Livres
523 475
Membres
541 128

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Shirayuki aux cheveux rouges, Tome 1



Description ajoutée par Rena-chan 2011-12-11T10:59:10+01:00

Résumé

Pour Shirayuki, la vie n’est pas toujours rose, elle serait plutôt rouge pomme. Cette jeune apprentie pharmacienne, originaire du pays de Tanbarun, a l’art d’attirer les regards.

En effet, elle est née avec une chevelure rouge ! Pour éviter un mariage avec le prince de son pays, elle a fui dans la forêt du pays voisin où elle y rencontre Zen et ses amis : Kiki et Mitsuhide, les gardes du corps de Zen. Celui-ci se trouve être, en fait, le second prince du royaume de Clariness.

Avec ses amis, Shirayuki va essayer de devenir la pharmacienne royale en passant un concours afin de pouvoir être auprès de Zen sans lui attirer les ennuis dû à son statut de roturière.

Cependant, cette rencontre n'est pas du goût de tout le monde et certains d'entre eux pensent même à la kidnapper afin d’en faire cadeau aux puissants.

Afficher en entier

Classement en biblio - 606 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par MaMt 2016-04-13T22:22:22+02:00

Prince Raji: Miroir, miroir... quelle fille dans ce pays dont la beauté captivera tous les regards est la plus digne de devenir ma nouvelle concubine?

...: Je ne suis pas un miroir, prince Raji. Je suis un informateur. L'informateur de la ville.

Prince Raji: Tais-toi! Puisque tu me rapportes les faits tels que tu les as vus, le nom "miroir" te convient!

...: Bon... eh bien, soit... je pense que cette fille pourrait vous plaire. Elle s'appelle Shirayuki et est née avec une magnifique chevelure rouge comme une pomme!

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Ce manga est une agréable surprise pour moi. Les dessins sont très beaux et les personnages vraiment attachants.

Zen est... incroyable ♥ Dés ce premier tome on peut voir son attachement à Shirayuki et j'aime vraiment. Les autres personnes sont tout aussi super et l'histoire est drôle, les personnages attachants. Un bon, non un TRES bon manga ;)

Afficher en entier
Or

Ayant déjà vu l’adaptation en anime, je n’ai pas pu profiter du suspense que les lecteurs qui découvraient la saga ont pu ressentir, mais j’ai tout de même apprécié me replonger dans cet univers frais et joyeux, même si j’ai trouvé que certains épisodes étaient peut-être traités d’une manière légèrement trop rapide et bâclée par rapport à l’anime.

Le scénario est tout de même très bien mené, les événements sont intéressants, font évoluer les personnages ainsi que l’histoire, et il est facile de comprendre que chaque obstacle qui se dresse sur la route de Shirayuki l’aide ensuite à se rapprocher de Zen, de ses compagnons, et de la voie qu’elle désire choisir.

Quant aux personnages, ils sont tous très attachants et attirent notre attention, que ce soit l’héroïne ou les simples gardes qui défendent l’entrée du palais.

Shirayuki est une jeune fille douce et généreuse à première vue, mais son caractère ne s’arrête pas là. L’auteure lui a en effet donné une vraie personnalité, et ça fait du bien ! Il est donc impossible de classer cette héroïne dans la catégorie des niaises qui me donnent envie de les secouer, ni dans celle des guerrières qui m’insupportent dès le premier coup d’œil. Shirayuki est gentille, attentive, agréable, veut répandre le bien et la joie autour d’elle, mais elle sait également se défendre quand elle en a besoin, et n’hésite pas à dire ce qu’elle pense, même si elle peut parfois paraître insolente. Toutefois, elle reste tout de même calme, polie et respectueuse, et c’est aussi pour cette raison que je l’apprécie.

Zen est aussi beau de l’intérieur que de l’extérieur. En effet, ce n’est pas seulement un prince au physique avantageux, mais un jeune homme généreux, agréable, qui pense à son peuple, qui se soucie de ses compagnons, qui ne veut pas être traité comme supérieur simplement grâce à son titre, qui est loin d’être présomptueux ou égoïste, mais qui peut également se montrer dur, froid, arrogant et sarcastique.

Mitsuhide n’est pas un simple garde qui poserait aux côtés de Zen pour le protéger d’un éventuel danger, pour remplir les pages, ou pour montrer que le palais n’est pas vide. Non, c’est une vraie personne qui défend le prince, c’est vrai, mais qui a de réels sentiments, qui se fait souvent charrier par Zen, qui interagit avec Shirayuki, et qui a ses propres connaissances. L’auteure nous prouve donc bien qu’elle sait s’éloigner des clichés que l’on retrouve encore et encore dans certains shôjos peu développés, et c’est plaisant de s’apercevoir que certains mangas peuvent sortir du lot, comme celui-ci.

Kiki est certes moins important que les trois personnages précédents, mais il est tout de même facile de déceler son caractère grâce à ses apparitions dans ce premier tome. C’est une jeune femme qui ferait tout son possible pour défendre Zen, et qui a un vrai talent avec les armes, sans être toutefois une guerrière dénuée de sentiments. Elle s’amuse en effet à taquiner Mitsuhide en l’ignorant ou en renchérissant lorsque Zen le charrie, et discute avec Shirayuki, etc…

Obi (le jeune homme qui travaillait pour le Marquis Harka, puisque dans ce tome, on ignore encore son prénom) n’est pas encore très présent pour le moment, mais son rôle dans ce premier tome laisse tout de même transparaître sa personnalité qui est assez spéciale, unique, et différente de toutes celles des « personnages types » que l’on retrouve dans chaque shôjo. On peut également noter son sarcasme, et même s’il peut sembler malintentionné dans ce premier volume, ce n’est vraiment pas le cas.

Quant au prince Raji, il m’a encore une fois fait bien rire, parce qu’il est facile de comprendre que derrière ses airs prétentieux se cache en réalité un jeune homme parfaitement ridicule, qui ne sait pas gérer son propre royaume, et qui n’a pas un fond si mauvais que ça.

En conclusion, un très bon tome qui nous fait découvrir l’univers de Shirayuki, qui se lit facilement, qui est plaisant à regarder, et d’où ressort une atmosphère à la fois fraîche, agréable, drôle, et pleine de rebondissements.

Pour finir, je dois avouer que j’étais d’abord réticente à l’idée de lire le one-shot qui était offert dans ce manga, mais je me suis tout de même forcée à le commencer, et c’est avec surprise que je l’ai apprécié et terminé quelques minutes plus tard. En effet, malgré l’apparence très jeune des protagonistes, l’histoire est intéressante et se lit très rapidement. Les personnages sont mignons, les dessins sont agréables, et le scénario tient debout et est bien mené jusqu’au bout. De plus, la fin qui se révèle plutôt surprenante nous laisse une bonne impression, et l’histoire est marquée par une touche d’originalité qui permet à ce one-shot de se démarquer de tous ceux que j’ai lus auparavant et qui ne m’ont laissé quasiment aucun souvenir. Spoiler(cliquez pour révéler)En effet, je ne m’attendais pas du tout à ce que Aki soit incapable de voir les couleurs, mais j’ai été agréablement surprise par cette révélation qui rend l’histoire plus touchante, plus émouvante, et plus marquante.

Ne vous fiez donc pas aux apparences des premières pages de cette petite histoire, car je suis sûre que vous n’en ressortirez pas déçu, ce qui prouve d’ailleurs que Sorata Akiduki a vraiment un talent de mangaka.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Intéressée par l'originalité de ce remake de Blanche-Neige, j'ai visionné l'animé en deux saisons et j'ai été impressionnée par la qualité de l'histoire, le réalisme des personnages et le graphisme de Shirayuki au Cheveux Rouges.

L'histoire en elle-même est assez attractive et n'a rien à voir avec Blanche-Neige. Une jeune fille qui se démarque par la couleur très inhabituelle de ses cheveux se voit imposer par le prince de son pays, Raji Shenezade, connu pour être capricieux et stupide, de devenir sa concubine. Rejetant ce coup funeste, Shirayuki s'enfuie, traverse la frontière et rencontre trois vagabonds, qui sont en réalité un prince de la contrée voisine accompagné de ses deux gardes.

J'ai apprécié ce jeu d'apparence qui fait que Shirayuki ne sait pas dans un premier temps qu'elle a face à elle la seule personne susceptible de l'aider à échapper aux griffes de Raji. C'est donc par un pur coup du destin que son chemin croise celui de Zen, 2nd Prince de Clarines.

Shirayuli démontre une force de caractère assez flatteuse qui lui permet de se fixer un objectif et de tout faire pour l'atteindre. Secourue par Zen, elle décide de se faire une place dans son entourage, de façon à lui témoigner son soutien. Ainsi, elle parvient à force de travail, de devenir pharmacienne de la cour, une autre facette de l'histoire qui m'a plu et qui a renforcé le réalisme de l'intrigue : l'intérêt scientifique de Shirayuki, qui n'a de cesse de vouloir accroître ses connaissances en matière d'herboristerie.

Elle parvient ainsi à trouver une place à sa mesure et surtout au mérite. Il ne s'agit plus de se faire secourir par qui que ce soit, mais bien de tracer sa voie comme elle l'entend.

Shirayuki demeure cependant une jeune fille inexpérimentée en ce qui concerne l'expression de ses sentiments amoureux vis-à-vis de Zen, et qui la rend particulièrement timide et maladroite. Elle est d'autant plus embarrassée par la différence de statut social qui les empêche de concrétiser comme ils l'entendent leur relation que certains, dont notamment le Prince Izana, frère aîné de Zen, souhaite voir disparaître.

Au fil des péripéties de Shirayuki, on s'aperçoit vite que tous les malheurs se dissolvent en une issue plus que favorable pour elle : ses ennemis deviennent ses amis et elle ne fait que gagner en reconnaissance. Si un évènement l'éloigne de Zen, c'est pour la rendre encore plus apte à être à ses côtés (comme la nomination à Lilias durant 2 ans qui lui permettront plus tard d'exercer à Wilant où se trouvera également Zen). C'est donc, non seulement de son initiative mais également par le coup du destin que Shirayuki progresse vers son idéal de vie : être digne d'être aux côtés de Zen avec les ressources dont elle dispose.

Elle fonctionne ainsi comme un stimulant, une source de motivation pour Zen et pour bon nombres d'autres personnages.

Comment ne pas conclure ce commentaire en ne mentionnant pas les fidèles de Zen, personnages récurrents, tels que Kiki, qui également s'est tracée une voix à sa mesure, celle d'épéiste de talent au service d'un prince, ce qui est assez inhabituel pour l'héritière d'un comte. Mitsuhide, premier partenaire et allié de Zen, qui allège l'atmosphère en étant charrié par son entourage. Et enfin Obi, la touche comique du groupe, ancien tueur à gage, d'un naturel joueur et taquin, a toujours le mot pour faire rire.

Shirayuki est un shojo vraiment plaisant à découvrir qui sait se démarquer des autres animés romantiques. Mes encouragements à l'auteure Sorata Akizuki pour le travail à venir afin de conclure cette belle série !

Afficher en entier
Bronze

Un manga tout simplement pas fait pour moi je pense. Hormis l'univers type contes de fées, rien ne m'a vraiment convaincue. Que cela soit les relations entre les personnages trop naïves, cette espèce de triangle amoureux (beurk) ou encore les bulles qui sont trop chargées à mon goût. Bref, je vais m'arrêter là je pense.

Afficher en entier
Diamant

Ce manga est juste fantastique!

Dès le début nous sommes transportés dans un monde de fantaisie avec un graphisme magnifique qui reflète la magie de ce manga.

Les personnages sont agréables et attachants.

J'ai ate de voir l'évolution du roman…

Afficher en entier
Argent

Un manga que je ne connaissais que de nom et comme étant de la fantasy. Ayant l'occasion de lire le tome 1, je me suis lancée sans lire le résumé. J'ai donc été surprise par l'histoire, je ne m'attendais pas du tout à ça ! Mais j'ai quand même apprécié suivre les aventures de Shirayuki, jeune fille qui ne se laisse pas faire ni abattre.

Les dessins sont beaux et on se laisse emporter dans l'histoire. Je pense lire la suite, savoir si Shirayuki arrive à ses objectifs.

Afficher en entier
Argent

Merci Kana.

Bien qu'aimant la Fantasy...j'en lis trop peu...y compris en manga!

Celui-ci est assez chouette...bien que concernant les "cheveux rouges"...je préfère Nakaba de "L'Arcane de l'Aube"! ;p

Que Shirayuki ait pour ambition d'être pharmacienne de la Cour, et non Princesse m'a beaucoup plût.

La romance aura sans doute lieu, mais elle n'existe pas dans ce premier volume où l'amitié est priorisée. (Le "prince" est même celui qui semble séduit, et stoppe ses propres attentes pour ne pas empiéter sur l'ambition professionnelle de la demoiselle! XD)

Une belle histoire en devenir, dont le nombre de protagonistes en expansion garanti moults rebondissements!^^

Afficher en entier
Lu aussi

Une conte assez original sous forme de manga, qui aborde des connaissances sur les plantes médicinales, entre autres, ce qui est assez intéressant. En revanche le scénario est un peu confus, brouillon, on ne sait pas trop où celui-ci va nous mener.

Afficher en entier
Or

J'ai lu le manga en ne sachant pas à quoi m'attendre, je trouvais juste la couverture jolie :)

Et en effet, la lecture de ce premier tome me l'a confirmé ; j'aime beaucoup les dessins.

Ici on rencontre Shirayuki, une jeune fille à la chevelure rouge qui s'enfuit de chez elle et rencontre en chemin un dénommé Zen Spoiler(cliquez pour révéler)qui s'avère être un prince.

J'aime beaucoup les deux "acolytes" de Zen et j'espère qu'on en découvrira vite plus sur eux.

Shirayuki démontre des talents de guérisseuse assez rapidement et j'aime ce côté proche de la nature et à la découverte de ce qu'elle peut nous offrir.

Je lirais les prochains tomes avec plaisir :)

Afficher en entier
Lu aussi

Une histoire légère et que j'ai adoré.

Afficher en entier
Or

Un premier tome avec un scénario simple mais que je trouve vraiment captivant et donnant très envie de lire la suite, pour voir où tout cela va nous mener.

Le tout avec un gros plus pour les dessins que je trouve vraiment beaux.

Afficher en entier
Or

j'ai été déçu, le fait d'avoir découvert le manga après l'anime me bloque peut être mais je trouve que les transitions entre les éléments est soit trop rapide, soit mal agencé, soit il manque des bout d'histoire. j'ai l'impression que le fils directeur de l'anime est plus clair que celui du manga, parfois même je ne comprend pas tout.

Afficher en entier

Dates de sortie

Shirayuki aux cheveux rouges, Tome 1

  • France : 2012-01-06 (Français)
  • Canada : 2012-02-06 (Français)

Activité récente

AGT6 le place en liste or
2020-05-19T15:34:39+02:00

Titres alternatifs

  • Akagami no Shirayuki Hime - Japonais

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 606
Commentaires 52
Extraits 12
Evaluations 121
Note globale 8.08 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode