Livres
470 070
Membres
438 160

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par spider 2012-04-17T23:26:11+02:00
Diamant

Un beau Shounen Ai, les sentiments des personnages évoluent, comme toujours dans les mangas de TAKARAI Rihito, lentement, de façon "naturelle" et "subtile". Rien de choquant dans les récits de cet auteur que ce soit les shounen ai ou les shojo... mais toujours de très belles histoires servies par de beaux dessins au traits tous aussi délicats que les histoires.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mellyrn 2014-11-12T15:43:50+01:00
Diamant

J'ai découvert ce manga par hasard, et je dois bien avouer que je n'en suis guère déçue ! Car il m'a vraiment charmé et même lorsque je le relis, je ne cesse de m'émerveiller ...

C'est doux et tranquille, sans qu'on ait besoin de se prendre la tête. L'histoire avance tout en douceur, et fait la belle part aux sentiments non pas exacerbés mais plutôt joués avec tendresse et délicatesse. Et le trait de Takarai aide beaucoup sur ce point-là ! Fin et net, c'est on ne peut plus appréciable pour adoucir cette histoire aux thèmes pourtant complexes et difficiles à aborder. Il est magnifique et tout en douceur, sans qu'on ne tombe dans le cliché shojo & co. ; ça rend la lecture très agréable. Et même si au final l'histoire n'est pas si originale que ça, elle est menée d'une main de maître et ses personnages, autant pour Seule la Fleur Sait que pour 10 Counts, sont attachants et pleins de charme. :3

Afficher en entier
Commentaire ajouté par themusik 2015-11-10T21:29:44+01:00
Or

Une très bonne découverte.

J'avoue que c'est mon premier yaoi, et j'ai pas mal accroché.

Tout est fait en finesse, la relation entre les protagonistes se fait petit à petit, sans précipitation.

Il y a une sorte de pudeur que se dégage de ce manga.

Une bonne découverte

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lilylelfe 2017-04-28T23:24:30+02:00
Diamant

Un manga tout doux et très poétique, signée par une mangaka incontournable (dont je vous ai déjà parlé puisqu’elle est également l’auteure de 10 Count).

« Seule la fleur sait », c’est du lyrisme à l’état pur. L’histoire de deux adolescents très différents l’un de l’autre, dont la rencontre brutale (littéralement, puisque les deux garçons se foncent dedans les deux premières fois, sans le vouloir bien sûr) va chambouler leurs univers.

Arikawa est un garçon très sociable, toujours souriant, ouvert et très joyeux. Un peu naïf et fleur bleue, également ! Il a une personnalité très lumineuse et énergique. Il a un souci de vue (myopie je pense, vu sa façon de voir sans lunettes) qui l’oblige à porter des lentilles (ou des lunettes chez lui). Très intelligent, il fait des études de droit, mais se retrouve à aider au labo de botanique parce qu’il a « une dette » envers le professeur qui gère le labo.

Misaki est tout l’inverse. Très sensible, très renfermé sur lui-même, il passe tout son temps libre dans le labo, avec les plantes qu’il semble affectionner plus que les humains. Il est timide et manque d’assurance, n’a pas vraiment d’amis, à part le professeur, qu’il considère comme son mentor. C’est un personnage plus sombre qu’Arikawa, plus touchant, également.

Lors de leurs deux premières rencontres, Arikawa a des soucis avec ses lentilles, et il ne peut pas voir Misaki autrement que flou. La seule chose dont il se souvient de ces rencontres, c’est le bijou en forme de fleur (pour les filles, mais qui lui va si bien !) que Misaki portait autour du cou, et dont la chaine s’est brisée lors de leur second accrochage et finit entre les mains d’Arikawa. Mais si Arikawa ignore tout de ce garçon mystérieux, il se met pourtant à rêver d’une personne nommée Misaki, et dont il serait éperdument amoureux. Il est absolument incapable de savoir qui est cette mystérieuse Misaki dont il rêve, et dont sa petite-amie, ayant entendu le nom, est jalouse… C’est au détour d’un document scolaire sur lequel est inscrit le nom de Misaki (qui se révèle être un garçon… notre second héros) qu’Arikawa apprend qui est cette personne à laquelle il ne cesse de penser. A peine a-t-il découvert la vérité qu’il se jette sur Misaki pour lui dire qu’il l’aime beaucoup… en plein milieu de l’école. Misaki fuit, et Arikawa, dont l’innocence est aussi touchante qu’elle donne envie de le secouer, ne comprend pas ce qui lui arrive… Pas plus qu’il ne sait où il a rencontré ce garçon timide et adorable qui lui affirme ne pas le connaitre (il ne l’a pas reconnu, puisqu’il voyait flou, mais il a l’impression de l’avoir déjà rencontré, pourtant).

Voilà un démarrage haut en couleur et très dynamique, mais aussi poétique, avec l’introduction de ces rêves, notamment, et aussi de la présence du bijou fleur, et de l’univers des plantes, qui semble passionner Misaki. Et il faut le dire, ces deux adolescents sont très touchants, leur douceur et leur pureté sont désarmantes.

Suite à ces premières rencontres très mouvementées, Arikawa va commencer à travailler au labo de botanique, et donc à côtoyer au quotidien Misaki, qu’il n’a de cesse que de tenter d’apprivoiser. Mais derrière la retenue et la timidité de Misaki, se cachent bien des secrets… Une histoire de vie difficile, chaotique, peuplée de pleurs, de peurs et de solitude, qui fait de Misaki un personnage à la fois un peu mystérieux, et surtout très émouvant. On comprend peu à peu sa peur d’approcher d’Arikawa, au fur et à mesure que les sentiments des deux adolescents se précisent et s’intensifient… On apprivoise ses réactions, qu’Arikawa ne comprend pas toujours, mais dont il découvre les raisons au fil de ces trois magnifiques mangas au lyrisme féerique. Tendresse, complicité, bouleversement, amour, les ingrédients de « Seule la fleur sait » sont un peu magiques, et la recette marche vraiment bien… On est sous le charme, du début à la fin, et c’est avec une immense nostalgie, peuplée de joie émue, qu’on repose le troisième volume en rêvant à la suite (suite qui, d’ailleurs, a été écrite dans un court opus supplémentaire tout aussi magique).

Et que dire des dessins ? Je suis encore une fois sous le charme, comme dans chacun des mangas de Rihito Takarai. Cette mangaka possède un talent unique, ses dessins sont tout simplement merveilleux. Des traits plutôt simples, mais d’une pureté aveuglante, d’une beauté qui ne peut pas laisser indifférent. Arikawa et Misaki sont magnifiques, leurs expressions sont très travaillées, douces et intenses à la fois. Leurs émotions défilent sur leurs visages, parfaitement lisibles. Les couvertures sont à tomber par terre tant elles sont belles. Je rêverais de les avoir en grand dans mon salon !! ^^

C’est un manga incontournable, pour moi, que je ne saurais que vous conseiller. Les scènes de sexe sont très peu nombreuses, et relativement soft, ce qui fait que ce manga est classé en 14+, et vraiment, même ceux d’entre vous qui ne sont pas amateurs de scènes érotiques ne devriez pas être choqués ici. Et puis c’est fait avec une telle douceur et une telle poésie…

Aurélie, pour le blog d'Amabooksaddict http://amabooksaddict.blogspot.fr/2017/09/chronique-seule-la-fleur-sait-rihito.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nijimi 2014-02-15T13:29:12+01:00
Diamant

Je pense que c'est un des meilleurs premiers tome de yaoi que j'ai lu. Tout est dans la douceur, la finesse la fragilité des sentiments des uns et des autres. C'est exactement l'ambiance que suggère la couverture...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sokingu 2019-04-12T14:13:52+02:00
Diamant

J'affectionne particulièrement cette histoire, c'était mon premier yaoi, le premier d'une longue liste ... Car après l'avoir lu je suis devenue complètement accro au genre et également aux livres de l'auteure. J'aime énormément le style graphique de Rihito Takarai, cette histoire est vraiment belle et captivante, et cet amour qui se développe entre les personnages est vraiment touchant. Je ne remercierais jamais assez ce manga de m'avoir fait découvrir ce genre que j'aime avec passion, pourtant ça ne serait pas lui que je recommanderais de lire pour un premier yaoi, car il contient quand même des scènes de sexe "hot". Je pense que pour commencer en douceur il faut plutôt s'orienter vers des mangas de Kotetsuko Yamamoto par exemple, et ensuite lire Seul la fleur sait qui reste quand même très doux et romantique ~.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EliStrauss 2015-11-19T11:50:35+01:00
Or

C'est un très beau yaoi, pour les dessins et l'histoire. Les personnages sont adorablement mignons. La couverture comme les dessins sont vraiment vraiment vraiment magnifique!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Myrae 2013-03-11T17:59:49+01:00
Diamant

Une histoire vraiment touchante, est vraiment bien montée, il se lit rapidement sans aucune difficulté, simplement avec une grande fluidité.

Les personnages sont simples et attachants. On s'attache rapidement à eux et on les comprend rapidement.

Je voit ce manga comme une histoire douce et légère probablement lié au thème de la botanique et des fleurs que ce manga aborde

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Codan 2016-12-01T17:01:50+01:00
Diamant

Très belle découverte il y a plusieurs années, un classique toujours à porté de main dans ma bibliothèque. Ce n'est pas le premier que j'ai lu de Rihito Takarai mais mon préféré !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par KateLewis 2016-07-11T00:50:01+02:00
Diamant

J'ai découvert ce yaoi il y a trois ans. Et depuis, je ne cesse de le re-re-re lire, de m'émerveiller devant la beauté des dessins. Les personnages sont simples, mais d'une simplicitée attachante. L'histoire est belle, fraîche et et rend ma journée plus joyeuse encore à chaque fois que je redécouvre cette romance.

Une si belle découverte, mon yaoi préféré sans hésiter.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode