Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Shermie-B : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Sous ta peau, Tome 1 : Strong Sous ta peau, Tome 1 : Strong
Scarlett Cole   
Le résumé me fait vaguement penser à "Bad Boy" d'Helena Hunting... A voir si c'est "copier" ou non ^^

par SmallBab
The Bourbon Street Boys, Tome 3 : Question à choix multiples The Bourbon Street Boys, Tome 3 : Question à choix multiples
Elle Casey   
De retour avec les Bourbon Street Boys, l’agence de sécurité de la Nouvelle-Orléans avec Ozzie, May, Dev, Lucky, Jenny, Thibault et Toni.

La date d’anniversaire de son plus gros péché approche, plus Toni se sent mal. Quant à Lucky, son poisson Sunny ne se sent vraiment pas bien. Il a décidé de mettre de côté ses pensées pour passer directement à l’action. Les conséquences sont mises de côté pour une fois. Quelques minutes après, rien n’est plus comme avant, Lucky disparaît et Toni se sent différente.
Le capitaine Tremaine demande l’aide des Bourbon Street Boys pour arrêter Marc Doucet, un chef de gang.

Antoinette «Toni» Delacoure est une femme frêle, mais battante, limite impulsive, impétueuse et très directe. Elle a fait de la prison pour homicide involontaire contre son ex petit-ami Charlie, qui était violent. Elle est attirée par le côté sombre des gens et des choses.
Lucky «La Chance» Larieux, est le geek informatique de l’équipe. Il a perdu sa sœur Mirabelle deux ans plus tôt, depuis il s’est reposé sur son poisson rouge Sunny. C’est une homme tendre, attentionné et protecteur.

La narration est à la première personne du point de vue de Toni. Cela est bien dommage, car nous voyons très peu Lucky, et surtout ses sentiments.
L’intrigue est accaparante, mais loin d’être explosive. Toni a toujours aimé Lucky depuis leur enfance, et lui aussi. Ils ont été l’un pour l’autre leur amour secret. Une nuit ensemble, et leur vie va être chamboulée. Toni et Lucky vont devoir apprendre à vivre avec leurs erreurs, pour avancer dans leur vie.
La plume est fluide et facile à lire. L’humour est très agréable, les répliques plus que marrantes et certains situations un délire. Le rythme est agréable, restant néanmoins très lent.
Les émotions sont pertinentes. Nos deux protagonistes n’ont pas fait leur deuil, n’ont pas tourner la page sur leur passé. La culpabilité leur pèse, ils doivent reléguer leurs regrets au passé et arrêter de se torturer. C’est simpliste et sage.
Les personnages secondaires, nous retrouvons nos deux premiers couples avec les sœurs Jenny et May qui apportent l’enthousiasme et la fraîcheur.

Le fond de l’histoire est prenant, par contre il ne se passe pas énormément de chose, c’est très plat au niveau action. Par contre au niveau émotionnellement et l’évolution des personnages, le roman est beaucoup plus travaillé.

Une histoire d’amour belle, une leçon de vie sur le deuil et l’avenir. Belle plume.

https://meslivres-monplaisir.blogspot.com/2018/11/the-bourbon-street-boys-tome-3-question.html

par Matoline
Elsie Waldon, Tome 1 : Métamorphose Elsie Waldon, Tome 1 : Métamorphose
Olivier Guerard   
livre très passionnant et envoûtant, passant les quelques passages un peux longs a mon gout. Histoire vraiment sympa mêlant plusieurs espèces , le surnaturel et le monde de la nuit.
Une bonne intrigue, du suspense et un peux de romance sans trop être niais.
Mon seul regret est de savoir que le livre vient de sortir et donc la suite va se faire attendre avec une grande impatience, surtout lorsque le livre fini sur une tel fin qui met l'eau a la bouche pour la suite .
Le Livre perdu des sortilèges Le Livre perdu des sortilèges
Deborah Harkness   
CONQUISE !!!
Ce livre est PASSIONNANT et INTELLIGENT.
J'ai été littéralement séduite par ce premier ouvrage qui a fait l'unanimité de la critique à travers le monde. Voici une histoire riche et aboutie, avec des personnages étoffés et accomplis.
Le récit se déroule dans le monde universitaire, mélangeant les sujets comme l'histoire, la génétique, l'Alchimie ainsi que les différentes créatures surnaturelles. L'écriture est raffinée et on sent une maturité certaine dans l'approche et le développement de l'intrigue.
Ce livre est réellement plus consistant que la plupart du même acabit. Les personnages paraissent également plus crédibles et concrets que les protagonistes masculins fantasmagoriques d'autres auteures.
Une histoire envoutante, en un mot : SUBLIME !
A DECOUVRIR SANS DELAI

par ccmars
Le Monde d'Élianor, Tome 1 Le Monde d'Élianor, Tome 1
Liah Waureel   
Une lecture très tentante, les couvertures de cette maison d’éditions nous en mettent à chaque fois plein les yeux.

Dès les premières pages nous faisons la connaissance d’Elianor, un personnage de caractère, plutôt solitaire, elle n‘a qu’une seule amie, Anita pour qui elle a une grande affection. Elle est habituée malgré l’aisance dans laquelle elle vie à se débrouiller seule, son père s’étant éloigné d’elle au décès de sa mère.

Mais nous n’allons pas seulement être concentré sur ce personnage, bien qu’elle soit la plus présente en tant qu’héroïne. Nous allons tout au long de la lecture faire la connaissance de plusieurs autres personnes, tous aussi intéressants que déconcertants pour certains. Ils auront un rôle très important de ce qui va arriver à Elianor, qu’ils soient des acteurs passifs ou actifs, ils seront mêlé à ce changement de vie auquel elle ne s’attend absolument pas.

En quelques heures son monde va basculer et être complément chamboulé, Eleanor va devoir faire face à de gros changements les plus improbables, dignes des livres qu’elle a pu lire. En effet suite à une attaque, elle découvrira qu’elle n’est autre qu’une Gardienne des Sceaux de l’Entre Deux Monde, dotée de pouvoir et de capacité dont elle n’aurait pu rêver. Mais pour devenir une véritable Gardienne elle va devoir se plier à certaines règles assez strictes ce qui est loin d’être son fort.

Suite à cette découverte, elle va faire la rencontre d’autres gardiens, qui comme elle, maitrisent un des quatre éléments, pour elle c’est l’eau les autres, le feu, la terre et l’air. Elle fera aussi la connaissance de Guillaume, un guerrier qui donnerai sa vie pour la Guilde , on sent une forte attirance entre eux, mais des interdits viendront mettre en difficulté leurs sentiments naissants.
En parallèle, nous nous pencherons plus sur la famille et les proches d’Elianor qui eux aussi vivent des instants de terreur et de douleurs.

Une lecture dans laquelle on s’immerge très rapidement. Ce premier tome pose les bases et est rempli d’explications mais aussi de découvertes sans jamais nous faire tomber dans l’ennuie ou nous faire ressentir de longueur. On s’attache à chacun des protagonistes, le récit à la troisième personne permet ne voguer de personnage en personnage et ainsi de bien comprendre leurs sentiments et ce qu’ils ressentent sans jamais se perdre. (J’avoue avoir eu peur de la tournure que vont prendre les sentiments des personnages et de tomber dans un triangle amoureux difficile à gérer)

C’est un univers fantastique mêlé à la réalité de façon très intéressante, l’action est présente sans y être très prononcée, elle arrive à point nommé et on y embarque de manière à avoir l’impression d’y être. On survole avec légèreté un peu de romance, de quoi venir adoucir tous les moments difficiles vécus par les personnages. On y vit des moments douloureux, pendant, mais aussi réconfortants, tous ses doutes, ses instants inattendus ajoutent de l’intensité à l’histoire.

Ce fut une lecture vraiment appréciable, j’ai beaucoup aimé cet univers, j’ai hâte de voir l’évolution des tous les personnages et de voir ce qu’il va se passer par la suite, surtout avec cette fin qui vous laisse complément bouche bée.

http://www.livresavie.com/le-monde-delianor-chapitre-1-de-liah-waureel/#more-14409

par Natoche
Expiation Expiation
Ian McEwan   
J'ai vu l'adaptation par Joe Wright avant de lire le livre et j'ai retrouvé dans ce dernier toutes les sensations que j'ai éprouvées en voyant le film : une sorte d'émerveillement devant la beauté de ce qui est décrit, la flamboyance des sentiments, l'horreur de l'histoire. Le destin des héros tient de la tragédie et le style de McEwan appuie tout cela : le fait d'être tout à tour dans la tête des différents personnages permet de comprendre leurs réelles motivations et leurs sentiments. Comme le dit le titre, c'est un roman sur la culpabilité et sur l'expiation : toutes les erreurs sont-elles pardonnables ?

par Lyra27
Dear You, Intégrale Dear You, Intégrale
Emily Blaine   
Je suis assise là, devant mon clavier à essayer de rassembler mes idées, afin de vous donner mon ressenti sur ce roman... et ce n'est vraiment pas évident. La première chose qui me vient à l'esprit c'est Pourquoi ? Pourquoi je n'ai pas lu ce roman avant !! J'ai adoré ! Même quelques heures après avoir tourné la dernière page j'ai encore des petits cœurs rose (à paillettes) devant les yeux et un sourire béat collé au visage. Tout, dans ce roman, est un petit bijou. J'ai beaucoup aimé le style de l'auteur, direct, nous sommes desuite plongé au cœur de la vie de Kat, de l'hôtel dans lequel elle travaille et de ses amis, et du séduisant Mr Blake. Rapidement, l'histoire nous attrape par le col (et le coeur) et nous tient... c'est addictif, on tourne les pages et on en veut toujours plus... encore ! Cette histoire m'a fait le même effet que lorsque j'ai lu After... l'aventure de Kat et d'Andrew m'obsédait, c'était ma drogue ! J'ai fait attention de prendre mon temps pour l'apprécier un maximun, mais ça a été dur. Dear You ce n'est pas seulement une très, très jolie romance, Emily Blaine pimente son récit et dépose des rebondissements comme votre amoureux le fait avec des baisers sur votre cou ; petits, proches et terriblement excitants... A plus d'une reprise, j'étais heureusement d'avoir l'intégrale entre les mains ... Attendre la suite aurait été une véritable torture. Les personnages sont de vrais diamants bruts. J'ai adoré Kat, j'ai aimé son côté fleur bleue qui croit au destin. Elle est indépendante, déterminée et forte tout en attendant son prince charmant et elle a réveillé chez moi, mon côté princesse qui été endormi. Andrew est ... arrogant, prétentieux mais au final tellement adorable, et fragile, qu'il est absolument impossible de lui résister. Les personnages secondaires sont tout aussi intéressants et sympathiques, j'ai beaucoup aimé Gregory et Nathan.
Je suis vraiment tombée sous le charme de l'univers de Dear You. On rit, on pleure, on tremble et ce n'est que du bonheur ! Les bonus, fournis avec l'édition intégrale, sont des sucreries que l'on apprécie de déguster et qui nous donne envie d'en reprendre.
Si vous n'avez pas encore sauté le pas, n'hésitez plus, vous ne serez pas déçu :)

par BeaMars
Everless Everless
Sara Holland   
«I know better than to be afraid of stories.»

Ce moment où je viens de passer les dernières heures plongée dans la préparation de mon examen de droit pour le bac (parce que j'aime préparer les choses en avances) et que je ne sais plus parler que de liberté sexuelle... Du coup, vous voulez un cours ? Non, très sérieusement. Mon cerveau va exploser. En plus, je suis malade (oui je passe ma vie à être malade, c'est dingue -la fille que vous pouvez entendre éternué à l'autre bout de la Terre, c'est moi-) donc c'est franchement pas cool. (Je raconte ma vie aussi, au cas où vous ne l'auriez pas du tout remarqué.)

BREF.

Première chose, mes amis, parlons de la couverture. De manière très simple, je la trouve vraiment très belle. J'adore les couleurs et j'admets que ce truc de sablier me plait bien. Ah, que voulez-vous, il en faut peu pour être heureux.... Wait. ♫♪ Il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux, il faut se satisfaire du nécessaire... ♪♫ Non ? Enfin, tout ça pour dire que j'aime cette couverture, voilà.

J'avoue que je n'ai rien à dire sur la plume de Sara Holland. Rien. Du. Tout. Nada. Nothing. At. All. Bref, vous avez compris. Le néant total. *hausse les épaules*

In Time meets Red Queen. (Et pour les incultes, In Time est un film.)

Soyons honnêtes. Entre les personnes qui ont moyennement aimé voir pas du tout apprécié ce roman et celles qui l'ont adoré, je n'avais pas envie de me faire mon propre avis. Je voulais juste rester sous ma couette à entendre une illumination qui me donnerait l'envie de donner sa chance à Everless. Bon, j'admets que l'illumination n'a pas perdue de temps. J'ai lu Everless assez rapidement, et je n'ai sérieusement pas vu les pages défilées. Ce qui, je suppose, est une bonne chose. Ce n'est pas tant que l'histoire soit addictive mais plutôt le simple fait qu'elle est suffisamment entraînante pour ne pas vous lâcher. Oui, il y a une nuance, merci.

Cela dit, il est temps que vous ayez mon verdict, non ? Je suis entrée dans l'histoire aussi facilement qu'on rentre dans un jeans à notre taille (pourquoi il faut toujours que je dise des trucs pareils ?) et très honnêtement, j'ai beaucoup aimé l'histoire en elle-même. Elle a du potentiel, et même s'il est vrai que ça aurait pu être encore mieux, je suis presque certaine que le second tome saura nous donner ce petit mieux. Everless a tout pour plaire, une bonne intrigue, de bons personnages, une pointe de romance, et un univers intéressant, sans oublier les retournements de situations.

Mais de quoi ça parle ? Dans le Sempera actuel, Jules et son père ne roulent pas sur l'or. Ils vivent dans un petit coin appelé Crofton et ils doivent se battre pour ne pas finir à la rue et mourir de faim (enfin ça reste à voir, je ne suis pas sûre). Cependant, lorsque Jules était enfant, ils vivaient à Everless qui est le domaine de l'une des familles les plus puissantes de Sempera ; les Gerlings. Suite à un accident avec les frères Gerlings, Jules et son père ont dû fuir et se cacher. Depuis Jules nourrit une haine profonde pour ces foutus Gerlings et un des frères en particulier. Mais à présent que son père a du mal à les faire vivre, Jules décide de retourner à Everless en tant que servante malgré le fait que son père lui a dit et redit qu'elle ne devait jamais y retourner. Everless est un endroit dangereux et avec la Reine en visite à l'occasion du mariage d'un des frères Gerlings avec sa fille adoptive, Jules va être forcée de découvrir qui elle est vraiment au risque de perdre ceux qu'elle aime le plus...

Je ne l'ai pas encore dit mais si vous connaissez le film In Time vous vous doutez peut-être que la vie à Sempera c'est de l'argent et que l'argent c'est du temps. Alors laissez-moi vous raconter une petite histoire... Il était une fois (parce que je ne me priverai certainement pas du plaisir d'un tel début) sur les terres de Sempera, un Alchimiste et une Sorcière. L'Alchimiste vola le cœur de la Sorcière, volant par la même occasion son immortalité (sinon c'est pas drôle) et mélangea le temps au sang. Et quitte à faire des expériences cheloues, autant aller jusqu'au bout. L'Alchimiste mélangea aussi le temps au métal et en fit de l'argent (money money). Pour faire simple, plus vous avez d'argent, plus vous pouvez vivre longtemps (par longtemps entendez des siècles, merci). Bah, on savait bien que l'immortalité c'était pas gratuit. ;) En tout cas, toute cette affaire est fascinante à découvrir.

Ce tout petit aspect, qui est un élément important de l'histoire puisque c'est là-dessus qu'elle se base m'a énormément plu. J'ADORE. Même si j'admets que je ne voudrais pas que ça devienne une réalité parce que j'ai tellement de chance que je serais pauvre comme pas possible et que je serais donc condamnée à mourir jeune. Non, merci.

Le world building de Everless m'a énormément plu. En plus du côté argent = temps, il y a un tas de petits détails qui m'ont charmée. Comme par exemple, Briarsmoor. Je n'en dirais pas plus sur cette petite ville (pour ne pas vous gâcher le plaisir) mais je veux y aller pendant mes vacances. Sérieusement, je suis tellement fan.

MAIS ALORS pourquoi est-ce que ce roman n'est pas un coup de cœur ? Eh bien, premièrement je suis malade donc ça réduit carrément mon amour pour à peu-près tout. SORRY. Ensuite, malgré tout Everless a quelques défauts, on ne va pas se leurrer. La principale raison c'est qu'au final, il n'y a pas tant de surprises que ça. Il y a en bien une ou deux bien placées, mais au-delà de ça, Everless n'offre pas grand-chose de nouveau qui puisse m'éblouir. Et de plus, certaines choses me paraissaient sous-développées et j'ai trouvé ça super dommage. Je n'en dirais pas plus, pour ne spoiler personne, mais en tout cas, c'est sûr qu'il y a de bons éléments mais il y en aussi de moins bons...

Ah les personnages... J'adore parler personnages. C'est le moment où soit je suis super emballée soit totalement entrain de ramer. C'est cool, je trouve. ^^ Je suis partagée concernant les personnages de Everless. Il y a bien deux ou trois que j'ai apprécié, un ou deux que j'ai détesté, et quelques autres qui ne m'ont fait ni chaud ni froid... C'est très hétérogène, pour ma part.

• Jules c'est le genre typique de personnage principal que tu peux adorer et détester en même temps. Des fois elle fait des trucs bien, et des fois comme ça elle fait un truc débile comme pas possible et tout ce que tu peux faire c'est la regarder faire en secouant la tête. Cela dit, dans la mesure où elle n'est pas le pire personnage principal que j'ai croisé et que je considère qu'on fait tous des choses franchement merdiques parfois, je tolère. (Je suis sympa comme ça.)

• Alors Roan, notre très cher Roan... Le Gerlings préféré de tout Sempera. Un volontaire pour lui donner une claque dans la gueule ? Non ? Tant pis, je me dévoue. Comme vous pouvez le savoir, je suis quelqu'un de patient et de tolérant. Je suis pacifiste, même, la plus part du temps. Mais là, non. Pas possible. Ce gars m'a tellement insupporté avec ses airs de mec gentil et parfait qui chie des arcs-en-ciel... Excusez mon langage. C'est simple, chaque fois qu'il souriait j'avais envie de le gifler. Il ouvrait la bouche ? Gifle. Il bougeait ? Gifle. Il respirait ? Gifle. Simple comme bonjour. Bon, pas besoin de vous le cacher, je ne l'aime pas. Dès le début, lui et moi ne pourrions pas nous entendre. À la fin, je ne regrette rien. (Comprendra qui aura lu le livre.) *rire diabolique.*

• Liam (le vilain petit canard Gerlings de Sempera) c'est mon bébé, c'est le personnage que j'ai préféré dans ce bouquin, et moi aussi je vais commencer à faire des expériences cheloues pour le rendre réel... C'est un personnage complexe qui, je pense, n'a pas fini de nous surprendre. J'ai hâte de le retrouver dans le prochain tome pour voir ce qu'il a encore en réserve. Et puis j'aime bien son air d'éternel boudeur. JE L'AIME D'AMOUR.

• Que puis-je dire sur Caro ? C'est un personnage diaboliquement génial. Je l'adore même si elle a littéralement pris mon cœur entre ses mains et l'a serré, elle l'a écrasé jusqu'à ce qu'il n'en reste plus rien et ensuite elle m'a laissé à genoux ramasser les dernières miettes de mon pauvre cœur et m'a laissé les regardé partir en poussière... Je vous le redis, je l'adore.

• Les autres, en clair, je m'en fous. Sauf Hinton, parce qu'il est trop mignon et que j'ai envie de lui faire pleins de câlins.

Parlons Romance. Comme je l'ai dit plus haut, Everless nous offre une pointe de romance. Ou plutôt un aperçu d'une romance potentielle ? Je ne saurais même pas vraiment comme décrire ce que Sara Holland nous a offert mais en tout cas, c'était pas mal. Alors déjà, je suis bien heureuse que la romance ne soit pas l'aspect principal de l'intrigue parce qu'autrement je sens que j'aurais fini par me taper la tête contre un mur. La romance dans Everless était bien partie pour soit aller dans le mauvais sens (aka avec un gars que je ne supporte pas) soit finir en triangle amoureux (aka quelque chose que je ne supporte pas non plus -heureusement que je suis censée être tolérante et tout le blala-). MAIS remercions le dieu du livre pour ça, on a évité le pire. Je suis pleinement satisfaite avec ce que nous a offert Sara H. dans ce premier tome et maintenant je suis impatiente de découvrir ce qu'elle réserve à ces deux personnages pour la suite. Bien-sûr vous vous doutez que je ne vous dis pas de quels personnages il s'agit pour ne pas vous spoiler, oh gentil âme que je suis. → nouveau ship en vue. ♥

La fin m'a TELLEMENT plu. C'est probablement l'une des choses que j'ai préféré. Je n'ai pas grand-chose à dire dessus hormis qu'elle m'a donné envie de me rouler par terre comme un gros bébé en pleurant toutes les larmes de mon corps sans trop savoir pourquoi. Je l'ai trouvé à la hauteur de mes attentes et elle prouve vraiment le potentiel de l'histoire et du prochain tome. Pourtant, j'avoue que j'avais un peu peur que Sara Holland se prenne pour Victoria Aveyard mais NON, nous sommes sauvés ! Paix à nos âmes.

En conclusion, je suis plutôt impatiente de pouvoir découvrir le second tome. Everless n'est pas parfait mais j'ai un bon pressentiment concernant Evermore. Il y a de très bons éléments qui font que Everless réussit à se démarquer des autres de son genre mais il me manque encore un petit quelque chose pour que cette histoire soit véritablement "unique". Une dernière chose : LIAM. Juste ça et je suis comblée. Maintenant vous m'excuserez mais je vais aller pleurer le fait que ce mec soit fictif sur ma dissertation de philo (que je dois rendre mardi donc faut que je me presse). ;)

«“Fox”, said Snake, curling slowly around her friend's heart. “It's time we face the truth.”»

theblacksunshineblog.wordpress.com/2018/04/01/everless-sara-holland/

par Sheo
Ride or die with me Ride or die with me
Anita Rigins   
Anita Rigins n'a plus rien à prouver, elle nous montre une fois de plus son talent au travers de cette histoire.
A dire vrai, j'ai su que ce livre allait être un coup de cœur dès le prologue du début.
L'intrigue, la romance, l'action, les personnages....tout y est !
Assan sexy du feu de dieu et Abby, petit bout de femme forte et déterminée. Je n'en dirais pas plus, Lisez cette histoire, je vous promets que vous allez adoré

par Celyne08
Sur ma liste Sur ma liste
Rosie Blake   
Clara est danoise, elle emporte un peu de son pays un peu partout où elle passe. À Yulerthorpe, une petite bourgade anglaise, sous le charme d'une boutique de jouet sur le point de fermer, elle pourrait bien faire des miracles et déposer qui sait ses valises...

Ce roman nous plonge dans l'énergie de Noël qui fait rayonner les cœurs. Clara est l'héroïne qui fait du bien. À son contact, tout se transforme en douceurs.
Avec elle, on n'a pas besoin de tricher, elle révèle le meilleur des gens sans que cela s'avère compliqué. Le récalcitrant Joe lui, prend son temps, observe cette fille surprenante, avant de se laisser convaincre par son mode de vie. Clara réveille l'âme de l'enfant, libère les émotions. On aime son énergie, sa fantaisie, son esprit d'initiative. L'écriture est tendre et pétillante. On se laisse volontiers envelopper dans une atmosphère cocon. Les rapprochements amoureux sont drôles et romantiques.

La force cachée des personnages nous désarme et finit même de nous faire fondre. Il y a dans ce petit village quelque chose qui nous rattache à l'essentiel, à la magie d'être vrai et présent. Ce roman nous délivre un message sur le bien-être qu'il faut créer autour de soi et dans son quotidien.

Une couverture, un chocolat chaud, des bougies, de l'amitié : et si c'était ça, le début du bonheur ?