Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Shifu : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
L'amour dure trois ans L'amour dure trois ans
Frédéric Beigbeder   
J'ai beaucoup aimé ce livre.
L'auteur pose son idée de l'amour, sa déchéance et à la fin sa renaissance avec un nouvel amour qui va lui montrer que sa théorie déprimante sur la durée de l'amour est fausse.
Quant au ton de l'auteur, j'ai adoré, ça change totalement d'avoir un auteur qui malmène parfois son lecteur, mais c'est justement pour donner plus plus d'impact à ses paroles et puis chacun son style d'écriture!!!!
Un très bon livre en tout cas!

par Pimus
L'Élixir d'amour L'Élixir d'amour
Éric-Emmanuel Schmitt   
Leur amour avait pris naissance à l'Opéra de Paris, le soir où l'on y jouait "L'Elixir d'amour"...

Voici l'échange épistolaire entre un homme et une femme séparés après cinq années d'une passion amoureuse. Adam est psychanalyste à Paris alors que Louise est une juriste récemment installée au Québec.
Dans sa première lettre Adam propose son amitié à Louise, amitié qu'il qualifie de "relation pure, exemplaire, lumineuse, puisque non polluée par la chair", amitié que Louise refuse...

Ce nouveau roman d'Eric-Emmanuel Schmitt est une réflexion sur l'amour, la passion, le désir, l'amitié, l'infidélité, la séparation, la souffrance, le sexe. C'est une correspondance ponctuée de réflexions philosophiques, de reproches, d'encouragements, de conseils, de confidences, un clin d'oeil sur la vision que les hommes et les femmes ont de la relation amoureuse.
Le roman est certes très agréable à lire, le sentiment amoureux y est bien exploité, analysé, décortiqué. Eric-Emmanuel Schmitt examine, en la décomposant, la complexité du jeu de la séduction et parcourt les coulisses de nos émotions, sensations, sentiments.
J'ai beaucoup aimé, mais reste sur ma faim car ce livre, de petit format et écrit en assez gros caractères, se lit très vite, beaucoup trop vite...

par SuperNova
Journal d'Hirondelle Journal d'Hirondelle
Amélie Nothomb   
Bizarre cette histoire d'un homme qui tue une femme, puis lit son journal... et en tombe follement amoureux. Au point de mourir pour préserver un secret qui ne nous est jamais révélé. Je me répète; TROP BIZARRE. Mais j'adore et j'en redemende encore.

par marjolen7
Une bonne raison de se tuer Une bonne raison de se tuer
Philippe Besson   
L'abattement et la douleur des personnages nous percutent de pleins fouet avec tous ces mots si justes, vrais et ô combien durs à lire...
Un grand roman, une grande plume, un grand, très grand auteur...

par Lusylila
Morts en eaux troubles Morts en eaux troubles
Patricia Cornwell   
Morts en Eaux Troubles débute comme tous les romans de Cornwell d'une bonne manière: pas de perte de temps, on est lancé directement dans l'intrigue.
Ca commence bien, mais comme d'habitude, ça finit mal, sauf qu'avec ce roman débute un peu la fin pour moi. Brouillon, mal développé, trop de hasards chanceux font que la lecture peine à arriver au bout et que le plaisir disparaît rapidement. Que dire des personnages qui sont toujours aussi énervants. Kay n'a aucun charme, entre ses sautes d'humeur et sa manie de rappeler à tout vent qu'elle est riche. Cela n'apporte rien à l'histoire, à part l'alourdir plus que de raisons.
Avec toujours un même schéma sans saveur ni surprise, on parvient enfin au bout, avec une fin bâclée.
L'Instinct du mal L'Instinct du mal
Patricia Cornwell   
Fan de toujours,. Je ne retrouve plus le peps de ses premiers romans. Kay, Pete, Benton et Lucy semblent fatigués.
Marquise66
Le Voyage d'hiver Le Voyage d'hiver
Amélie Nothomb   
"Le Voyage d'hiver" est un roman fort surprenant.
On y retrouve des prénoms pleins de significations, un huis clos qui centre l'action sur des personnages insolites, une histoire d'amour à l'extrême.
Le puits de solitude Le puits de solitude
Radclyffe Hall   
On la jugeait singulière, ce qui, dans ce milieu, équivalait à une réprobation. Troublée, malheureuse, comme un tout petit enfant, cette large créature musclée se sentait seule, elle n'avait pas encore appris cette dure leçon : elle n'avait pas encore appris que la place la plus solitaire en ce monde est réservée aux sans-patrie du sexe".
Le puits de solitude fit scandale lors de sa parution à Londres en 1928, où il fut interdit et les exemplaires imprimés jetés au feu/ Marguerite Radclyffe Hall y dépeint l'amour entre deux femmes, contrarié par une société hostile, et prend la défense de cette minorité incomprise et méprisée. Véritable plaidoyer en faveur de l'homosexualité, Le puits de solitude est aujourd'hui, une référence littéraire reconnue par tous.

par Espaname
13 à table ! 2016 13 à table ! 2016
Romain Puértolas    Bernard Werber    Agnès Ledig    Nadine Monfils    Alexandra Lapierre    Maxime Chattam    Françoise Bourdin    Michel Bussi    Stéphane De Groodt    François D'Épenoux    Karine Giebel    Douglas Kennedy   
Avec ce livre, on fait du bien aux autres et par la même occasion à soit ! J’ai passé un bon moment à découvrir ses douze nouvelles autour du thème de la fratrie. Toutes écrites par des auteurs talentueux au profit d’une grande cause (Les restaurants du cœur), elles sont très agréables et récréatives à lire, chacune dans leurs styles tantôt étonnantes, touchantes, déroutantes ou drôles. J’ai moi-même une sœur et deux frères et je crois qu’un bon écrivain pourrait facilement tirer une douzaine de nouvelles sur nos contradictions, ressemblances, sur nos « je t’aime, moi non plus », sur nos séparations et nos retrouvailles, sur notre amour et nos silences… L’on retrouverai un peu de tous les thèmes et sentiments décrites dans ses petites histoires imaginaires. Bref, un thème et des nouvelles qui provoquent forcement un certain remue-ménage dans mon fort intérieur.
[spoiler]
· Françoise Bourdin – Cent balles
« Dans une fratrie, la solidarité n’était-elle pas de rigueur ? »
C’est l’histoire de deux frères tellement différents mais inséparables. Ils sont proches, s’entraident prouvant que l’on a toujours besoin de l’autre et que quelques soit les actes, les chemins différents, il y a toujours à prendre et à donner entre frères à condition de ne pas juger. Une belle preuve d’amour !
· Michel Bussi – La seconde morte
Tout au long de cette intrigue, je me suis douté de la fin. Mais c’est tellement bien construit que j’ai fini pas me dire que je me trompais… Et puis quelle chute ! Mais chute…
· Maxime Chattam – Ceci est mon corps, ceci est mon péché
J’ai beaucoup aimé cette enquête policière, glauque et inquiétante. Par contre, moi qui imagine parfois au font de mon lit, un frère ou une sœur caché… je trouve ma folie moins inquiétant que de devoir m’interroger sur ce que je mange et surtout qui !
· Stéphane De Groodt – Frères Coen
J’avais déjà entendu ce texte sur canal + lu par Stéphane De Groodt dans une émission je ne sais plus laquelle. On aime ou on aime pas ! Il faut être très attentif, réactif et parfois s’y prendre à plusieurs reprises pour comprendre toutes les subtilités et drôleries de ce texte. Je vous conseil de le lire à voie haute… C’est un petit bijoux de jeux de mots et d’à peu prêt comme je les aime !
· François d’Epenoux – La main sur le cœur
Sans doute la nouvelle qui m’a le plus touché personnellement. Faut-il faire semblant entre frères et sœurs par amour d’une mère qui vous aiment autant les uns que les autres et qui ne cherche qu’à retrouver la magie d’une famille unie. Comment retrouver entre frères et sœurs l’instant futile et délicat de l’amour innocent de l’enfance. Pourquoi faut-il que se soit aux moments les plus durs de la vie comme la maladie, la mort que chacun oublie ses rancœurs, les non-dits, l’éloignement pour redevenir juste l’instant d’un clicher cette fratrie ? Pas avant ? Alors que c’est trop tard ! Mais tout ça ne compte peut-être pas entre frères et sœur. Peut-être est-ce normal puisque « J'étais leur petit frère et tout allait pour le mieux dans la meilleure fratrie du monde. »
· Karine Giebel – Aleyna
Ce n’est pas la nouvelle la plus joyeuse mais la plus authentique. Elle nous montre l’emprise des traditions archaïques, de la famille, de l’honneur dans certain milieu. C’est touchant, d’actualité et malheureusement criante de vérité. Le combat des femmes est loin d’être gagner…
· Douglas Kennedy – Tu peux tout me dire
Cette nouvelle semble presque autobiographique ! On devrais normalement se sentir en sécurité dans nos familles. On a confiance, on se confie, on demande conseil. Mais le plus souvent, cette famille nous trahie. Qui n’a pas éprouvé cette leçon au moins une foi dans sa vie ?
· Alexandra Lapierre – Fils unique
Ah les progrès de la génétiques… Un fils unique peut se découvrir une fratrie (ou pas)
· Agnès Ledig – Karen et moi
On peut être heureux d’arrêter de fumer surtout quand ça se passe dans les bras d’une autre…. Nos protagonistes en deviennent frère et sœur de cœur et finalement deviennent père de sang et mère d’adoption. Je vous laisse découvrir, c’est très beau !
· Nadine Montfils – La robe bleue
« Et qui te dis que les gens qui réalisent leurs rêves sont plus heureux que ceux qui se les imaginent? La réalité déçoit toujours. L'imagination, jamais. »
Deux sœurs, chacune dans leur monde ; un peu à côté de la plaque comme pour se protéger de la réalité tiennent un café. Rose rêve de quitter cet endroit où personne ne la remarque. Mais elle aime sa sœur, sa chienne Spéculos… Jusqu’au jour où un homme pas « comme les autres clients » entre et ravive ses espérances. … La fin est un peu « dérangeante » !
· Romain Puértolas – Le premier Rom sur la lune
Voici la nouvelle la plus farfelue de ce recueil mais aussi la plus poétique. Il y a un vrai fond et un message qui passe magnifiquement bien sous un doux voile d’humour. Une belle histoire pour tenir ses promesses… toujours !
· Bernard Weber – Jumeaux, trop jumeaux
Dans son style si particulier, Bernard Weber nous offre une vision (scientifique ? ) de la gémellité. Intéressant !:Même si la fin est un peu abrupt du fait du format imposé…
[/spoiler]


par RMarMat
13 à table ! 2017 13 à table ! 2017
Françoise Bourdin    Maxime Chattam    François D'Épenoux    Caryl Férey    Karine Giebel    Alexandra Lapierre    Agnès Ledig    Marc Levy    Agnès Martin-Lugand    Bernard Minier    Romain Puértolas    Yann Queffélec    Franck Thilliez   
Le thème de l’anniversaire moment symbolique de la vie qui passe, m’a offert de jolis moments de lecture allant du drame à l’humour et du triller à l’intrigue sentimentale. Comme les précédentes éditions, mes goûts mes styles sont gâtés ! J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ses 13 histoires dont certaines sont de très bonne qualité.
J’apprécie le format « nouvelle » qui donne des histoires courtes qui doivent se mettre rapidement en place, jusqu’à surprendre le lecteur dans un dernier point final. C’est récréatif ! D’autant que je lis 13 à table après une lecture particulièrement difficile. Alors ça m’a fait du bien.
Un mot rapide sur chaque nouvelle, sans en faire un vrai résumé, et mon avis.

1. Françoise Bourdin – Un joyeux non-anniversaire
Françoise Bourdin nous raconte le dîner d’anniversaire du fils cadet de Marianne. Mais comme tous les ans, il est absent ! Le fils prodigue, reviendra-t-il enfin ? Un joli texte tendre sur une maman dévouée à ses trois enfants et sur tout l’amour qu’elle leurs porte.

2. Maxime Chattam – Le chemin du diable
L'atmosphère fantastique, voir diabolique de cette nouvelle m’a fait presque froid dans le dos. Le shérif Woodley tente de comprendre ce qui s'est passé, comment une famille entière a pu disparaître sur le pont du diable. Suicide ? Meurtres ? La réalité s'avérera bien plus effrayante encore, même diabolique !

3. Françoise d’Epenoux – Cent ans et toutes ses dents
Voici l’une des nouvelles mettant en scène une centenaire. Camille se prépare pour aller célébrer le siècle de sa tante acariâtre. Les nombreuses anecdotes relatées en font un personnage ignoble, aigri, égoïste et méchant. La fin vengeresse peut paraître quelque peu de mauvais goût mais m’a fait rire. François d'Epenoux signe là un beau texte à l'humour très noir.

4. Caryl Férey – Le voilà, ton cadeau
Le choix du thème de cette nouvelle est assez surprenant ! Je dois dire que je ne m’attendais pas à ça… Il s'agit d'une histoire complètement délirante dans une réalité virtuelle ou une époque alternative. Le cadeau d'anniversaire s'avère être un bébé de seize mois nommé 403 que Mario déroba à la Baby bank pour le compte de Véra qui fête sa trentième année. Une histoire loufoque et barrée !

5. Karine Giébel – J’ai appris le silence
[spoiler]J'ai appris le silence.
Parce que j'ai appris le silence.
Parce que j'ai appris la peur.
Parce que j'ai appris l'endurance.
Parce que j'ai appris la prudence.
Mais j'ai appris à supporter bien pire.[/spoiler]
Justice et la vengeance. Cette lecture est très prenante et m’a particulièrement plu. Patricia Vernet, directrice d'un service de cardiologie, se fait kidnapper par un homme qui ne lui est pas inconnu : le ravisseur a été condamné vingt-cinq ans plus tôt à tort pour l'assassinat d'une jeune fille. Ivre de vengeance, il va séquestrer tous les acteurs de sa condamnation.

6. Alexandre Lapierre – Tu mens, ma fille !
La baronne Irina Dalimescu va fêter son 86ème anniversaire avec sa famille. Mais en réalité, elle a 100 ans. Après avoir passer une partie de sa vie à se rajeunir, elle voudrait fêter dignement cet anniversaire ! Mais comment voulez-vous croire quelqu’un qui a toujours nié avoir abîmer les escarpins de sa mère il y a 93 ans ? J’ai trouvé cette nouvelle habillement bien construite et la fin tragique.

7. Agnès Ledig – Le soleil devrait être au rendez-vous dimanche
Touchant ! Un père et de son fils voyage vers un chalet en montagne pour les dix ans de ce dernier. Hélas, les conditions climatiques ne seront pas celles espérées. Heureusement, les voyages sont fait de surprises et de rencontres qui valent autant qu’un jour de beau temps.

8. Marc Levy – Accords nus
Charmante, poétique, mystérieuse, j’ai vraiment aimé cette histoire tragique et romantique. Le jour de son anniversaire, le narrateur de cette histoire croise la fuyante Émilie, une jeune femme mystérieuse dont il tombe amoureux. Ils se retrouvent alors régulièrement… Sans un mot Emilie joue sur le piano du jeune homme les seins nus jusqu’au jour où elle disparaît…

9. Agnès Martin-Lugand – Merci la maîtresse
Ce texte écrit tout en pudeur m’a aussi plu. C’est une histoire de tout les jours, simple, pleine de bon sens, positive. Deux parents d'élèves doivent unir leurs efforts pour préparer le goûter d'anniversaire pour les huit ans respectifs de leurs enfants. De cette obligation découle une belle rencontre ; celle qui ébranle, interroge et finalement fait vivre…

10. Bernard Minier – L’échange
L’échange est sans doute une des moins bonne nouvelle du recueil de cette année. Le fait de sa longueur excessive en est sûrement l’une des causes ! A moins que ce ne soit le malaise que procure les souvenirs un brin fantastique de cet homme fêtant ses 113 ans ! Jeune pilote dans l’armée française durant la guerre 1914/18 il défit un aviateur allemand insaisissable… Mais Falkenberg s’avère être une femme. De cette défaite naît entre eux une relation destructrice, torride, sexuel et morbide qui durera au delà de la guerre.

11. Romain Puértolas – Les 40 ans d’un fakir
Mes retrouvailles avec le célèbre fakir qui "voyageait dans une armoire Ikea" m’a particulièrement déçu. Ajatashatru Lavash Patel se voir offrir par ses amis français un aller-retour en Inde pour fêter son quarantième anniversaire… Et c’est tout ! Je n’ai pas retrouvé l’humour, le décalage et ce petit plus qui fait que je m’attache à un personnage et son histoire. Bref, une histoire clairement bâclé.

12. Yann Queffélec – Fuchsia
Encore un anniversaire d’enfant ! Mais surtout l’histoire d’une mère faisant face à la dure réalité du divorce et des conflits qui en résulte. C’est une histoire émouvante. Liza se bat pour pouvoir emmener sa fille fêter ses 7 ans sur une île. Elle a promis ! Alors peut importe les moyens…

13. Franck Thilliez – Lasthénie
Ah là ! Respect pour ce mini-triller à la foi habile, pervers, écœurant et surprenant. D’un côté un donneur de sang dont le groupe est extrêmement rare. De l’autre une patiente souffrant d’anémie sévère chronique. Qui pourrait imaginer que Mathias Legrand, docteur en hématologie deviennent à son insu le dénominateur commun de ses deux histoires et le bras coupable exécutant cette machiavélique vengeance.


par RMarMat