Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par Shihiro

Extraits de livres par Shihiro

Commentaires de livres appréciés par Shihiro

Extraits de livres appréciés par Shihiro

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
Je vais être honnête: j'ai été vraiment déçue. Et ce, dès les premières pages, déjà remplies de clichés. Un style plat, à la limite de ceux des écrivains débutants, des situations archi-connues, un manque de description total (où est le cadre de l'Ecosse ?!), j'ai tout de même décidé de continuer. Mais, ça m'a paru encore pire après. Si Hannah est le genre de personnage auquel je ne m'attache pas, alors Leith...Je l'ai détesté. De plus, leur romance est terriblement prévisible: dès leur rencontre à l'aéroport, on sait qu'ils vont finir ensemble... Evidemment, le beau jeune homme sauve Hannah au bord d'une autoroute, et, après une pauvre visite du far de Noss Haed, le voilà qui propose à Hannah de passer ses vacances avec lui ! Comme si c'était POSSIBLE !!!
Spoiler(cliquez pour révéler)
Quant à son identité de loup-garou, des indices sont disséminés tellement partout que ce n'est guère une surprise...

Poursuivre la lecture au delà de la moitié du bouquin m'a semblé imaginable et j'ai arrêté. Peut-être que l'histoire s'avérait meilleure ensuite, mais je n'ai pas eu envie de donner davantage de chances à ce livre.
(Je tiens à préciser que mettre une critique négative me gêne par rapport à ceux qui ont aimé ce roman -et il y en a beaucoup ! Je ne veux pas déconseiller à toute personne de lire ce livre, mais simplement donner mon propre avis. Désolée à tous les fans de la saga qui risqueraient de mal prendre ce commentaire, ce n'était absolument pas mon but !^^).
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 17-01
Premier tome mignon. J'ai trouvé qu'il évoquait assez bien le lycée, l'adolescence, les relations avec les autres, l'exclusion de certains élèves, les amitiés peu sincères... Un ton honnête se dégage de ce manga, c'est certain.
L'héroïne m'a paru un peu différente de celles des shojo habituels, bien qu'un peu trop "fleur bleue", à mon goût.
La romance qui est en train de s'installer, quant à elle, m'a semblé assez peu réaliste. Les deux héros s'étaient à peine parlé en cinquième, juste jeté des regards timides et passé un peu de temps ensemble sous un temple... Et pourtant, Futaba, en l'espace de 3 ans, n'a cessé de penser à Takana et quand ceux-ci se retrouvent, on dirait qu'ils ont eu une histoire importante ensemble !
Enfin, bref, après tout, personne n'a demandé aux manga de dépeindre la réalité, mais je trouve ça tout de même un peu facile... Mais, enfin, ce shojo m'a paru assez original ! J'ai hâte de continuer !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 16-01
Une phrase pour décrire ce livre: "Il est beau, mais... Pas pour moi !".
Tout d'abord, je tiens à préciser que je ne suis pas très friande de fantasy. Si ce livre me faisait les yeux doux depuis plusieurs mois, c'est parce qu'on m'en avait dit du bien, et que j'avais cru comprendre qu'il faisait parti des "perles rares".
Effectivement, il est très original. L'auteur se démarque par une écriture tout simplement magique qui rend chaque moment beau. Une abondance de descriptions afflue des pages, peut-être un peu trop. Les dialogues manquent et le récit ne m'a pas semblé très "aéré". Et, pour les lecteurs impatients comme moi, les longueurs d'un roman ont tendance à vite énerver.
Je n'ai tout simplement pas réussi à accrocher à ce livre. Il fait seulement 500 pages, mais... Il est très long à lire.
Quant aux personnages, chose assez incroyable, ils sont dénués de clichés. Mais, je ne les trouve pas assez valorisés dans le récit, notamment le dragon pourtant très intéressant.
Concernant l'univers, il m'a paru envoûtant, mais pas assez précis. J'aime savoir où se situe exactement l'histoire, et ça n'a pas été le cas. (enfin, je pense que ce n'est pas le cas pour tout le monde !^^)
Pour conclure, je suis persuadée que ce roman saura conquérir bien des cœurs, surtout de ceux qui aiment les romans originaux, qui se démarquent des best seller habituels. Quant à cette critique, elle n'a été que celle d'une lectrice peu passionnée par la fantasy, qui n'est, de plus, pas parvenue à terminer ce livre.
Néanmoins, je dirais que même pour les amateurs de ce genre littéraire, il manque LE "truc" qui différencie un bon roman d'un excellent.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 13-01
Vraiment trooop mignon ce début de série... Pleine de bons sentiments, Thoru est une héroïne certes assez niaise, mais je ne peux pas m'empêcher de bien l'aimer ! Concernant l'intrigue, celle-ci est assez légère pour l'instant, même si la fin laisse présager qu'elle deviendra ensuite plus complexe... Je pense que c'est le genre de manga qui aide à profiter de la vie, tout simplement.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 12-01
Alors, je perdure à penser que cette suite de "tokyo ghoul" n'a pas de réelle utilité. Mais, je dois avouer que ce tome était meilleur que les autres... Mais, je reste partagée. Vraiment, je ne sais pas si je lirais la suite. D'un côté, il y a Haise qui retrouve ses origines (ce qu'on attendait depuis le tome 1 !^^), le personnage d'Eto vraiment intéressant, et la fin plein de suspens...Ah oui, et j'oubliais les graphismes magnifiques, ces personnages si expressifs, ces mouvements merveilleux...
Mais, de l'autre, il y a ces passages barbants avec du texte partout, des milliers de personnages à la minute et la description de chacun d'entre eux (comme si on allait tout retenir, pfff...), ces batailles dépourvues de sens, ces éléments qu'on attend mais qui n'arrivent jamais (je pense à Touka). Bref, à certains moments, je nage dans l'incompréhension totale et je saute quelques passages (ce qui me fait nager encore plus dans l'incompréhension totale).
Bref, malgré un avis mitigé, je suis plutôt déçue.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 11-01
Un tome légèrement moins bien que les autres (enfin peut-être parce que je l'ai lu en anglais alors j'ai été davantage déconcentré !^^). J'adoore toujours, mais je trouve que l'histoire se "tasse" un petit peu, et j'attendais davantage d'événements marquants dans ce tome... J'imaginais que les retrouvailles d'Hachi avec le groupe seraient plus émouvantes et j'aurais bien aimer voir la relation de Shin et Reira évoluer un peu... Malgré le côté malsain de leur couple qui a une différence d'âge énoorme, je ne peux pas m'empêcher d'y être attachée ! Je suis une grande fan du personnage de Shin, mélange d'innocence et de maturité, il cache une grande part d'ombres... Il mérite une plus grande place dans l'histoire, selon moi !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
J'avais déjà essayé de le lire il y a longtemps, mais avais fini par abandonner. J'ai voulu lui redonner une seconde chance, mais le résultat est toujours le même : je ne supporte pas le fan-service ! Surtout sur des jeunes ados de 13 ans et toutes les 2 pages à peu près... À part ça, le scénario avait l'air minable (je ne l'ai pas lu en entier) et pleins de clichés. Beurk.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
J'ai pour principe d'éviter les livres clichés et notamment les fameux "bad boys". Mais, si au départ, j'étais un peu méfiante, je me suis vite laissée happée par l'histoire. Ce livre a crée une addiction vraiment intense chez moi, qui me forçait à continuer ma lecture, encore et encore.
Bien sûr, l'auteur n'évite pas les clichés. Et d'ailleurs, au début, j'ai cru que l'histoire allait uniquement tourner sur la relation entre Patch et Nora, mais des rebondissements et des révélations naissent au fur et à mesure...
J'ai bien aimé les personnages, même Patch qui m'agaçait au début. Et je dois avouer que le cliché du bad boy ne m'énerve plus tant que ça ! J'ai apprécié leur relation pleine de dangers et de contradictions...
J'ai dévoré littéralement la fin, et maintenant, je n'attends que la suite ! Pour conclure: un très bon moment sans prise de tête que je recommande vivement à ceux capables de passer outre certains clichés et éléments peut originaux... Pour moi, ce livre se situe à la frontière même entre l'or et le diamant.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Irrésistible ! Alors, s'il y a bien un domaine dans lequel Cassandra Clare excelle, c'est dans celui de la création de l'univers. Chaque personnage a un passé bien précis, des liens parfois compliqués avec les autres...En plus de créer pleins de révélations, ça les crédibilise et attise notre curiosité.
Je dirais que pour résumer, "the mortal instruments", c'est avant tout des histoires de famille, d'amitié, de confiance et de trahison complexes. Pas dans le sens difficile à comprendre parce que ce n'est pas le cas, mais vraiment bien trouvés. On se doute du temps que l'auteur a dû y consacrer ! Et, aussi bien par leur charme que par leur histoire, on s'attache parfaitement aux personnages. J'ai l'impression de connaître les Chasseurs d'Ombres, l'Institut etc... depuis des années !
Personnellement, ce sont Jace et Clary qui me plaisent le plus. (rien d'original à cela, je pense !^^). Pourtant, Jace a souvent une attitude malpolie et pas vraiment angélique, mais ça met en valeurs ses qualités et lui donne de la profondeur. Et puis, ça change des princes charmants ! :)
Sinon, pour évoquer ce tome en particulier, je dirais qu'il est sur la continuité du premier que j'avais déjà adoré, avec un mélange parfait d'actions et de sentiments. Il n'empêche que j'en ai un peu assez de ressentir de la frustration quant à la relation Jace/Clary ! Au final, je trouve qu'elle a un peu fait du sur-place, mais d'un autre côté, la surprise sera encore plus intense quand viendra le moment où elle évoluera...
Petite critique, néanmoins: j'ai trouvé certaines scènes un peu fades. En effet, j'aime bien l'écriture de Cassandra Clare, mais je trouve que parfois elle lésine un peu sur la quantité de texte, ce qui enlève un peu de qualité à ses idées.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Par exemple, quand Clary a cru que Simon était mort, elle ne m'a pas paru suffisamment choquée.

Mais, de toute façon, je ne pense pas qu'il faut s'attendre à une analyse précise des sentiments des personnages et des descriptions: "The mortal instruments" est avant tout une série distrayante, mais très addictive, un peu comme un carré de chocolat au lait. Enfin, son effet recherché est réussi puisque je meurs d'envie de lire le tome 3 ! (que je n'ai pas sous la main malheureusement...).
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 29-12-2017
Un premier tome un peu torturé... J'ai reconnu la touche mélancolique aussi présente dans "nana", sauf que là, elle m'a paru largement amplifié, laissant place à assez peu d'humour.
Dans les premiers tomes de "Nana", on avait droit à une présentation assez développée de la personnalité des personnages, or elle est ici un peu bâclée. Mais, en même temps, c'est assez logique pour un manga en 3 tomes !
Autre petite critique: les émotions des personnages sont, comme dans "nana" assez développés, mais justement un peu trop pour le personnage de Mizuki. Elle semble plaintive et supporter ces lamentations m'a paru un peu ennuyeux.
Mais, de façon globale, j'ai bien aimé. L'intrigue est... Intrigante ! L'auteur sait faire planer le mystère autour de l'héroïne. Et puis, l'univers glauque de la maison (hantée ?) m'a plutôt plu.
Malgré tout, ça n'a pas été un coup de cœur, et je conseillerais plutôt aux lecteurs qui veulent découvrir le talent d'Ai Aizawa (même si je n'ai lu que le premier tome de last quarter pour l'instant) de privilégier "nana" !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Un manga culturel au résumé pas forcément très alléchant et pourtant... Une bonne surprise ! Du même ton que "bride stories", excepté le fait que l'héroïne ne soit pas autochtone, il a su attiser ma curiosité par les nombreuses découvertes du Japon de la fin du 19ème siècle qui y sont présentes. J'aurais seulement aimé que la personnalité d'Ito, le mystérieux interprète, y soit d'avantage développé, mais ce sera peut-être le cas dans le prochain tome...
En tout cas, je conseille aux curieux de la culture japonaise !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 28-12-2017
Mouais. J'avais bien aimé le premier tome, mais j'avais déjà ressenti cette impression que... Ce livre n'est pas pour moi.
Ces personnages à la profondeur de barbie et ken, ces métaphore dégoulinant de partout, ces dialogues dignes d'un mauvais feuilleton-télé: voilà ce qui m'a fait arrêter ma lecture.
Et en même temps, quand je pense à l'intrigue de ce roman, à cette aventure délirante si crédible, à toutes les recherches qu'a dû faire l'auteur pour aboutir à ça, je regrette un peu de ne pas avoir continué. Dommage que celui-ci se perde dans des descriptions des MAGNIFIQUES cheveux de Léonor tous les deux paragraphes.
Autre point important du bouquin: le suspens. Parce que les procédés de Victor Dixen pour le faire naître sont tous sauf discrets. On a droit à un ramassis de "minute-1" et d'autres phrases sensées nous faire stresser à peu près tout le temps. En fait, ça marche assez bien. Donc, pourquoi je me plains ?
Et bien, j'ai éprouvé la même sensation que devant une bande-annonce en lisant ce livre (que je n'ai d'ailleurs pas terminé). Des annonces, des présentations... Mais, rien de profond, en somme. Quelque chose qui brille, mais, aussitôt qu'on s'en approche un peu, prend une couleur fade.
Bon, je suis un peu sévère. Mais, simplement, quand je vois l'écriture de l'auteur qui est vraiment bien et son intrigue recherchée, je trouve ça complètement bête que son œuvre ne soit pas si géniale que ça... A cause de purs clichés qu'il n'a pas su éviter.
On peut décrire chaque personnage en un seul mot (signe qui prouve qu'ils sont trop superflus): Léonor, la rebelle (qui est plutôt passable contrairement aux autres !), Alexei, le gentleman ( copie exacte du prince charmant ! Il me donne envie de vomir !!!), Kriss, la gentille, Fangfang, l'intello... Et, j'en passe.
Bref, pour conclure, une déception. Si j'ai mis ce livre en liste argent, c'est parce que je pense que l'auteur n'est pas dénué de talent, et puis, malgré les défauts cités plus haut, on peut le trouver distrayant.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 23-12-2017
Je suis en train de devenir tellement fan de ce manga que je me retiens d'attraper le tome 7 et de le lire d'une traite... J'ai l'impression que les derniers tomes ont été davantage tourné vers Hachiko, mais contrairement à ce que j'aurais pensé, j'adore ! Je ne pensais pas que l'auteur pourrait faire naître autant d'interrogations chez une fille à l'aspect si futile, si caricaturale des shojo. J'ai ressenti une grosse bouffée d'affection pour elle, si bien que j'en ai un peu oublié l'autre nana...
C'est le premier shojo que j'aime vraiment par la complexité de ses personnages, son humour, mais surtout toutes les émotions qu'il nous fait ressentir...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 19-12-2017
Le premier point qu'on se doit d'aborder avec ce roman, c'est forcément la longueur. Lire un livre de presque 1300 pages demande une certaine détermination...
Que je n'ai pas eu.
Pourtant, l'intrigue est ô combien stupéfiante, des liens se créent entre les différentes parties de l'œuvre (oui, on peut parler d'œuvre) et des questions ne cessent de germer dans notre esprit tandis que les informations sont distillés au compte-goutte, faisant naître encore plus de suspens.
L'auteur a un vrai talent. Il fait rejoindre pleins de genres différents dans un même roman, ce qui le rend assez indéfinissable.
Mais, voilà, il y a trop de personnages. Et trop de parties. A peine m'étais-je attachée à tel perso que des nouveaux les remplaçaient, suivis d'une époque différente. C'était trop destabilisant.
Donc, je n'ai lu que la moitié du roman (un peu moins, pour être précise). Je compte reprendre un jour, mais ce n'était décidément pas le genre de roman qu'il me fallait, pour cette période du moins.
Mais, malgré tout, je le conseille. Davantage aux lecteurs matures et patients qui acceptent de passer longtemps sur un roman et de ne pas tout comprendre au début (genre les 400 premières pages ! ^^).
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 19-12-2017
Alors, que dire... Disons que depuis que j'ai lu ce roman, je vois des spirales infinies de pensées et des tortues empilées les unes sur les autres un peu partout !
Ce que je veux dire par là, c'est que "TORTUES A L'INFINI" m'a surtout transporté par la force de ses métaphores. John Green agrémente le récit de nombreuses images, ce qui rend la lecture extrêmement visuelle et ce qui nous éclaire sur des points psychologiques assez mystérieux...
Je suis parvenue parfaitement à rentrer dans la peau d'Aza et de son âme peuplée d'angoisse. Je pense que même les personnes qui ne souffrent pas de TOC se retrouveront un peu en elle, pas forcément par la peur des microbes, mais plutôt par la quête d'identité que l'auteur évoque si bien ici.
Les personnages sont juste tops: un peu déjantés, mais très naturels, donnant lieu à des dialogues le plus souvent atypiques et pleins de personnalité. J'ai apprécié la romance entre Aza et Davis, mais j'ai quand même trouvé un peu étrange la conclusion de leur relation, un peu bâclée, selon moi.
Petit bémol du bouquin: peu d'actions. Personnellement, ça ne m'a pas dérangé, c'était le type de romans qu'il me fallait sur le moment, mais je pense qu'il est susceptible d'ennuyer certains.
Ensuite, sachez que le résumé n'est pas du tout représentatif de son scénario: il tourne davantage autour de l'évolution de l'héroine que de la recherche du milliardaire, qui ne constitue qu'un point secondaire du roman.
Pour conclure, j'ai été vraiment heureuse de retrouver John Green et sa plume à la fois simple et poétique à la fois. Je conseille ce roman, même si, pour moi, il n'est pas destiné à un grand public, mais davantage à des personnes qui montrent de l'intérêt pour les maladies mentales, ou du moins, la psychologie.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 03-12-2017
Ayant déjà lu ce manga depuis un bout de temps, je ne vais pas écrire un commentaire de ce tome en particulier, mais de ceux que j'ai lu.
Alors, pour résumer tout ça, j'ai particulièrement aimé cette série jusqu'au tome 6. Le trait de l'auteur est brouillon, mais étrangement, ça ne m'a pas vraiment dérangé. Il y a du texte un peu partout, de l'humour parfois un peu lourd (spécifique au shonen !), mais la plupart du temps, il est plaisant. L'action, sans être très profonde, réussit à nous faire adhérer facilement à l'histoire. Bref, un ensemble très kawaii, des personnages assez clichés, mais mignons... Rien d'exceptionnel, mais totalement correct, voire bien.
Mais, au final, l'action a fini par se tasser, selon moi, vers le tome 4 ou 5, et j'ai trouvé l'intrigue dénuée de sens. L'histoire m'a paru tellement ennuyeuse que j'ai décidé d'arrêter.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 03-12-2017
Définitivement fan de ce manga ! Enfin un shojo qui me plaît, mêlant humour et mélancolie, avec des personnages attachants et émouvants ainsi que leurs chemins dans la vie... Sans avoir une intrigue exceptionnelle, je le trouve vraiment addictif ! Comment je vais réussir à patienter jusqu'à ce que j'obtienne le tome 6, moi ? :D
Le seul point que je pourrais critiquer, c'est le fait que ce manga évoque beaucoup la musique, le métal, sans entrer du tout en profondeur ! J'aimerais bien que l'auteur développe un peu plus ça, mais c'est une critique très personnelle...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 29-11-2017
Si on ne m'avait pas conseillé ce manga, je crois qu'il ne m'aurait absolument pas tenté, mais au final, c'est une bonne surprise. J'aime particulièrement le personnage de Nana Osaki qui a juste un charisme fou ! J'avoue que la première partie, sur l'autre Nana, m'a un peu plus ennuyé. J'adhère moins à son charme, mais je pense qu'elle pourra être tout de même intéressante.
Donc, bref, même s'il y a eu peu d'actions, plutôt la représentation de vies d'étudiantes un peu dévergondées sur les bords, ce manga semble avoir un bon potentiel.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 22-11-2017
Cela fait si longtemps que je traîne ce roman à lire pour le lycée, que je suis sincèrement heureuse de l'avoir fini !
Alors, au final: une lecture mitigée. Le principal point qui m'a déçu, c'est la sensation de tourner en rond tout au long de l'histoire. Après le crime de Laurent et Thérèse, il ne se passe pas grand chose, en tout cas, au niveau action. Parce que niveau physiologie, Zola nous a gâté. Pendant plus de 200 pages, les tourments des deux amants sont décrits d'une façon méticuleuse qui m'a plutôt charmé. Mon dieu, quelle écriture ! J'ai parvenu à ressentir parfaitement les sentiments des personnages et l'ambiance malsaine du roman. En fait, tout au long de ma lecture, j'ai ressenti une douleur semblable à celle des personnages. Car, ce livre, c'est un cri de souffrance interminable !
Mais, voilà, je fais partie des jeunes lecteurs qui ont besoin de suspens à chaque fin de chapitre, de rebondissements... Donc, à chaque fois, me replonger dans ma lecture me paraissait difficile ! Par contre, une fois celle-ci entamée, les pages défilaient sous mes yeux sans que j'en ai réellement conscience...
Donc, au final, le style d'écriture de Zola m'a paru plutôt accessible et, même si je n'aurais pas lu ce roman s'il ne m'avait pas été imposé, j'ai passé un assez bon moment à le lire.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 17-11-2017
Le tome de Berserk qui m'a le plus choqué...
Encore une fois, je me suis dit que si j'étais raisonnable, je devrais arrêter, en vue de mes 15 ans (et demi, ah ah !). Mais, je suis tellement happée par ce monde cruel, cette souffrance qui surgit de partout, ses esprits pleins de noirceur d'où surgit quelques rares rayons de lumière... Je ne peux tout simplement pas arrêter.
J'ai eu du mal à comprendre les intentions de l'auteur quant à la "scène" entre Griffith et la princesse Charlotte. Etait-ce un viol? Pourquoi la princesse le repousse t-elle si peu alors qu'elle n'a pas l'air consentante ? Pourquoi continue t-elle de l'aimer (si elle n'est pas encore plus amoureuse qu'avant...)?
Sinon, des heures sombres s'écoulent pour Griffith, ce personnage, qui a su nous montrer son humanité dans les derniers tomes... Et, je meurs d'envie de savoir POURQUOI Guts et lui vont se détester !!!
La scène finale entre Caska et Guts est trop longue, selon mon avis. Montrer leur lien est important, mais pourquoi le faire sur 2 chapitres entier ?
Pour résumer, un tome que j'ai légèrement moins aimé (même s'il reste dans l'excellence !). Mais, qui m'a donné immédiatement envie de me jeter sur le prochain ! ;)
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 17-11-2017
Tout d'abord, je tiens à préciser que j'ai lu loin de la totalité du roman, aussi, je ne sais pas si je suis tellement en mesure d'écrire un commentaire... Mais, en même temps, je sais que je ne suis pas la seule lectrice impatiente qui a besoin d'être happée dès le début pour ne pas lâcher un roman ! Donc, je me donne le droit de le commenter.
Et bien, je dirai que le point principal qui m'ait déplu dans "13 reasons why", c'est Hannah. Je m'attendais à une jeune fille mal dans sa peau, aux problèmes graves et profonds... A la place, j'ai eu droit à une ado plaintive qui rejette toujours la faute sur elle sans jamais se remettre en question (en tout cas, ça m'a paru valable pour le début du roman). Je l'ai trouvé vraiment caricaturale et pas très intéressante, en somme.
A part ça, j'ai eu du mal avec le fait qu'Hannah raconte les 13 raisons de son suicide en même temps que le narrateur parle de sa propre vie. Personnellement, j'ai trouvé que ça ne rendait pas le livre fluide du tout, puisqu'on passe continuellement d'un personnage à l'autre, ce qui peut prêter à confusion.
Au niveau de l'écriture de l'auteur, rien de fameux. Je sais que j'ai tendance à être difficile sur ce point, alors tout le monde n'aura pas forcément mon avis.
En somme, je n'ai pas eu besoin de 13 raisons pour refermer ce livre, mais seulement de 3. Et elles m'ont suffi...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 11-11-2017
"Addictif".
C'est le premier mot qui me vient à l'esprit pour décrire ce roman. Nous voilà embarqué dans une émission de téléréalité dans le but de peupler mars, et par conséquent, de trouver l'amour pour douze jeunes gens. Mais, très vite, on découvre la face cachée du programme, et ce ne serait pas spoiler que d'avouer qu'elle est plutôt sombre... Evidemment, notre principale envie, tout au long de notre lecture, c'est que les participants découvrent ce qui les attendent. Et ça crée une addictivité qui nous fait tourner plutôt vite les pages de bouquin !
Si le début et la fin du roman m'ont captivé, j'avoue que ça n'a pas vraiment été le cas du milieu qui m'a un peu lassé. C'était une période avec beaucoup de speed dating, et j'ai beau savoir que si l'auteur les décrit, c'est pour critiquer la téléréalité et non pour l'approuver, ça m'a tout de même un peu ennuyé.
Néanmoins, j'ai trouvé l'émission si crédible et l'univers spatial si bien décrit, que je n'ai pas réussi à mettre ce livre en argent. De plus, l'écriture de l'auteur est assez précise et plutôt loin de celles d'auteurs américains un peu trop conformes à mon goût. Mais, j'ai parfois trouver ses descriptions du physique des personnages trop détaillées et vraiment too much.
Justement, parlons des personnages. Et bien, pour moi, le fait qu'il y ait 12 participants, ça a été une erreur. Parce que, en conséquence, très peu sont développés et les personnalités se résument à "tel mec est bizarre", "telle nana est une grosse pétasse".
Bon, l'héroine, Léonore est plus intéressante. Un peu violente parfois, mais elle reste totalement correcte. J'ai tout de même trouvé qu'elle faisait parfois des histoires pour pas grand chose, notamment par rapport à son secret qu'elle juge TERRIBLEMENT HONTEUX. Il y a des choses plus graves dans la vie !
Sinon, on sent bien, que derrière Marcus et Mozart se cachent des personnalités affirmées, qui méritent d'être approfondies. Mais, voilà, on les voit peu. Et, les rares fois où ils sont exposés, ils balancent leurs passés de façon absolument pas naturelle !
Parce que si l'auteur a une belle écriture, les dialogues ne sont pas son point fort. Notamment au niveau des speed dating où on a le droit à des ramassis de "tu es si séduisante que tu mérites un homme parfait" etc... J'avoue que ça (et le fait que tous les participants soient d'une beauté presque DIVINE)a eu le don de m'énerver.
Par contre, un personnage m'a vraiment par intéressant: celui de Serena. Et pourtant, en temps que dirigeante du programme et organisatrice du désastre qui pèsent sur les adolescents, elle n'a pas du tout de quoi plaire. Mais, l'auteur lui a doté un charisme qui m'a fait autant l'apprécier que la détester.
Donc, pour conclure, j'ai passé un bon moment à lire ce livre et la suite m'a donné aussitôt envie de lire la suite; mais ce n'est pas un roman que je conseillerais en priorité. Je pense qu'il peut facilement plaire, à condition d'accepter les défauts cités plus hauts ! En tout cas, moi, malgré ceux-ci, je ne regrette pas ma lecture...
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
J'avais lu le premier tome des origines de "the mortal instruments", ainsi, j'en avais déjà un avant- goût très positif...
Cependant, je dois avouer que ce n'est qu'au bout de 150 pages à peu près que j'ai craqué pour ce roman, que j'ai fondu pour l'Institut, les créatures Obscures, les chasseurs d'ombres et tout l'univers de la série. Au début, je trouvais le récit un peu plat, mais il y a vite eu des rebondissements (bien qu'un peu similaires à ceux du premier tome des origines) qui ont rendu ce bouquin vraiment addictif à mes yeux. En effet, Cassandra Clare a le don de rendre rapidement familier à nos yeux un monde pourtant étranger au nôtre. Ainsi, j'ai vraiment eu l'impression de voyager aux côtés de Clary, Jace etc... pendant ma lecture !
D'ailleurs, parlons des personnages. Clary, le personnage principal est attachante, pas non plus exceptionnelle, mais vive, sarcastique, bref très sympa, quoi. Mais, c'est Jace qui m'a plus marqué. Et pourtant il est un peu cliché, dans le style "beau ténébreux qui ne se laisse pas dominer par ses sentiments". Mais, j'adore ce type de garçons pas parfaits du tout ! (Enfin pour ceux qui en ont vu un paquet tout au long de leurs lectures, ça doit être chiant mais pas encore pour moi...).
Sinon, L'intrigue est bien ficelée, notamment au niveau des relations avec le cercle, l'enclave, Valentin etc... Ça promet des tas de scénarios possibles !!!!
Pour conclure, je sens que je vais adorer cette série ! Bon ok, je ne peux pas nier qu'elle est un poil cliché, mais ça reste vraiment dans les limites de l'acceptable.
Néanmoins, si vous êtes vraiment sensibles aux scénarios un peu vus et revus et que vous en avez la claque, je ne vous conseille pas spécialement cette lecture, non plus. Je pense qu'il faut accepter certains codes pour plonger totalement (moins que dans certains romans, genre "divergent", mais un petit peu quand même...).
Sinon, foncez !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 28-10-2017
"20th century boys" reprend le chemin de "monster". On retrouve la quête de vérité, du bien qui parait inaccessible, les passés qui se dévoilent... J'ai peur de me répéter, mais je le dis encore: c'est GENIAL. Dans les tous premiers tomes, je n'imaginais que l'auteur irait autant en profondeur... Mais si. Et c'est sombre et profond.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 27-10-2017
Alors, soit je suis un monstre insensible, soit je vis sur une autre planète parce que ce roman ne m'a pas ému du moins du monde. Il a d'autres qualités, mais selon moi, pas celle-ci.
Si je lui donnais une note, ce serait un 14/20. Alors, d'où viennent les points ?
Et bien, tout premièrement de son addictivité. Je ne suis pas quelqu'un qui tombe facilement "accro", mais là, j'avais vraiment du mal à lâcher le bouquin. Et puis, je dirais, la première moitié du livre qui m'a vraiment emballé.
On a deux personnages principaux: Théodore Finch, garçon aussi original qu'excentrique. Je l'ai trouvé intéressant, mais un peu "too much". Trop bizarre pour être crédible, en somme. Et puis, j'ai eu du mal à comprendre pourquoi il avait envie de se suicider tellement il me paraissait à l'aise dans ses baskets ! J'aurais aussi aimé qu'on comprenne davantage la raison de ses périodes d'accablement parce que (peut-être parce que j'ai lu ce roman très vite) ça ne m'a pas paru clair. Enfin, je l'ai néanmoins trouvé plutôt digne d'intérêt, bien qu'un peu "flou" à mes yeux.
Et on a Violet. Alors le premier mot que j'utiliserais pour la décrire, c'est "ordonnée". Violet a un cerveau aussi rangé que les bureaux d'un comptable (bon, je ne m'y connais pas bien, mais j'ai pas trouvé d'autres exemples !). Du coup, ça rend entre elle et Finch des dialogues d'une banalité affligeante : Théodore a des remarques originales, mais elle, que dalle ! En même temps, c'est cohérent avec son attitude un peu dépressive, mais ça gâche un peu... Sinon, je n'ai pas trop ressenti sa souffrance.
Si j'ai trouvé que l'auteur donnait une belle leçon de vie, je ne la trouve en revanche pas très douée par décrire les sentiments des personnages. Violet ressentait en elle un "vide" qui ne m'a pas touché.
À part ça, le début est vraiment bien. Mais, j'ai quand même trouvé que l'auteur ne décrivait vraiment pas assez l'histoire d'amour. Genre le premier baiser: on aimerait un minimum de détails. Et bien, non, faux espoirs. Presque rien.
Ce que j'ai beaucoup aimé dans ce roman, en revanche, c'étaient les moments dans lesquels Violet et Théo écrivaient (genre sur les post-it). C'était vraiment profond. Enfin, je trouve qu'il y a une leçon assez sage, une réflexion sur soi-même dans cette lecture qui ne me fait pas la regretter.
Mais bon, il y a la fin qui m'a laissé un goût amer dans la bouche : je ne l'ai absolument pas trouvé cohérente. Je n'ai même pas réussi à me sentir triste tellement je trouvais ça minable. Et puis, j'ai eu tout au long de la lecture cette sensation de flotter au dessus des personnages, incapable de ressentir leurs émotions.
Donc, au final, je ne conseillerais pas spécialement ce livre. Un peu re-make de "nos étoiles contraires" sur les bords, il n'en n'a pas la qualité selon moi, même s'il reste agréable à lire.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 22-10-2017
Je ne compte pas le nombre de fois que j'ai lu cette petite série ! C'est vraiment le type de romans à lire au coin du feu, avec la pluie qui ruisselle sur la fenêtre à côté de nous... Rempli de jolies pensées, de personnages attachants, tous différents les uns des autres et pleins de personnalité: la vie de cinq soeurs et leurs petites aventures tout simplement !
Bon après, ça s'arrête là. Il n'y a pas d'intrigue spécifique, mais moi, je trouve cette lecture vraiment détendante !
Mais est-ce qu'elle me plairait autant, encore maintenant ?
Je n'en suis pas sûre. Aussi, je conseille ces romans à des lecteurs de moins de 14 ans, je pense, puisque les plus âgés les trouvereraient sûrement trop enfantins...
Pour conclure, une mignonne petite série sans prise de tête.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0