Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Sexy'Lo : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Fallen Crest, Tome 2 : Family Fallen Crest, Tome 2 : Family
Tijan   
Je reste à nouveau sur ma faim sur cette suite. J'ai bien apprécié en savoir plus sur Sam ce qui m'a permis de mieux la comprendre.
En revanche, il est vraiment compliqué de s'attacher aux personnages et cela part un peu dans tous les sens. Pour du drama, il y a du drama!
J'attends de voir la conclusion.

par D0d0
Noirs démons, Tome 3 : Des cendres en enfer Noirs démons, Tome 3 : Des cendres en enfer
Suzanne Wright   
Ensemble, Harper et Knox ont affronté toutes les choses maléfiques auxquelles vous pourriez penser - des Cavaliers de l'Apocalypse aux praticiens de forces occultes agissant sur ordre insistant de Lucifer qui se pense hilarant. Ils se préparent à un repos bien mérité - jusqu'à ce que Harper soit attaquée par des mercenaires au milieu de son salon de tatouage. Pire encore, les agresseurs tentent de lui prendre ses ailes - celles que personne n'est sensé savoir qu'elle possède.

Ils échouent de peu, et une fois que la furie de Knox fait ressortir son démon, une chose devient claire: quelqu'un connait les certes de Harper et cherche à la détruire. Il semblerait que ce quelqu'un soit le Troisième Cavalier - mais comment en savent-ils autant sur Harper? A croire que l'impossible est devenu vrai - un ennemi se cache au coeur même de leur repaire.

Pour survivre, Harper devra user du pouvoir le plus noir qu'elle ait jamais connu. Même Knox ne peut la protéger de tout - bien que Dieu sache que rien ne pourrait l'arrêter. Les enjeux n'ont jamais été aussi élevés, car si Harper est à nouveau menacée, Knox sera incapable d'arrêter son démon de prendre un malin plaisir à détruire le monde...

par Maelle39
Noirs démons, Tome 2 : À feu et à sang Noirs démons, Tome 2 : À feu et à sang
Suzanne Wright   
Bien
Un 2ème tome toujours centré sur le couple Knox/Harper.
J'ai aimé lire cette suite où Harper et Knox apprennent à vivre en couple et à gérer le clan. On apperçoit également tous les autres personnages qui me font bien rire.

par Adèle
À tout hasard, Intégrale À tout hasard, Intégrale
Jamie McGuire   
On a frôlé la catastrophe pour moi !
Des personnages que je n'ai pas trouvé attachant pour un sou, une histoire qui aurait pu être bonne vu le sujet mais qui je trouve a été très mal exploité et une romance... Comment dire ça gentiment ? Chiante !
Erin ne m'a pas bouleversée, bien que je salue son courage dans certains moments. A d'autres, j'avais envie de la gifler pour lui ouvrir les yeux. Avec Weston par exemple ! Alors celui-là, j'ai pas compris. C'est le personnage le plus bipolaire que j'ai pu lire dans une romance... Erin le dit elle-même, son humeur est changeante et bien, pour moi, c'était soûlant. Weston n'a rien d'attirant selon moi, il veut tout et tout de suite sinon monsieur se transforme en gros bébé. Son personnage est extrêmement agaçant et dans ce livre, je n'aurais pas été mécontente d'une bad-end ! (c'est pour dire combien j'aimais le couple qu'ils formaient tous les deux).
Bref, je me souviens avoir plutôt apprécié "Beautiful Disaster" et beaucoup aimé les spin-off des frères Maddox mais ici, le charme n'a pas du tout opéré !
Sans déconseillé... Voyez si vous n'avez pas d'autres lectures en attente avant de passer à celle-ci ^^

par SmallBab
Wind Dragons MC, Tome 1 : L'Antre du dragon Wind Dragons MC, Tome 1 : L'Antre du dragon
Chantal Fernando   
Tous les goûts sont dans la nature. Mais au risque de déplaire, seuls la couverture et le résumé sont attirants.
Des bikers supposés motards d'un gang qui n'en sont absolument pas. C'est une blague et une parodie affligeante du genre.
Une héroïne gamine, exaspérante.
Un héros transparent sans caractère.
Le couple est ado, immature et manque cruellement d'épaisseur.
Les protagonistes manquent tous de profondeur.
Les dialogues sont dignes des cours d'école. Super pour des prétendus adultes, des durs à cuire.
Une trame qui ne ressemble à rien et n'est pas crédible.
L'auteur nous sert des ersatz, des leurres.
L'ensemble est simplement pathétique.
J'ai perdu mon temps, d'autres ont fait largement mieux.

En bref, une écriture saccadée, un scénario catastrophique, des virages risibles et des personnages insipides, ennuyeux.
Évidemment la série s'arrête ici, ce n'est pas pour moi. Néanmoins d'autres trouveront certainement leur bonheur.
Bonne lecture.
Les Renegades, Tome 1 : Wilder Les Renegades, Tome 1 : Wilder
Rebecca Yarros   
En temps ordinaire, j’ai un peu de mal avec les histoires d’amour entre des milliardaires pourris, gâtés et des jeunes femmes sans le sou et celles qui évoquent les milieux sportifs. Mais c’est une romance young adulte, aussi je me suis dit que ce serait peut-être différent… Eh bien non ! Je n’ai pas cru une seconde à cette histoire, à commencer par l’idée de départ c’est-à-dire installer dans un paquebot de luxe des étudiants qui vont étudier tout en faisant le tour du monde ( à la portée de tout le monde comme chacun sait !). L’héroïne principale est, comme on s’en doute, sans un sou et elle a pu accéder à ce programme en échange d’un tutorat : elle va devoir servir de tutrice au fils du propriétaire du bateau –forcément sinon c’est pas drôle !. Le dit fils du propriétaire est beau comme un dieu, un adepte des sports extrêmes et un you tubeur très connu. S’ensuit une intrigue cousue de fil blanc où les tourtereaux vont d’escale en escale ( Ah Mykonos ! oh Rome ! Ciel Istanbul !!), lui pratiquant des cascades, elle tremblant pour lui d’autant qu’un inconnu ou une inconnue essaie de saboter le matériel. Je vous rassure tout se termine bien ou alors, pour une fois, l’auteur aurait fait preuve d’originalité… Mais non, elle nous offre une histoire très guimauve.

par Evonya
Prince des ténèbres Prince des ténèbres
Rachel Caine   
Les mots me trahissent, ne voulant pas sortir de leur écrin. Pourtant, ils me submergent, ils m'étourdissent. Mes mains tremblent à leur toucher et mon cerveau se consume à leurs résonances.
Sachez que, je n'ai point perdu l'esprit, mais j'ai frôlé la crise. Je bouillonne de l'intérieur et mon cœur danse dans ma poitrine, tel un enfant insouciant, arpentant une forêt enchanteresse. Est-ce à cause du Prince des ténèbres ? Oui, sans l'ombre d'un doute...

Avec tout le respect que je dois à l'œuvre de Shakespeare que je n'avais jamais lue, néanmoins, je connaissais les principales lignes qui la constitue, je peux me prononcer en ces termes qui viennent du cœur, que ce roman, qu'en effet, ne ressemble à aucun autre, il a enfermé mon âme dans ses pages, en me détournant de Roméo et Juliette, en l'effaçant de mon esprit pour laisser uniquement le Prince des ténèbres sur son trône de majesté, dans un château constitué de chair et de sang, cela dit : dans mon cœur qui palpite son nom.

Cela ne peut être un coup de cœur, non, cela ne peut l'être, c'est plus fort et plus intense. Est-ce un coup de foudre ? Je ne saurais m'exprimer... Que faire si je suis tombée éperdument amoureuse de ce livre.
Comment sentirais-je derechef l'envie de vivre une nouvelle aventure ? Comment le pourrais-je, sans que mes pensées me conduisent à Vérone et ses habitants, à l'intrépide et adoré Benvolio et à la belle et forte Rosaline. Ainsi qu'au malheureux et insouciant, Roméo, et le pauvre et torturé Mercutio.

Ce livre est une torture. Une malédiction d'amour et de souffrance, dont je suis éprise. Son charme subsiste en mon sein, me hantant de sa sublime plume. Une langue riche et élégante, qui ravit et rend jaloux tout amoureux, voulant adopter un tel style, qui relève de la perfection, de la poésie et de l'érudit.

Les dernières pages m'ont fait vibrer, transpirer. J'étais livide, écrasée sous le poids d'un suspens insoutenable et la crainte du dénouement. Un supplice qui n'avait pas d'égal seulement les battements et le hurlement de mon cœur tourmenté et malmené, et des yeux gros ouverts à la quête d'un quelconque apaisement dans ces mots et ces lettres, qui défilent devant mon regard ébahi.

Ici même, je déclare mon amour à ce livre, au Prince des ténèbres !

Lisez-le, dévorez-le ! Et laissez-vous vous emporter par cet amour maléfique.

par Riverie
Les Vampires de Chicago, Tome 13 : Demain ne mord jamais Les Vampires de Chicago, Tome 13 : Demain ne mord jamais
Chloe Neill   
Demain Ne Mord Jamais est un très bon dernier tome.
Il m'a un peu moins enthousiasmé que les précédents (de très peu) mais on retrouve avec plaisir les personnages. Ils nous font toujours autant rire même si l'accent était mis sur l'origine de la saga et le passé de Merit ce qui donne un effet de flashbacks assez intéressant. On apprend le surnom que donne Ethan à Merit [spoiler]Duchess[/spoiler] et ce passage est très amusant. On continue à en apprendre sur nos deux personnages principaux et c'est toujours aussi délicieux.
J'ai adoré la fin car c'est tout ce que j'espérais ( et même plus ) même si le combat contre le vilain du tome [spoiler]et oui Sorcha est de retour[/spoiler] m'a un peu laissé de marbre [spoiler] à part le fait que Sorcha se fait manger par son dragon. J'en pleurais de rire[/spoiler]
Le mariage forme une large partie du tome mais cela ne m'a pas dérangé. On en redemande !
En somme, cette saga m'a fait vivre de nombreuses émotions et Chloe Neill la termine très bien.
Sa série spin-off [spoiler]sur Eliza Sullivan et Connor Keene[/spoiler] me tente beaucoup et j'ai hâte qu'elle sorte pour me replonger dans le monde de Chicago !
Frigid, Tome 1 : À huis clos Frigid, Tome 1 : À huis clos
Jennifer L. Armentrout   
J'ai bien aimé, c'était divertissant. Mais après avoir lut beaucoup de JLA, je commence à me lasser. Il faudrait que je change de registre. Mais sinon l'histoire est super, des persos attachants comme d'habitude avec l'auteure, une intrigue sympas, un bon moment quoi.
Dating You, Hating You Dating You, Hating You
Christina Lauren   
Après plusieurs années à suivre les déboires d’une bande d’amis, la transition peut parfois faire peur et c’est un peu ma crainte avec ce nouveau roman by Christina Lauren. Le résumé n’est pas sans rappeler un certain Beautiful Bastard, mais je peux vous dire que la comparaison s’arrête là, bien que l’histoire conserve les codes d’une romance l’intrigue est beaucoup moins axée sur le sexe et la romance est beaucoup plus douce et subtile. J’aime beaucoup les relations entre collègues, ce goût d’interdit et cette tension qui grimpe pour se ressentir dans leur travail est assez jubilatoire à regarder.

Evie et Carter sont deux agents très doués à Los Angeles, alors que la jeune femme exerce ce métier depuis quelques années, on peut dire qu’avec deux ans à son actif, le jeune homme débute de manière remarquable. Alors qu’ils sont tous les deux invités à une soirée chez un couple d’amis dont ils sont proches, ils font connaissance dans une ambiance où ils sont les seuls célibataires. Immédiatement ils s’entendent à merveille et s’accordent à dire qu’ils ne seraient pas judicieux de commencer quelques choses avec leur métier, pourtant l’attraction est tellement forte qu’ils commencent à penser qu’ils auraient peut-être une chance. Alors qu’ils savourent leur idylle naissance, ils tombent des nus lorsque leurs agences rivales fusionnent, les les mettant en compétition pour le même poste.

Le changement est assez subtil, Evie a toujours été un requin dans équipe et malgré un manque de confiance en elle, son métier c’est toute sa vie et elle n’a pas l’intention de laisser passer cette chance. Son personnage est à l’image de toutes les héroïnes de Christina Lauren, forte, indépendante et surtout avec un petit caractère. On est loin de la fleur fragile pourtant, sa relation avec son patron la montre sous un jour plus vulnérable et on réalise qu’elle n’est pas si froide qu’il n’y paraît. Carter va immédiatement ressentir de l’attraction et réaliser qu’il est en compétition avec sa presque-petite-amie va être un vrai coup dur, il va avoir du mal à gérer et une certaine jalousie va commencer à germer. C’est vrai qu’on pourrait croire que ça ne les met pas en valeur d’être envieux, mais il y a une certaine part d’humain dans ce qui leur arrive. Leur patron les pousses à se sauter à la gorge en hésitant pas à les rabaisser.

La compétition va lentement s’instaurer sans jamais entrer dans la méchanceté, les petits piques vont se transformer en trait d’humour et une mini-guerre va doucement germer, leurs petites plaisanteries m’auront valu quelques sourires, mais c’est surtout le lien qu’ils créent malgré eux qui m’a fait rêver. Ils vont tout faire pour lutter contre leur désir et on ressent qu’ils regrettent de ne pas avoir vécu complètement leur alchimie, alors lorsque enfin ils se laissent aller c’est un soulagement et j’ai vraiment été une groupie de les voir se tourner autour. Il faut dire qu’ils sont particulièrement mignons ensembles et terriblement compatibles comme ne cesse de leur répéter leurs amis. Il est inconcevable pour eux de commencer une relation en étant en compétition, pourtant tout semble les pousser l’un vers l’autre.

Une romance contemporaine adorable, qui malgré le contexte de compétition des deux héros va réussir à conserver son humour, sa tension sexuelle et surtout une bonne dose d’Amour. Ils se sont rencontrés au mauvais moment pourtant tout dans leur attitude leur laisse comprendre qu’ils ont trouvé la bonne personne et on ne peut pas leur en vouloir d’avoir eu quelques moments d’égarement avant de réaliser qu’ils avaient désespérément besoin l’un de l’autre, car à deux on est plus forts. Je me suis fortement attaché à la bande d’amies loufoques de l’héroïne, aux conseils maladroits du meilleur ami et à l’ambiance générale. J’ai passé un moment tellement agréable que je regrette déjà d’avoir terminé ma lecture, pourtant c’était plus fort que moi j’avais ce besoin viscéral de le terminer pour pouvoir respirer normalement.

http://wp.me/p4u7Dl-3n6

par Luxnbooks
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4