Livres
472 926
Membres
446 253

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par anonyme 2014-03-09T15:19:58+01:00

Mais ce n'est pas parce qu'une personne vous quitte que vous cessez de l'aimer.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-09T15:19:47+01:00

Il paraît que l'amour rend un peu idiot.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-09T15:19:36+01:00

Comme le disait Nietzsche, "ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort". Nous revenons plus déterminés que jamais

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-09T15:19:23+01:00

Depuis sa plus tendre enfance, il y a cette chose merveilleuse qui lui a toujours manqué : l'estime de soi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-09T15:19:13+01:00

Un peu lâche, comme attitude... Vous lui filez la came, mais vous n'assistez pas au shoot

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-09T15:19:01+01:00

Un guet-apens dans un vieux film policier en noir et blanc.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-09T15:18:47+01:00

Detendez vous et laissez votre conscience s'ouvrir. Laissez la vous guider. Le serum qui va vous etre injecté facilite l'induction hypnotique. Il n’altère en rien votre personnalité, ni votre volonté, mais vous débarasse de ce qui vous éloigne de votre conscience. Votre conscience voit plus de choses, entend plus de choses, connait plus de choses que vous ne pouvez l'imaginer.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-09T15:18:37+01:00

Il venait de se laisser tomber sur le canapé quand une voix le fit sursauter.

- Je crois que nous avons des choses à nous dire, professeur Mitchell.

Blafard, le neurophysiologiste se releva d'un bond, cherchant sa canne avec panique.

- Restez assis, Ben ! Vous ne risquez rien. Je suis du NYDP.

- Que... qui êtes-vous ?

- Détective Phillip Detroit. Je suis un collègue de Lola Gallagher.

Mitchell, qui venait enfin de retrouver sa canne et la serrait dans ses mains comme une massue, resta immobile, perplexe.

- Allons, Ben, si je voulais vous faire le moindre mal, je ne serais pas assis sur ce fauteuil à vous parler.

Après un moment de doute, l'argument sembla convaincre le professeur. En partie en tout cas.

- Ce n'est pas parce que vous êtes flic que vous avez le droit d'entrer comme ça chez les gens !

- C'est vrai. Mais il fait sacrément froid, dehors, et vous commenciez à être un peu longuet.

- C'est quoi cette manie d'entrer chez les gens en leur absece ?

- Il paraît que ce n'est pas la première fois que ça vous arrive, ironisa Detroit. Allez, asseyez-vous, monsieur Mitchell, je veux seulement discuter.

Le neurophysiologiste finit par s'y résoudre et se réinstalla dans le canapé en poussant un soupir désabusé. Cette fois il posa sa canne sur ses genoux, comme si elle avait pu le protéger de quoi que ce fût.

- C'est Gallagher qui vous envoie ?

- Non. Pour l'instant, je n'ai parlé à personne de la raison de ma présence ici. Mais cela pourrait changer si vous ne la jouez pas réglo avec moi, Mitchell. Avant ed vous dénoncer au FBI ou au NYDP, je veux vous donner une dernière chance. Je ne sais pas pourquoi. Noël est passé pourtant...

- Qu'est ce que vous voulez savoir, détective ? J'ai déjà dit au détective Gallagher....

- Ce que vous avez dit à Lola ne m'intéresse pas, le coupa Detroit. Non, moi, professeur, je voudrais que vous me parliez de ce que je viens de trouver dans votre cave.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-09T15:18:19+01:00

Le sérum qui va vous être injecté facilite l'induction hypnotique. Il n'altère en rien votre personnalité, ni votre volonté, mais il vous débarrasse de ce qui vous éloigne de votre conscience.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode