Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Shieldmaiden : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Le Monde de Narnia, Tome 6 : Le Fauteuil d'argent Le Monde de Narnia, Tome 6 : Le Fauteuil d'argent
C. S. Lewis   
C'est à partir de ce bouquin que j'ai commencé à parfois avoir l'impression que Lewis avait décidé d'écrire parce que ça faisait des sous.

par Zélyie
Le Monde de Narnia, Tome 7 : La Dernière Bataille Le Monde de Narnia, Tome 7 : La Dernière Bataille
C. S. Lewis   
Comme son nom l'indique, l'histoire de Narnia prend fin avec ce dernier tome, et clôture ainsi 7 tomes de contes. On y retrouve d'anciens personnages, pour notre plus grand plaisir, prêts et parés pour une nouvelle et dernière aventure.
Les Mondes d'Ewilan, Tome 3 : Les Tentacules du Mal Les Mondes d'Ewilan, Tome 3 : Les Tentacules du Mal
Pierre Bottero   
Une saga à lire absolument on la relie toujours avec plaisir. Un monde magique,captivant et unique apparait sous la plume de Bottero, avec ses personnages attachants même si différents. Je recommande ce livre à tous les fans d'aventure épiques et d'heroic fantasy ainsi qu'à ceux qui aime les histoires d'amours

par butterfly
Les Mondes d'Ewilan, Tome 2 : L'Œil d'Otolep Les Mondes d'Ewilan, Tome 2 : L'Œil d'Otolep
Pierre Bottero   
Ewilan se remet avec difficultés de ses mésaventures du tome précédent, mais désormais elle a un but à atteindre. Les personnages sont à nouveau mit à l'épreuve. Ce tome est toujours aussi bien écrit sous la main experte de Pierre Bottero, nos amis continuent leur périple...Comme on s'y attendait super livre!!

par butterfly
Les Mondes d'Ewilan, Tome 1 : La Forêt des Captifs Les Mondes d'Ewilan, Tome 1 : La Forêt des Captifs
Pierre Bottero   
ce tome est mon préféré de toute la quete d'Ewilan. Pourquoi? Parce que Ewilan souffre(je suis pas une sadique, enfin un peu mais c'est pas le problème), je pense qu'elle sait au moin maintenant ce que veut dire "souffrir". Autant physiquement que mentalement. Ce tome est beaucoup plus profond.

Aussi pour aller dans quelque chose de beuacoup léger, j'aime bien lire la description de la tête des perssones normales quand on leur dit que leurs monde bien rangé et qu'ils ont toujours connus est en faîte jumeau avec un autre monde qui lui est un mystère même pour les habitants, peuplés de créatures et de magies incroyables. et dans ce tome ça arrive deux fois!
Le Pacte des Marchombres, Tome 3 : Ellana, la Prophétie Le Pacte des Marchombres, Tome 3 : Ellana, la Prophétie
Pierre Bottero   
Mais quel livre... je finirais jamais de le dire ! :O
C'est... Merveilleux !! C'est Pierre Bottero qui m'a le plus tiré des larmes lors de ses livres...
Mais quelle émotion ressentie dans ce dernier... WOUAH
Aucun mot ne peut décrire celà ! :O

Je dis: RESPECT à cet auteur...
Et comme il le dit si bien dans une de ses poésies marchombres:
« Force lumineuse et bienveillante.
Gratitude infinie pour celui qui guide.
Respect. »


« - Que deviennent les rêves qui se brisent ?
- Les rêves ne se brisent pas.
- Que deviennent les rêves qui se brisent ?
- Le terreau des rêves à venir. »
Et moi... je rêve de Gwendalavir... peut-être un rêve brisé par le décès de Pierre... Mais Gwendalavir... c'est le terreau de notre imagination ! Grâce à lui, nous pouvons voyager dans ce monde qu'il a créé pour ses lecteurs!
Rendons-lui hommage, en voyageant dans ce monde... En tant que Dessinateur, Marchombre, Frontaliers, Thüls, Petits,... et bien d'autres ! =)
Car ça restera toujours dans nos mémoires...

à Pierre Bottero :)

par Fred_93
Le Pacte des Marchombres, Tome 2 : Ellana, l'Envol Le Pacte des Marchombres, Tome 2 : Ellana, l'Envol
Pierre Bottero   

Ce livre est mon préféré sur les 3 et je l'adore!
J'adore les personnages surtout les guerriers Thuls enfaite parce qu'ils sont à la fois féroces et dangereux mais avec un coeur en or ! :)

Dommage que Hurj Ingan n'était pas plus présent :s
J'ai trouvé triste au moment ou il lui dit ces dernières paroles!

Sinon magnifique bouquins avec ces prises de consiences Ellana évolue comme quand on lui demande si elle est tombée à cause de ces blessures et qu'elle répond que justement elle est montée qu'elle a volée en gros qu'elle a passer une étapes et que du coup sa l'a aidé à évoluer pour avancer plus loin sur la voix par la suite! :)

M-A-G-N-I-F-I-Q-U-E!!!

En prime bourré de poésie ; d'amour ; de citations ; de rencontres ; trahisons ; etc...
C'est vraiment un super bouquin avec pleins de sentiments à la clé!

Ellana est toujours une héroïne aussi attachante et géniale que dans le premier tome. Elle a grandit et évolué.
J'adore son côté mature ; synique ; sarcastique ; forte ; courrageuse ; ne se laisse jamais marché sur les pieds ; déterminée et pleine de volonté ; etc...

Une héroïne vraiment parfaite à mes yeux ou on s'identifie trés facilement à elle!

Petit bémol : la couverture n'est pas tellement terrible, surtout que sa permet du coup de comprendre quel sera sa greffe et enlève du suspens au livre. Mais bon sa de dénature pas l'histoire!
(Mais bon se n'est pas forcément un point négatif).

Quelques mots à dire : Merci Pierre Bottero pour vos merveilleux bouquins!

Livre conseillé et à lire sans hésitations!



par Malicia
Le Pacte des Marchombres, Tome 1 : Ellana Le Pacte des Marchombres, Tome 1 : Ellana
Pierre Bottero   
Waouh.
C'est le seul mot auquel j'ai pensé en refermant ce livre. C'est le premier livre de Pierre Bottero que je lis et, franchement, c'est le plus vrai et le plus beau livre que j'ai jamais lu. On est transporté, envouté même par les mots de l'auteur. Car Pierre Bottero écrit bien. Très bien même. Et surtout, l'élément autour duquel l'intrigue nait... Le maitre-mot des marchombres. Leur but. La liberté. Car, qui n'a jamais rêvé d'etre libre? Car,après tout, être marchombre c'est le commencement d'une nouvelle vie... La voie. Celle ou on commence à apprendre, à comprendre...à vivre.
Quand j'ai refermé ce livre, je pensais autrement. Je revais. Je volais... Je restais au coté d'Ipiutiminelle, d'Ellana, de tous ces personnages qui m'ont bouleversés. Les mots sont fragiles, ils ont un pouvoir. Il ne faut pas essayé de les dompter, ils faut les comprendre. Les magner. Pierre Bottero à magner les mots. Les a fait vivre, leur donnant à chaqun une importance nouvelle. Liberté...Harmonie...Silence...Marchombre.
Comment l'auteur fait-il pour nous faire partager les émotions des personnages? Comment fait-il pour nous donner l'impression de les connaitre depuis toujours? Que nous ne sommes pas seulement spectateurs du livre mais que nous entrons en lui? Que nous sommes en lui?
Pierre Boterro n'écrit pas simplement ses personnages. Ils les fait vivre. Respirer. Penser. Ils sont nous, nous sommes eux. Sont-ils réels ou sommes nous , nous-mêmes nés des magnifiques mots de l'auteur? C'est cette question que je me suis posé en lisant, buvant, aspirant, les phrases, textes, paragraphes de cette histoire qui nous entraine bien plus haut que nous l'esperions.
C'est un chef-d'oeuvre.

"-Que devient une étoile qui meurt ?"
"-Un rêve qui vit."

J'ai fait mourir plus de milles étoiles...
Et j'ai vécu mon rêve. En lisant ce livre.
Si l'on à lu au moins un livre comme cela dans sa vie, on peut mourir. Heureux.
Pierre Bottero n'est peut-être plus de ce monde, mais il survivra toujours. Entre ses mots...
Avec ses personnages.
Dans les pages de ses livres.
Meme si vous n'êtes plus, M. Botterro, je voudrais vous dire:
Merci. Merci de m'avoir fait vivre le plus fabuleux des voyages.

par Fantalex
La longue guerre La longue guerre
Stephen Baxter    Terry Pratchett   
Au cours de ma lecture, il m’est arrivé plusieurs fois de me demander si j’appréciais ce que je lisais ou si j’étais déçu. On pourrait la comparer à un électrocardiogramme, il y a des moments qui m’ont beaucoup plu, puis d’autres presque pesants à lire...

[spoiler]Par exemple, j’avais trouvé Lobsang et Josué très prometteurs dans le premier tome mais je suis un peu déçu par ce qu’ils sont devenus. Si mon souvenir du premier tome (que j’avais beaucoup aimé) est correct, Josué avait à peine aperçu Helen Green et n’avait pas manifesté un quelconque coup de foudre à son égard bien que la demoiselle (relativement quiche, disons-le) soit en admiration devant lui. Le fait qu’il soit marié avec elle dès le début du deuxième tome et qu’ils aient eu un enfant m’a presque empêché de lire. Je n’ai pas saisi le bienfondé de cette union, sinon qu’on aurait besoin de Dan dans un prochain tome, peut-être pour poursuivre l’œuvre de son père… C’est l’impression que j’ai eue et, pour ça, j’ai vraiment été déçu. Josué a perdu beaucoup de sa profondeur dans ce tome et c’est dommage. Alors, oui, le principal protagoniste de cette histoire, c’est Lobsang, mais j’ai trouvé que Josué était un peu trop relégué au rôle de bouche trou. Il est sollicité par Lobsang et utilisé/raillé par Sally qui se contente de le fiche dedans quand elle n’a pas envie de se faire brûler ses propres fesses alors qu’elle s’est attirée des ennuis avec les beagles. C’est grosso-modo le seul vrai rôle de Josué ici et il était euh… surprenant.[/spoiler]

[spoiler] Quant à Lobsang, voilà qu’il se découvre une passion pour la vie de moine et le jardinage, ramène les morts à la vie et se trouve une épouse en Agnès, la religieuse décédée fan de Harley Davidson. Ça surprend un peu mais pourquoi pas. On sent ainsi plus la machine créée par Lobsang que l’Agnès d’origine, il l’a modelée pour correspondre à ce qu’il voulait. Mais évidemment, j’ai lu le résumé du tome suivant et le devenir de Lobsang et d’Agnès reste incongru pour moi. Je préférais le Lobsang railleur du tome 1 à celui-ci. Il était autrement plus intéressant.[/spoiler]

[spoiler] A côté de ça, pour moi, « La longue guerre » s’appellerait plutôt « La longue guerre froide ». Il n’y a pas vraiment de guerre dans ce tome ; certes, je n’espérais pas d’échanges plus ou moins constructifs à grands coups de missiles nucléaires, mais je m’attendais tout de même à autre chose qu’à une longue et laborieuse mise en place… D’une certaine façon, ce tome m’est apparu plus transitoire qu’autre chose.[/spoiler]

En lisant ça, vous vous demandez sans doute pourquoi je l’ai classé en diamant alors que je ne cesse pas de râler… Eh bien c’est précisément parce que le concept de cette histoire est beaucoup trop passionnant pour que ce livre finisse ailleurs. J’aime énormément l'idée de successions de mondes qui se révèlent soudainement à l’Homme (qui, bien sûr, s’empresse d’exploiter tout ça à grand renfort de dynamite et autres déforestations). J’aime les questions que cela soulève, notamment par rapport à la situation actuelle du monde réel : [spoiler]le premier tome s’achève sur une catastrophe nucléaire qui rase la ville de Madison zéro à la suite d’une attaque terroriste. A la fin du deuxième, le parc de Yellowstone (le plus grand super volcan de la Terre, avec une chambre magmatique de près de 70 km de large sur une dizaine de kilomètres profondeur) entre en éruption et menace directement la population restée en Primeterre ainsi que les mondes à proximité. Il va sans dire que nous ne disposons pas d’une longue Terre pour nous échapper si le vrai Yellowstone venait à exploser ; le problème soulevé dans « La longue guerre » n’en est que plus intéressant.[/spoiler]

Et puis il y a les trolls. Je partage l’avis de Lobsang à leur sujet : ils sont passionnants ! Leur langue est très bien trouvée et ils sont vraiment bien exploités dans les deux tomes que j’ai lus jusqu’à présent. [spoiler]Les beagles m’ont bien plu aussi. Ils me sont apparus comme l’archétype de la race qui ne veut rien entendre de l’avis ou de la façon de vivre des autres, un peu façon Klingons dans Star Trek.[/spoiler] De même, les elfes, kobolds et autres créatures sont intrigants, je suis curieux de voir dans quel sens tout cela va évoluer !

Donc, oui, il y a des choses qui m’ont gêné voire même déplu dans ma lecture, mais j’ai été bien incapable de décrocher. Et ça, c'est à mes yeux une grande qualité pour un livre : happer le lecteur, susciter son intérêt, sa curiosité, au point de l'empêcher de refermer le livre... L’ensemble est trop intéressant, trop prenant pour ça. Je voulais savoir. Je veux encore savoir, j’ai besoin de lire « La longue Mars ».

par Rwann
La longue utopie La longue utopie
Terry Pratchett    Stephen Baxter   
Récit de science-fiction peut-être même visionnaire, non pas dans le côté fantastique du passage d’un monde à l’autre, mais sur le reste du récit. En effet, La Longue Utopie peut se lire autant seul, isolé, que dans la suite que Pratchett et Baxter ont écrit ensemble. Pour faire court, des personnes ont l’immense pouvoir qu’ils tiennent secret de se déplacer d’un monde à l’autre, parallèle. Ce pouvoir a été par la suite « commercialisé » et aujourd’hui, l’homme fait ce qu’il sait faire de mieux, coloniser. Mais une famille atterrit dans l’un des mondes qui présente des particularités.
Le récit est long à s’installer, avec parfois j’ai trouvé beaucoup de difficultés, mais certainement parce que je ne connais pas les romans précédents. Et malgré que le style est vraiment fluide et intéressant, ce n’est que sur le dernier tiers que l’histoire se décante pour aborder immédiatement un dénouement passionnant, avec les explications que nous attendions.
Je reste sur un avis mitigé. L’écriture est bien ciselé, le récit quant à lui, prend du volume un peu tardivement.

par Skritt