Livres
469 991
Membres
438 020

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sarangins - La série

  • Nombre de tomes :
  • 9
  • Nombre de lecteurs :
  • 552
  • Classement en biblio :

La liste des tomes


Depuis leur arrivée sur terre, six ans plus tôt, les Sarangins ont trouvé leur place sur notre planète. Ces êtres immenses, si semblables aux hommes, ont une capacité singulière qui leur permet de déchiffrer les émotions dans un simple souffle. Cette particularité leur a permis de rester autonomes et financièrement indépendants, mais si la population a fini par les accepter, ils ont menti sur les raisons de leur présence et taisent à la planète entière ce qu'ils sont venus chercher : leur âme sœur. Le Sarangin Sélog est un narkomaani, autrement dit, l'un des êtres les plus doués de sa race lorsqu'il s'agit de comprendre les sentiments des personnes auxquelles il prend le souffle. Pourtant, aux yeux des siens, ce qui le différencie, ce n'est pas la précision de son don, non, c'est cette longue cicatrice qui coure sur sa joue et le défigure. Son frère (et chef de Cerdhe) continue de se reprocher cette blessure, aussi pour ne plus avoir à lire les regrets dans ses yeux chaque fois qu'il le regarde, Sélog demande à Zar de l'accueillir dans sa faction. Nouveau chef, nouveau travail, nouveaux amis, mais en intégrant le Cerdhe de Zar, il n'avait pas songé un seul instant qu'il rencontrerait celle qui changerait sa vie à jamais, et deviendrait en même temps un symbole d'espoir pour tout son peuple.
Voir la fiche
Description
Depuis leur arrivée sur terre, six ans plus tôt, les Sarangins ont trouvé leur place sur notre planète. Ces êtres immenses, si semblables aux hommes, ont une capacité singulière qui leur permet de déchiffrer les émotions dans un simple souffle. Cette particularité leur a permis de rester autonomes et financièrement indépendants, mais si la population a fini par les accepter, ils ont menti sur les raisons de leur présence et taisent à la planète entière ce qu'ils sont venus chercher : leur âme sœur. Le Sarangin Sélog est un narkomaani, autrement dit, l'un des êtres les plus doués de sa race lorsqu'il s'agit de comprendre les sentiments des personnes auxquelles il prend le souffle. Pourtant, aux yeux des siens, ce qui le différencie, ce n'est pas la précision de son don, non, c'est cette longue cicatrice qui coure sur sa joue et le défigure. Son frère (et chef de Cerdhe) continue de se reprocher cette blessure, aussi pour ne plus avoir à lire les regrets dans ses yeux chaque fois qu'il le regarde, Sélog demande à Zar de l'accueillir dans sa faction. Nouveau chef, nouveau travail, nouveaux amis, mais en intégrant le Cerdhe de Zar, il n'avait pas songé un seul instant qu'il rencontrerait celle qui changerait sa vie à jamais, et deviendrait en même temps un symbole d'espoir pour tout son peuple.
Claire Gailim est une journaliste engagée, libre et indépendante, qui n'hésite pas à faire passer sa carrière avant sa vie personnelle pour défendre ses idées. Pourtant elle ne choisit pas la facilité et se garde bien d'approcher ces extra-terrestres qui vivent dans sa ville. Elle aurait sans doute continué ainsi si l'un de ses amis ne lui avait demandé un service impossible à refuser. Et de fil en aiguille, la voilà qui s'intéresse de plus en plus à ces Sarangins. Mais qu'ont-ils donc de si passionnant ? Et pourquoi, parmi des milliers, a-t-elle été choisie pour une interview exceptionnelle ? Une chose est sûre, elle ne reniera pas la chance qui lui est donnée ; elle se rendra dans ce bastion inviolable qu'est le Cerdhe de Zar. Mieux, elle rencontrera cette humaine étonnante qui a épousé l'un de ces hommes immenses. Et qui sait, peut-être découvrira-t-elle pourquoi Elliana a accepté de rester cloîtrée avec Sélog dans cet immeuble ? L'amour semble-t-il, mais Claire compte bien se faire sa propre idée, s'imaginer tous les points communs qui la rapprochent de cette femme.
Voir la fiche
Description
Claire Gailim est une journaliste engagée, libre et indépendante, qui n'hésite pas à faire passer sa carrière avant sa vie personnelle pour défendre ses idées. Pourtant elle ne choisit pas la facilité et se garde bien d'approcher ces extra-terrestres qui vivent dans sa ville. Elle aurait sans doute continué ainsi si l'un de ses amis ne lui avait demandé un service impossible à refuser. Et de fil en aiguille, la voilà qui s'intéresse de plus en plus à ces Sarangins. Mais qu'ont-ils donc de si passionnant ? Et pourquoi, parmi des milliers, a-t-elle été choisie pour une interview exceptionnelle ? Une chose est sûre, elle ne reniera pas la chance qui lui est donnée ; elle se rendra dans ce bastion inviolable qu'est le Cerdhe de Zar. Mieux, elle rencontrera cette humaine étonnante qui a épousé l'un de ces hommes immenses. Et qui sait, peut-être découvrira-t-elle pourquoi Elliana a accepté de rester cloîtrée avec Sélog dans cet immeuble ? L'amour semble-t-il, mais Claire compte bien se faire sa propre idée, s'imaginer tous les points communs qui la rapprochent de cette femme.
Être victime d’une tentative de viol, une chose malheureusement trop courante pour faire les gros titres. Mais être secourue par le légendaire Sélog et sa non moins célèbre compagne Elliana, voilà qui ferait sensation si on l’apprenait. Sauf que Louise Laden n’est pas du style à s’en vanter. Fragilisée par son agression, elle suit le couple dans le Cerdhe de Zar et se voit offrir l’immense honneur de pouvoir s’y installer. Cela cache quelque chose évidemment, et elle ne met pas longtemps à apprendre quoi : elle est le Chèile d’Anhem, le frère de Sélog. C’est un puissant chef de Cerdhe et elle devrait probablement être honorée de devenir un jour sa compagne parce que, c’est bien connu, les Sarangins vénèrent leur compagne. Mais dans ce cas, pourquoi Elliana se montre-t-elle si réticente à précipiter leur rencontre ? N’y a-t-il pas quelque chose que l’on cherche à lui cacher à son sujet ? Louise devra découvrir les réponses toute seule, mais pour cela, il lui faudra affronter le Sarangin en face.
Voir la fiche
Description
Être victime d’une tentative de viol, une chose malheureusement trop courante pour faire les gros titres. Mais être secourue par le légendaire Sélog et sa non moins célèbre compagne Elliana, voilà qui ferait sensation si on l’apprenait. Sauf que Louise Laden n’est pas du style à s’en vanter. Fragilisée par son agression, elle suit le couple dans le Cerdhe de Zar et se voit offrir l’immense honneur de pouvoir s’y installer. Cela cache quelque chose évidemment, et elle ne met pas longtemps à apprendre quoi : elle est le Chèile d’Anhem, le frère de Sélog. C’est un puissant chef de Cerdhe et elle devrait probablement être honorée de devenir un jour sa compagne parce que, c’est bien connu, les Sarangins vénèrent leur compagne. Mais dans ce cas, pourquoi Elliana se montre-t-elle si réticente à précipiter leur rencontre ? N’y a-t-il pas quelque chose que l’on cherche à lui cacher à son sujet ? Louise devra découvrir les réponses toute seule, mais pour cela, il lui faudra affronter le Sarangin en face.
Comme tout Sarangin, Qivia continuait à espérer qu'Hélène et Sémy puissent un jour trouver son Chèile. Après une année intense, les découvertes de nouvelles promises avaient sensiblement ralenti par la suite, et beaucoup de Sarangins se résignaient à devoir vivre seuls. Qivia n'était pas du nombre, il avait encore la foi. Pourtant, quand le miracle se produit, il réalise avec angoisse qu'il connaît déjà son Chèile, et que cette dernière est encore une adolescente. Pire, la première fois qu'elle l'a rencontrée il était vêtu d'un costume et avait les pieds dans le fumier. Et si cette première impression ne suffisait pas à la rebuter, il y a un autre obstacle : une sœur surprotectrice, susceptible de se mettre en travers de son bonheur. Heureusement, Zar et tous les siens sont derrière lui pour le soutenir, il ne lui reste qu'à se faire reconnaître par son Chèile et apprendre la patience jusqu'à sa majorité.
Voir la fiche
Description
Comme tout Sarangin, Qivia continuait à espérer qu'Hélène et Sémy puissent un jour trouver son Chèile. Après une année intense, les découvertes de nouvelles promises avaient sensiblement ralenti par la suite, et beaucoup de Sarangins se résignaient à devoir vivre seuls. Qivia n'était pas du nombre, il avait encore la foi. Pourtant, quand le miracle se produit, il réalise avec angoisse qu'il connaît déjà son Chèile, et que cette dernière est encore une adolescente. Pire, la première fois qu'elle l'a rencontrée il était vêtu d'un costume et avait les pieds dans le fumier. Et si cette première impression ne suffisait pas à la rebuter, il y a un autre obstacle : une sœur surprotectrice, susceptible de se mettre en travers de son bonheur. Heureusement, Zar et tous les siens sont derrière lui pour le soutenir, il ne lui reste qu'à se faire reconnaître par son Chèile et apprendre la patience jusqu'à sa majorité.
Pour Qivia et Paméla, Zar a assoupli les règles du Cerdhe, il a permis à Karen d'accéder à leur bâtiment, et l'a même autorisée à un bref passage dans leur complexe pour assister au mariage de sa sœur. Il sait qu'elle n'est pas son Chèile, mais c'est plus fort que lui, il se sent irrémédiablement attiré par cette femme, et c'est pour lui plaire qu'il a commis la plus impardonnable des erreurs : il l'a laissée sans protection, ce dont s'empressent de profiter leurs adversaires. Une fois de plus, il va bousculer leurs règles, établies lors de leur arrivée sur Terre. Uniquement animé par ses émotions, il va la sauver d'une mort imminente, faisant appel à tous les moyens Sarangins à sa disposition, au risque de précipiter sa mort. Mais a-t-il raison de s'obstiner ? Et s'il parvient à la sauver, quel sera leur avenir ? Celui de Karen serait tout tracé, elle resterait à jamais leur prisonnière, elle en apprendrait trop sur eux durant sa convalescence pour être autorisée à sortir un jour de leur monde. Dans ces circonstances, Zar a-t-il encore une chance de pouvoir l'aimer comme il le souhaite si ardemment ?
Voir la fiche
Description
Pour Qivia et Paméla, Zar a assoupli les règles du Cerdhe, il a permis à Karen d'accéder à leur bâtiment, et l'a même autorisée à un bref passage dans leur complexe pour assister au mariage de sa sœur. Il sait qu'elle n'est pas son Chèile, mais c'est plus fort que lui, il se sent irrémédiablement attiré par cette femme, et c'est pour lui plaire qu'il a commis la plus impardonnable des erreurs : il l'a laissée sans protection, ce dont s'empressent de profiter leurs adversaires. Une fois de plus, il va bousculer leurs règles, établies lors de leur arrivée sur Terre. Uniquement animé par ses émotions, il va la sauver d'une mort imminente, faisant appel à tous les moyens Sarangins à sa disposition, au risque de précipiter sa mort. Mais a-t-il raison de s'obstiner ? Et s'il parvient à la sauver, quel sera leur avenir ? Celui de Karen serait tout tracé, elle resterait à jamais leur prisonnière, elle en apprendrait trop sur eux durant sa convalescence pour être autorisée à sortir un jour de leur monde. Dans ces circonstances, Zar a-t-il encore une chance de pouvoir l'aimer comme il le souhaite si ardemment ?
Les anti-sarangins n’osent plus s’en prendre aux femmes qui côtoient les extra-terrestres, chaque tentative se solde par des morts en grand nombre et les états continuent tout de même à les soutenir. Mais après presque dix années de vaines attaques, ils semblent avoir trouvé une arme efficace contre les Sarangins, et c’est Hellus qui en est la victime. Ce n’était peut-être pas celle que les humains espéraient pour pouvoir enfin faire pression sur ces extra-terrestres et obtenir d’eux plus que ce qu’ils n’ont accepté de partager avec leur monde d’adoption jusqu’ici, mais c’est largement suffisant pour inquiéter ces hommes immenses. Mais cette faille, cette faiblesse qu’ils ont découverte, était-elle vraiment volontaire ? Combien d’humains sont véritablement au courant de leur vulnérabilité ? Certes, elle bouleverse la vie bien organisée et harmonieuse de leurs Cerdhes, mais tant que toute cette histoire reste secrète, bien cachée dans leur monde, peut-être n’est-ce pas si alarmant. Et finalement, est-ce vraiment un désastre ? Ne serait-ce pas plutôt une nouvelle source d’espoir pour les Sarangins ?
Voir la fiche
Description
Les anti-sarangins n’osent plus s’en prendre aux femmes qui côtoient les extra-terrestres, chaque tentative se solde par des morts en grand nombre et les états continuent tout de même à les soutenir. Mais après presque dix années de vaines attaques, ils semblent avoir trouvé une arme efficace contre les Sarangins, et c’est Hellus qui en est la victime. Ce n’était peut-être pas celle que les humains espéraient pour pouvoir enfin faire pression sur ces extra-terrestres et obtenir d’eux plus que ce qu’ils n’ont accepté de partager avec leur monde d’adoption jusqu’ici, mais c’est largement suffisant pour inquiéter ces hommes immenses. Mais cette faille, cette faiblesse qu’ils ont découverte, était-elle vraiment volontaire ? Combien d’humains sont véritablement au courant de leur vulnérabilité ? Certes, elle bouleverse la vie bien organisée et harmonieuse de leurs Cerdhes, mais tant que toute cette histoire reste secrète, bien cachée dans leur monde, peut-être n’est-ce pas si alarmant. Et finalement, est-ce vraiment un désastre ? Ne serait-ce pas plutôt une nouvelle source d’espoir pour les Sarangins ?
Zora a deux handicaps : elle est une femme, et elle a un don qui la rend inestimable pour les Sarangins. Dans ces conditions, comment concilier la vie qu’elle voudrait avoir, et la place qu’on voudrait lui octroyer ? Elle aimerait se fondre dans la masse, mais se retrouve être l’objet d’une vénération qui l’indispose. Tout serait si simple si Zora trouvait son Chèile : à ses côtés, elle se sentirait enfin à sa place. Mais peut-elle vraiment le trouver sur Sarang, la planète d’origine de son père ? Les Sarangins pourront-ils l’accepter tel qu’elle est, à demi humaine ? Ou devra-t-elle se résoudre une fois de plus à s’exiler pour trouver le bonheur ?
Voir la fiche
Description
Zora a deux handicaps : elle est une femme, et elle a un don qui la rend inestimable pour les Sarangins. Dans ces conditions, comment concilier la vie qu’elle voudrait avoir, et la place qu’on voudrait lui octroyer ? Elle aimerait se fondre dans la masse, mais se retrouve être l’objet d’une vénération qui l’indispose. Tout serait si simple si Zora trouvait son Chèile : à ses côtés, elle se sentirait enfin à sa place. Mais peut-elle vraiment le trouver sur Sarang, la planète d’origine de son père ? Les Sarangins pourront-ils l’accepter tel qu’elle est, à demi humaine ? Ou devra-t-elle se résoudre une fois de plus à s’exiler pour trouver le bonheur ?
Enfin, Zora a trouvé Chèile. Mais rien dans sa vie ne s’est jamais fait sans difficulté, et si Lucian est une évidence, vivre dans son peuple s’annonce compliqué. Après avoir dû se battre sur Sarang pour qu’on lui accorde le droit de s’occuper des autres plus que d’elle-même, elle va devoir apprendre à vivre dans un monde où, loin d’être vénérée, la femme est au service de l’homme. Le tempérament de Zora n’est pas fait pour plier, elle veut rester autonome et son amour pour Lucian n’y change rien, ou trop peu, pour qu’elle devienne servile. Heureusement, ce dernier accepte ses excentricités, même s’il sait que les siens auront plus de mal à s’y faire. Surtout si Zora persiste à vouloir servir d’ambassadrice auprès des Soakyls pour retrouver les promises. Lucian ne la connaît pas encore très bien, mais il sait qu’elle n’est pas particulièrement diplomate. Pourtant, il veut croire qu’ils peuvent vivre ensemble sur Soak. Il suffit juste de convaincre son chef qu’elle n’est pas une menace et, peut-être que tout finira bien.
Voir la fiche
Description
Enfin, Zora a trouvé Chèile. Mais rien dans sa vie ne s’est jamais fait sans difficulté, et si Lucian est une évidence, vivre dans son peuple s’annonce compliqué. Après avoir dû se battre sur Sarang pour qu’on lui accorde le droit de s’occuper des autres plus que d’elle-même, elle va devoir apprendre à vivre dans un monde où, loin d’être vénérée, la femme est au service de l’homme. Le tempérament de Zora n’est pas fait pour plier, elle veut rester autonome et son amour pour Lucian n’y change rien, ou trop peu, pour qu’elle devienne servile. Heureusement, ce dernier accepte ses excentricités, même s’il sait que les siens auront plus de mal à s’y faire. Surtout si Zora persiste à vouloir servir d’ambassadrice auprès des Soakyls pour retrouver les promises. Lucian ne la connaît pas encore très bien, mais il sait qu’elle n’est pas particulièrement diplomate. Pourtant, il veut croire qu’ils peuvent vivre ensemble sur Soak. Il suffit juste de convaincre son chef qu’elle n’est pas une menace et, peut-être que tout finira bien.
Doraline est la première promise Soakyl à découvrir le monde des Sarangins. Grâce à Célien, elle sait désormais que ses congénères les plus méprisées peuvent, elles aussi, trouver le bonheur. Et quel bonheur ! Chaque jour aux côtés de son Sarangin est un miracle dont elle se délecte. Avec l’appui de Zora et de Lucian, elle fera son possible pour inciter Hoviv à contacter les autres chefs. Elle veut pouvoir donner une chance à chaque Soakyl stérile, elle connaît leur souffrance pour l’avoir vécue, simplement parce qu’elle est née dans une culture qui n’accepte pas sa déficience physique. Et, au-delà de ce qu’elle considère comme un sauvetage, leur intervention ne pourrait-elle pas aussi faire évoluer les mentalités sur la totalité de la planète ? C’est probablement un rêve irréalisable, mais qui sait, les Sarangins, et Célien en particulier, lui ont déjà prouvé qu’il n’était pas toujours vain d’espérer. Et si elle doit être le déclencheur, alors tout comme Zora, elle trouvera la force d’être à la hauteur en restant elle-même.
Voir la fiche
Description
Doraline est la première promise Soakyl à découvrir le monde des Sarangins. Grâce à Célien, elle sait désormais que ses congénères les plus méprisées peuvent, elles aussi, trouver le bonheur. Et quel bonheur ! Chaque jour aux côtés de son Sarangin est un miracle dont elle se délecte. Avec l’appui de Zora et de Lucian, elle fera son possible pour inciter Hoviv à contacter les autres chefs. Elle veut pouvoir donner une chance à chaque Soakyl stérile, elle connaît leur souffrance pour l’avoir vécue, simplement parce qu’elle est née dans une culture qui n’accepte pas sa déficience physique. Et, au-delà de ce qu’elle considère comme un sauvetage, leur intervention ne pourrait-elle pas aussi faire évoluer les mentalités sur la totalité de la planète ? C’est probablement un rêve irréalisable, mais qui sait, les Sarangins, et Célien en particulier, lui ont déjà prouvé qu’il n’était pas toujours vain d’espérer. Et si elle doit être le déclencheur, alors tout comme Zora, elle trouvera la force d’être à la hauteur en restant elle-même.

Commentaires


Activité récente


Séries du même auteur



Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode