Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de shanna56 : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Alpha, Tome 6 : Le Soulèvement des Lycans Alpha, Tome 6 : Le Soulèvement des Lycans
Gwen Wood   
La guerre !!! Un des sujet les plus nul à aborder. Et pour cause, elle est dictée par la haine des uns envers les autres. Parfois, elle se déclare juste à cause d'un désaccord, ou encore par la colère ou l'envie de conquête. Mais la plupart du temps, c'est uniquement dû au fait que certain veulent tout simplement le pouvoir. Pour se retrouver à être le chef du monde, l’être humain qui convoite le haut sommet de la hiérarchie, se fiche totalement des dégâts que cette guerre est capable de faire, notamment les morts, la perte d'un être cher, les orphelins, etc. Pour devenir le chef, qu'importe les pertes, du moment qu'il y arrive. Bien entendu, l'histoire en est rempli de ces immondices à travers le globe, la première et le seconde guerre mondiale, la guerre de sécession, la guerre de Troie, la bataille de Qadesh, les croisades, les guerres d'indépendance, les guerres intercoloniales, les campagnes, etc, etc. Il y en a tellement que l'on pourrait imaginer que les hommes apprendraient la leçon. Et bien non !!!! La leçon porte ses fruits pour un temps, mais … très vite ils recommencent. Mais, dieux merci, les ouvrages littéraires portant sur les genres fantasy, bit-lit, fantastique, etc, tourne ces petites guéguerres vers des moments, non de gloire, mais de calmes, et de joie. Car au final, les guerres déclarées sont en règle général pour protéger un territoire donné. Car pour les héros fictifs, la vie et le bien êtres de ceux qu'ils aiment, est ce qui est le plus importants dans leurs vie. Du moins, c'est ainsi que je le perçois. Pour preuve, le dernier bébé en date de Gwen Wood, en parle.

Et oui !!! Vous l'avez compris, l'une de mes autrice française adorée, est de retour, et le moins que l'on puisse dire, c'est que le jeune couple d'Alpha suprême, est pour le moins sur le pieds de guerre. Vous ne me croyez pas ? Alors lisez ce petit résumé. "Ainsi, ma rage et ma détermination à protéger mes proches deviendraient l’essence qui viendrait foutre le feu à cette rébellion et la réduire en cendres pour de bon." La Meute du Soleil connaît un nouveau revirement de situation ! Marcel Jay White entend bien prendre le contrôle du pouvoir sur la société lycane. C’est la mauvaise nouvelle que sa nièce vient leur rapporter. D’ailleurs, l’arrivée sur le territoire de la jeune louve, superficielle et arrogante, n’est pas apprécié par tout le monde... Et pour cause, il s’agit de l’ex de Nick ! De toute évidence elle n’a pas l’intention de lâcher le beau roux aussi facilement. Poppy préfère prendre ses distances en enquêtant de son côté sur l’attaque qui se prépare. Mais notre chasseuse préférée n’est pas au mieux de sa forme, et la raison de son état pourrait en surprendre plus d’un ! Quoi qu’il en soit, Poppy ne compte pas se laisser faire ! La guerre est déclarée !

Et oui !!! C'est très chaud. Mais, ne vous inquiétez pas, Gwen Wood, nous à concocter un petit panel de personnages, dont un retour fracassant, qui n'a fait que me mettre l'eau à la bouche. Et en avant la musique !!!

Poppy, est certainement le personnage qui a le plus changé dans cette série que j'affectionne tant. Effectivement, on l'a découverte quand elle était encore célibataire, qui essayait de comprendre les sensations qu'elle éprouvait quand le beau Nick était dans les parages. Depuis ces débuts chaotiques, je l'ai suivie avec passion. J'ai adoré quand elle se met en couple avec le grand gars baraqué, puis quand elle se marie, j'en ai eu les larmes aux yeux pour dire. Mais coté caractère, pffuuutttt !!!!! C'est pas gagné. Toujours aussi grande gueule, bagarreuse, forte, insoumise, un humour de chien, indocile, autoritaire, etc, mais malgré cela, on sent qu'au plus profond d'elle même, ce n'est plus tout à fait la même Poppy. C'est la vie ma Lily comme dit la chanson de Joe Dassin. Sans compter, que le mois passé, je l'ai découverte avec des pouvoirs, qui m'ont bien fait rire, et qui maintenant me fait flipper grave. Oh que j'adore cette petite blonde à l'humeur changeante.

Et qui dit Poppy, dit Nick. Nick, ce beau et sexy highlander roux, dont la puissance est sans égal, grand chef des loups, et le maître suprême du cœur de la belle Poppy. Ce mec, est une vraie bombe sexuel les fifilles. Mais ce qu'il peut être crétin ce mec. Poppy a beau lui faire comprendre les choses en le privant de son dessert favori, ou en le quittant quelques jours, le mec ne cesse de commettre bévues sur bévues. Entre les paroles qu'il dit dans la colère ou les actions qu'il fait juste pour ''aider'' ou ''protéger'' l'un des siens, il les accumule. Dieux merci, il sait aussi se faire pardonner. Même si c'est l'un des personnages que j'apprécie énormément, je trouve qu'il n'évolue pas des masses. Mais bon, c’est compréhensible, c’est un mec. Et les mecs, ils grandissent moins vite que les filles. En plus de cela, il est autoritaire, macho, colérique, etc, bref tout ce que l'on peut attendre d'un Alpha. Huummm !!!! Nicky, Nicky !!! Toi, tu vas morfler !!! Hi, hi, hi …

Tout à l'heure j'ai parlé du grand retour d'un personnage, et effectivement, il est temps de vous en parler. Sombre, dieu des cauchemars, est de retour. Ce personnage, nous l'avons découvert le tome 4 de la série, lorsque Poppy fut envoyer dans le monde des songes. Il est toujours égal à lui même, mais comme il est dans le corps d'un jeun adolescent, on se retrouve avec des situations cocasses. Avez vous déjà vu un dieu en pétard, protecteur comme pas deux, qui fait valdinguer les grands méchants, tout en mangeant une sucette ??? Et bien moi, oui !!! Et je ne vous dis pas les moments où il mange comme si qu'il avait fait la gréve de la faim pendant des jours. Sans compté, son coté ado rebelle qui asticote ses aînés, et ici je précise que l’aîné en question c'est Nick. C'est le personnage qui m'a fait chaviré de rire, avec ses petites manies, ses petites attentions, mais surtout ses petites taquineries. Après tout, il faut bien que jeunesse se fasse. Jeunesse ??? Pour un vieux de plus de milles ans ??? Vous voyez, même un homme plus vieux que nos grands parents est capable d'agir comme un gosse. LOL. Mais s'il est ici, c'est aussi pour donner des cours particuliers à sa douce, et aussi pour la protéger.

Ryan, le meilleur ami de Poppy, est lui aussi très présent. Il faut dire pour sa défense, que depuis l'épisode ''ma sœur a disparue'', et ''les vampires et les loups garous'' existent, il a décider de devenir un chasseur. Et qui s'y colle à son apprentissage ??? Le légendaire Al Evans, grand père de Poppy. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'apprentissage est fort rude, sur fond de fou rire pour ceux qui observent. Mais, quand on est entraîné par le meilleur des meilleur, il faut bien qu'à un moment le métier rentre. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est bien rentré. Première chasse, un loup abattu direct. Première bataille, deuxième loup abattu. Ça fait rêver. Moi ce que j'adore avec ce beau gosse, c'est que même s'il est en retrait, il ne cesse de m’impressionner. Et je sais déjà, que cela va monter en puissance.

Dovie, cette jeune métamorphe panthère, est une vraie dure à cuire. On entends souvent parler d'elle au fils des tomes, mais à aucun moments, on la voie prendre part au combat et à la vie de Poppy. D'elle, on sait juste qu'elle travaille au bar d'Arléne, qu'Aidan, l'un des gamma de la meute du soleil est fou d'elle, mais sans plus. Cette jeune femme, cache sous ses allures d'ange, qu'elle est une vraie coriace. Une scène notamment me reviens en ce moment même en tête. Le coup d'un grand méchant loup qui va se fracasser le corps contre un arbre, juste en le lancent, c'est … juste … hilarant et magnifique. Cette petite, me plais énormément, elle est coriace, une dure à cuire, une grande gueule, mais aussi gentille et attentionnée. Pas besoin d’être médium pour comprendre qu'entre elle et Poppy, c'est une véritable amitié qui s'est dessiné.

Enfin, je vais vous parler de la peste. Alors, on a la peste bucolique, la peste noire, la peste pulmonaire, la peste septicémique, la peste pharyngée … Heuuuu !!!!! Là je voie déjà votre visage s'allonger et qui semble dire, ''Parole d'une livrophage, tu es sure de ne pas te tromper ??? Par ce que pour le coup, la peste ne fait pas partie de l'histoire''. Et moi je vous réponds avec un bon gros sourire, ''mais si, chers livrophagiens, la peste dans ce tome existe. Elle a deux jambes, deux bras, et une tête, mais aussi mortelles que les autres pestes. Et cette dernière se prénomme Arizona''. Cette femelle en chaleur, est la nièce de Marcel Jay White, celui qui est à la tète de la guerre des lycans. Et pire que tout c'est l'ex à Nick. Mais ce qu'elle m'énerve cette greluche. Déjà qu'elle veut Nick pour elle, elle cherche en plus de cela à embrouillé tout le monde. Alors si vous devez choisir entre la peste et le choléra, n'hésitez pas. C'est pas parce que la chieuse est une bimbo qu'il faut aller vers elle. Dieux merci, elle va vite se rendre compte qui est Poppy.

En dehors de ces personnages, on retrouve pas mal d'autres à travers ce tome. Notamment avec Al, Arléne, les gammas et les femelles de la meute, Marc le frère de Nick, Benny leurs père (et la je me demande si par hasard, Gwen Wood n'aurait pas penser à donner le nom de Benny à ce lourdingue en pensant à la série humoristique Benny Hill ???), Astor roi des vampires, les lieutenants du Nord, de l'Est et de l'Ouest, etc. Il y en a plein, et c'est trop top.

Sincèrement, cette histoire, qui sent venir son final à grand pas, est vraiment magique. Je pense que c'est pour cela, qu'à chaque fois, je tremble chaque fois que j'arrive au point cruciale de ma chronique avec la plume de l'auteur, la romance entre les protagonistes et l'intrigue du livre, qui sont les points que j'aborde pour vous parler du roman.

Tout d'abord la plume de Gwen Wood, est toujours aussi magique. Que dis je !!! Elle est simple, légère, rythmée, émotive, humoriste, et pleine de vie. On se sent happée par l'histoire dés le début. On s'y accroche avec plaisir et se laisse porter par l'histoire. On ressent facilement les émotions des personnages, et on se met autant à rire, qu'à pleurer, ou qu'à se mettre en colère, à chaque fois que c'est possible. Les actions grimpent crescendo en force, et les pages défilent encore et encore. Mes descriptions restent facilement simple, et on s'y immerge avec plaisir. Les personnages, sont de plus en plus attachants, et l'on sent que bientôt il faudra laisser nos héros. Bref, tout cela, et même si je ne développe pas plus ce point, c'est pour dire que je suis une fana de cette divine prose.

Ensuite la romance entre les tourtereau, est toujours aussi belle et débordante d'amour. Du moins, quand Poppy ne fait pas la tronche pour un oui ou pour un non. Comme je l'ai dis plus haut, Nick est parfois un véritable crétin, mais, qu'importe, Poppy l'adore. Alors, préparez vous, car ce couple que l'on adore, va vivre un moment des plus heureux, même si la réaction d'un des deux est à mourir de rire. C'est un amour comme celui là que je voudrais avoir. Alors en attendant, je me contente de celui ci. Car, ce couple, est l'un des plus beau que j'ai pu découvrir. Ils sont toujours entrain de se protéger, de se dorloter, de se chouchouter, etc. J'adore.

Enfin, l'intrigue de ce livre, se tourne bien évidement autour du démantèlement de la rébellion lycane. Et pour ce faire, on à une peste qui va venir emmerder nos loups garou adoré. Du moins, je dirais que c'est raté, vu que Poppy veille au grain. Mais bon, vu la façon dont tout se déroule, je dirais, que c'est très bien menée. On prend plaisir à suivre Poppy dans son enquête, et surtout à donner quelques coups par ci, par là.

En conclusion, encore un tome qui se fini un peu trop vite à mon humble avis. Non pas, parce qu'il était cours, mais plus parce qu’après sa lecture on se sent seul. Je veux dire par là, que je suis tellement pressée de lire le dernier bébé de Gwen Wood, que dés que c'est possible, je vais le précommander, et malheureusement, à chaque fois que je l'ai fini, je ressens un manque dans mon âme livresque. Et puis, comment résister, entre les personnages géniaux aux forts caractères, la plume angélique, la romance magique et l'intrigue très bien menée, c'est sûre que l'on ne peut qu'adhérer à cette saga. Pour l'instant je me met en pause, et j'attends avec impatience le tome 7 de cette saga coup de foudre, qui je crois bien sera le dernier. Et bien évidement, dés que ce sera possible, je vais le précommander. En attendant, à bientôt pour une nouvelle chronique.

Plus de chroniques sur mon site http://le-petit-univers-litteraire-de-miss-vampiress44.e-monsite.com/
Les Ombres de la nuit, Tome 8 : Le Démon des ténèbres Les Ombres de la nuit, Tome 8 : Le Démon des ténèbres
Kresley Cole   
Depuis le début de la saga nous avons suivi les aventures des familles de loups garous MacRieve ainsi que celles des Walkyries et des frères vampires Wroth, ici nous faisons la connaissance de ce que Nix appelle un Vemon. Malkhom, mi-vampire mi-démon malgré lui, avec les mauvais cotés de ces deux races, est le gardien d'une mine d'eau sur une montagne isolée où tout est sans vie, comme pétrifié. Il vit comme le sauvage qu'il est, traumatisé par les abus qu'il a subis dans son enfance, sans doute aussi à l'origine de ses accès de rage durant lesquelles il fait preuve d'encore plus de violence et cruauté. C'est un barbare illettré qui a conscience de ce qu'il est et ne se supporte pas.

Carrow Graie est la meilleure amie de la sorcière Mariketa, pétillante et toujours prête à faire la fête, je l'imaginais rebelle et excentrique, à juste cause, avec pas mal de fêlures expliquées ici, elle avait disparu à la fin du tome précédent, et se retrouve détenue sur une ile où beaucoup de créatures du Mythos servent de cobaye à des humains. Lorsque Ruby, la petite fille qu'elle a pour ainsi dire adoptée est aussi enlevée elle décide d'accepter une mission qui ne l'enchante guère: ramener Malkhom. Et c'est la confrontation de ces deux êtres que tout oppose qui donne le sel de cette intrigue assez simple mais ô combien riche en rebondissements!

C'est une nouvelle version revisitée à la sauce Kresley Cole de la Belle et la Bête que nous découvrons. L'homme des cavernes face à une jeune femme moderne culottée et effrontée mais qui cache elle aussi des blessures profondes. Comme toujours une connexion très sensuelle entre deux âmes soeurs, une passion débridée entre deux êtres qui se découvrent grâce aux élans de leurs corps et qui fusionnent ensuite grâce aux épreuves qu'ils doivent affronter ensemble. Ils construisent leur avenir petit à petit mais toujours aussi intensément, une romance comme seule l'auteur est capable de régaler sans jamais nous ennuyer!

Comme toujours Kresley Cole manie humour et sensualité sans tomber dans la facilité et parvient une fois de plus à se renouveler. L'Accession approche, nous retrouvons avec plaisirs pas mal de héros des tomes précédents, les bases de cet Apocalypse se positionnent et plusieurs intrigues se mêlent, avec semble t-il un point commun ce laboratoire où les humains analysent différentes créatures du Mythos. Quel est leur but? Nous ne le découvrirons que dans les tomes suivants, ce qui nous laissent encore de belles aventures en perspectives.

par Seregan
Les Ombres de la nuit, Tome 7 : Le Plaisir d'un prince Les Ombres de la nuit, Tome 7 : Le Plaisir d'un prince
Kresley Cole   
Je suis fan de cette saga, et comme prévu, j'ai adoré ce tome 7, d'autant plus que ça faisait longtemps que j'attendais de connaitre l'histoire de Lucia et de Garreth.
On avait pu rencontrer ces deux personnages dans le premier tome de la saga puis brièvement dans les nombreuses aventures des autres livres.
J'aime beaucoup les lycaen car ils sont possessifs et puissants. Garreth ne déroge pas à la règle. Après tout, ça fait un an qu'il poursuit Lucia à travers le monde, parce qu'elle est son Âme soeur.
Lucia, quant à elle, est une valkyrie assez soft. En effet, elle n'est pas folle comme Nix, ni tarée comme Régina.
Sans trop en dévoiler, je peux vous dire que Garreth et Lucia s'associent pour tuer un dieu monstrueux.
Ils nous amènent dans les profondeurs de l'Amazonie, dans des aventures dignes d'indiana jones.
Bref, une bonne dose d'action, d'humour et beaucoup de passion.
C'est du Kresley Cole comme on les aime

par Adèle
Les Ombres de la nuit, Tome 4 : Âme damnée Les Ombres de la nuit, Tome 4 : Âme damnée
Kresley Cole   
J'ai beaucoup aimé ce livre, une lecture d'une fluidité telle, que vous avalez deux cent pages sans vous en rendre compte et avez du mal à le lâcher.
Les personnages sont parfaits, légèrement déjantés et les dialogues extra!
C'est avec plaisir qu'on retrouve d'anciens protagonistes comme Mariketa, Nix ou Régina avec leur comportement " atypique " et leur répartie acerbe.
Quant à Conrad Wroth je l'ai trouvé extrêmement touchant.

par ccmars
Les Ombres de la nuit, Tome 5 : Amour démoniaque Les Ombres de la nuit, Tome 5 : Amour démoniaque
Kresley Cole   
C'est avec plaisir que j'ai découvert ce cinquième tome !
L'auteure Kresley Cole n'a pas son pareil pour mêler intensité, érotisme et humour.
Cade est un démon débordant de sensualité et de désirs, mais n'aspire pourtant à toucher qu'une seule femme, Holly...
Pour mener à bien sa mission - qui a pour but de remettre son frère sur le trône -, il se voit contraint de passer du temps avec sa promise, l'amener à avoir confiance en lui, tout en sachant que pour se montrer digne de son frère, il devra la trahir...
En proie à une lutte de chaque instant pour garder ses distances avec elle, le combat qu'il mènera contre lui-même viendra à bout de sa résistance. Profondément épris de la jeune femme depuis plus d'un an, il n'aura de cesse de la provoquer, de la pousser dans ses derniers retranchements, pour mieux l'éveiller à la passion, la sensualité et le plaisir torride que deux êtres prédestinés peuvent se donner l'un l'autre.
LU EN QUELQUES HEURES


par ccmars
Les Ombres de la nuit, Tome 3 : Charmes Les Ombres de la nuit, Tome 3 : Charmes
Kresley Cole   
J'adore, j'adore, J'ADORE.
C'est le tome 3 de la saga les ombres de la nuit.
Le duo Mariketa/Bowen est génial. Beaucoup de dialogues comiques.

Une excellante recette pour un excellent livre.
Mariketa est une sorcière qui n'a pas sa langue dans sa poche.
Bowen, quant à lui, est un lycan, autant vous dire qu'il a un caractère de chien et qu'il ne faut pas le contrarier.
Mélanger le tout, et vous obtenez un couple explosif.

Des engueulades, de la passion, de la jalousie, encore des engueulades, de l'action, de la PASSION encore et encore.
AH là là.... Bowen est tout simplement trop craquant, trop beau, trop.........

Bref, si vous avez aimé le tome 1, vous ne pourrez que dévorer le tome 3.
C'est vrai que le tome 2 était un peu moins bon que le tome 1, mais là je vous rassure, courrez dans votre librairie, Mariketa et Bowen vont vous faire fondre.

par Adèle
Les Ombres de la nuit, Tome 2 : La Valkyrie sans cœur Les Ombres de la nuit, Tome 2 : La Valkyrie sans cœur
Kresley Cole   
Un bon livre Bit-lit, une bonne suite. J'avais bien aimé le 1er tome, là j'avais peur d'être déçu. Mais pas du tout, ce deuxième tome reprend les mêmes codes que le 1er : un homme et une femme d'origine surnaturel, de l'amour, de l'humour, du sexe et une pointe d'action. J'ai eu plaisir a retrouvé les personnages qu'on avait déjà rencontrés dans le premier opus (Bowen,Kaderin, Wroth, Myst, Nix...), nos très cher valkyries, vampires et Loups-garous. On sent que l'auteur maitrise parfaitement son univers, puisque dans ce tome nous avons droit au fameux tournois, dont la future ouverture était annoncée dans le 1er tome. Bon il est vrai que je trouve Sébastian et Kaderin moins attachant que Emmaline et Lachlain. J'ai moyennement aimé la fin. Mais ça reste une lecture agréable et simple. J'attends la suite avec impatience, sachant qu'il concerne l'un de mes personnages préférés (si durement traité dans ce tome) : Bowen, le cousin de Lachlain !

par saltanis
Les Ombres de la nuit, Tome 1 : Morsure secrète Les Ombres de la nuit, Tome 1 : Morsure secrète
Kresley Cole   
Un petit bijou
Tome 1 de la saga des ombres de la nuit, ce livre nous plonge dans un monde, "le mythos", peuplé de toutes les créatures que l'on adore: les vampires, les loups-garous, les valkyries... Toutes ces races se font la guerres depuis des millénaires. Mais quand Lachlaine roi des loups-garous rencontre son âme soeur en la présence d'Emma une créature mi-vampire, mi-valkyrie, l'amour va t'il surpasser la haine que se voue les deux protagonistes?


par Adèle
Le Cercle des Immortels, Dream Hunters, Tome 2 : Au-Delà de la Nuit Le Cercle des Immortels, Dream Hunters, Tome 2 : Au-Delà de la Nuit
Sherrilyn Kenyon   
J'ai beaucoup aimé ce tome où Leta, membre des Oneroi, a fort à faire pour sauver Aidan, une cible du dieu Douleur, qui a été sorti d'un roupillon forcé par le propre frère du mentionné Aidan... Lequel s'est réfugié en pleine montagne, histoire de s'isoler d'un entourage très frelaté. J'ai adoré son courage, face à Douleur et autres emmerdeurs, même des dieux, c'est un vrai mec (moi j'adore).

Bon alors, je sais, j'ai lu que beaucoup trouvaient es trahisons multiples dont Aidan faisait l'objet, vraiment exagérées, pourtant, si on en croit certains notaires, policiers, assistantes sociales, et ce qu'on peut lire parfois de sérieux sur la société du spectacle, ce genre de comportement familial est pourtant monnaie courante. Donc, moi, je n'ai pas été gênée par le passé d'Aidan.

J'ai adoré plein de petits détails, les dieux, et déesses, sont surprenants, et prennent le relais d'Acheron, en tant que Dei ex machina. J'ai aussi beaucoup aimé le dénouement de l'action ! Et la fin !!! [spoiler]Il y a une certaine vision zazen de la vie à laquelle j'adhère totalement, à propos de la colère, nécessaire ok, mais faut savoir aussi l'oublier, la dite colère. J'ai beaucoup aimé aussi la façon dont les vrais amis d'Aidan se manifestent au bon moment. [/spoiler] J'ai vraiment hâte de suivre les aventures de ce monde parallèle aux Dark Hunters.
Le Cercle des Immortels, Dark Hunters, Tome 14 : L'Astre des Ténèbres Le Cercle des Immortels, Dark Hunters, Tome 14 : L'Astre des Ténèbres
Sherrilyn Kenyon   
Mon avis :

L'histoire de Fang et Aimée, je l'attendais depuis longtemps. D'abord parce que leur histoire d'amour a commencé presque dès le début de la saga, ensuite parce que j'étais curieuse de voir comment ils allaient s'en sortir. D'un côté il y a la protection excessive du clan Peltier, pour elle, et de l'autre, l'ensemble de la meute Kattalakis pour lui. Et puis, un loup et une ourse ? Amants ? Ils sont un peu les "Roméo et Juliette" des Dark-hunters (ou plutôt des Were-Hunters), surtout depuis que les frères Kattalakis sont interdits de séjour au Sanctuaire.
Je n'ai pas été très étonnée d'assister à un véritable retour en arrière en commençant ma lecture de Bad Moon Rising, logique, il fallait commencer par le début. Si bien que dans le premier chapitre, nous assistons à l'arrivée des frères Kattalakis à la Nouvelle-Orléans. Puis nous assistons aux évènements des livres précédents, cette fois à travers les yeux de Fang, ou le regard d'Aimée : l'histoire de Vane, l'histoire de Wren...
Bad Moon Rising nous permet aussi de découvrir une autre facette de Fang, au delà du "moulin à paroles" qu'il était dans "La Fille du Shaman", il demeure un loup, un prédateur qui peut se montrer très violent (pouvant aller jusqu'à tuer sur un accès de colère, heureusement finalement que Vane est là pour le canaliser...). Fang a un côté sombre, très sombre... il rumine sans cesse une colère profonde. Finalement, on ne connait pas Fang... et on l'a vu très peu.
On apprend aussi ce qui est arrivé à Fang pendant son coma : [spoiler]sa conscience, son esprit, piégé dans un univers que l'on pourrait comparer aux limbes, mais infesté de démons. Il y rencontre Thorn, que nous lecteurs, découvrons en même temps que lui, et ses Hellchasers, avec lequel Fang signe un contrat irréversible en échange de son aide : il entre ainsi dans son armée. Il traque et combat sans cesse les démons qu'il doit ramener vivants en Enfer. Il sortira de son coma changé, toujours Hellchaser donc, et encore plus amer...[/spoiler]

Aimée découvre son secret, mais le garde pour elle. Fang cache le secret d'Aimée, elle protège le sien.
Mais en continuant de la fréquenter, il les met tous les deux en danger...vis à vis de leur clan respectifs mais surtout, à cause de son contrat passé avec Thorn ! Les Peltier, par certaines décisions vont mettre Savitar en colère, une grave erreur qui va avoir des conséquences dramatiques pour des personnages qu'on a rencontré dès les premiers livres de la série...chacun sait qu'il ne faut pas pourtant, vexer Savitar. Mais c'est aussi la guerre, dans toute guerre il y a des morts et il faut l'accepter. Toutes les histoires ne peuvent pas avoir une fin parfaite. Celle-ci est belle...mais très triste à la fois. Sherrilyn Kenyon nous démontre qu'il y a des histoires qui terminent bien... mais que le prix du bonheur est parfois élevé !
Je ne m'attendais pas à cette disparition...

Sur la demande insistante de Simi, qui a sa manière si particulière va "gronder" Savitar (Aimée est son amie), ce dernier va donner la possibilité à ce couple hors-norme de pouvoir s'ils le souhaitent, avoir des enfants. Comme Simi, je suis donc préssée de voir naître des petits "bwolfs" (contraction de "bear" = "ours" et "wolf" = "loups").

A lire ici aussi en plus détaillé : http://dark-hunters.fr/index.php/series-principales/dark-hunters/les-livres-dark-hunters/264-dark-hunter-18-l-astre-des-tenebres



par Alienora