Livres
472 701
Membres
445 613

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire - La série

  • Nombre de tomes :
  • 13
  • Nombre de lecteurs :
  • 3814
  • Classement en biblio :

La liste des tomes


Cher lecteur, Je regrette fort de devoir le dire, mais le livre que voici ne contient rien de plaisant. Il raconte la triste histoire de trois enfants qui ont toutes les déveines et collectionnent les calamités. Dans ce seul volume, ils vont affronter un sinistre personnage, de hideux habits qui grattent, un épouvantable incendie, un complot pour dérober leur héritage et de la bouillie froide au petit déjeuner. Pour ma part, je me suis fait un devoir de relater ces funestes épisodes, mais rien ne t'interdit, cher lecteur, de remettre ce livre où tu l'as pris et d'en choisir un plus joyeux. Avec mes sentiments respectueux. Lemony Snicket.
Voir la fiche
Description
Cher lecteur, Je regrette fort de devoir le dire, mais le livre que voici ne contient rien de plaisant. Il raconte la triste histoire de trois enfants qui ont toutes les déveines et collectionnent les calamités. Dans ce seul volume, ils vont affronter un sinistre personnage, de hideux habits qui grattent, un épouvantable incendie, un complot pour dérober leur héritage et de la bouillie froide au petit déjeuner. Pour ma part, je me suis fait un devoir de relater ces funestes épisodes, mais rien ne t'interdit, cher lecteur, de remettre ce livre où tu l'as pris et d'en choisir un plus joyeux. Avec mes sentiments respectueux. Lemony Snicket.
Cher lecteur, Si tu cherches une lecture gentille, je crains que tu n'aies pas pris le bon livre. Le récit que voici fait sourire au début : un oncle fantaisiste, des reptiles fascinants... Hélas ! ce début est trompeur, et les orphelins Baudelaire vont connaître bien des misères : une odeur détestable, un serpent venimeux, un accident de voiture, un cadenas rétif et le retour d'une personne qu'ils espéraient bien ne plus jamais revoir. Je me suis juré quant à moi de relater ces tragiques événements, mais libre à toi, cher lecteur, de refermer ce livre et de choisir quelque chose de plus drôle. Avec mes sentiments respectueux, Lemony Snicket.
Voir la fiche
Description
Cher lecteur, Si tu cherches une lecture gentille, je crains que tu n'aies pas pris le bon livre. Le récit que voici fait sourire au début : un oncle fantaisiste, des reptiles fascinants... Hélas ! ce début est trompeur, et les orphelins Baudelaire vont connaître bien des misères : une odeur détestable, un serpent venimeux, un accident de voiture, un cadenas rétif et le retour d'une personne qu'ils espéraient bien ne plus jamais revoir. Je me suis juré quant à moi de relater ces tragiques événements, mais libre à toi, cher lecteur, de refermer ce livre et de choisir quelque chose de plus drôle. Avec mes sentiments respectueux, Lemony Snicket.
Cher lecteur, il m'en coûte de le dire, mais le livre que voici ne contient rien de réjouissant. Les orphelins Baudelaire, Violette, Klaus et Prunille, sont trois enfants charmants à l'esprit vif et au cœur d'or, mais leur vie n'est qu'une longue série de coups du sort et de calamités. Tous les récits les concernant ont de quoi fendre le cœur, et le présent épisode pourrait bien se révéler le pire de tous. Prudence, donc : pour lire ce livre, mieux vaut être prêt à affronter mille choses déplaisantes dont un ouragan, des sangsues voraces, une jambe de bois, de la soupe de concombres glacée et des cadeaux ratés, sans parler de manuels de grammaire. Pour ma part, il est de mon devoir de relater ces tragiques événements ; à toi, lecteur, de décider si tu te sens de force à les lire. Avec mes sentiments respectueux, Lemony Snicket.
Voir la fiche
Description
Cher lecteur, il m'en coûte de le dire, mais le livre que voici ne contient rien de réjouissant. Les orphelins Baudelaire, Violette, Klaus et Prunille, sont trois enfants charmants à l'esprit vif et au cœur d'or, mais leur vie n'est qu'une longue série de coups du sort et de calamités. Tous les récits les concernant ont de quoi fendre le cœur, et le présent épisode pourrait bien se révéler le pire de tous. Prudence, donc : pour lire ce livre, mieux vaut être prêt à affronter mille choses déplaisantes dont un ouragan, des sangsues voraces, une jambe de bois, de la soupe de concombres glacée et des cadeaux ratés, sans parler de manuels de grammaire. Pour ma part, il est de mon devoir de relater ces tragiques événements ; à toi, lecteur, de décider si tu te sens de force à les lire. Avec mes sentiments respectueux, Lemony Snicket.
Violette, Klaus et Prunille, les trois orphelins Baudelaire, sont envoyés à La Falotte-sur-Rabougre, chez leur nouveau tuteur directeur d'une scierie. Celui-ci est bien décidé à les faire travailler dans son entreprise.
Voir la fiche
Description
Violette, Klaus et Prunille, les trois orphelins Baudelaire, sont envoyés à La Falotte-sur-Rabougre, chez leur nouveau tuteur directeur d'une scierie. Celui-ci est bien décidé à les faire travailler dans son entreprise.
Cher lecteur, si tu recherches un récit de collège tout en farces joyeuses, n'ouvre surtout pas ce livre ! À la place, tu découvriras une pension de la pire espèce avec règlement stupide, crabes mal lunés, moisissures coulantes, violon écorcheur d'oreilles, redoutables test de contrôle et triple dose de système métrique. Telles sont les malédictions qu'affrontent les orphelins Baudelaire dans ce consternant épisode, mais rien ne t'oblige, cher lecteur, à les suivre en ce sinistre lieu. Sauf, bien sûr, situ désires que ton propre collège, par contraste, te semble être un paradis. Avec mes sentiments respectueux, Lemony Snicket.
Voir la fiche
Description
Cher lecteur, si tu recherches un récit de collège tout en farces joyeuses, n'ouvre surtout pas ce livre ! À la place, tu découvriras une pension de la pire espèce avec règlement stupide, crabes mal lunés, moisissures coulantes, violon écorcheur d'oreilles, redoutables test de contrôle et triple dose de système métrique. Telles sont les malédictions qu'affrontent les orphelins Baudelaire dans ce consternant épisode, mais rien ne t'oblige, cher lecteur, à les suivre en ce sinistre lieu. Sauf, bien sûr, situ désires que ton propre collège, par contraste, te semble être un paradis. Avec mes sentiments respectueux, Lemony Snicket.
Si tu viens de prendre ce livre, un conseil: remets-le en place. Tout comme les précédents volumes des Désastreuses Aventures, il ne contient que désastres et calamités. De quoi nourrir les pires cauchemars, si bien qu'il serait plus prudent, pendant qu'il est encore temps, de choisir une autre lecture. Au cours de cet épisode, aussi vertigineux que sombre, Violette, Klaus et Prunille Baudelaire vont affronter tour à tour un escalier obscur, un souterrain obscur, un cagibi obscur, deux cages obscures, trois initiales obscures, quatre ou cinq trompe-l'œil et impostures, sans parler d'un repas tout au saumon, ni de divers autres poissons, vrais ou faux. J'ai fait serment, pour ma part, de relater ces durs moments, afin que le public n'ignore rien des épreuves endurées par ces trois enfants, mais libre à toi, cher lecteur, d'opter pour quelque chose de moins noir. Tu y gagneras sans doute de ne pas t'endormir les yeux rouges.
Voir la fiche
Description
Si tu viens de prendre ce livre, un conseil: remets-le en place. Tout comme les précédents volumes des Désastreuses Aventures, il ne contient que désastres et calamités. De quoi nourrir les pires cauchemars, si bien qu'il serait plus prudent, pendant qu'il est encore temps, de choisir une autre lecture. Au cours de cet épisode, aussi vertigineux que sombre, Violette, Klaus et Prunille Baudelaire vont affronter tour à tour un escalier obscur, un souterrain obscur, un cagibi obscur, deux cages obscures, trois initiales obscures, quatre ou cinq trompe-l'œil et impostures, sans parler d'un repas tout au saumon, ni de divers autres poissons, vrais ou faux. J'ai fait serment, pour ma part, de relater ces durs moments, afin que le public n'ignore rien des épreuves endurées par ces trois enfants, mais libre à toi, cher lecteur, d'opter pour quelque chose de moins noir. Tu y gagneras sans doute de ne pas t'endormir les yeux rouges.
Et voilà nos héros adoptés par une bourgade entière ! « Adoptés » ? Est-ce bien le mot ? Ils aideraient plutôt aux tâches les plus dures... dans un endroit qui fait frémir. Mais surtout, pour les trois enfants, la petite ville est une déception : son nom énigmatique, V.D.C., laissait espérer la clé du secret qui les hante et le moyen de sauver leurs amis Beauxdraps. Or Villeneuve des Corbeaux, clairement, n'est qu'une fausse piste de plus...
Voir la fiche
Description
Et voilà nos héros adoptés par une bourgade entière ! « Adoptés » ? Est-ce bien le mot ? Ils aideraient plutôt aux tâches les plus dures... dans un endroit qui fait frémir. Mais surtout, pour les trois enfants, la petite ville est une déception : son nom énigmatique, V.D.C., laissait espérer la clé du secret qui les hante et le moyen de sauver leurs amis Beauxdraps. Or Villeneuve des Corbeaux, clairement, n'est qu'une fausse piste de plus...
Cher lecteur, Je te conseillerais bien de jeter ce livre à la corbeille. Mais auparavant, tu aimerais peut-être savoir pourquoi. La raison en est qu'il relate le pire épisode à ce jour de la vie des orphelins Baudelaire - leur bref passage dans une clinique véreuse -, ce qui en fait l'ouvrage le plus sinistre jamais publié depuis l'invention de l'imprimerie. C'est bien simple, dans ce volume, tout est détestable d'un bout à l'autre : un télégramme sans réponse, une opération sans raison, des ballons en forme de coeur, une rengaine à donner la migraine, des chirurgiens qui n'en sont pas et des informations troublantes au sujet d'un incendie. A l'évidence, pareille lecture n'a rien d'une partie de plaisir. Moi qui ai fait le serment de narrer ce récit sans omettre un seul détail sordide, je suis bien placé pour savoir qu'il ne mérite que la corbeille à papiers, où tu l'as sans nul doute pêché. Avec mes sentiments respectueux.
Voir la fiche
Description
Cher lecteur, Je te conseillerais bien de jeter ce livre à la corbeille. Mais auparavant, tu aimerais peut-être savoir pourquoi. La raison en est qu'il relate le pire épisode à ce jour de la vie des orphelins Baudelaire - leur bref passage dans une clinique véreuse -, ce qui en fait l'ouvrage le plus sinistre jamais publié depuis l'invention de l'imprimerie. C'est bien simple, dans ce volume, tout est détestable d'un bout à l'autre : un télégramme sans réponse, une opération sans raison, des ballons en forme de coeur, une rengaine à donner la migraine, des chirurgiens qui n'en sont pas et des informations troublantes au sujet d'un incendie. A l'évidence, pareille lecture n'a rien d'une partie de plaisir. Moi qui ai fait le serment de narrer ce récit sans omettre un seul détail sordide, je suis bien placé pour savoir qu'il ne mérite que la corbeille à papiers, où tu l'as sans nul doute pêché. Avec mes sentiments respectueux.
Une fois sortis du coffre de la voiture du comte Olaf, Violette, Klaus et Prunille se retrouvent devant l'entrée d'un parc forain. Là, règne madame Lulu, une voyante, que le comte Olaf est venu consulter. C'est elle qui a toujours indiqué où se trouvaient les trois enfants. Malgré leur peur, ils décident de rester sur place et se déguisent pour passer inaperçus.
Voir la fiche
Description
Une fois sortis du coffre de la voiture du comte Olaf, Violette, Klaus et Prunille se retrouvent devant l'entrée d'un parc forain. Là, règne madame Lulu, une voyante, que le comte Olaf est venu consulter. C'est elle qui a toujours indiqué où se trouvaient les trois enfants. Malgré leur peur, ils décident de rester sur place et se déguisent pour passer inaperçus.
Violette et Klaus sont pour la première fois séparés de Prunille, emportée vers les cimes dans l'auto du sinistre comte Olaf... Retrouveront-ils leur petite sœur, progresseront-ils dans leur enquête autour du mystérieux VDC, sauront-ils enfin si l'un de leurs parents est encore en vie ? De très mystérieux personnages apparaissent dans la sphère du comte Olaf, plus méchants, plus vicieux et plus intelligents que lui (si cela est possible !). Violette et Klaus échapperont-ils à un saut fatal au fond d'un précipice ? Survivront-ils aux traîtrises des monts Mainmorte, ravins, cavernes hébergeant des créatures étranges, nuées de féroces moucherons des neiges ? Retrouveront-ils leur petite sœur, progresseront-ils dans leur enquête autour du mystérieux VDC, sauront-ils enfin si l'un de leurs parents est encore en vie ?
Voir la fiche
Description
Violette et Klaus sont pour la première fois séparés de Prunille, emportée vers les cimes dans l'auto du sinistre comte Olaf... Retrouveront-ils leur petite sœur, progresseront-ils dans leur enquête autour du mystérieux VDC, sauront-ils enfin si l'un de leurs parents est encore en vie ? De très mystérieux personnages apparaissent dans la sphère du comte Olaf, plus méchants, plus vicieux et plus intelligents que lui (si cela est possible !). Violette et Klaus échapperont-ils à un saut fatal au fond d'un précipice ? Survivront-ils aux traîtrises des monts Mainmorte, ravins, cavernes hébergeant des créatures étranges, nuées de féroces moucherons des neiges ? Retrouveront-ils leur petite sœur, progresseront-ils dans leur enquête autour du mystérieux VDC, sauront-ils enfin si l'un de leurs parents est encore en vie ?
Après avoir été recueillis à bord d'un petit sous-marin-boîte à sardines, commandé par un capitaine Virelevant aussi jovial que soupe au lait, les orphelins vont découvrir qu'il n'y a décidément jamais de réponse sûre à la question : Ami ou ennemi ?
Voir la fiche
Description
Après avoir été recueillis à bord d'un petit sous-marin-boîte à sardines, commandé par un capitaine Virelevant aussi jovial que soupe au lait, les orphelins vont découvrir qu'il n'y a décidément jamais de réponse sûre à la question : Ami ou ennemi ?
Violette, Klaus et Prunille Baudelaire aboutissent, à un curieux hôtel nommé « Dénouement » où dans deux jours aura lieu un grand rendez vous VDC. Ils sont chargés par la mystérieuse Kit Snicket, de se déguiser en groom pour espionner les agissements suspects des hôtes, ennemis ou membres de VDC...
Voir la fiche
Description
Violette, Klaus et Prunille Baudelaire aboutissent, à un curieux hôtel nommé « Dénouement » où dans deux jours aura lieu un grand rendez vous VDC. Ils sont chargés par la mystérieuse Kit Snicket, de se déguiser en groom pour espionner les agissements suspects des hôtes, ennemis ou membres de VDC...
Tout a une fin - même les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire. Nous avions été prévenus : pas de happy end (en français dans le texte), et ce volume 13 contient sa dose d'ingrédients navrants, contre lesquels Snicket, comme toujours, met en garde son « Cher lecteur » - terrible tempête, breuvage douteux, cage à oiseau surdimensionnée (pour misérable oiseau rare), secret troublant concernant le passé des parents Baudelaire… Une triste fin, alors, ou une fin triste ? Douce-amère plutôt, et drôle, et profonde - et plus concentrée encore en inattendu que les précédents épisodes. Tout commençait mal, tout finit-il donc mal ? Pas vraiment non plus, puisque en réalité rien ne finit jamais, ni d'ailleurs ne commence, telle est la conclusion en substance… Après la tempête susmentionnée, le trio Baudelaire se retrouve en effet sur une île étrange - celle qui voit s'échouer sur ses grèves, tôt ou tard, tous les vestiges du passé, tous les débris de naufrages au propre comme au figuré, sans parler de quelques naufragés. Accueillis par les îliens, apparemment pacifiques, les trois enfants vont faire là de bien curieuses découvertes, y compris sur leur propre histoire. Cette île sans nom serait-elle le dernier lieu sûr à l'écart du monde perfide ? Aux jeunes Baudelaire d'en décider, et au lecteur au moins autant, car pour finir tout reste ouvert dans ce beau conte philosophique riche en suspense, en interrogations, en poésie, en tendresse aussi… mais sans excès de sucre.
Voir la fiche
Description
Tout a une fin - même les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire. Nous avions été prévenus : pas de happy end (en français dans le texte), et ce volume 13 contient sa dose d'ingrédients navrants, contre lesquels Snicket, comme toujours, met en garde son « Cher lecteur » - terrible tempête, breuvage douteux, cage à oiseau surdimensionnée (pour misérable oiseau rare), secret troublant concernant le passé des parents Baudelaire… Une triste fin, alors, ou une fin triste ? Douce-amère plutôt, et drôle, et profonde - et plus concentrée encore en inattendu que les précédents épisodes. Tout commençait mal, tout finit-il donc mal ? Pas vraiment non plus, puisque en réalité rien ne finit jamais, ni d'ailleurs ne commence, telle est la conclusion en substance… Après la tempête susmentionnée, le trio Baudelaire se retrouve en effet sur une île étrange - celle qui voit s'échouer sur ses grèves, tôt ou tard, tous les vestiges du passé, tous les débris de naufrages au propre comme au figuré, sans parler de quelques naufragés. Accueillis par les îliens, apparemment pacifiques, les trois enfants vont faire là de bien curieuses découvertes, y compris sur leur propre histoire. Cette île sans nom serait-elle le dernier lieu sûr à l'écart du monde perfide ? Aux jeunes Baudelaire d'en décider, et au lecteur au moins autant, car pour finir tout reste ouvert dans ce beau conte philosophique riche en suspense, en interrogations, en poésie, en tendresse aussi… mais sans excès de sucre.

Commentaires


Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode