Livres
568 095
Membres
623 048

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Seule la haine



Description ajoutée par annick69 2021-05-24T12:32:39+02:00

Résumé

Persuadé que le psychanalyste Larry Barney est responsable du suicide de son frère, Elliot le prend en otage dans son cabinet. Sous la menace d'une arme, Larry n'a pas d'autre choix que de laisser l'adolescent de 15 ans lui relater ses derniers mois. Mais très vite, c'est l'escalade de l'horreur : Larry est jeté dans un monde qui le dépasse, aux frontières de l'abject et de l'inhumanité. Tandis que les détails scabreux se succèdent, une seule idée l'obsède : celle de s'en sortir, à tout prix… Un thriller psychologique qui va vous retourner la tête !!!

Afficher en entier

Classement en biblio - 24 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par GabrielleViszs 2021-06-10T16:50:48+02:00

Ce gosse me trouble. Son comportement, sa manière de parler, à tout réduire au banal, ce ton blasé qu'il use sans arrêt, comme si plus rien ne le surprenait. Comme s'il avait déjà tout vu, tout vécu. Elliot a dû traverser des moments étranges, peut-être atroces, et je commence à craindre ce qu'il est sur le point de me dévoiler.

"Parle-moi de Simon, Elliot. Comment était votre relation, les derniers mois ?"

Il prend le temps de m'observer, presque étonné, comme si ma question n'avait pas de sens, comme si elle n'avait pas sa place ici.

"Comme deux frères, dit-il enfin. On ne pouvait pas se blairer mais on s'appréciait. On se battait souvent, et d'autres trucs. On ne se ressemblait pas, en rien. Lui, était toujours sapé, même à l'école. C'était drôle. Il portait toujours un paletot par-dessus ses chemises à carreaux. Il avait comme un faux air d'étudiant de ces séries américaines et me faisait penser à une sorte d'avocat en début de carrière. Avec son accoutrement, on lui donnait bien cinq ou six ans de plus, alors qu'il n'avait encore qu'un petit duvet à la place de la foutue barbe qu'il attendait tant. Ça lui donnait un style que les filles semblaient apprécier."

Un instant, Elliot sourit à la remémoration de son frère. Mais bien vite, ses traits s'assombrirent.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par sylviek 2021-09-01T23:03:46+02:00
Diamant

Merci aux Editions Taurnada pour cette découverte

Après le chocolat suisse, il faudra compter avec le polar suisse, ce polar psychologique est à déguster sans modération.

Il s’appelle Eliott, il a un flingue et le braque sur un homme pour le tuer.

Il s’appelle Larry, il est séquestré par un jeune homme qui menace de le tuer.

Larry comprends qu’il le rend responsable du suicide de son frère Simon. Il est psy pour ados et, essaie de faire fonctionner ses neurones, d’appliquer ses techniques mais il est déboussolé. Il cherche ce qu’il a fait ou dit mais il doit surtout écouter et comprendre Eliott.

Eliott est un ado, maigre, amoché et sale. Il est agité et au travers de ses ambivalences, il est déterminé à tuer Larry. Il ne tient pas en place, est hyperactif et très intelligent, il a un langage et des expressions d’adultes. Il domine Larry.

Larry fouille dans sa mémoire qu’a-t-il raté avec Simon ? Mérite-t-il la mort ? Eliott parle, parle que lui veut-il ? Il est en plein cauchemar et quand il croit avoir deviné Eliott change de discours et lui raconte une histoire abominable et cruelle.

Il a un impact sur le mental du psy. et entre dans une phase de destruction…

Elliott continuera jusqu’à obtenir ce qu’il veut…

Cet affrontement fascine, l’histoire est chargée de tension ; la quête haletante mais calculée d’Eliott face à un Larry démuni.

Je pourrais dire que cette histoire comporte deux parties. Le face à face et ce qui découlera vers une série d’enchevêtrements habilement amenés vers une fin des plus surprenante.

L’intrigue est portée par les deux personnages, qui tour à tour procurent des émotions diverses au lecteurs, empathie, dégoût, peine… Le narrateur est le psy ce qui confère une intensité au personnage.

Le bien, le mal, mensonges et vérités s’affrontent, savamment orchestrées par l’auteur qui nous envoie sur des montagnes russes.

J’aurais envie d’en dire encore plus mais je vous laisse découvrir ce thriller « machiavellement » bien écrit.

Le petit plus la couverture est parlante et flippante à souhait ! A vous d’entrer dans la haine d’Eliott car ce livre est un de mes coups de cœur 2021 !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par colorandbook 2021-07-29T18:22:29+02:00

Coucou tout le monde. Aujourd'hui je reviens pour vous parler de seule la haine de David Ruiz Martin

Avis:   Un excellent thriller psychologique. David Ruiz Martin a réussi à me tenir en haleine et à me mener en bateau tout le long de son roman. Le côté psychologique est tellement bien travaillé qu'on rentre parfaitement dans la tête des personnages. L'auteur ne nous épargne que très peu. il n'y a pas de répit entre scène d'horreur, retournement de situation et situation machiavélique, cela laisse peu de temps au lecteur pour se reposer, le rythme est donc dingue.

les +:

* L'histoire était passionnante ! J'avais envie de comprendre pourquoi Elliot en était arrivé à menacer Larry le psychanalyste de son frère suite a son suicide. J'avais besoin de savoir tout ce qui c'était passé pour que ce jeune homme intelligent en vienne à perdre totalement pied. Son récit est glaçant et sombre. J'avais l'impression qu'il me racontait son histoire, que j'étais Larry.

* Les personnages sont un gros point fort de ce roman ! Ils sont tellement, complexes, mystérieux, ambigus et bien travaillés. Elliot et Larry m'auront marquée.

* La plume de l’auteur est excellente, c'est fluide, bien écrit, complexe, rythmé et percutant. Il a réussi à me faire vivre un ascenseur émotionnel.

Les - : 

* J'aurais apprécié que ce soit encore un peu plus long avec une fin un petit peu plus développée.

 * Certains retournement de situation prévisible !

résumer: Persuadé que Larry Barney, psychanalyste spécialisé dans les troubles de l'adolescence, est responsable du suicide de son frère, Elliot, quinze ans, se présente armé dans son cabinet.

Séquestré, Larry n'a d'autre choix que de laisser le jeune homme lui relater les derniers mois. Mais très vite, c'est l'escalade de l'horreur: Larry est jeté dans un monde qui le dépasse, aux frontières de l'abject et de l'inhumanité.

Au fil du récit, tandis que les détails se succèdent, une seule idée l'obsède: celle de s'en sortir, à tout prix...

https://colorandbook.blogspot.com/2021/07/seule-la-haine-de-david-ruiz-martin.html?m=1

Un excellent thriller psychologique. David Ruiz Martin a réussi à me tenir en haleine et à me mener en bateau tout le long de son roman. Le côté psychologique est tellement bien travaillé qu'on rentre parfaitement dans la tête des personnages. L'auteur ne nous épargne que très peu. il n'y a pas de répit entre scène d'horreur, retournement de situation et situation machiavélique, cela laisse peu de temps au lecteur pour se reposer, le rythme est donc dingue.

les +:

* L'histoire était passionnante ! J'avais envie de comprendre pourquoi Elliot en était arrivé à menacer Larry le psychanalyste de son frère suite a son suicide. J'avais besoin de savoir tout ce qui c'était passé pour que ce jeune homme intelligent en vienne à perdre totalement pied. Son récit est glaçant et sombre. J'avais l'impression qu'il me racontait son histoire, que j'étais Larry.

* Les personnages sont un gros point fort de ce roman ! Ils sont tellement, complexes, mystérieux, ambigus et bien travaillés. Elliot et Larry m'auront marquée.

* La plume de l’auteur est excellente, c'est fluide, bien écrit, complexe, rythmé et percutant. Il a réussi à me faire vivre un ascenseur émotionnel.

Les - :

* J'aurais apprécié que ce soit encore un peu plus long avec une fin un petit peu plus développée.

* Certains retournement de situation prévisible !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mariposa64 2021-07-28T14:30:19+02:00

Elliot 15 ans prend en otage le psychanalyste Larry Barney, il vient de se présenter armé et le menace maintenant. Pour Elliot, le psychanalyste est le responsable du suicide de son frère, Simon, alors que ce dernier est passé à l'acte, au suicide.

Il veut comprendre, pourquoi son frère s'est suicidé il y a six mois sans laisser de lettre pour expliquer son geste et il attend des réponses, tout n'est pas si simple.

Un roman très sombre, extrêmement noir, impressionnant , c'est un thriller purement psychologique qui démarre dès le premier chapitre. Un huis clos qui m'a surpris dans la manière de sa construction.

Impossible de se lâcher de ce thriller avant de connaître le dénouement, L'auteur nous fait croire, puis douter, une jolie découverte et très envie de connaitre d'autres romans de cet auteur.

Une belle plume fluide et entrainante, on se pose beaucoup de questions surtout sur cet Ado de 15 ans.

A découvrir sans tarder !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SweethyDark 2021-07-21T20:06:57+02:00
Or

Un excellent thriller psychologique. L'écriture est directe, percutante, les phrases et la force manipulatrice d'Elliot sont fantastiques. Cet adolescent intelligent à une telle haine, qu'on dévore ce livre pour le suivre dans son parcours diabolique, pour détruire l'adulte.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par leslecturesdEsmeralda 2021-07-16T12:03:22+02:00
Diamant

Okay, cher lectrices, chers lecteurs, voici un huit clos totalement bluffant et hypnotisant. Laisser tomber tout ce que vous connaissez et laisser vous séduire par le suisse David Ruiz Martin !

Est-ce-qu’à 15 ans il est possible de saisir la profondeur du mal, de le manipuler aisément et de faire vivre un enfer sans pareil à un psychanalyste ? Elliot a 15 ans, certainement surdoué, et il a perdu il y a quelques mois son grand frère. Un grand choc, un bouleversement inattendu car rien n’a laissé paraître son malaise, son envie d’en finir avec la vie.

Elliot gamberge. Il veut à tout prix savoir les raisons qui ont poussé son frère à cet ultime geste. Il n’a laissé ni mots ni indices. Elliot va pousser le vice loin, très loin. Prendre en otage le psychanalyste de son frère, Larry Barney, dans le but précis d’en savoir davantage et surtout planter une belle graine de remords et autres dans l’esprit du psy.

Un flingue, des photos, des mots, beaucoup de mots qui touchent leur cible, laissent derrière eux cette trace indélébile de la douce folie. Un venin puissant, mélancolique, dramatique. Jouer avec les valeurs morales, tendre cette toile d’araignée jusqu’à ce moment fatal où la détente du pistolet claque !

Elliot est une âme désespérée et il voit en Larry son bourreau, celui qui a détruit sa vie.

David Ruiz Martin signe un thriller psychologique d’une beauté morbide. Celle qui vous fait frissonner, celle qui vous scotche, celle qui vous sidère et subjugue. Une plume un tantinet machiavélique (et c’est un doux euphémisme) qui vous embarque dans un huis clos terrifiant. Un huis clos qui m’a surpris dans la manière de sa construction. Si vous pensez pièce close, alors certes le roman débute ainsi mais il se termine tout autre. L’auteur met en exergue tout l’aspect psychologique. Tendancieux, féroce, faible, puissant, manipulé, sournois, vil, machiavélique … tout autant d’aspect qui rend le scénario d’une qualité irréprochable. Une histoire de dingue porté par un personnage diabolique.

Un thriller détonnant qui m’a capturé dès les premières pages pour ne plus me lâcher ! Un thriller qui va vous foutre les chocottes !

A découvrir sans tarder !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lecturelle 2021-07-11T22:00:38+02:00
Diamant

C'est un thriller psychologique à huis clos très déroutant même si au début j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire car pour ma part je trouve le début un peu plat, il n'y a rien de transcendant dans l'histoire d'un ados qui va voir un psy pour parler de son mal être suite au décès de son frère. 

Mais au fil des pages, j'ai fini par rentrer dans le vif du sujet qui monte d'un cran c'est à partir de ce moment là que j'ai vraiment apprécié l'histoire qui devint plus dur et qui m'a donné des frissons mais surtout c'est à partir de là que le côté psychologique de l'histoire est devenu plus intense.

Et puis, l'histoire que va raconté Elliot au psy devint terrible entre la violence, l'humiliation et les viols mais la façon dont il va raconté tous ça va s'encré profondément dans le tête du psy jusqu'au point de non retour, j'ai trouvé que c'était fascinant la façon dont tout ça était tourné.

Du coup, Elliot va aller très loin dans son désir de vengeance et il est prêt à tous pour réussir quitte à détruire une famille. Quant à Larry le psy avec sa petite vie tranquille, il va vite déchanté quant il va découvrir l'histoire d'Elliot mais surtout il va avoir des choix à faire qui vont lui pourrir le reste de sa vie.

Je suis fan de ce genre de roman et je suis toujours fasciner par la façon dont certains personnes peuvent en manipuler d'autres et cette histoire là est très bien faite car elle commence doucement pour monter en crescendo et finir au delà de mes attentes.

Au final, j'ai eu un coup de cœur pour ce thriller qui certes au début n'était pas très convainquant mais qui au final devint très déroutant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sagweste 2021-07-01T19:40:04+02:00
Diamant

https://saginlibrio.over-blog.com/2021/06/seule-la-haine-de-david-ruiz-martin.html coup de coeur!

Une plongée dans un vrai huis clos ça vous dit? Un jeune ado prend un psychologue en otage, persuadé qu'il tient un rôle dans le suicide de son grand frère.

Elliot est à vif sur quelques sujets que ce soit, un esprit hyperactif, précoce, dont la maturité n'a d'égale que ses gestes et postures plus enfantins. Cette ambivalence perturbe Larry, ce psychologue qui peine, sous l'arme de poing que brandit le jeune, à trouver un sens à tous ce que lui raconte Eliott.

Craignant pour sa vie, il tente de le raisonner mais sa colère décuple pour atteindre des niveaux dangereux. Alors il écoute .... et ce qu'Elliot va lui révéler est insoutenable, à la limite de l'interdit, de l’innommable. Quelle violence peut émerger chez des jeunes en mal de repères?

Roman qui fait froid dans le dos, la manière qu'Elliot a de conter les faits les plus abjects laisse pantois, nous plonge dans un réalisme prégnant. Certaines scènes interpellent sur le sens qui peut être posé sur leurs mises en actes. Le psychologue se révolte, mais le jeune tient à ce que tout soit mis à plat, pour que l'adulte puisse en déduire sans faux semblant ce qui est attendu de lui.

Bien sûr l'auteur ira plus loin dans cette tension, emmènera le lecteur dans des voies sans issue, tout en rebondissant avec brio.

Ce huis clos qui aurait pu me faire craindre des longueurs, est surprenant et addictif. J'en reste à la fois retournée et soulagée car l'auteur pris soin de nous de nous emmener là où on n'aurait pas du mettre les pieds.

J'adore ce genre d'histoire qui vous met la tête dans tous les sens, qui vous force à vous dépatouiller avec le vrai du faux sans le voir venir.

Un roman très différent de celui que j'avais eu l'occasion de lire précédemment "Je suis un des leurs", relatant la période sous Franco en Espagne et la jeunesse d'aujourd'hui.

Enjoy!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Waterlyly 2021-06-16T21:43:29+02:00
Or

Neuchâtel. Dans le cabinet du psychanalyste Larry, le drame couve. Le jeune Elliot, quinze ans, vient de se présenter armé et menace Larry. Pour lui, le psychanalyste est le responsable du suicide de son frère. Larry n’a pas le choix, il se voit dans l’obligation d’écouter le jeune homme raconter son histoire.

Il s’agit ici d’un thriller purement psychologique, dans lequel l’auteur, à l’aide d’un huis clos, déroule une intrigue qui montera en tension tout au fil des pages. Cela a été une très bonne lecture, emplie de rebondissements.

Si au début, j’ai un peu craint que l’intrigue ne tourne en rond, puisque c’est souvent ce qui caractérise les huis clos, je dois dire que je me suis vite aperçue qu’il n’en serait rien. David a su maîtriser son récit avec brio et renouveler son intrigue tout au fil des pages afin de ne jamais créer une monotonie ou un quelconque scénario répétitif.

Au fil de l’histoire racontée par Elliot, la tension va monter peu à peu. Les questionnements sont nombreux et il devient très difficile de lâcher le livre. La confrontation entre Elliot et Larry est forte. L’auteur a réussit à brosser des personnages profonds. La tension est bien dosée. L’auteur ne nous sert pas tous les mystères dès le départ.

La plume de l’auteur est très fluide. Avec un style direct, l’histoire se lit très vite. Les petits chapitres rythment l’histoire. Les dialogues sont nombreux. Si au début, l’intrigue est un peu lente à se mettre en place, je dois dire que par la suite, la tension monte crescendo.

Un très bon thriller psychologique. L’auteur nous offre un huis clos angoissant et parfaitement dosé dans le suspense. À découvrir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par annick69 2021-06-11T09:58:40+02:00
Or

Mais quelle histoire! Impossible de ressortir avec la tête à l'endroit de ce roman. Un thriller psychologique essentiellement tourné vers le ressenti de notre psyché.

Un duo mené par Elliot, jeune adolescent qui a perdu son frère, suicidé; et Larry Barney, psychanalyste qui a suivi ce dernier en thérapie.. Leur rencontre va être de choc puisque ce jeune arrive chez lui armé et le pousse à l'écouter, jusqu'au bout!

On entre alors dans un tête à tête des plus terrifiant et inattendu, pour l'un comme pour l'autre. Nous, nous sommes le public qui écoutons Elliot. Ses derniers moments à épier ce qui a pu déclencher cette fin de vie pour son frère. Il veut comprendre. Ici on entre dans une spirale infernale qui va nous perdre. Des images chocs, des révélations terrifiantes, Larry perd pied, Elliot pousse encore plus loin.

Un combat psychologique qui anéantira l'un ou l'autre des protagonistes. Qui va s'en sortir, où se trouve la vérité, peut-on encore aider Elliot, où se trouve les limites de Larry. Vous le saurez en lisant ce roman très noir et percutant.

Je remercie Joël Maïssa et les éditions Taurnada pour leur confiance renouvelée. Ceci est le troisième titre de l’auteur que je lis, les deux premiers étant bien moins noirs. "Je suis un des leurs" m'avait beaucoup touchée, je le recommande aussi. Pour "Seule la haine" âmes sensibles s'abstenir…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Armony22 2021-06-10T17:40:00+02:00
Or

Un thriller psychologique qui va vous retourner la tête. Oui, il y a bien des chances. David Ruiz Martin se donne en tout cas beaucoup de mal pour y parvenir. Dans ce huis clos très anxiogène, il va user de tous les artifices pour nous déstabiliser.

Dès les premières pages, il plonge le lecteur au milieu d'un face à face entre Eliott, 15 ans, et Larry, psychanalyste. Ce dernier est pris en otage, s'engage alors un bras de fer qui tournera vite à l'avantage d'un des protagonistes. Le lecteur assiste impuissant à un déchaînement de haine et de cruauté. La tension monte, le malaise s'installe. L'ambiance devient irrespirable au fur et à mesure que la nuit avance et qu'Eliott raconte son histoire.

Quand on pense avoir atteint le pire, un nouveau rebondissement nous entraîne encore plus bas, au tréfonds de l'âme des personnages.

Eliott est un ado perturbé. Super intelligent, froid, calculateur, retors et manipulateur, cet être machiavélique a toujours un coup d'avance. Rongé par la haine il a soif de vengeance. Larry va vivre la pire nuit de sa vie. Au fil des révélations d'Eliott, progressivement, ses certitudes s'effondrent, son univers s'écroule. J'ai trouvé qu'il perdait un peu vite le contrôle pour un psy. Mais l'adversaire est coriace alors peut-être que..., admettons.

Un petit bémol pour "l'épilogue" beaucoup trop long, qui n'apporte pas grand chose et qui après avoir relâché la pression m'a ennuyée.

Un huis clos efficace, très noir, malaisant avec un personnage machiavélique à vous glacer le sang. Une spirale infernale, une escalade dans l'horreur. Très immersif, percutant, ce livre vous laissera à bout de souffle ou complètement sonnés. Un thriller psychologique maîtrisé qui vous prend vous aussi en otage. Je vous le recommande vivement.

Voilà un auteur suisse, de ma région, que je voulais absolument découvrir. Merci à Joël de Taurnada de m'avoir donné cette opportunité. Le polar suisse a encore de beaux jours devant lui https://www.facebook.com/lecturesnoirespournuitsblanches

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Seule la haine" est sorti 2021-06-10T13:49:51+02:00
background Layer 1 10 Juin

Date de sortie

Seule la haine

  • France : 2021-06-10 (Français)

Activité récente

lehane le place en liste or
2021-08-30T09:22:23+02:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 24
Commentaires 21
extraits 1
Evaluations 16
Note globale 8.43 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode