Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de sev710 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Toi plus que tout Toi plus que tout
Mia Sheridan   
Vous connaissez ce frisson qui vous traverse dès les premières pages ? C’est définitivement ce que j’ai ressenti en commençant cette superbe lecture. Mon petit cœur a ressenti les battements au plus profond de lui et il était indéniable que l’histoire allait me bouleverser. Les émotions sont brutes, pas de faux-semblant et bien que le parcours de nos personnages soit terrible, on ne tombe pas le voyeurisme. C’est simplement l’apprentissage de deux écorchés de la vie, qui s’accorde une chance d’être heureux malgré les traumatismes.

Le récit est porté par deux personnages d’une rare fragilité, Crystal a trop souvent perdu ceux qu’elle aimait, alors dès son plus jeune âge elle s’est toujours empêché d’éprouver la moindre émotion et aujourd’hui, cette carapace est tellement solide qu’elle n’a aucune confiance dans les autres. Dès que son regard croise celui de Gabriel Dalton, elle sait qu’il n’a rien à voir avec les autres hommes, pourtant leur rencontre peu conventionnelle dans un club de strip-tease ne facilite en rien les premiers contacts. C’est définitivement sa proposition assez particulière qui va la mettre dans une position difficile. Dans un premier temps la jeune femme refuse, mais la réalité la rattrape et accepter cette offre va s’avérer être la meilleure chose qui lui soit jamais arrivée.

Gabriel est un héros comme je n’en ai jamais vu, son passé a laissé des traces indélébiles dans sa vie et pourtant malgré les épreuves il a réussi à se relever et profite de chaque instant comme si c’était le dernier. La beauté de ce personnage réside dans sa capacité à voir le meilleur dans autrui et sa proposition m’a littéralement brisé le cœur. Il attire instantanément le regard et dès qu’il ouvre la bouche, c’est un homme qui sait ce qu’il veut, mais qui garde un aspect juvénile causé par sa maladresse. Au contact de Crystal, il va prendre conscience qu’il existe plusieurs manières d’être brisée et bien qu’elle soit le remède idéal à ses maux, il va découvrir que derrière la méfiance et la fragilité se cache une jeune femme avec un grand cœur, qui a tellement à offrir sans même en avoir conscience.

Cette apprentissage va fonctionner dans les deux sens, puisque Crystal va s’avérer être d’un grand secours pour Gabriel. Chacun à leur manière va apporter sa pièce à l’édifice et bien que le chemin soit long, cette relation va fonctionner comme une thérapie. Les insécurités vont progressivement être chassée et même si le doute persiste, Crystal va éclore telle une fleur et abaisser doucement les dernières barrières. Bien que chacun ne gère pas les émotions de la même manière, ils vont pouvoir contacter l’un sur l’autre avec force et courage.

Mia Sheridan transmet toujours des messages forts et celui-ci ne fait pas exception, dès le départ la connexion entre le lecteur et l’auteure est inexplicable, en toute simplicité la magie opère et nous transporte dans l’univers de ces deux êtres exceptionnels qui ont été abîmés par la vie, mais qui à force de détermination parvient à passer au-dessus des jugements. C’est un véritable apprentissage qui conduit nos héros à s’accepter et l’intensité des sentiments amoureux va tout balayer sur son passage. Mia Sheridan détient plusieurs cordes à son arc, ses personnages sont authentiques et c’est toujours avec beaucoup d’émotions que je quitte ses histoires. Indéniablement le lecteur est captivé et la beauté des mots opère grâce à une plume envoûtante.

Ma chronique : https://wp.me/p4u7Dl-47W

par Luxnbooks
Bikers, Tome 1 : Rebel Bikers Bikers, Tome 1 : Rebel Bikers
Stéphanie Jean-Louis   
On part de loin et on arrive nul part! Je suis effaré de l'incohérence du récit! Un chef de gang de biker chef de la police local ! Eh be...ce n'est ni connaître la culture biker, ni connaitre le système judiciaire américain (même wikipedia aurait pu en expliquer plus...). Alors juste pour resituer les choses, les clubs de bikers ont été fondé par des anciens marines de retour du viet nam et qui mis au ban de la société américaine (oui le viet nam était la première guerre perdue par les forces américaines, ça n'avait pas bonne presse dans l'opinion publique...) ont fondé leur propre société. C'est l'origine du fameux 1% noté sur l'écusson. les règles étaient simple à l’origine: vivre, rouler et mourir libre. Donc en dehors de la société. imaginer qu'un biker (surtout devenu un chef de gang) pourrait être élu chef de la police d'une ville (oui au USA les chefs de police ou shérif sont élus par leur concitoyen) c'est faire preuve d'une immense bêtise. Partant de là rien ne pouvait tenir la route. Je passe sur le style qui pourrait être un peu plus travaillé. L"idée n'est pas d'en écrire des tonnes mais d'écrire bien. Quant au prix de l'ebook: c'est juste une escroquerie....

par Deus2002
Sweetheart Sweetheart
K. Bromberg   
Il y a trois ans, j'ai eu un coup de foudre pour la série Driven. Après avoir vécu chaque tome avec intensité, rencontré des personnages tous plus attachants les uns que les autres, cette série n'a jamais vraiment réussi à quitter mon esprit et à l'annonce du casting de Driven le film, le timing n'aurait pas pu être meilleur pour renouer avec la plume de K. Bromberg. Ces retrouvailles j'y pense depuis que j'ai reposé l'ultime tome de la série, ce désir de retrouver une auteure que j'apprécie ne m'a jamais quitté. Sweet Heart a beau être une nouvelle histoire, tous les ingrédients sont réunis pour procurer un sentiment de bonheur dès les premières pages.

Le point de départ de cette histoire se résume à une simple invitation. Seulement peu de personnes peuvent se vanter d'avoir reçu une invitation au mariage de son ex-fiancé. Plusieurs émotions peuvent traverser l'esprit, dans un premier temps l'égo en prend un coup et ce qui paraît normal c'est la colère, car personne n'a envie d'assister à ce qui aurait pu être son mariage. Sur un coup de tête Saylor complète son carton avec pourtant aucune intention de s'y rendre, bien évidemment il est impératif de cocher la case accompagnée pour sauver les apparences et ce même si personne ne peut y prétendre. La situation va virer à la panique lorsque son assistante a accidentellement renvoyé sa réponse. Décidée à ne pas s'y rendre, la jeune femme va néanmoins y voir une opportunité professionnelle, permettant ainsi à sa boutique de cupcake de décoller et il est humain de souhaiter sauver les apparences avec un homme plus beau, plus riche et qui suscite des jalousies.

Cet homme idéal c'est Hayes Whitley un acteur célèbre, qui a su rallier des millions de fans. Le problème, c'est que c'est également l'homme qui a brisé le cœur de Saylor dix ans plus tôt. Un premier amour ça ne s'oublie pas, d'autant plus quand celui qui était son monde s'est enfui sans aucune explication pour vivre de sa passion, sans un regard en arrière. Hormis ses qualités physiques notre héros partait avec un sérieux handicap, car sa fuite c'est un élément qui fait qu'on lui en veut. Alors son retour pour sauver la mise de Saylor, ça provoque immédiatement des warning de mise en garde. Dans un décor paradisiaque, notre héros va raviver des souvenirs et laisser entendre que le temps d'un week-end, le pardon est de rigueur et une seconde chance est possible.

Saylor est dans une position compliquée, sa rupture avec son ex-fiancé à laissé des séquelles dans sa jeune entreprise et les chiffres peine à décoller. Bien qu'elle n'est besoin de personne pour s'en sortir, ce mariage c'est l'occasion de montrer qu'elle n'est pas affecté par cette solitude forcée et pour la jeune femme il est très important de montrer qu'elle est parfaitement heureuse dans ses choix. Le bonus pas forcément au programme c'est Hayes et même si elle n'avait pas l'intention d'accepter sa proposition, il n'y a pas meilleur revanche. Saylor est rafraîchissante, j'ai découvert une jeune femme qui s'évade complètement lorsqu'elle s'occupe de sa pâtisserie, plus rien n'existe que cette passion qui la rend vivante et même si son frère juge les résultats décevants, c'est le rêve de sa vie. Alors si assister au mariage de son ex-fiancé peut lui permettre de prolonger son rêve, Saylor est prête à mettre sa fierté de côté et se rendre accompagné de son amour d'enfance au mariage de son ex.

Hayes est la meilleure personne susceptible de comprendre cette passion qui habite Saylor, il y a dix ans il a pris ce qu'il semblait être la meilleure décision pour pouvoir vivre son rêve hollywoodien et bien qu'il est continué sa vie, la simple mention de Saylor le replonge dans son adolescence. Lorsqu'il apprend qu'il peut aider celle qu'il a laissée derrière lui, il n'hésite pas et c'est principalement ces décisions sincères qui ont rendu le pardon facile. Il est tellement simple de les regarder retomber amoureux, malgré quelques résistances Hayes va briser les barrières et aider Saylor à se reconstruire. Le potentiel de cet homme est indéfinissable, mais ses actions vont vous faire succomber. Tant de mignonnerie ce n'est pas permis, sexy, drôle et romantique, que demander de plus ?

En bref, Sweet heart est une douceur à mettre entre toutes les mains. N'étant pas toujours une grande fan des histoires de seconde chance, j'ai été conquise du début à la fin. J'ai apprécié suivre un couple de héros qui se redécouvre après plusieurs années, laissant l'impression de ne s'être jamais quitté. De nombreuses scènes m'ont ravie tant le romantisme est adorable et personnellement, c'est le genre d'acte qui a raison de moi. Une romance drôle, authentique et qui ravira vos cœurs, ce fut un plaisir de retrouver la plume de K. Bromberg.

Ma chronique : https://wp.me/p4u7Dl-44l

par Luxnbooks
Hybrides, Tome 1 : Rage Hybrides, Tome 1 : Rage
Laurann Dohner   
http://www.my-bo0ks.com/2018/05/hybrides-tome-1-rage-laurann-dohner.html

Je me faisais une joie de découvrir cette nouvelle série. Plutôt bien friande de la collection Bit-lit de chez Milady, j'étais quasi sûre, d'adorer ma lecture. Je me suis donc lancée les yeux fermés dans le premier tome d'Hybrides, Rage.

Cette chronique sera relativement courte. Pour tout vous dire, je suis passée à des kilomètres de cette lecture. A tel point que j'ai mis plusieurs jours à mettre des mots dessus. Vous l'aurez sans doute compris, j'ai eu une grosse déception concernant Hybrides, tome 1 : Rage.

Avant de vous dire brièvement ce qui m'a déplu, un petit résumé de l'histoire. Nous suivons Ellie, une jeune femme assez mystérieuse qui travaille dans un centre pharmaceutique qui procède à des transformations génétiques. Ces individus ne sont ni humains ni totalement dépourvu d'humanité. On les appelle les Hybrides. Rage fait partit de l'un d'entre eux. Suite à une altercation assez mouvementé avec l'un des techniciens, Ellie va tout faire pour sauver Rage. Quitte à lui faire un peu de mal au passage. Quelques temps plus tard, leur destin les rassemble et Rage n'a qu'une idée en tête, se venger. Je ne vous en dirais pas plus sur l'histoire car je pense qu'il vaut mieux découvrir par soi-même le contenu de ce premier tome.

Honnêtement, dès le début, je me suis demandée dans quoi j'étais tombée. A tel point que j'ai demandé autour de moi si quelqu'un l'avait déjà lu. Il faut dire que l'entrée en matière d'Hybrides est assez violente et très particulière. J'ai limite pensé me trouver dans de la Dark Romance et non pas de la bit-lit. La frontière entre les deux est parfois assez fragile et vous vous en rendrez compte en lisant les premières pages.

Dans ces conditions, je pense que c'est soit on accroche dès le début aux personnages, soit c'est foutu. Et c'est là que ça coince car les personnages m'ont assez dégoûtée... Principalement le personnage masculin, Rage, qui pourtant, étant donné sa condition, se révélait assez intriguant mais son comportement et ses façons de penser ont fini de m'achever. Pire encore, sa vengeance du début m'a clairement fait lever les yeux au ciel. J'ai cru à une mauvaise blague et ça a malheureusement entaché ma lecture par la suite. Concernant Ellie, je reste dubitative. Elle s'est montrée courageuse et en même temps, je n'ai pas réussi à m'attacher à elle.

Du coup, en terminant ma lecture, j'ai eu l'impression d'être vidée. De ne pas savoir quoi en penser ni en dire. Je pense que je suis passée totalement à côté de cette lecture et cet univers assez original et c'est dommage. Elle plaira sans doute à d'autres.

par Carole94P
Clipped Wings, tome 1 : Bad Boy Clipped Wings, tome 1 : Bad Boy
Helena Hunting   
Voilà un livre comme je les aime !

Ce n'est certainement pas l'histoire du siècle, ce n'est pas de la grande littérature, l'intrigue n'est pas la plus haletante, la relation amoureuse n'est pas des plus romantiques mais pourtant, Clipped Wings (je préfère le titre anglais au titre français) a su me captiver. Je n'arrivais que très rarement à décrocher tellement j'étais dans l'histoire de Tenley et Hayden.

Les personnages sont attachants et les "méchants" donnent vraiment envie de leur taper dessus (plus particulièrement Trey et Sienna). Tenley est à la fois fragile et incroyablement forte, c'est pour ça que j'ai vraiment aimé son rôle. Elle est profondément meurtrie par son passé mais en présence de Hayden, elle arrive à revive et j'ai trouvé ça très beau. Les scènes avec ces deux-là m'ont touché, même si comme je l'ai dit, leur relation n'est pas d'un romantisme fou ! Quant à Hayden, j'adore. Torturé, plein de tatouage et autres piercings, c'est le "Bad Boy" a l'état pur et pourtant, on arrive à s'attacher à lui. Son passé aussi est éprouvant et on éprouve très vite de la compassion pour ces deux âmes brisées.

Il n'y a pas forcément d'intrigue. Tout tourne autour de la relation entre Hayden et Tenley, ainsi que le tatouage de cette dernière (très beau tatoo d'ailleurs !). Mais personnellement, moi qui n'aime pas quand c'est uniquement concentré sur le couple, je n'ai pas vu les chapitres passés. Ca se lit rapidement, le rythme n'est pas lent et bien qu'il ne se passe pas grand chose, j'avais toujours envie de tourner la page pour voir la suite. Je suis fan de ce couple torturé !

La fin, en revanche, m'a fait grincer des dents. Je ne savais absolument pas qu'il y aurait une suite en commençant le bouquin et quelle surprise ça a été en lisant les deux derniers chapitres. Une seule chose ressort de moi : A QUAND LA SUITE ???

En bref, un roman simple, sans prétention mais qui accroche de par ces deux personnages touchants et complètement détruits. On a envie de les pousser l'un vers l'autre, qu'ils se dévoilent encore plus et qu'ils vivent heureux pour toujours... Mais est-ce que ce sera le cas ? Vivement le tome 2 !

Or : 8/10

par SmallBab
Neon Dreams, Tome 1 : Leaving Amarillo Neon Dreams, Tome 1 : Leaving Amarillo
Caisey Quinn   
Lorsque j'ai vu ce roman lors de la masse critique, je n'ai pas hésité du tout à tenter ma chance. Cependant, si je ne l'ai pas sorti direct de ma PAL c'est principalement car il ne sort que fin avril et imaginer devoir attendre encore plus longtemps pour découvrir la suite, m'a rendu totalement folle. Sans compter, que tous les éléments se sont liguées contre moi, pour m'empêcher de poursuivre ma lecture et on peut dire que l'attirance entre nos héros est palpable, le tout sur un fond musical.

Gavin a rencontré Dallas et Dixit au pire moment de leur vie d'enfants, mais leur amitié solide de plusieurs années les a soudé d'une telle manière qu'ils sont totalement inséparables. Alors que du haut de sa petite dizaine d'années, Gavin jurait à son ami, ne jamais poser la main sur sa sœur, Dixit tombait irrémédiablement amoureuse de ce petit garçon solitaire. Les années ont passé, chacun a pris un chemin un peu différent, mais les sentiments de la jeune femme sont restés intacts.

Tous les trois voient une échappatoire dans la musique, pour l'une c'est une manière d'oublier le décès de ses parents et de se raccrocher à la passion de son grand-père et pour l'autre c'est un moyen de s'en sortir et de quitter la vie de misère qu'il mène. Alors lorsqu'une opportunité se présente de jouer dans un festival pour lequel le groupe a été sélectionné, c'est l'occasion rêvée de voir leur carrière décoller. Seulement cela veut aussi dire, passer une semaine entière avec Gavin, dormir dans la même chambre et le tout sans avoir la possibilité de l'approcher et pire craquer au risque de tout foutre en l'air.

Je dois dire que j'ai été surprise de la tournure de l'histoire, je m'attendais à une histoire plus légère qui jouerait avec nos nerfs et en réalité, l'histoire est bien plus complexe qui n'y paraît. Gavin n'a pas eu une enfance facile et ses deux meilleurs sont tout ce qu'il possède, alors il n'envisage pas de changer leur relation, au risque de se retrouver de nouveau seul. Sans compter qu'on voit bien, que la promesse qu'il a faite à Dallas lui tient à cœur, on ne touche pas à la petite sœur de son meilleur ami et ça Dixit l'a bien compris. Seulement, la jeune femme va prendre conscience que c'est le moment où jamais de vivre et surtout le bon moment pour forcer un peu les choses. Armée d'une détermination à toute épreuve, la jeune femme va lui montrer ce qu'il a sous les yeux et elle a bien l'intention d'obtenir ce qu'elle a toujours voulu, au risque de se brûler les ailes, Gavin n'a qu'à bien se tenir.

Bien que la romance occupe la place centrale de l'histoire, l'amitié n'est pas en reste. Elle occupe une place importante dans l'histoire et avant de mêler les sentiments à leur relation, c'est avant tout une très jolie histoire d'amitié. Le tout sur une intrigue musicale, avec l'angoisse liée à leur passion, la magie du moment où ils sont seuls sur scène et leur quête de reconnaissance, afin de pouvoir enfin lancer leur carrière et voir leur rêve se réaliser. Vous allez grincer des dents face aux comportements de Gavin, être attendri face à la complicité du frère et de la sœur, avoir les yeux qui pétillent quand Dixit va prendre les choses en main et surtout vous allez avoir envie de crier lorsque vous tournerez la dernière page. Un 1er NA très prometteur chez Harlequin, il me tarde de découvrir la suite.

http://wp.me/p4u7Dl-1RG

par Luxnbooks
Parties à deux, Tome 1 : Tandem sensuel Parties à deux, Tome 1 : Tandem sensuel
Elia Winters   
Bon livre mais tout même plat ,en gros peut d'actions et la fin euh je suis assez déçu, je me suis attendu a une présentation aux parents pour savoir leurs réactions et bien non rien ,niet ,nada .Dans l'histoire même pas une petite intervention de l'ex rien du tout .Malgré sa sa reste une lecture sympa .Mais frustrante quand même.Et longue au démarrage c'est abominable, sa donne envi de stopper la lecture ,c'est tout juste si ont a pas le programme détaillé a la minute de chaque personnages principale c'est assez lourd.
Infinite ∞ Love, Tome 1 : Nos infinis chaos Infinite ∞ Love, Tome 1 : Nos infinis chaos
Alfreda Enwy   
Je crois que c'était pas le bon moment pour moi en lisant ce livre. pourtant je suis une adepte des romances, les clichés ne me dérangent pas plus que ça, le probleme c'est que quand c'est une histoire clichée il faut au moins que je m'attache aux personnages et sur ce coup-ci ça ne l'a pas fait.

En soit l'histoire est sympathique, sur fond de drame, un passé lourd, Nate et Kyle étaient mignon ensemble et la relation tissé entre Nate et Dylan était attendrissante mais. parce qu'il y a un mais. je n'ai réussi a m'attacher a personne.

Bizarrement, là ou j'aurais du me sentir émue par Dylan et son histoire personnellement j'ai ressenti qu'une volonté de faire un crescendo d'apitoiement et de drame, j'avais peut-être pas le bon état d'esprit ? ou alors la plume d'Alfreda Enwy ne m'a pas transporté mais plus je lisais plus je trouvais que c'était abusé cette façon de dire que Dylan se battait pour vivre mais au final chaque ligne parlait de "je ne peux pas me lacher, je peux pas l'aimer, je suis pas bien pour eux, je veux pas de ça etc." je comprend bien que son passif est lourd et handicapant pour ses relations amoureuse mais c'était amené de façon trop lourde pour que ça me paraisse touchant ou crédible surtout quand on voit que dès sa première rencontre avec Nate c'est le niagara dans la petite culotte d'un seul coup d'un seul. alors qu'honnetement, vu leur rencontre et sa méfiance naturelle j'ai pas compris qu'elle soit pas en train de flipper
[spoiler]il fait nuit, elle flippe en sortant mais une fois dans la laverie, un mec tatoué de partout débarque, ils sont que deux dans la pièce mais elle remarque uniquement ses jolis muscles et ses fossette trop sexy ? [/spoiler]

pour moi y avait des incohérences dans le récit, un peu comme le drame final que j'ai trouvé très étrange [spoiler]dylan est une femme blessée par les hommes, Nate préfère retourner avec Gina plusieurs semaines et il parle a peine de ce qu'il s'est passé pendant ces semaines-là ? étrange.[/spoiler]

Infinite love c'est clairement une romance qui se veut dramatique mais qui ne m'a pas bouleversé plus que ça. même s'il y avait des passages vraiment mignon (kyle est un amour) et une relation douce et intense j'ai pas forcément été transporté par cette histoire.

par sorello
Reapers Motorcycle Club, Tome 1 : Possesseur Reapers Motorcycle Club, Tome 1 : Possesseur
Joanna Wylde   
Un premier tome que j'ai beaucoup apprécié. L'histoire avec les bikers m'a fait penser à la série Sons of Anarchy.
C'est l'histoire de Marie, une jeune femme qui vient de quitter son ex-mari violent pour s'installer chez son frère. Celui-ci traite d'affaire avec les Reaper, des bikers. Elle rencontre l'un d'eux, Horse.
Dans ce livre, l'histoire se déroule autour de la rencontre de Marie et Horse, le rapprochement et leur vie ensemble. C'est très dur pour marie de rentrer dans le monde d'Horse car celui-ci vit dans un monde où les règles ne sont pas les mêmes que les citoyens lambda.
Beaucoup de scènes de sexe entre nos 2 personnages, de la violence aussi car on est plongé dans un monde dur et violent.
L'histoire est racontée par Marie et Horse, mais la partie de Marie est plus importante et est racontée à la première personne.


par chica07
Wind Dragons, Tome 1 : L'Antre du dragon Wind Dragons, Tome 1 : L'Antre du dragon
Chantal Fernando   
Tous les goûts sont dans la nature. Mais au risque de déplaire, seuls la couverture et le résumé sont attirants.
Des bikers supposés motards d'un gang qui n'en sont absolument pas. C'est une blague et une parodie affligeante du genre.
Une héroïne gamine, exaspérante.
Un héros transparent sans caractère.
Le couple est ado, immature et manque cruellement d'épaisseur.
Les protagonistes manquent tous de profondeur.
Les dialogues sont dignes des cours d'école. Super pour des prétendus adultes, des durs à cuire.
Une trame qui ne ressemble à rien et n'est pas crédible.
L'auteur nous sert des ersatz, des leurres.
L'ensemble est simplement pathétique.
J'ai perdu mon temps, d'autres ont fait largement mieux.

En bref, une écriture saccadée, un scénario catastrophique, des virages risibles et des personnages insipides, ennuyeux.
Évidemment la série s'arrête ici, ce n'est pas pour moi. Néanmoins d'autres trouveront certainement leur bonheur.
Bonne lecture.