Livres
528 309
Membres
548 334

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Sheldonica : J'ai lu aussi

Un éclat de givre Un éclat de givre
Estelle Faye   
Comme le résumé le souligne, nous allons suivre Chet dans un Paris post apocalyptique qui s’est plutôt bien remis, car même si beaucoup de choses ont changées dans la capitale, on y retrouve la vie parisienne, les lieux emblèmatiques de la ville et une population importante et hétéroclite.

J’ai dévoré ce livre en quelques heures pour un gros point positif : L’ambiance. Le Paris présenté est absolument génial et chaque page est truffée de bonnes idées originales. Les personnages sont très attachants et on sort vraiment des sentiers battus habituels (avoir comme personnage principal un homme bi-sexuel se travestissant pour chanter du jazz dans des bars, c’est inhabituel).

paris-tour-eiffel-apres-apocalypse.jpgL’histoire est secondaire et on le ressent surtout dans la deuxième moitié du récit. Je n’ai pas vraiment adhéré à l’intrigue dans les dernières pages, lorsque l’enjeu nous est présenté.

À la fin, nous restons avec beaucoup de questions sur le personnage principal et sur son amie. Si Chet a évolué le long du roman, on a tout de même le sentiment que son chemin n’est pas fini.

Je me dois également de préciser que ce roman n’est pas destiné à de jeunes lecteurs. Tout d’abord car on est beaucoup dans du descriptif de ce que voit et ressent Chet, et également car nous avons beaucoup de ses réflexions amoureuses et sexuelles (et quelques scènes / rêves sexualisés).

par Kirlan
L'Empire de sable L'Empire de sable
Kayla Olson   
Je tiens tout d’abord à remercier Collection R et NetGalley pour l’envoi de ce roman. J’avoue que j’ai été intriguée par “la dystopie écologique qui a conquis Léonardo Di Caprio“. J’ai été totalement interpellée par cette accroche et le fait qu’il décide d’en faire l’adaptation au cinéma. Je me demandais comment il était possible qu’une dystopie soit écologique ?

Le lecteur est plongé directement dans l’intrigue dès les premières lignes du livre. On suit alors Eden, une jeune fille qui est seule au goulag sur les bords d’une plage. Elle veut s’échapper et regarde les “loups”, des personnes ayant pris le pouvoir qui sont ses “gardiens” sur cette plage, tout en pensant à ses plans, sauf que tout ne se passe pas vraiment comme prévu puisqu’une explosion frappe à ce moment et c’est le total chaos. On peut le comprendre ce n’est pas une vie rêvée dans ce goulag où tout le monde doit faire des travaux forcés et n’a plus aucune famille vu que tous ont été séparés. En effet, dans les années 2050 est arrivé l’an zéro comme l’appelle les survivants, c’est l’année où tout a basculé et où tout a changé. Les classes défavorisés ont pris le pouvoir, les loups, renversant les classes moyennes et les riches. Certains sont tués, d’autres enfermés dans des goulags. Que vient faire le côté écologiquee a me direz-vous ? En fait, les conditions climatiques se sont détériorées et ont encouragé ces événements. La Société Envirotech devait sauver tout le monde mais les loups ont frappé avant. Après cette explosion, les choses changent encore littéralement pour Eden qui s’échappe de la plage avec plusieurs filles (Finnley, Hope et Alexa) pour essayer de suivre ce qu’elle avait dans un guide qui lui venait de son père. Elle veut trouver Sanctuary, une île qui accueillerait les réfugiés. Bien entendu elle arrive à la trouver mais l’île recèle de surprenante choses et pas forcément ce que les filles attendaient. Elles feront d’ailleurs des rencontres inattendues.

Très bien écrit le roman est descriptif, tout nous fait nous imaginer les scènes au fur et à mesure de notre lecture. Kayla Olson a un très bon style. Pour ma part, je l’ai peut-être trouvé un peu trop descriptif et donc trop long pour moi. Heureusement, les rebondissements sont nombreux et arrivent aux moments où l’on ne s’y attend pas. D’ailleurs, la tournure est assez inattendue dans ce roman et les choses ne sont pas si simples qu’on pourrait le croire. Le scénario est bien recherché et pointilleux, rien n’est laissé au hasard. J’ai beaucoup aimé tous les personnages et encore plus notre héroïne Eden qui est une fille qui sait ce qu’elle veut et qui fera tout pour arriver à ses fins et celles des autres d’ailleurs. J’ai également adoré Lonan (ah ben oui forcément ….). Les autres sont également attachantes par contre les autres garçons ne sont pas assez mis en avant. Au final, tout monte crescendo au fur et à mesure des lignes et l’action prend sa place à plusieurs moments ce qui fait un excellent rythme dans le roman.

En résumé, L’empire de sable est un très bon roman qui saura trouvé très facilement son public grâce à un très bon style d’écriture, de bons personnages et une histoire prenante. Je n’ai pas été déçue par ma lecture même si j’ai trouvé le roman un peu long à cause de ces descriptions nombreuses. Dans tous les cas c’est une bonne dystopie mêlée à une très bonne aventure qui fait un peu penser à la série Lost par moment surtout vue la tournure que prend le scénario sur la fin. Je ne peux que vous encourager à vous lancer dans cette dystopie qui je suis sure vous plaira ! Vivement son adaptation au cinéma !

par LuCioLe79
The Rain, Tome 1 The Rain, Tome 1
Virginia Bergin   
Je trouve que c'est un très bon livre. Je l'ai lu en anglais, forcément, et ce qui m'a poussé à l'acheter, c'est la 4e de couverture. Oui, enfin bon, pas juste la 4e de couverture, mais plutôt les papillons qui remplacer tous les "gros mots" et... Je n'ai pas été surprise non, je m'attendais à un bon livre, et je n'ai pas été déçu ! L'histoire est vraiment touchante, et on entre dedans très facilement, parce qu'il fait vrai, tout simplement. L'écriture est simple, l'histoire aussi, mais... Elle fait vrai ! Je ne vois pas comment le dire autrement, vous devrez le lire pour comprendre

par rachelle
Demain les chats Demain les chats
Bernard Werber   
Demain les chats, en voyant la couverture pour commencer, si on aime les chats, on ne peut que la trouver magnifique, ce chat noir si beau et ses yeux qui vous captivent.

Vous connaissez Werber ? Vous avez aimé les fourmis ? (Moi ça passe mais tout de même bof). Et bien Demain les chats n’a rien à voir si ce n’est qu'on lit d’un point de vue d’un animal et qu’une lutte de survie et de pouvoir sera engagée.

Comme pour la couverture, de toute évidence le livre attirera d’abord les amis des chats, mais vous vous tromperiez si vous restiez sur cette impression, que vous aimiez ou non les chats ce livre peut vous plaire. Une chose est aussi certaine, il ne plaira pas à tout le monde, c’est un roman d’anticipation (oui oui vu avez bien lu “anticipation”) qui ne laissera personne indifférent. C’est le genre de récit qui vous accroche ou que vous refermez, il m’a accroché du début à la fin, j'espère que ce sera votre cas également.

Nous suivons “Bastet” une chatte au nom de déesse égyptienne (Une femme à tête de chat), avec un caractère bien trempé, vivant dans un appartement Parisien avec sa “servante”. C’est la façon dont Bastet voie l’humaine qui lui donne à manger et s’occupe d’elle.

Bastet veut communiquer, avec tout être vivants car elle considère que pour s'élever en tant qu'espèce elle doit avoir le savoir de toute choses, elle va croiser le chemin d’un chat voisin (ex chat de laboratoire), intelligent et snob au grand nom de “Pythagore” qui va l’aider dans sa quête !
Je m'arrêterai là pour ce qui est de l’histoire sinon les surprises seraient gâchées mais sachez que c’est un livre à classer en anticipation, post-apocalyptique, science-fiction.

J’ai été surpris par le scénario, par les événements, par les déductions philosophiques des chats, de trouver des chats si humain, par le rythme qui s’emballe, par les récits historiques, par la facilité à ingurgiter tout cela, par le thème de la science-fiction (alors que je m'attendais à du fantastique). Ce roman m’a littéralement happé et va directement dans la case coup de cœur tant j’ai apprécié ma lecture, c’est le deuxième énorme coup de cœur que j’ai pour un livre depuis la rentrée (il y en a eu d’autres mais pas à ce point).

Lire la chronique sur mon blog :
http://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2016/10/demain-les-chats-bernard-werber.html

par Maks
Phare 23 Phare 23
Hugh Howey   
Phare 23 est un court roman de science-fiction où nous suivons les aventures d'un ex combattant interstellaire, blessé de guerre et héro décoré, reconverti en gardien de phare de l'espace.

Pendant toute une partie du roman nous avons le droit aux questions existentielles et philosophique du personnage principal, c'est un personnage seul et solitaire, un peu dépressif et qui n'aime pas faire le moindre effort, c'est un personnage que j'ai adoré détester.

Sur la deuxième partie du récit, les choses bougent un peu plus, puis le rythme s'emballe avec des rencontres improbables, de l'action, de la romance, des morts, des chasseurs de prime, des animaux et des aliens autour du phare 23 jusqu'à en devenir quasi frénétique sur la fin.

Pas mal d'humour grinçant, j'ai trouvé ce récit assez bon malgré ce que j'ai pu en lire à droite et à gauche je ne me suis pas ennuyé.
C'est un peu court, c'est le seul gros reproche que je ferais à ce roman qui a tout de même le mérite d'être original même si il ne vaut pas Silo.

Lire la chronique sur mon blog :
http://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2016/11/phare-23-hugh-howey.html

par Maks
Trollhunters Trollhunters
Guillermo Del Toro    Daniel Kraus   
Pour résumé mon point de vue du livre, je dirais qu'il utilise tous les codes d'un cartoon pour enfant. Du début à la fin, tout est caricatural : les dialogues, les noms... Les personnages et situations terriblement clichés. Rien n'est naturel, on trouve cette volonté de rester sur une voie humoristique tout du long. De fait, impossible de réellement s'immerger ou de s'attacher aux personnages étant donné qu'on ne retrouve aucun trait naturel.
L'histoire est, sous certains aspects, assez originale, mais pas assez que pour sortir du lot.
Bien que les personnages principaux aient quinze ans, je pense que c'est plutôt une lecture à avoir vers onze/douze ans.
J'ai beaucoup été influencé par la présence du nom de Guillermo Del Toro dont j'aime énormément le travail en temps que réalisateur. Malheureusement je peux vous dire que je n'ai retrouvé aucun point qui prouve sa participation en dehors de l'étiquette "fantasy". De fait, j'ai été fortement déçu. On pourrait presque croire que son nom était là pour faire la pub du livre (c'est exagéré bien évidemment, mais ça montre à quel point c'était décevant).
Pour noter un dernier point négatif :
C'est une très mauvaise idée que de laisser un titre anglais sur un livre traduit. Ce n'est pas attirant et ce n'est pas du tout pratique, surtout pour un livre destiné aux plus jeunes qui ne parlent souvent pas un mot d'anglais.

Bref, je pense que ça doit être une chouette lecture pour un public très jeune. Au-delà des quatorze ans, on doit déjà trouver ça assez lourd. Je maintiens que ça ferait un chouette dessin animé pour enfant, il y a vraiment tous les éléments visuels pour. En dehors de ça, je ne le conseillerais pas.

Un grand merci à Booknode et Bayard pour cette découverte qui m'aura fait plaisir malgré mon avis négatif.

par T'ek
La Tour La Tour
Cécile Duquenne   
Alors avant de rentrer dans le vif du sujet, je tenais à remercier l'auteur de m'avoir fait parvenir un SP pour son nouvel ouvrage. Et par la même occasion tant que j'y suis, je trouve la couverture vraiment très belle !

Concernant maintenant l'histoire, déjà je trouve qu'on rentre très rapidement dedans, il y a pas mal de suspense, mais pas du style à avoir toutes les révélations à la fin, mais plutôt au fur et à mesure des étages, l'auteur nous en apprend un peu plus sur la personnage principale Jessica, mais également sur la Tour avec les hypothèses qu'émet Jess (je vais pas rentrer dans les détails, je veux pas spoiler, mais j'avoue que quand l'utilité de la tour est dévoilée on est surpris, même si ça faisait partie de mes nombreuses hypothèses, je n'en ai été sur qu'au moment où le personnage finit pas le découvrir vers la fin du récit).

J'ai trouvé le tout très bien construit, on rentre rapidement dedans comme je l'ai dis, et puis je sais pas si c'est la façon dont c'est écrit, on perd pas de temps, c'est presque un peu du temps réel (enfin c'est comme ça que je l'ai perçu) quand on suit l'avancement de Jessica. Et pour le coup je trouve que ça fait bien ressortir le côté "survie" de l'histoire.

Au final, j'ai donc passé un très bon moment à suivre le parcours de Jessica à travers les différents étages de la Tour.

par Gkone
La Forêt des Damnés, Tome 1 La Forêt des Damnés, Tome 1
Carrie Ryan   
Un livre tout simplement magnifique.
Le genre de livre qui prend aux tripes, surtout par la façon dont l'auteur retranscrit les idées, émotions, sentiments de Mary. Toute l'histoire est plongée dans une étrange ambiance rendue presque onirique par l'obsession de Mary pour l'océan, et trés morbide à cause de l'omniprésence des zombies, de la mort qui plane sur les personnages. J'aime beaucoup ce côté futuriste, apocalyptique, sans attaches réelles avec le monde tel que nous le vivons.
C'est une trés belle histoire, et un de mes gros coup de coeur.

par x-Key
Les Enfants d'Icare Les Enfants d'Icare
Arthur Charles Clarke   
Très bon livre, une histoire passionnante et bien imaginé. Étrange à lire aujourd'hui alors que l'histoire se déroule au tout début de la conquête de l'espace et qu'aujourd'hui la sciences à bien avancé. Je le conseille vivement pour tout les fan de SF :)

par T'ek
Brume Brume
Stephen King   
Un très bon recueil de nouvelles de Sk.
Très angoissant, ce livre vous captive. On retrouve avec plaisir l'écriture de King et son incroyable don à donner naissance à des récits qu'ils soient courts ou longs.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode