Livres
506 175
Membres
514 204

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sherlock, Lupin & moi, Tome 6 : Les Ombres de la Seine



Description ajoutée par Aeliria 2018-11-29T00:53:48+01:00

Résumé

Automne 1871. La guerre contre la Prusse est enfin finie, et Irene et sa famille retrouvent avec bonheur leur appartement parisien. Évidemment, c'est aussi l'occasion pour la jeune fille de retrouver ses deux acolytes, Arsène Lupin et Sherlock Holmes. Le trio d'enquêteurs se reforme vite, un nouveau mystère les attend. Le cousin d'Arsène, Fabien d'Andrésy vient de se volatiliser, après, semble-t-il, une sortie dans les bas-fonds parisiens.

Essayant de glaner quelques informations dans une taverne mal famée, les trois amis se retrouvent au coeur d'une guerre entre bandes rivales. Les retrouvailles promettent d'être mouvementées !

Afficher en entier

Classement en biblio - 30 lecteurs

Extrait

Sherlock se leva de table, se frotta les yeux avec la paume de la main, puis sembla pris d'un étrange malaise: il devint tout pâle, ses yeux se gonflèrent et il parut sur le point de s'évanouir.

Sous le regard embarrassé de son frère, nous l'allongeâmes sur le divan. Lupin dénoua ses chaussures, puis, se penchant sur lui pour déboutonner le col de sa chemise, murmura à son oreille:

- Bravo, tu as l'air d'une chouette ! C'était quoi dans ta main ?

Enfin, se tournant vers nous, Arsène expliqua:

- Je crains que Sherlock n'ait pas bien supporté le voyage.

En formidable acteur qu'il était, Holmes tressaillit et Arsène déclara à ma mère qui, à ce stade, ne pouvait plus rien lui refuser:

- Le mieux serait peut-être qu'il dorme ici. Il n'aura qu'à prendre le lit, moi, je m'installerai... dans le fauteuil ou par terre pour le veiller.

La ficelle était si grosse que je n'en croyais pas mes oreilles: personne n'allait gober une telle histoire !

Mais je me trompais. Mycroft semblait soucieux de partir au plus vite, Leopold avait l'air inquiet et Geneviève était suspendue aux lèvres de Lupin.

Le veiller, à d'autres ! avais-je envie de dire. Ne comprenaient-ils donc pas que tout ça n'était que de la comédie ?

Quand j'entendis ma mère répondre que, naturellement, il valait mieux que tous deux couchent dans la chambre d'amis, je surpris le clin d'oeil qu'échangèrent mes amis.

Le plan qu'ils avaient imaginé pour dormir chez moi avait parfaitement fonctionné !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

https://leslecturesdecyrlight.home.blog/2020/02/04/sherlock-lupin-moi-t-6-les-ombres-de-la-seine-irene-adler/

Irene est de retour à Paris le sixième tome de la saga jeunesse Sherlock, Lupin & moi. Elle y retrouve évidemment ses deux meilleurs amis, mais pas pour longtemps, car Arsène est très vite porté disparu. C’est le début d’une nouvelle aventure !

J’avais été un peu déçue par les deux tomes précédents, autant à cause de la redondance des enquêtes que de l’intrigue concernant les origines d’Irene qui n’a pas réussi à me séduire, mais Les ombres de la Seine sont parvenues à me donner un regain d’affection pour cette série.

Déjà, j’ai trouvé que le mystère de ce tome s’intégrait bien avec le reste de l’histoire, alors que j’avais plutôt eu le sentiment de suivre deux scénarios parallèles dans Le château de glace, avec d’un côté l’enquête, et de l’autre la mère d’Irene.

J’ai aussi apprécié le fait qu’Horatio se joigne pour de bon au trio, après avoir passé tant de temps à veiller sur eux dans l’ombre. En revanche, j’aurais aimé que Mycroft ait un peu plus d’importance. Sa présence aurait pu apporter un soupçon de fraîcheur et de nouveauté, or il ne fait que de la figuration. Ses interactions avec les autres personnages sont très limitées, et son caractère peu mis en avant.

À l’inverse, je ne déplore pas le petit rôle auquel est réduite la mère biologique d’Irene, puisque, comme souligné plus haut, je n’ai pas été emballée par ce pan-là de la saga, et j’ai été soulagée de voir que l’auteur avait décidé de le laisser de côté, au moins pour ce tome. Cela permet également de ramener les Adler au centre de la vie d’Irene, et de les découvrir sous un autre angle, notamment Geneviève, qui n’avait guère paru attachante jusque-là.

Ce sixième tome offre des moments touchants et plein de complicité, familiale autant qu’amicale, mais il m’a paru dans l’ensemble revêtir un ton beaucoup plus sombre que les romans précédents, et je ne vais certainement pas m’en plaindre ! J’aime quand la littérature jeunesse ne fait pas dans la délicatesse.

L’attitude d’Irène face au Jaseur dans les derniers chapitres m’a un peu désemparée, je ne la trouve pas forcément cohérente, et je ne m’explique pas non plus le retournement de veste d’un personnage, néanmoins la fin (quelle fin !) balaye tout ! Je ne m’attendais pas du tout à ça (ou plutôt si, mais les paroles du Jaseur m’incitaient à penser à quelqu’un d’autre…). Quelle claque, en tout cas !

J’espère que la suite sera à la hauteur du second souffle insufflé par Les ombres de la Seine à la saga. Il n’est pas exempt de défauts, mais c’est probablement l’un des meilleurs (si ce n’est le meilleur) tomes parus jusqu’ici. J’ai hâte d’enchaîner avec le suivant !

Afficher en entier
Argent

Si je devais décrire ce sixième tome en un mot se serait : sombre.

Cette suite n'a clairement pas la même ambiance que dans les autres romans. Ici, l'univers est sombre, pesant, déprimant et parfois violent.

Je n'ai pas aimé car si j'apprécie autant cette saga, c'est avant tout pour son aspect frais et jeunesse, or là c'est tout l'inverse.

J'espère que les prochains tomes retrouveront le souffle du début.

Afficher en entier
Lu aussi

Bon. Il serait temps que la série s arrête, non ? Par ce que là, ça commence à faire long. L'auteure tire un peu trop sur l'histoire, à mon avis.

Afficher en entier
Argent

Paris outragé, Paris brisé, Paris martyrisé mais Paris libéré !

Non, nous ne sommes pas à la fin de la Seconde Guerre Mondiale mais à la fin de celle qui laissait présager que ce ne serait pas fini, niveau contentieux, entre la France et l’Allemagne et que les matchs retours seront sanglants et meurtriers.

Nous sommes en 1971 et les casques à pointes ont gagné la guerre Franco-Allemande (ou franco-prussienne), l’annexion de l’Alsace-Moselle ne sera pas au menu de cette enquête de notre jeune trio, mais on se consolera en descendant dans les bas-fonds parisiens.

Ça me change de mes traditionnels bas-fonds londoniens que j’ai arpenté en long et en large (et malgré tout, je n’ai pas tout vu) et ça me change aussi du Paris traditionnel que je visite car ce genre de quartiers, je n’y mets pas les pieds, sauf accompagnée de Sherlock, Lupin et Irene, bien entendu.

On a beau être dans de la littérature jeunesse, on ne prend pas les jeunes lecteurs pour des cruches, dans ses pages, et on ne leur épargne pas la vérité non plus : la pauvreté, la misère, les mendiants qu’on a éclopés pour qu’ils rapportent plus, c’est une réalité à laquelle le jeune lecteur va être confronté.

En ces temps-là, il y avait déjà des gens riches qui aidaient les plus démunis, mais quand bien même on irait éplucher les patates pour la soupe populaire comme nos trois amis, au soir, tel Jack London et eux, nous rentrerions dans nos maisons douillettes pour manger plus qu’à notre faim, là où d’autres dormiront à la belle étoile ou sous les ponts de Paris.

Parlons-en des dessous des ponts de Paris ! Faudra que je vérifie si le système est toujours en place sous le pont d’Austerlitz (morne plaine)…

Ce sixième tome prend son temps pour s’installer, nous berce d’une douce langueur avant de nous jeter dans la Seine ainsi que dans les ruelles tortueuses fréquentées par la pègre. Cours, Irene, cours !

Un tome bien plus sombre que les premiers, bien plus mature aussi, avec un final qui m’a laissé sur le cul tant il était inattendu dans tous les sens du terme : on est dans de la littérature jeunesse et même s’il y avait des indices dans le texte d’Irene, j’étais loin de m’imaginer pareille fin du roman. Violent.

Non, on n’épargne plus les jeunes de nos jours et c’est tant mieux…

Une série qui continue de m’enchanter, un trio qui devient plus mature, des questions qu’Irene se pose sur l’amour que lui porte ses deux amis et des aventures toujours plus palpitantes, comme on en aurait rêvé de vivre à leur âge.

Afficher en entier
Diamant

Un sixième tome toujours autant addictif que les autres. J'adore toujours autant me plongé dans les trépidantes aventures de nos trois compères : Irène, Sherlock et Lupin. Une série que l'on ne se lasse pas de lire, et qui devient de plus en plus intéressante au fil des pages.

Un régal.....

Afficher en entier

Date de sortie

Sherlock, Lupin & moi, Tome 6 : Les Ombres de la Seine

  • France : 2019-01-02 (Français)

Activité récente

Zayana l'ajoute dans sa biblio or
2020-01-20T18:03:53+01:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 30
Commentaires 5
Extraits 1
Evaluations 9
Note globale 8.44 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode