Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de shaee : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Un si petit oiseau Un si petit oiseau
Marie Pavlenko   
Si je l'ai mis dans : "Je n'ai pas apprécié" ce n'est en aucun cas, car je n'ai pas de cœur pour ressentir la détresse du personnage principal, sa tristesse et sa colère, loin de là, mais ce qui m'a dérangé, c'est le caractère de la personne elle-même, et la manière dont le sujet est traité.
Le début était prenant et dur à la fois. L'auteur entre dans le vif du sujet avec subtilité et adresse, nous conduisant à une chute des plus terribles " l'accident".
Alors que la suite nous démontre le quotidien ardu de cette jeune fille meurtrie qui se bat tous les jours pour faire des choses des plus infimes.
Et pourtant, l'auteur n'a pas réussi à m'émouvoir ni de me faire attacher à son héroïne. À maintes reprises, je n'arrivais pas à appréhender son comportement " Je n'ai pas de bras. Je ne mérite pas d'être aimée...etc."
Ce qui me fait poser cette question : Est-ce tout le monde a cette même réaction devant une tragédie ? Cette même vision de noirceur ? Oui, à un moment donné... mais par la suite, il y a ce sentiment de résilience. Certes le regard des autres tue. Se voir démuni décourage... Cela fait partie du déni. Néanmoins je voulais ressentir ce courage et cette rage de défier le monde entier, l’affronter avec un regard nouveau les yeux qui brillent.
Quant à la fin, c'est sans réelle surprise.
Pour être honnête, le début m'a captivé, mais par la suite j'ai survolé les pages.
En quelques mots c'est un livre gentillet qui manque à mon avis d'ardeur et de rigueur.

par Riverie
Aux portes de la mémoire Aux portes de la mémoire
Felicia Yap   
Claire Evans vit dans un monde où la mémoire à long terme est une utopie. En sortant de l’adolescence, hommes et femmes découvrent à quelle catégorie ils appartiennent. Les chanceux font partie des Duos, capables de se souvenir des dernières 48 heures de leur vie. La mémoire des Monos, comme celle de Claire, se limite à la journée de la veille. Chaque soir, tous consignent religieusement leurs souvenirs sous peine d’oublier qui ils sont. Qui ils aiment. Ce qu’ils ont fait. Ou ce qu’on leur a fait.
Ainsi, le jour où un policier annonce à Claire que son mari aurait assassiné sa maîtresse deux jours auparavant, c’est le trou noir. Que s’est-il réellement passé ? Pour Claire, le compte à rebours a déjà commencé.

source : éditions Harper Collins Poche
Ma raison de vivre Ma raison de vivre
Rebecca Donovan   
Ce livre est magnifique mais en même temps très dur. Il m'a complètement pris aux tripes ce livre, on en ressort pas indemme. Cette histoire m'a poursuivit pendant quelques jours et il a fallu que je lise un livre beaucoup plus doux après.
Dès les premières lignes on rentre dans l'histoire. On sait ce que sa tante lui faire subir. Rebecca Donovan a une très belle façon d'écrire. On ne peut pas lâcher le livre avant de l'avoir fini, on veut tellement savoir ce qu'il se passe. L'auteur a réussi à nous décrire les actes sans aller trop loin dans ses mots mais je me suis imaginée les scènes et c'est vraiment dur de voir ce qui lui arrive. Surtout qu'elle n'a jamais rien fait de mal. C'est juste de la méchanceté gratuite. Heureusement que Sarah et Evan seront là.
Le titre du livre est juste parfait. Il reflète tellement bien l'histoire. La relation entre Emma et Evan est super belle. J'ai vraiment adoré les découvrir tout au long de l'histoire. Emma n'a vraiment pas de chance avec sa "famille". Elle est tellement attachante, elle ne fait rien de mal, elle veut juste qu'on la laisser faire ce qu'elle veut. Et cette fin... Je déteste les fins comme celle-là surtout quand on sait que la suite du livre est en Septembre.
Enfin pour conclure un livre qui m'a beaucoup ému et que je ne suis pas prête d'oublier.

http://fanbooks76.blogspot.fr/2015/04/ma-raison-de-vivre-de-rebecca-donovan-29.html

par Vanou76
Scorpi, Tome 3 : Ceux qui tombent le masque Scorpi, Tome 3 : Ceux qui tombent le masque
Roxane Dambre   
Quel bonheur de retrouver Charlotte, Adam, Elias et tous les autres ! Encore une fois la plume de l'auteur m'a transporté... Je suis triste d'avoir déjà finie cette série et de quitter ces personnages attachants !
Petit déception de ce dernier tome, [spoiler]j'aurais préféré avoir un épilogue sur Charlotte et Adam et avoir un aperçu de leur mariage..[/spoiler]
Je trouve que cela aurait bien terminé la série puisqu'on démarre le tome 1 sur la demande en mariage étrange qu'Adam fait à Charlotte !
Maintenant je n'attends plus qu'une chose, découvrir les prochains livres de Roxane DAMBRE !

par Oce1510
Will you play ? Will you play ?
Alicia Garnier   
Lorsque j'ai découvert sur Twitter que ce roman sortait chez Harlequin, dans la Collection &H, je suis immédiatement allée voir sur Booknode le résumé. Faut dire que j'ai eu direct envie de le lire juste par sa couverture, et le résumé a donc eu raison de moi : des amis d'enfance, qui s'aiment et ne le savent pas encore.. une histoire de jeu.. le titre aussi.. je suis donc partie avec l'idée qu'on allait rire et pleurer, ressentir plein de truc un peu comme à la manière de Viens, on s'aime de Morgane Moncomble

J'ai donc reçu le livre hier après-midi, et malgré la fatigue et la douleur, j'ai lu une bonne partie de la nuit et de la matinée.. J'avoue, par moments, je reposais le livre (je vous expliquerai plus tard pourquoi) et en même temps, je ne pouvais pas m'empêcher de le reprendre car le gros point fort de ce roman, c'est bien son addictivité.. La plume de l'autrice est super agréable, fluide.. on ne s'ennuie pas, c'est le moins qu'on puisse dire : je tournais les pages sans m'en rendre vraiment compte, les chapitres défilaient et malgré tous les doutes que j'ai pu ressentir tout au long de ma lecture, j'avais qu'une idée en tête : avancer et arriver à la dernière page.. Et ce, pour plusieurs raisons... J'espère que vous allez comprendre pourquoi :

En fait, je suis devant mon ordi, et je suis pressée de vous dire tout ce que j'en pense et en même temps je ne sais pas quoi vous dire, ni comment le dire.. c'est la première fois je crois que je suis aussi dubitative en refermant un livre. J'ai adoré certains points, mais malheureusement j'ai vraiment eu du mal avec l'histoire, certains événements, rebondissements.. D'ailleurs, je ne me suis tout bonnement pas du tout attachée à Garrett, et encore moins à Dawn.. En fait par moment j'avais envie d'en prendre un pour frapper sur l'autre.. Mais en même temps vu tout ce que j'ai ressenti comme agacement, frustration et événement, je me dis que l'autrice a donc réussi un truc de fou car j'avais malgré tout envie d'arriver au bout !! Alors qu'en général quand je n'aime pas les personnages (et là, j'avoue, Garrett à un moment m'a vraiment donné envie d'hurler...) j'abandonne sans scrupule le livre.. là, je voulais voir où l'autrice nous emmenait..

En fait, l'idée était super.. le truc c'est que j'étais partie sur l'idée de jeu, dans le genre "on se taquine, on s'envoie des piques, on se met des bâtons dans les roues mais dans l'ambiance enfantin, de bonne guerre, comme un couple d'ami d'enfance" quoi.. et là, en fait, je n'ai rien trouvé de drôle. Pire, je n'ai pas compris où était cette histoire de jeu à part le Ma Re ?
Tout était question seulement de quiproquo et de non-dits, d’interprétations et surtout de mauvaise interprétations et mauvaise compréhension, et j'avoue qu'à force ça m'a gavée car au final, je ne comprenais pas comment deux personnes qui se connaissent depuis la maternelle pouvaient en arriver à ne pas du tout se connaître.. ne pas comprendre l'autre..

Ajoutez à cela Josh que je n'ai pas réussi à détester.. Pourtant j'étais censée vouloir que Dawn le quitte, non ? .. oops... je n'avais que de la peine pour lui. Limite, j'aurais aimé que l'autrice nous écrive son histoire car le pauvre, vu comme il a été pris pour une dinde, il mérite vraiment son happy-end !

Et puis, je ne peux pas terminer ma chronique sans parler de Claire, le bouche-trou de Garrett ... alors elle, j'aurais juste préféré qu'elle n'existe pas..

Du coup j'ai juste adoré le frère jumeau de Garrett et leur sœur. Heureusement ils étaient là pour apporter le peu de mignontittude dont j'avais affreusement besoin.

Côté structure du roman, j'ai bien aimé les flasback (pourtant vous le savez sans doute, je n'en suis pas friande d'habitude) mais ils tombaient bien, n'étaient pas trop longs, et apportaient des petites pointes de fraîcheur, afin de nous permettre de comprendre comment et pourquoi Dawn et Garrett sont en fait des âmes-sœurs qui s'ignorent. Les lettres aussi de Garrett, dans le carnet m'ont je crois le plus fait ressentir d'émotion, c'était touchant et si j'avais réussi à aimer nos deux protagonistes avant ces chapitres là, je pense sincèrement que j'aurais pu avoir les larmes aux yeux..

En résumé, je ne sais pas quoi vous dire en fait..
Est-ce que j'ai aimé ? J'ai adoré la plume de l'auteure, ça c'est clair, je lirai même, c'est sûr, ses prochains romans car ce n'est pas son style qui m'a dérangé, seulement les personnages et certaines de leurs décisions qui ont fait que, de fil en aiguille, tout s'envenimait..
En même temps je n'ai pas détesté, je n'ai pas "pas aimé" et je n'ai pas abandonné ma lecture, au contraire même j'étais impatiente de le reprendre cet après-midi quand je suis revenue des courses.. J'avais toujours les personnages en tête.. (bon, pas pour les même raisons que mes coups de coeur habituels bien-sûr, mais quand-même, ils ont réussi à me marquer d'une manière différente et vraiment unique, bien à eux)..

Est-ce que je vous le conseille ? franchement, pour une fois je ne sais pas.. Sans trop spoiler, si vous aimez les romances où les héros se mettent finalement ensemble que vers la fin du roman.. si vous aimez les coups tordus, les non-dits, les personnages détestables, alors oui, vous pouvez tenter..

Et si mon avis ne vous aide pas (chose que je comprendrais vraiment, car c'est l'impression que j'ai en me relisant), vous pouvez toujours attendre d'autres avis de blogueuses.. Je suis certaine que les coups de cœur vont pleuvoir d'ici les jours à venir ;)
http://lafouinotheque.blogspot.com/2019/02/will-you-play-alicia-garnier.html
The Kiss Quotient The Kiss Quotient
Helen Hoang   
The Kiss Quotient est l’une des meilleures romance que j’ai lu cette année.
L’héroïne Stella est courageuse, drôle, déterminée et intelligente.
Elle a le syndrome de l’Asperger, ce qui rend notamment difficile pour elle de se comporter avec d’autres et d’être touchée. Elle veut donc prendre des leçons pour s’améliorer et va engager un escort, Michael, pour lui apprendre.
C’est une sorte de Pretty Woman avec une inversion des genres. Michael est, tout au long du livre, très compréhensif des limites de Stella.
Ce livre est vraiment magnifique et m’a vraiment bouleversé mais il m’a aussi fait rire.
Je ne peux que le recommander !
Ten Tiny Breaths, Tome 3 : Saisir Ten Tiny Breaths, Tome 3 : Saisir
K. A. Tucker   
De mieux en mieux.
L'écriture et le déroulement des histoires de l'auteur s'améliorent au fil des tomes.
Ici nous retrouvons Caïn et Charlie.
Caïn est devenu adulte trop tôt à cause de son enfance difficile.
Quant à Charlie, elle essaie d'échapper à son père qui est un baron de la drogue.
Leur histoire est belle et touchante.


par Adèle
Cry for help Cry for help
Liam Fost   
Je dois dire que lorsque j'ai commencé ma lecture, je ne savais pas trop dans quoi j'embarquais. Le résumé me paraissait intéressant et n'ayant pas vu d'avis dessus, je me suis jetée dans l'inconnu.

Dans ce livre, nous suivons Alice qui sera notre personnage principal. C'est une adolescente comme les autres, si ce n'est que sa couleur de cheveux sort relativement de l'ordinaire. Alice à l'habitude de déménager et changer régulièrement d'école ces dernières années, ce qui du coup, ne la perturbe pas plus que cela. Mais c'était sans savoir ce qu'elle découvrirait en arrivant à Laneford. La première journée de cours est assez compliquée pour elle car tout le monde la dévisage. Elle qui pensait que c'était dû à la couleur de ses cheveux et du fait qu'elle soit nouvelle, était en fait bien loin de la réalité. Comment expliquer qu'elle ressemble trait pour trait à Doria Miller, une jeune fille disparue deux ans auparavant? Alice intrigue ses nouveaux camarades ainsi que le corps professoral qui cherche à tout prix un lien inexistant entre les deux adolescentes. Et puis il faut dire que la crasse fait par un certain Alex n'est pas à son goût et qu'elle compte bien le lui faire payer.
Au fur et à mesure des jours et des semaines, Alice se met à voir Doria en cauchemar et décide de trouver quel lien les unit et ce qui lui est arrivé. Entra sa franchise, sa langue bien pendue et son caractère prononcé, elle ne se fera pas que des amis et risque bien de se faire prendre dans les filets d'un ennemi redoutable, innovant et cruel.
Pourquoi se ressemblent-elles comme des jumelles? Quelle est la raison de la disparition de Doria? Que lui est-il réellement arrivé? Pourquoi la croise-t-elle toujours au travers de cauchemars?
Si vous voulez vos réponses, il faudra lire ce titre.

Alice est une adolescente aux cheveux bleus. Habituée aux déménagements et changements d'école, elle ne semble pas plus perdue que cela à l'idée de devoir intégrer le lycée de Laneford. Son père étant détective privé, ils sont souvent amenés à se déplacer à travers le pays. On sait qu'elle vit seule avec son père et on se demande bien où est sa mère (chose qu'on apprendra en temps et en heure). Alice est une adolescente plutôt nerveuse, gentille en général même si parfois elle se comporte comme une garce avec son père, intelligente, grande bouche et qui ne se laisse pas faire. Elle sait ce qu'elle veut et fera tout pour l'obtenir. Elle est plus têtue qu'un troupeau de mules et sa répartie m'a souvent bien fait rire. J'avoue que sur certaines répliques, je me suis reconnue. Elle est également attachante et demande juste à comprendre ce qui lui arrive. Elle cache sa détresse et sa frustration derrière sa langue bien pendue et son tempérament de feu. J'ai aussi beaucoup aimé sa relation avec Alex, même si tout n'est pas parfait entre eux et qu'elle peut parfois être longue à la détente.

Alex, est le fils du concessionnaire de Laneford et le crétin qui lui a fait une mauvaise blague dès son arrivée. Néanmoins, malgré cette farce et le caractère de notre héroïne, il se s'éloigne pas d'elle bien au contraire. Il aime la pousser à bout et y arrive très facilement. Il est de nature enjouée, drôle, sympathique, agréable à regarder, quelque peu solitaire et la risée de l'équipe de sport du lycée et des pom-pom girls. Son frère, Peter, est la vedette locale et les gens ont bien du mal à comprendre comment ils peuvent être aussi différent l'un de l'autre. J'aime sa façon d'être ou de répondre à Alice. C'est un personnage pour lequel je me suis très vite attachée. Grâce à sa relation avec Alice, j'ai passé un agréable moment de lecture, et j'ai bien rigolé même si, à première vue, ce n'est pas le but premier de ce roman.

Viens ensuite Matt, le beau gosse ultime du lycée, depuis peu célibataire. Il fait partie de l'équipe de sport de Laneford et à un ego quelque peu surdimensionné. Il sait ce qu'il veut et finit toujours par l'obtenir en ce qui concerne les filles, enfin...en général. Il ne tardera d'ailleurs pas à jeter son dévolu sur Alice mais leur histoire ne prendra pas la tournure qu'il espérait. C'est le genre de mec qui sait pertinemment qu'il est beau, qui pense que tout lui est dû et qui est arrogant au possible. Si dans certains romans, ce type de personnage se révèle attachant, en ce qui le concerne, je lui aurais bien fait ravaler son maudit ego. Son comportement et ses réflexions font de lui un être antipathique au possible et ce n'est pas passé avec moi. Plus on avançait dans l'histoire, et plus il était insupportable et stupide.

Encore une fois, j'ai apprécié la plume de Liam Fost qui est agréable et toujours aussi fluide. Ce qui permet une lecture facile et plaisante malgré les 520 pages du roman. Cette fois, il y ajoute de l'humour qui fonctionne très bien avec moi. J'adore ce type de joutes verbales entre les personnages et j'ai vraiment bien ri par moment. En dehors de cela, son histoire est vraiment intéressante et comporte plusieurs "parties" non définies. Dans un premier temps, on suit surtout Alice dans sa nouvelle vie. Ensuite, vient toutes les interrogations que suscite sa ressemblance avec Doria et ce qu'elle suppose qui lui ait arrivé. Et pour finir, on retrouve Alice dans les problèmes jusqu'au cou. J'ai aimé ces différents aspects et je ne me suis jamais ennuyée pendant ma lecture. Son histoire tient la route du début à la fin et nous réserve des passages qui donne la chair de poule. J'ai aimé découvrir ce qui concerne la mère d'Alice, l'enquête menée par son père, les inquiétudes et interrogations autour de Doria, la relation entre Alice et Alex, les hypothèses d'Alice, le fait que l'histoire se déroule dans une petite ville et renferme bien des secrets, mais aussi toutes les difficultés auxquelles nos personnages seront soumis. Pour ma part, ce récit est presque un sans faute. Encore une fois, je vais être casse bonbons, mais il y a une petite chose qui m'a posé problème. L'auteur répond à la majorité de nos questions, ce qui est appréciable, mais la fin en suscite de nouvelles. J'aurais aimé une fois de plus qu'il nous fournisse un épilogue de quelques mois ou quelques années plus tard car là, il me manque quelque chose. Cela s'arrête trop brutalement à mon goût et je n'avais pas envie que cela se finisse comme ça.

En résumé, un mélange addictif et intéressant entre thriller et romance young adulte. Des personnages hauts en couleurs, des mystères, des révélations, de l'action, des rebondissements, une enquête qui nous fait perdre notre sang froid et nous file la chair de poule, sont ici réunis pour nous offrir un fort agréable moment de lecture. Je ne recommanderais toutefois pas ce livre aux personnes trop jeunes, car je pense que certaines scènes pourraient poser problème. Disons qu'à partir de 15 ans, il ne devrait y avoir aucun problème.

par ellesmera
Le Roi des fauves Le Roi des fauves
Aurélie Wellenstein   
La couverture et l'histoire de ce livre, sombres et mystérieuses, m'avaient très vite attirée. Le thème des berseks, ces guerriers empruntés à la mythologie nordique qui deviennent enragés sur un champ de bataille, est un élément que l'on ne rencontre pas si souvent que cela dans la littérature. Et j'ai très vite été curieuse de découvrir ce récit d'Aurélie Wellenstein. Scrinéo m'avait déjà séduite par une autre de ses parutions, La Voie de l'Oracle, c'est donc avec plaisir que je me suis lancée dans cette nouveauté.

Suite à une famine sans précédent, Ivar, Kaya et Oswald sont contraints de braconner sur les terres du Jarl. Malheureusement, ils se retrouvent alors nez à nez avec un berserkirs qui les signale. Fuyants et craignant pour leur vie, leur face à face avec le seigneur se résoudra par la mort de ce dernier. Du moins c'est ce qu'ils pensaient, à tord. Ils sont alors arrêtés pour tentative de meurtre, et condamnés à devenir à leur tour des berserkirs, des êtres mi-homme, mi-monstre sans volonté, sans plus aucune humanité, et destinés uniquement à tuer ou être tués...

Le gros point fort de ce roman est sans conteste l'ambiance sombre et brutale très proche du monde nordique, un univers que j'affectionne tout particulièrement. Aurélie Wellenstein nous plonge ainsi dans un monde où l'on sent très vite que tout ne sera pas tout beau tout rose. Dès les premiers chapitres le ton est donné, et on se rend très vite compte que nos trois compères vont traverser des épreuves toutes plus horribles les unes que les autres. L'auteur exploite ainsi sa mythologie à son maximum, elle ne laisse rien de côté, mais ne nous cache rien non plus. C'est violent, c'est parfois barbare, mais c'est ainsi que cela se devait être, tout en souffrance mais sans faute de goût. Aurélie Wellenstein va directement à l'essentiel, et ne prend pas la peine d'enjoliver les choses. C'est direct, purement efficace.

J'ai été également séduite par le trio de héros de l'histoire. Ivar peut être qualifié de leader, il conduit ses compagnons, et reste prêt à tout sacrifier pour leur bien et pour les sauver. Oswald, quant à lui, est plus réfléchit. Il contrebalance avec brio la fougue d'Ivar qui peut se laisser parfois trop emporter. Celle que j'ai préférée reste Kaya, intelligente mais tête brûlée, loin de la faible jeune fille qu'elle aurait pu être.

Mais ce qui m'a le plus marquée, c'est cette incapacité que j'ai eu de prédire la fin. J'ai vite compris que l'auteur pouvait partir à l'opposé de ce que je pensais et qu'il ne fallait pas forcément que je m'attende à un happy end. A ce stade là, j'étais tout bonnement déroutée ; il me fallait lire, avancer, découvrir la suite qui me surprenait toujours encore plus, et qui m'a fait laisser mes prédictions aux vestiaires.

Pour conclure, ce n'est pas vraiment un livre jeunesse que l'on a là. La rudesse des mots et des évènements, la noirceur de l'ambiance en fait un roman qui peut ainsi plaire à un plus large public, jeune comme adulte. L'auteur m'a embarquée et m'a baladée comme elle le voulait, et ô combien j'ai aimé découvrir tout ce qu'elle nous avait réservé ! Mon seul reproche sera que l'histoire se lit bien trop vite, elle est addictive et presque malsaine : on veut savoir, on veut découvrir les souffrances qui attendent notre trio, et comment tout cela va se finir...

Une très jolie découverte en soi, que je ne peux que conseiller à tous ceux qui aiment la fantasy sombre et cruelle...

http://place-to-be.net/index.php/litterature/fantastique/fantasy/2856-2-le-roi-des-fauves-ecrit-par-aurelie-wellenstein

par Kesciana
Les Secrets de Blackwood, Tome 1 : De lune et d'argent Les Secrets de Blackwood, Tome 1 : De lune et d'argent
Amélie Walter   
Suite à une agression assez mystérieuse dont les souvenirs aussi improbables que succins lui reviennent en mémoire, la vie de Gloria prend une allure assez « bizarre ». En effet, la jeune femme se sent épié et ses blessures semblent disparaître trop rapidement. De même son corps lui joue de drôles de tours, tantôt fiévreux, tantôt ultrasensible.
Au même moment, le retour de Drew Black fait parler les gens, ce jeune homme autrefois accusé du meurtre de sa petite ami, accusation abandonnée suite à l’aveu du meurtrier, mais les rumeurs et les soupçons ne s’oublient pas facilement, surtout lorsqu’il s’agit d’une des plus ancienne famille qui vie au milieu de la forêt !!!

Un moment d’inattention qui vous conduit au mauvais endroit au mauvais moment,
Une agression violente et mystérieuse qui va bouleverser la vie de 2 jeunes gens,

Gloria va devoir accepter l’inimaginable, Drew va devoir expliquer l’inexplicable et le destin de nos deux jeunes gens va se retrouver lié par une force surnaturelle, plus qu’une attirance, c’est une évidence mais pour pouvoir vivre cette histoire, il va falloir se battre et affronter bien des épreuves !!!!

Loups garou, légendes, magie sont les ingrédients principaux de cette romance fantastique qui nous entraîne dans une aventure sentimentale et périlleuse.
Les émotions sont là, j’ai vibré au rythme des épreuves que doivent affronter nos personnages, j’ai douté, craint, espéré pour eux mais également pour les personnages secondaires qui ont pris une grande place dans mon cœur. Andy, Drake, Alicia qui évolue au cours des pages et se dévoile en douceur ont su me séduire et me toucher .
Gloria est une jeune femme douce, maline, tolérante et courageuse, dès qu’elle entreprend quelque chose, elle le fait à 100 %, elle ne recule devant rien et n’a pas peur de se mettre en danger pour sauver ce qu’elle aime. Elle va découvrir un univers improbable et va accepter sa nouvelle condition avec beaucoup de sang froid.
Drew est mystérieux, c’est un leader au cœur tendre, tantôt directif et autoritaire, tantôt doux et prévoyant mais toujours protecteur. En prenant la jeune femme sous son aile, il ne se doute pas de l’impact qu’elle va avoir sur sa vie et sur sa meute . C’est un jeune homme blessé qui se reconstruit avec une envie de vengeance .

L’histoire est parfaitement menée, on se laisse très vite emporté dans cet univers fantastique , on se glisse facilement dans la peau des personnages pour une aventure intense et pleine de rebondissements. Le suspense est présent et nous tient en haleine tout au long de la lecture qui devient de plus en plus intense et addictive.
Le côté fantastique prime sur la romance mais la relation toujours très ambiguë de Drew et Gloria donne une touche de sensualité et de douceur à cette histoire .

La plume est fluide, agréable, l’auteur nous explique son univers, nous détaille les conditions de vie des Loups Garous sans se perdre dans de longues explications monotones et ennuyeuses. Elle nous permet de mieux comprendre ce monde parallèle, cette vie totalement inconnue des humains qui les côtoient chaque jour .
Je me suis laissé prendre par l’histoire et entraînée au fin fond de la forêt de Blackwood pour une lecture palpitante et riche en émotions. J’ai apprécié chaque personnage et j’attends impatiemment de découvrir les prochains tomes de cette magnifique série !!!

Amateur de loups et d’histoires fantastiques mêlant personnages mystiques et magie ? Foncez, cette série est très bien écrite !!!!!