Léa se sent de plus en plus attirée par François, alors que le domaine de son enfance est convoité par ceux qui n'attendent que le bon moment pour la dénoncer.
Voir la fiche
Description
Léa s'engage de plus en plus dans la Résistance, ignorant que la Gestapo et les Miliciens la soupçonnent. Le soutien d'une partie de sa famille aux occupants la protège momentanément, ainsi que l'intervention régulière de François Tavernier, au double jeu dangereux. Léa se sent de plus en plus attirée par François, alors que le domaine de son enfance est convoité par ceux qui n'attendent que le bon moment pour la dénoncer.
1944 : la guerre a fini d'hésiter et chacun a choisi son camp. L'heure est venue des tueries, des règlements de comptes, et des affrontements militaires. Léa a mûri. Après avoir découvert l'horreur, elle découvre le courage et la haine. Engagée dans toutes les luttes, jusqu'au bout de ses forces, elle trace son chemin volontaire de Montillac en feu à Berlin en ruine, passant par un Paris en liesse où rôdent encore les dangers. Pensant les deux dernières années de cette guerre atroce, la mort est sa compagne et c'est en elle qu'elle puise les infimes raisons d'une vie qui aura l'éclat de l'amour. Le Diable en rit encore clôt la trilogie commencée par La Bicylette Bleue et 101 avenue Henri Martin.
Voir la fiche
Description
1944 : la guerre a fini d'hésiter et chacun a choisi son camp. L'heure est venue des tueries, des règlements de comptes, et des affrontements militaires. Léa a mûri. Après avoir découvert l'horreur, elle découvre le courage et la haine. Engagée dans toutes les luttes, jusqu'au bout de ses forces, elle trace son chemin volontaire de Montillac en feu à Berlin en ruine, passant par un Paris en liesse où rôdent encore les dangers. Pensant les deux dernières années de cette guerre atroce, la mort est sa compagne et c'est en elle qu'elle puise les infimes raisons d'une vie qui aura l'éclat de l'amour. Le Diable en rit encore clôt la trilogie commencée par La Bicylette Bleue et 101 avenue Henri Martin.
Noir Tango est un roman de Régine Deforges paru en 1991. Il est le quatrième tome de la saga commencée avec La Bicyclette bleue. Novembre 1945 : dans l’Allemagne vaincue, le tribunal de Nuremberg juge les criminels nazis. Léa Delmas, envoyée par la Croix-Rouge, y retrouve François Tavernier qu’elle a revu quelques mois plus tôt à Montillac. Elle s’effondre lorsque Sarah Mulstein lui raconte le cauchemar de Ravensbrück. Sarah convainc bientôt François de rejoindre le réseau de «Vengeurs» qu’elle a constitué pour traquer et exécuter les anciens nazis partout où ils se trouvent. Une chasse qui les conduira en Argentine où le régime péroniste accueille et protège les criminels de guerre.
Voir la fiche
Description
Noir Tango est un roman de Régine Deforges paru en 1991. Il est le quatrième tome de la saga commencée avec La Bicyclette bleue. Novembre 1945 : dans l’Allemagne vaincue, le tribunal de Nuremberg juge les criminels nazis. Léa Delmas, envoyée par la Croix-Rouge, y retrouve François Tavernier qu’elle a revu quelques mois plus tôt à Montillac. Elle s’effondre lorsque Sarah Mulstein lui raconte le cauchemar de Ravensbrück. Sarah convainc bientôt François de rejoindre le réseau de «Vengeurs» qu’elle a constitué pour traquer et exécuter les anciens nazis partout où ils se trouvent. Une chasse qui les conduira en Argentine où le régime péroniste accueille et protège les criminels de guerre.
Rue de la Soie est un roman de Régine Deforges paru en 1994. Il est le cinquième tome de la saga commencée avec La Bicyclette bleue. Au retour de son périple argentin, Léa Delmas se marie avec François Tavernier dont elle est enceinte. Au lendemain de la cérémonie, François est convoqué par le président de la République Vincent Auriol qui le charge officieusement de rentrer en contact avec le président vietnamien Hô Chi Minh, pour tenter de rétablir la paix. Pour échapper à d'anciens nazis, Léa part rejoindre son mari. François a réussi à rencontrer "l'oncle Hô", après avoir passé toutes les épreuves qui l'en empêchait. Malgré son désir de sauver son pays d'enfance de la guerre qui l'attend, il constate que le temps des paroles est passé. Léa est hébergée à Hanoi par la famille avec qui François a grandi. Alors que celui-ci voyage avec l'armée française sur la RC 4, il est fait prisonnier par le Viêt-minh avant de pouvoir s'enfuir...
Voir la fiche
Description
Rue de la Soie est un roman de Régine Deforges paru en 1994. Il est le cinquième tome de la saga commencée avec La Bicyclette bleue. Au retour de son périple argentin, Léa Delmas se marie avec François Tavernier dont elle est enceinte. Au lendemain de la cérémonie, François est convoqué par le président de la République Vincent Auriol qui le charge officieusement de rentrer en contact avec le président vietnamien Hô Chi Minh, pour tenter de rétablir la paix. Pour échapper à d'anciens nazis, Léa part rejoindre son mari. François a réussi à rencontrer "l'oncle Hô", après avoir passé toutes les épreuves qui l'en empêchait. Malgré son désir de sauver son pays d'enfance de la guerre qui l'attend, il constate que le temps des paroles est passé. Léa est hébergée à Hanoi par la famille avec qui François a grandi. Alors que celui-ci voyage avec l'armée française sur la RC 4, il est fait prisonnier par le Viêt-minh avant de pouvoir s'enfuir...
La Dernière Colline est un roman de Régine Deforges paru en 1996. Il est le sixième tome de la saga commencée avec La Bicyclette bleue. Rentrés d'Indochine en 1949, Léa et François Tavernier n'aspirent qu'à mener une vie paisible dans leur belle propriété bordelaise. Portant, le général de Lattre fait bien vite appel à françois, troublant leur repos : il souhaite lui confier une mission secrète à conduire auprès du Viêt-minh, dans l'espoi de conjurer le désastre militaire qui s'annonce.
Voir la fiche
Description
La Dernière Colline est un roman de Régine Deforges paru en 1996. Il est le sixième tome de la saga commencée avec La Bicyclette bleue. Rentrés d'Indochine en 1949, Léa et François Tavernier n'aspirent qu'à mener une vie paisible dans leur belle propriété bordelaise. Portant, le général de Lattre fait bien vite appel à françois, troublant leur repos : il souhaite lui confier une mission secrète à conduire auprès du Viêt-minh, dans l'espoi de conjurer le désastre militaire qui s'annonce.
Léa et François Tavernier s'embarquent pour Cuba avec leurs enfants. Ils cherchent à y oublier le désastre indochinois dans lequel ils ont été si tragiquement plongés. Mais l'aventure les rattrape à nouveau sur cette île où règne alors Fulgencio Batista, le dictateur que soutient la mafia américaine. Très vite, Charles, le fils adoptif de Léa, se trouve mêlé au mouvement révolutionnaire. Ardemment recherché par la police de Batista, il parvient à rejoindre Fidel Castro et la rebellion qui attendent leur heure dans la sierra Maestra. Folle d'inquiétude, Léa part à sa recherche et le retrouve en compagnie d'Ernesto Guevara qui l'aima en Argentine (voir Noir Tango) et de Camilo Cienfuegos qui devient son amant. Ensemble, ils prennent part aux durs combats de Santa Clara, puis remontent en vainqueurs sur La Havane. Pendant ce temps, François Tavernier, à qui le général Salan d'abord, puis le général de Gaulle ont fait appel, gagne Alger, en mission avec Léon Delbecque, Lucien Neuwirth et le capitaine Jean Pouget qu'il a connu durant le siège de Diên Biên Phu. Là, il assiste aux événements du 13 mai 1958, s'inquiète de la montée du fascisme en Algérie et apprend à se méfier de l'entourage proche du général de Gaulle qu'il soupçonne d'avoir voulu fomenter un coup d'Etat pour assurer son retour au pouvoir. Léa et François se retrouvent finalement à Paris en 1959.
Voir la fiche
Description
Léa et François Tavernier s'embarquent pour Cuba avec leurs enfants. Ils cherchent à y oublier le désastre indochinois dans lequel ils ont été si tragiquement plongés. Mais l'aventure les rattrape à nouveau sur cette île où règne alors Fulgencio Batista, le dictateur que soutient la mafia américaine. Très vite, Charles, le fils adoptif de Léa, se trouve mêlé au mouvement révolutionnaire. Ardemment recherché par la police de Batista, il parvient à rejoindre Fidel Castro et la rebellion qui attendent leur heure dans la sierra Maestra. Folle d'inquiétude, Léa part à sa recherche et le retrouve en compagnie d'Ernesto Guevara qui l'aima en Argentine (voir Noir Tango) et de Camilo Cienfuegos qui devient son amant. Ensemble, ils prennent part aux durs combats de Santa Clara, puis remontent en vainqueurs sur La Havane. Pendant ce temps, François Tavernier, à qui le général Salan d'abord, puis le général de Gaulle ont fait appel, gagne Alger, en mission avec Léon Delbecque, Lucien Neuwirth et le capitaine Jean Pouget qu'il a connu durant le siège de Diên Biên Phu. Là, il assiste aux événements du 13 mai 1958, s'inquiète de la montée du fascisme en Algérie et apprend à se méfier de l'entourage proche du général de Gaulle qu'il soupçonne d'avoir voulu fomenter un coup d'Etat pour assurer son retour au pouvoir. Léa et François se retrouvent finalement à Paris en 1959.
Après l'Argentine, l'Indochine en plein chaos et la Havane révolutionnaire, Léa, intrépide héroïne de la "Bicyclette bleue" est de retour en France. La guerre qui fait rage en Algérie, agite le pays. Le Général de Gaulle charge François Tavernier d'évaluer la situation sur place. Restés à Paris, Léa et son fils adoptif prennent le parti de l'indépendance et s'engagent dans de dangereuses opérations de soutien aux militabnts algériens. Alors que la rébellion de janvier 1960 précipite Alger au bord du gouffre, Léa rejoint François pour échapper à la DST. Les voici projetés au coeur d'événements dramatiques qui, mettront à l'épreuve leurs convictions autant que leur amour.
Voir la fiche
Description
Après l'Argentine, l'Indochine en plein chaos et la Havane révolutionnaire, Léa, intrépide héroïne de la "Bicyclette bleue" est de retour en France. La guerre qui fait rage en Algérie, agite le pays. Le Général de Gaulle charge François Tavernier d'évaluer la situation sur place. Restés à Paris, Léa et son fils adoptif prennent le parti de l'indépendance et s'engagent dans de dangereuses opérations de soutien aux militabnts algériens. Alors que la rébellion de janvier 1960 précipite Alger au bord du gouffre, Léa rejoint François pour échapper à la DST. Les voici projetés au coeur d'événements dramatiques qui, mettront à l'épreuve leurs convictions autant que leur amour.
Léa et François Tavernier n en finissent pas de se retrouver mêlés à des combats qui ne sont pas les leurs mais pour lesquels ils se mobilisent au nom de la liberté. Leur engagement met en péril leur amour, les porte à douter d eux-mêmes et les expose à la mort. Dans les dernières années de la guerre d Algérie, les voici confrontés aux malheurs du peuple algérien, au désarroi des pieds-noirs comme aux tueurs de l OAS François, qui a la confiance du général de Gaulle, président de la République, lui fait part de ses inquiétudes quant à l avenir de l Algérie, face aux attentats perpétrés par l OAS auxquels font écho ceux du FLN. Devant le drame que vivent les deux communautés, européenne et musulmane, une issue rapide doit être trouvée. Pourtant, n est-il pas déjà trop tard ? Les généraux du crépuscule peint de l intérieur, du point de vue des hommes et des femmes qui les vécurent dans chacune des communautés, les derniers feux de la guerre d Algérie. Au travers de ses personnages, des déchirements qui les meurtrirent, dans le portrait qu elle trace d une ville livrée au chaos, Régine Deforges ranime une dernière fois le monde singulier de cette Algérie française à jamais disparue
Voir la fiche
Description
Léa et François Tavernier n en finissent pas de se retrouver mêlés à des combats qui ne sont pas les leurs mais pour lesquels ils se mobilisent au nom de la liberté. Leur engagement met en péril leur amour, les porte à douter d eux-mêmes et les expose à la mort. Dans les dernières années de la guerre d Algérie, les voici confrontés aux malheurs du peuple algérien, au désarroi des pieds-noirs comme aux tueurs de l OAS François, qui a la confiance du général de Gaulle, président de la République, lui fait part de ses inquiétudes quant à l avenir de l Algérie, face aux attentats perpétrés par l OAS auxquels font écho ceux du FLN. Devant le drame que vivent les deux communautés, européenne et musulmane, une issue rapide doit être trouvée. Pourtant, n est-il pas déjà trop tard ? Les généraux du crépuscule peint de l intérieur, du point de vue des hommes et des femmes qui les vécurent dans chacune des communautés, les derniers feux de la guerre d Algérie. Au travers de ses personnages, des déchirements qui les meurtrirent, dans le portrait qu elle trace d une ville livrée au chaos, Régine Deforges ranime une dernière fois le monde singulier de cette Algérie française à jamais disparue
Avec « Et quand viendra la fin du voyage » qui marque vingt cinq années de succès pour sa créatrice Régine Deforges, elle dépose les armes avec une dernière aventure qui la conduit en compagnie de son mari François dans la Bolivie de 1967. Celui-ci est mandaté par le général de Gaulle pour retrouver et extrader Klaus Barbie. Leur chemin va également croiser ceux de Régis Debray et Che Guevara, auprès de qui s’est engagé le fils de Léa. L’histoire est comme toujours haletante, chargée de sensibilité, de rebondissements, de héros, de traîtres. Comme à l’accoutumée la trame historique est réelle mais l’histoire est le fruit de l’imagination de l’auteur qui procède avant la rédaction à un important travail préliminaire : voyages dans le pays, rencontres avec les protagonistes de l’époque et nombreuses lectures. Et comme d’habitude, le livre plébiscité par le public est relativement ignoré par la presse. Pourtant ce roman qui mêle deux histoires fortes, la traque de Klaus Barbie et la mort de Che Guevara, qui fut aussi l’amant de Léa recèle de belles pages où l’émotion est palpable » Quelques jours avant sa mort, Che Guevara, « un homme crasseux aux cheveux en broussaille, aux vêtements sales et déchirés, au souffle court et rauque, qui ressemblait déjà à un cadavre » lit pourtant les Fleurs du mal sous la pluie et écrit dans son carnet : » Jour d’angoisse, au point que nous avons pensé que ce serait le dernier ». Peu après cette icône de la liberté sera capturée et fusillée par un pitoyable soldat ivre mort.
Voir la fiche
Description
Avec « Et quand viendra la fin du voyage » qui marque vingt cinq années de succès pour sa créatrice Régine Deforges, elle dépose les armes avec une dernière aventure qui la conduit en compagnie de son mari François dans la Bolivie de 1967. Celui-ci est mandaté par le général de Gaulle pour retrouver et extrader Klaus Barbie. Leur chemin va également croiser ceux de Régis Debray et Che Guevara, auprès de qui s’est engagé le fils de Léa. L’histoire est comme toujours haletante, chargée de sensibilité, de rebondissements, de héros, de traîtres. Comme à l’accoutumée la trame historique est réelle mais l’histoire est le fruit de l’imagination de l’auteur qui procède avant la rédaction à un important travail préliminaire : voyages dans le pays, rencontres avec les protagonistes de l’époque et nombreuses lectures. Et comme d’habitude, le livre plébiscité par le public est relativement ignoré par la presse. Pourtant ce roman qui mêle deux histoires fortes, la traque de Klaus Barbie et la mort de Che Guevara, qui fut aussi l’amant de Léa recèle de belles pages où l’émotion est palpable » Quelques jours avant sa mort, Che Guevara, « un homme crasseux aux cheveux en broussaille, aux vêtements sales et déchirés, au souffle court et rauque, qui ressemblait déjà à un cadavre » lit pourtant les Fleurs du mal sous la pluie et écrit dans son carnet : » Jour d’angoisse, au point que nous avons pensé que ce serait le dernier ». Peu après cette icône de la liberté sera capturée et fusillée par un pitoyable soldat ivre mort.

Commentaires


Activité récente


Séries du même auteur



Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode