Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de sev710 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Sinners, Tome 1 : Vicious Sinners, Tome 1 : Vicious
L.J. Shen   
Chronique de Diana disponible sur Follw the Reader : https://followthereader2016.wordpress.com/2017/10/27/sinners-of-saint-tome-1-vicious-l-j-shen/

Tout d’abord je vais rassurer les lectrices. Ce roman n’est pas une dark romance malgré l’inscription sur la couverture française (ou alors je suis devenue complètement blasée mais c’est un autre débat). C’est une super romance contemporaine dans le style New Adult et je pense sincèrement que vous allez adorer Vicious et Emilia.

Emilia fait connaissance avec Baron (aka Vicious) peu de temps après son installation dans le domaine de son père. Elle est la fille des employés de maison et la première rencontre ne se fait pas sans heurt. Emilia prend peur et par la suite ses rapports avec le fils ne seront jamais simples. Vicious va s’évertuer à faire de la vie de Millie un véritable enfer. D’un naturel décalé mais volontaire ce dernier ne ménagera pas l’année de terminale de la jeune fille. Elle le retrouve des années après alors qu’il vient boire un verre dans le bar où elle travaille.

Vic n’a pas changé et il place à nouveau la jeune femme dans une position délicate. Elle se voit dans l’obligation de travailler à nouveau pour lui en tant qu’assistante. Mais détaillons plus nos héros.

Emilia est une artiste, un peu bohème mais perspicace et elle est très protectrice envers les siens. Elle n’a jamais compris pourquoi Vicious avait une telle animosité envers elle et pourquoi il lui avait littéralement pourri la vie pendant sa dernière année de lycée. Vic est un écorché vif, par moment inadapté social mais surtout immature dans ses relations avec les autres. On pourrait dire qu’il agit comme un petit garçon de 5 ans avec Emilia en lui tirant les cheveux sauf qu’il emploie des moyens bien plus radicaux comme un jeune homme et non un garçonnet. Impulsif, arrogant on a envie par moment de détester l’homme imbu de sa personne qu’il présente à tous. Cependant Millie arrive à gratter ce vernis et là on découvre un autre homme. Bon n’allez pas imaginer que c’est un agneau. Vic est un loup, il est brillant, calculateur et vicieux lorsqu’il veut obtenir quelque chose ou quelqu’un.

Entre eux va commencer une sorte de parade amoureuse, bancale mais très attractive pour le lectorat. On se retrouve complètement pris dans cette histoire avec l’envie de découvrir toujours plus sur nos personnages. Entre la famille, la vengeance, les rancunes entre amis mais aussi tout simplement le fait de grandir, se projeter dans le futur et vouloir construire une histoire, on en s’ennuie jamais avec ce récit.

J’ai découvert une auteure dont j’adore la plume, c’est rythmé, les personnages sont bien construits et ils sont complexes. Vicious est le parfait anti-héros qui vous fera cependant craquer. Cette romance, passionnée et passionnante est pour vous si vous souhaitez une super lecture.
Lucky Harbor, Tome 1 : Irrésistible Lucky Harbor, Tome 1 : Irrésistible
Jill Shalvis   
UN VÉRITABLE COUP DE CŒUR !

Cette nouvelle série de la nouvelle filière de Milady PROMET !
Avec un premier tome haut en romance avec aucune touche de paranormale, ça fait plaisir de revenir sur terre !

On rencontre une jeune femme, Maddie, (la sourie comme on la surnomme), plutôt discrète, complètement maladroite, attachante, drole (!!!) et fuyante.
Avec son passé de femme abusée, elle revient là où la dernière volonté de sa mère voulait : Lucky Harbor.

Elle retrouvera ses deux demie-soeurs, une complètement dégenté et l'autre plutôt stricte qui cache un grand secret...

Mais avant cela, elle fait la recontre (assez explosive) de Jax (MIIIIAAAAAMMMMM ! si j'aurais pu le sortir du livre celui-la... !!!)
Jax habite lucky Harbor et est tout ce qu'une femme peut aimé !
Du genre mauvais garçon avec un grand coeur, et vraiment, vraiment beau.
Avec ces deux la, impossible de s'ennuyer entre amour et humour, ce livre est une explosion pour les yeux, c'est juste un régal !

Ce premier livre m'a vraiment BEAUCOUP plu ! Une romance comme on aime, avec un homme sexy comme on aime aussi... bref, je le conseil à toutes les jeunes adultes, et adultes, ce livre vous fera vibrer !

par naiky
Chances, Tome 1 : Take a Chance Chances, Tome 1 : Take a Chance
Abbi Glines   
je suis tout à fait d'accord avec sweetmel, j'ai trouvé ce livre particulièrement niais et larmoyant. Rien ne manque : la pauvre jeune fille condamnée par une maladie de cœur, la mère qu'on croyait morte, le père inconsolable, le petit copain effrayé par l'intensité de ses sentiments... D'ailleurs, j'ai envie de rire quand je lis ce genre de déclaration dans la bouche de Grant : "tu me rends vulnérable...je ne mérite pas ce que tu m'as donné, mais je te jure que je le chérirai toute ma vie...".
Sans rire? quelqu'un connait un homme qui parle comme ça et dit ce genre de choses? (ou une femme, d'ailleurs!?)
Et c'est vrai que dans la page suivante, on a "tu veux que je caresse ta petite chatte?", le changement de registre fait sursauter !
Tout ça ne me parait vraiment pas crédible. Du coup, au lieu de faire rêver, Grant me parait surtout ridicule ou énervant.

par IsaR
Jeux dangereux, Tome 1 : Le Défi Jeux dangereux, Tome 1 : Le Défi
Emma Hart   
Une lecture franchement moyenne qui ressemble à d'innombrables autres bouquins de genre New Adult.
Pour commencer, il faut reconnaître que ce n'est pas de la grande littérature hein. Bourré de grossièretés, comme dans tous les livres de ce type. Les auteurs cherchent sans arrêt à faire passer les étudiants pour des fêtards qui couchent avec n'importe qui, boivent à longueur de temps et ne sont pas foutus de faire une longue phrase correcte sans gros mots. Bref, ça m'horripile. Ici, on ne déroge pas à la règle. De la vulgarité en veux-tu, en voilà. "Bite", "la baiser", "nichons", "putain" et j'en passe sont de rigueur. Tout ne tourne qu'autour des coucheries des uns et des autres.
Ensuite, on a le droit à tous les autres clichés habituels. Le beau gosse qui saute sur tout ce qui bouge se transforme au bout de 2 semaines en prince charmant fou amoureux qui sort des phrases mièvres et se montre aussi tendre qu'un fiancé. Je n'ai même jamais réussi à trouver quand et comment Maddie et Braden tombaient amoureux. C'est tellement... rapide et surréaliste. Ils ne se supportent pas et se moquent tous les deux de l'autre vu que c'est un défi. Et paf, après 2 brefs rendez-vous ridicules et quelques autres moments ensemble, ils s'aiment. Braden qui jurait que l'on ne pouvait pas trouver la femme de sa vie à 19 ans se met ensuite à y croire dur comme fer. Plutôt radical comme changement chez un homme qui accumule les conquêtes sans se souvenir de leurs prénoms.
Les amis se mêlent de tout ce qui ne les regarde pas et poussent les protagonistes dans ce défi que je trouve stupide. Et ce qui est encore plus débile, c'est que Maddie accepte d'y participer. Sur ce coup-là, je ne la comprends pas. Surtout que ça ne correspond pas à sa personnalité.
Et puis j'ai eu énormément de mal à m'habituer à l'écriture. Le temps employé est le présent mais avec inversion du sujet et du verbe, et je trouve que ça rend l'ensemble trop simple et bâclé. Ça m'a beaucoup perturbé. Je n'aime pas les phrases écrites ainsi : " — Je dirais qu’il y a de grandes chances, elle murmure en réponse." Et malheureusement, le livre en est truffé.
Bref, un livre très superficiel où la romance ne m'a absolument pas convaincue et où j'ai retrouvé tous les clichés que je ne supporte plus. Je ne lirais pas les autres tomes, surtout que le tome 2 est sur Aston et que lui aussi ne pense qu'avec ce qu'il a entre les jambes.
Les Changeurs de Forme de Rocky Mountain, Tome 1 : Le désir d'Alpha Les Changeurs de Forme de Rocky Mountain, Tome 1 : Le désir d'Alpha
Jasmine Wylder   
J'ai adorer lire ce livre mais ses dommage qu'il y ai des faute sinon génial un peu trop court.

par Ninitina
Sex & lies, tome 1 Sex & lies, tome 1
Liv Stone   
Attirée par le 4ème de couv, je me suis lancée dans ce roman et si l’univers de l’archéologie m’a séduite au début, je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages principaux. Jay est trop parfait : on voit très vite que c’est un homme gentil, respectueux et bienveillant ; le gendre idéal en somme. J’attendais davantage de nuances. Et ce pour tous les personnages de cette histoire car de mon point de vue, ils manquent tous vraiment de nuances. On a les gentils d’un coté et le très très très méchant de l’autre. Un coté très cliché donc.
Quant à Aly, je n’ai franchement pas compris ce que Jay lui a trouvé. C’est une héroïne avec laquelle j'ai eu beaucoup de mal : naïve, immature, un rien coincée et surtout pleine de préjugés. Elle n’assume rien ; ni son passé ni le moindre de ses actes. Et c’est ce qui la pousse à s’enliser dans les non-dits et les mensonges, préjugeant de ce que les autres vont penser d’elle… Elle manque singulièrement de courage car c’est vrai qu’il en faut pour affronter le regard des autres. Du coup, elle va s’enfoncer dans les situations merdiques alors que franchement le chantage est plutôt tiré par les cheveux : en réfléchissant un peu il y avait d’autres solutions pour se sortir de l’emprise de Pierre. A commencer par l’attaque. Mais pour ça il faut du courage et un peu de jugeotte ; ce dont l’héroïne manque cruellement.
C’est la raison pour laquelle j’ai préféré abandonner ma lecture à la moitié du livre (l'intégrale) et c’est dommage parce que la plume de l’auteure est agréable et qu’elle a le don de plonger le lecteur dans un univers singulier qui m’a bien plu.

par Nene33
Dark and Dangerous Love, Tome 1 Dark and Dangerous Love, Tome 1
Molly Night   
http://www.my-bo0ks.com/2018/03/dark-and-dangerous-love-tome-1-molly-night.html

A la base, je n’étais pas spécialement tentée par Dark and Dangerous love. J’ai tendance à me méfier de ce qui vient de Wattpad ayant eu quelques déceptions dernièrement. Finalement, on me l’a proposé et je me suis dit qu’il faut parfois prendre des risques et sortir de nos genres de prédilections d’autant qu’avec le salon ce week-end, c’était l’occasion de rencontrer l’auteure. Je me suis donc lancée dans Dark and Dangerous love sans spécialement d’attentes mais curieuse de voir ce que ça allait donner.

Evelyn et sa famille ont toujours tout fait pour rester discret. Pourtant, lors de la fête d’anniversaire du Roi Atticus, vampire réputé sans cœur, Evelyn va se faire remarquer. Les choses vont se gâter puisque peu de temps après, Evelyn sera « invitée » au Palais pour tenir compagnie au Roi le jour de ses 18 ans. La jeune fille voudrait bien refuser cette demande (amoureuse et heureuse) mais elle n’a pas le choix et va devoir composer avec les règles et demandes du Roi Atticus….

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je tiens à donner mon avis global sur ce roman en une ligne ou deux pour, après, développer ce qui m’a déplu et plu (même si les points positifs sont faibles). Dark and Dangerous love mérite à mon sens un avertissement. Jeunes lecteurs, attention, ce roman n’est pas à mettre entre les mains de tout le monde. Pour faire court, ce roman m’a énormément faite grincer des dents. Plus d’une fois j’ai cru qu’il allait se retrouver à plusieurs mètres de moi. Je ne savais plus où me mettre, ou bien si je devais rire ou pleurer. En clair, je n’ai pas apprécié ma lecture.

Cette chronique n’engage que moi et je respecte les avis contraires au mien, il en faut pour tous les goûts. Je vais donc commencer par les points positifs et finir par les choses qui fâchent.

Lorsque j’ai commencé ma lecture de Dark and Dangerous love, j’étais plutôt contente car le style de l’auteure, Molly Night est fluide et plutôt addictif, les pages se tournent vraiment toutes seules. Clairement, on ne voit pas trop le temps passer avec ce premier tome de Dark and Dangerous love.

Le côté fanfiction qui effrayait tout le monde ne se fait clairement pas ressentir. Personnellement je n’ai pas vu les liens avec les deux chanteurs. L’histoire s’inspire des autres romans du genre, avec notamment des petits liens avec Twilight (très peu, si ce n’est les vampires), Cinquante nuances de Grey et autres sans pour autant faire du copier-coller. L’auteure prend une direction bien à elle et développe son histoire comme elle le souhaite.

La fin. C’est bête à dire, mais vers la fin, le côté fantastique est un peu plus exploité que la « romance ». On en apprend plus sur les origines des vampires et sur la petite révolte humaine qui tente de faire face à la domination du Roi. Je pense d’ailleurs que le roman aurait gagné à être moins centré sur le côté sexuel que sur cette origine des vampires et leur signification.

Hansel ? Je suis assez partagée sur ce personnage. Bien qu’au final il soit le seul à trouver grâce à mes yeux. Quoique, je n’ai rien contre l’héroïne, Evelyn, en particulier. Hansel, est le meilleur ami du Roi Atticus (son créateur). Il lui voue une adoration sans limite. Il est à l’opposé de ce dernier. C’est un vampire, mais sympathique, gentil et vraiment pas dégeu. Il avait un fort potentiel et je croyais en lui – par moment – malheureusement, il est le premier à justifier les actes de son Roi et c’est vraiment usant.

Dark Romance oui, mais pas que. Ce roman entre dans la catégorie de la Dark Romance. On ne le niera pas, l’héroïne subit énormément au cours de ce premier tome. Attouchements, viols, harcèlement, tout y passe. Le côté dure et sombre du roman est parfaitement retranscrit et quelque part, suffisamment bien pour que j’en ai eu la boule au ventre. Donc, de ce côté-là, chapeau à l’auteure.

En revanche, là où ça coince vraiment c’est la réaction des personnages. En gros, chaque fois que notre héroïne subissait une agression sexuelle (appelons un chat, un chat), les autres personnages du roman (clairement très peu nombreux) n’avaient de cesse que de justifier ses actes.

Un exemple concret du début ? Notre très cher Roi, l’oblige à le masturber, se frotte à elle, bref, nous ne sommes pas loin du viol dès le début. Eh bien, les autres personnages vont justifier son acte en lui disant qu’il l’aime vraiment et que sa jalousie le pousse à parfois déraper. Le comble dans tout ça ? Elle en vient à lui trouver elle aussi des excuses lorsqu’il fait quelques efforts de comportement au fil des chapitres.

Qu’on se le dise, la violence et le langage cru dans de la « Dark Romance », pourquoi pas. C’est horrible, peut choquer, mais prévisible étant donné le genre. Mais justifier ses actes par des pseudos déclarations d’amour plus farfelues les unes que les autres, NON ! Le premier exemple annonce la couleur du roman, car cet événement se reproduira au cours de ce premier tome, allant jusqu’au bout du viol.

Les émotions ne sont suffisamment exploitées. Le choix de la troisième personne n’aide pas à ressentir la souffrance (car oui elle souffre beaucoup) au fil des pages. J’ai eu beaucoup de peine pour elle, mais cette partie là aurait pu être d’autant plus développée étant donné les circonstances. Je pense que d’ailleurs, le mal-être d’Evelyn aurait pu être plus « intéressant » et des : « il t’aime » à tout bout de champ…

Le personnage principal masculin. Atticus, le Roi. Il remporte aisément le trophée du pire méchant de tout l’univers. Dit comme ça c’est un peu bidon mais sérieusement ? Il lui manque une case ? Bon certes, ça fait partit du personnage, un vampire violent, sanguinaire, dictateur, violeur (oui, oui !) et qui aime dominer quoi qu’il arrive. Mais bon sang, avoir son point de vue (même extérieur) lorsqu’il est satisfait d’avoir agressé Evelyn… j’ai cru vomir. Il y prend vraiment du plaisir et se persuade de ne pas lui faire du mal, parce que voyez-vous, il l’aime. Évident non ?

Alors voilà. J’arrive au bout de ma chronique.

A mon sens, Dark and Dangerous love ne devrait pas être comparé à Twilight. Les deux ne s’adressent clairement pas au même public. Rappelons quand même que Twilight est du Young Adult et prône certaines valeurs traditionnelles, et qu’ici on est carrément dans une autre catégorie. Il est destiné – à mon humble avis – à un public averti ou habitué à la Dark Romance.

Une héroïne pas au bout de ses peines. C’est vraiment ce qu’on peut retenir de Dark and Dangerous love. Elle ne sera pas épargnée. J’avais vraiment beaucoup de peine pour elle et j’étais à deux doigts d’arrêter ma lecture en cours de route. Je dois dire que j’ai voulu aller au bout pour pouvoir en parler entièrement et voir si la fin relevait un peu le niveau.

Est-ce que je regrette cette lecture ? Non, je n’irai pas jusque-là. Je ne l’ai pas apprécié, c’est certain, mais je lui ai donné sa chance. Je pense que Dark and Dangerous love aurait sans doute été meilleur si les points négatifs n’étaient pas si omniprésents mais il est difficile pour moi d’y faire abstraction.

Est-ce que je le recommande ? J’ai envie de dire, non, mais ça ne regarde que le lecteur. Vouloir se faire son propre avis – ou non – c’est chacun son point de vue. En tout cas il est clair qu’il n’est pas à mettre entre les mains de tout le monde.

J’ai longuement hésité si je devais ou non mettre des extraits dans ma chronique. Finalement, je pense qu’il vaut mieux éviter, en revanche, si vous êtes curieuse, je suis disponible en privé pour en parler.

par Carole94P
Love Deal Love Deal
Alfreda Enwy   
Je ne m'attendais pas du tout à ça. Je trouve que c'est long, c'est cousu de fil blanc, c'est un peu niais. Les personnages ne sont en rien intéressant à mon goût. Poppy change très rapidement d'avis, de goût, d'idée. Eren est un peu plus intéressant mais vraiment sans plus. Les copines du roller derby passent inaperçues, à part Johanna, qui amuse de temps à autre. Gosling est assez drôle, quoi que. C'est trop rapide, tout est beau tout est jolie. La première et seule querelle arrive à 95% du livre. Et du coup c'est trop longuet.
Bref, il ne m'a pas plu à moi personnellement, mais si quelqu'un cherche un livre mignon pour remonter le moral sans accroc ni but réel , lisez celui ci.

par Flambisou
Fight, Tome 1 : Corps à corps Fight, Tome 1 : Corps à corps
J. B. Salsbury   
J'ai adoré ce livre même si c'est pas encore au niveau de Fight for love
L'héroïne est très attachante et bien qu'elle ait des parents particuliers elle reste une femme gentille douce et je l'ai beaucoup aimé
Quant à Jonah il est trop mignon il est devenu une sorte de bisounours et c'est assez craquant :)
Le seul reproche que je peux faire pour ce livre c'est que certains trucs se sont passés un peu trop rapidement pour que cela semble crédible
Mais à part ça j'ai passé un bon moment en lisant ce roman et les passages un peu fleur bleue m'ont bien plu aussi ( c'est bien que parfois le boxeur soit pas juste un homme bourré de testostérone qui ne fait qu'être jaloux et grogner comme un ours comme dans certains romans qui se passent dans le monde du sport )

par ingaelisa
Fixed, Tome 1 : Fixed on You Fixed, Tome 1 : Fixed on You
Laurelin Paige   
Contrairement à ce que l'on pourrait penser, et à ce que je pensais moi-même, je n'étais pas très sûre qu'il me plairait.
Mais là, vraiment, j'ai adoré. Tout, les rapports entre chaque personnages, l'histoire en elle-même m'a littéralement scotchée. Je n'attends désormais qu'une chose...LA SUITE!!!!!!!