Livres
554 080
Membres
598 922

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de seve61300 : Ma PAL(pile à lire)

Rien que nous Rien que nous
Kristin Halbrook   
Tellement tellement tellement partagée sur ce livre.
D'un côté, des personnages attachants au possible, qui nous touchent profondément, qu'on aime. Will, qui tente par tous les moyens de surpasser ses problèmes, les difficultés, qui pense vraiment bien faire, et finalement, peut- être fait- il effectivement bien. Comment peut- on savoir ce qui est bien ou mal dans une situation comme la leur? Tellement touchant, à essayer coûte que coûte d'offrir une vie meilleure à celle qu'il aime, l'arracher au malheur.
Zoé, jeune fille perdue dans la vie, face à un père violent qui la maltraite, aucunes perspectives d'avenir, une mère morte lorsqu'elle était petite. Elle veut prendre un nouveau départ, se dégager de la vie qui semble lui être destinée.
Ils demandent seulement une chance d'être heureux, ou simplement d'avoir une vie convenable.
Et là, pour moi, ça coince. Je ne vois aucune, aucune, aucune morale à la fin de ce livre. Que veut nous faire passer l'auteure? Que ce genre de situations est forcément destinée à se finir dans le sang et la tristesse? Qu'il n'y a aucun espoir, que ce qui attend ce genre de personnes est forcément le malheur? Je sais bien que dans la vie réelle, ça finit rarement bien, que peut- être la fin du livre se veut seulement réaliste mais...Je ne peux pas m'y faire.
J'étais tellement révoltée en le terminant que j'ai balancé le bouquin par terre.
Parce que je n'accepte pas que ça puisse se finir si mal. Que des ados qui ont juste demandé une seconde chance, ou non, une première chance même, un départ dans leur vie qui a été jusque là si sombre, qu'on a suivi sur trois cent pages, en riant, en espérant, en ayant peur avec eux, que ce livre claque fort la porte en disant: NON! Pas de bonheur pour vous, la vie va continuer à être sombre, et elle le sera même encore plus maintenant qu'avant que vous vous soyez mis à espérer à mieux. C'est presque comme si le livre leur donnait une leçon pour s'être permis de croire que les choses pouvaient aller mieux.
Alors non, je ne comprends pas, et je suis triste et en colère parce que pour moi ce livre n'a aucun sens. Je pense que les romans doivent raconter la vie, mais ils ne doivent pas se contenter de cela, sinon nous avons juste à ne pas en lire, car la vie, nous en sommes spectateurs tous les jours. Les romans doivent ouvrir des portes, sinon donner de l'espoir, au moins posséder une philosophie, une morale. Raconter l'histoire d'ados qui tentent de s'en sortir et sont ni plus ni moins que détruis par leur espoir en la vie, parce que c'est finalement cela, ça n'apporte rien.
Tout le livre valait un dix, les personnages valent un dix, leur combat vaut un dix, mais la fin de ce livre, la fin de vaut rien du tout. Simplement parce que j'ai aimé Will et Zoé, j'ai aimé leur bataille, je ne descends pas la note en dessous de 7/10.
Mais je garde malgré tout de cette histoire un goût très amer, j'ai relégué le bouquin au fin fond de mon étagère, et je n'y toucherai plus jamais.


par Ephilea
Touch, Tome 1 : Touch Touch, Tome 1 : Touch
Jus Accardo   
Une couverture particulière, un résumé alléchant, il n'en fallait pas plus pour que je commence ce livre! L'histoire démarre au quart de tour avec Dez qui est d'un courage hallucinant puisqu'elle n'hésite pas à affronter son père qui est puissant et machiavélique, lorsqu'elle va découvrir l'horrible vérité sur les agissements de celui-ci.

Je l'ai juste parfois trouver une pointe agaçante et immature dans ses relations avec son père néanmoins. Mais lorsqu'elle rencontre Kale, tout bascule. Kale au don particulier et dangereux. Kale qui va ramener Dez face aux actes de son père et qui va lui avouer la vérité sur sa mère. Dez va alors dévoiler son don qu'elle cache depuis tant d'années.

Ensemble ils vont tout faire pour renverser la situation et mettre à terre le père de Dez et sa société monstrueuse. Kale est un être à part, fragile, qui ne connaît rien de la vie. Il est comme un petit oiseau qui vient d'éclore de son oeuf et a très souvent des réactions très enfantines, cela m'a fait bien souvent dresser mes cheveux sur la tête!

Un très bon premier tome où vous n'aurez pas le temps de dire ouf!

par cookies72
Ce que j'ai oublié de te dire Ce que j'ai oublié de te dire
Joyce Carol Oates   
Bon, c'est un livre qui ne restera clairement pas dans les mémoires. Et en tout cas pas dans la mienne. Je ne sais même plus comment s'appelle le personnage principal.

Le sujet avait l'air prometteur. Mais ce livre, c'est un peu n'importe quoi. Les personnages sont très mal développés, on nous balance leur vie sans qu'on s'attache préalablement à eux. Alors oui c'est sure il leur arrive des malheurs, mais ça ne m'a rien fait. Et puis, leurs réactions sont tellement ridicules... L'histoire est en fin de compte d'une banalité affligeante.

J'ai quand même terminé le livre. Je ne le conseille pas.

par alesie292
Un jour Un jour
David Nicholls   
Un livre magnifique!! Je vous le conseille, et puis j'ai aussi été voir le film et l'adaptation cinématographique vaut vraiment le détour... Aujourd'hui, il est assez rare de voir des films aussi excellent que le livre ET SURTOUT qui reste fidèle à l'histoire principale et au message que ce bouquin fait passer ;)

par Melanyy
Je veux vivre Je veux vivre
Jenny Downham   
Dire que ce livre ne m'a pas ému serait mentir, il est juste exceptionnel ! J'ai véritablement eut du mal à le terminer vu que ma lecture était ponctuée de sanglots. Je me suis vraiment remise en question après avoir lu ce livre, qui m'a énormément aidé à faire le deuil d'une personne proche. J'ai encore des frissons rien que d'y repenser. En tout cas, je ne dis pas ça souvent, mais Merci Jenny Downham, merci de m'avoir aidée à franchir un cap que je pensais insurmontable.

par vagabonde
Irrésistible, Tome 1 : Irrésistible alchimie Irrésistible, Tome 1 : Irrésistible alchimie
Simone Elkeles   
Ce livre là est un des meilleurs que j'ai jamais lue. Toute personne qui aime les histoires d'amour se doit de le lire. En plus, un des sujets thème concerne les éthnies et apporte une bonne morale.

par stela15
Nos étoiles contraires Nos étoiles contraires
John Green   
http://wandering-world.skyrock.com/3080070673-The-Fault-In-Our-Stars.html

Il y a des livres qui vous plaisent, qui vous embarquent avec eux dans un univers fascinant et qui vous permettent de vraiment vous évader. Et puis, il y a des livres comme The Fault In Our Stars. Ceux qui vous font rire et pleurer, qui vous bouleversent jusqu'au point à penser à eux au lycée, lorsqu'on est avec des amis, qui nous dévastent et vous consument jusqu'à la dernière page. C'est définitivement le cas de ce magnifique ouvrage. Rien qu'en repensant à sa fabuleuse histoire, j'ai des papillons dans le ventre.
En lisant le résumé, on se doute que l'intrigue va nous toucher. Vous commencez à me connaître, j'ai des tendances un peu étranges, comme celle d'aimer les histoires atrocement tristes. Alors quand Marie m'a conseillé The Fault In Our Stars, j'ai vite compris que j'allais être bouleversé. Et mon sentiment s'est révélé exact. Ce roman m'a ébranlé au plus haut point. On passe du rire aux larmes en un claquement de doigt, on a sans cesse envie de rassure les héros, et on prend une énorme gifle à la fin du livre. Tout ce que j'aime.
Nous rencontrons deux protagonistes extraordinaires : Hazel et Augustus, tous deux atteints d'un cancer. J'ai envie de dire "Évidemment, ils vont se rencontrer. Évidemment, ils vont s'attacher l'un à l'autre. Évidemment, ils vont tomber amoureux. Et évidemment, il va leur arriver la chose la plus horrible du monde.", mais ce serait rendre affreusement justice au livre. Car oui, l'intrigue est exactement ça, mais également tellement plus. Tellement, tellement plus.
Tout d'abord, et peut-être que cela va paraître vraiment étrange, j'ai énormément ri pendant ma lecture. Hazel et Augustus possèdent un sens de l'humour franchement décalé, et une auto-dérision sur eux-mêmes et leurs maladies à toute épreuve. Leurs répliques sont sensationnelles et drôles, et on ne peut, grâce à celles-ci, que s'attacher à eux. Ils ne veulent sous aucun prétexte que leurs cancers ne prennent possession d'eux. Ils ne veulent pas qu'ils leurs dictent leurs vies. Ils veulent se battre. Toujours et encore. Pour vivre. Exister. Ne pas être oubliés.
Les personnages secondaires sont également marquants et hautement touchants. Les parents d'Hazel et Isaac, par exemple, sont aussi bien décris que les deux adolescents. Ils sont profonds, bruts, réels. On sent que l'auteur a vraiment travaillé son chef-d'œuvre. Tout y est parfait. D'ailleurs, John Green est vraiment un romancier exceptionnel. Sa plume est saisissante, haletante, prenante. On se perd dans chaque phrase, chaque tournure, chaque mot, chaque expression. Il parvient à nous faire sourire et à nous écrire des moments coup de poing quelques passages après. On passe par toutes les émotions possibles. Et qu'est-ce que c'est beau. J'en veux encore !
On s'amuse et on a les larmes aux yeux pendant premières deux cents pages, où tout se met en place. On apprend à découvrir pleinement Hazel et Augustus. Leurs failles, leurs faiblesses, leurs points forts, leur détermination à survivre malgré tout. Absolument tout. Et lorsqu'ils tombent amoureux, que la romance peut vraiment s'épanouir, c'est à ce moment précis que l'auteur décide de nous achever. Le coup de grâce est enfin donné.
Les cents dernières pages sont atroces. Aussi bien fascinantes qu'émouvantes. Notre moral connait alors une chute libre. C'est par la répétition de phrases frappantes et littéralement ravageuses que John Green rend son histoire encore plus renversante qu'elle ne l'était déjà. J'ai pleuré. Beaucoup. J'ai eu les yeux gonflés pendant de longues minutes. Cette horrible centaine de pages nous dévore et nous coupe le souffle. Ce n'est pas plus compliqué. Pourtant, je savais que j'allai avoir mal, que j'allai souffrir. Mais la peur n'évite pas le danger. J'ai donc plongé avec Hazel et Augustus dans un ouragan de sentiments annihilants. Ouaw. Juste ouaw.
Concernant la romance en elle-même, elle fait partie d'une des plus belles que j'ai jamais découvert. Nos deux fantastiques héros représentent tout l'un pour l'autre. Ils s'accrochent car ils savent pertinemment que la vie va horriblement les séparer. Alors ils profitent de chaque moment. Chaque seconde qui s'égraine est un pas de plus vers la conclusion de leurs existences. Ils décident d'écrire le dernier chapitre de leurs vies ensemble. Oh god. Comment ne pas succomber à cette histoire, sincèrement ?
En refermant The Fault In Our Stars, j'étais dans un état second. J'ai dû attendre un petit moment avant de pouvoir repenser normalement. J'avais le coeur qui battait à cent à l'heure, les idées confuses, l'esprit embué. Ce livre nous offre une très, très belle leçon de vie. On réalise qu'il y a des cas pires que les nôtres. Que la vie vaut la peine d'être vécue, malgré ses hauts et ses bas. Qu'il faut profiter de tout, à tout moment. Car d'un instant à l'autre, tout peut violemment basculer. Hazel et Augustus sont deux personnages qui resterons très certainement gravés dans ma mémoire pendant très longtemps, tout comme leur passionnante et frappante histoire. Merci à John Green pour avoir écrit un tel livre. Merci, merci, merci. Et, évidemment, merci à Marie pour me l'avoir conseillé. Je serais passé à côté d'un vrai trésor.

par Jordan
Cette chanson-là... Cette chanson-là...
Sarah Dessen   
Julie se définit elle-même comme une garce. Parce que son père l’a abandonnée avant sa naissance en ne lui laissant qu’une chanson à succès en héritage, parce que sa mère en est à son cinquième mariage raté et ne se décourage pas, elle refuse de croire à l’amour et programme la rupture de chaque relation qu’elle entame. Après l’été, elle déménagera et intégrera une université réputée. Mais voilà, Damien, musicien insouciant, ne va pas rentrer pas dans ce schéma… La belle Julie saura-t-elle laisser parler son cœur ?
Il est assez original de mettre en scène une héroïne aussi sûre d’elle. La narratrice Julie « maîtrise » : son environnement, ses études, et sa vie sentimentale. Elle a choisi depuis longtemps de laisser ses fêlures derrière elle, et joue maintenant la consoleuse auprès de ses amies. Les garçons qui s’approchent d’elle savent à quoi s’en tenir ; elle n’avait d’ailleurs même pas vu Damien… Honnête, sain, il est l’antithèse de Julie et lui fera découvrir sa part de fragilité, celle qui veut croire à l’amour. Sarah Dessen, dont c’est le premier roman traduit en français mais qui est une habituée des « love stories », sait exprimer avec finesse les sentiments contradictoires de son héroïne, ses réflexions intérieures suscitées souvent par une remarque d’une copine. L’évolution de Julie se fera à son image, sans vraiment de crise de larmes ni mise à nu de ses peines. Mais aux dernières pages du roman, tous les espoirs sont permis avec Damien.
C’est moderne, drôle, plein de « cocas light à la fontaine » et de mèches rebelles lissées derrière les oreilles, mais pas si bête que ça : combien sont-elles, aujourd’hui, ces jeunes filles persuadées d’avoir emprise totale sur leur vie ? Une lecture simple pour filles, mais on a vu – largement - pire

par vally
La Révolte de Maddie Freeman, Tome 1 La Révolte de Maddie Freeman, Tome 1
Katie Kacvinsky   
J'ai vraiment adoré ce livre. Ce que j'aime, et que l'on retrouve dans la plupart des livres dystopiques, c'est que l'on voit comment notre monde pourrait devenir.
J'aime beaucoup l'intrigue sur l'école numérique et le fait qu'un groupe de jeune s'y oppose. C'est un livre très facile à lire et très agréable. Pour moi, le seul bémol est peu être le manque d'action dans ce premier tome, j'espère qu'il y en aura plus dans le second. En revanche, il installe très bien la situation et le contexte et il y a une belle histoire d'amour :). J'ai hâte de lire le second tome que je viens d'acheter en V.O !! Bonne lecture à tous !!

par Chloe37
J'ai laissé mon cœur dans les brumes d'Édimbourg J'ai laissé mon cœur dans les brumes d'Édimbourg
Carolina Lozano   
COUP DE COEUR SUPRÊME !! J'aurais aimé que ce livre fasse 600-700 pages, et non pas juste 300, tellement j'ai aimé !
Je me retrouve beaucoup dans le personnage de Liadan. Elle a sa meilleure amie et pas une tonne d'amis, elle possède son univers à elle, elle adore les livres, et un détail important qui ne m'a pas échappé : elle est fan du Seigneur des Anneaux de Tolkien ! Franchement, avec cet énorme point commun entre nous, je ne pouvais pas ne pas l'apprécier ^^ mais c'est une fille que je trouve juste formidable, j'ai été à fond derrière elle pendant toute l'histoire, ce qu'elle dit, ce qu'elle fait, j'approuve tous ses choix ! Alastair quand à lui... aaaaaah mon dieu, je suis tombée amoureuse de lui ! Il est à peine apparu que ça y est, mon coeur est tombé pour lui ! <33 et je vous laisse découvrir qui il est et ce qu'il est.
L'histoire se passe en Ecosse, dans un lycée à Edimbourg. L'Ecosse est un pays qui me fascine, j'ai toujours aimé cet endroit mystérieux rempli de légendes, et c'est en parti à cause du titre que je me suis laissée tenter par ce livre. Mais je ne regrette absolument PAS !
C'est vraiment originale comme histoire, il y a un peu de tout : de l'amour, de l'amitié, le petit côté mystérieux-intrigue, etc. Je ne veux pas trop en raconté, parce que je trouve que c'est un livre qu'il faut découvrir sans trop en savoir. Personnellement à part le titre, je ne savais pas grand chose, et j'étais d'autant plus apprécié ma lecture.

Je vous recommande ce livre UN MILLION DE FOIS ! J'ai adoré, j'ai adoré, j'ai adoré, et j'espère vraiment que vous vous y plongerez et que vous l'aimerez autant que moi !

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode