Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de ShyFye : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
La Guerre de la Faille, tome 3 : Ténèbres sur Sethanon La Guerre de la Faille, tome 3 : Ténèbres sur Sethanon
Raymond E. Feist   
Retour de l'équipe Pug et Thomas, ils ont beaucoup changé et ont accompli leurs rêves d'enfants mais ils vont encore devoir se dépasser pour sauver les mondes. On découvre plein de choses sur le monde de Midkemia, les personnages apparus dans les tomes précédents sont développés.
Si ce tome est la fin de la série, c'est aussi l'ouverture vers les autres livres de Feist.

par Gaelline
Les Chroniques du Magicien Noir, Tome 1 : La Mission de L'Ambassadeur Les Chroniques du Magicien Noir, Tome 1 : La Mission de L'Ambassadeur
Trudi Canavan   

Voici donc le premier tome de ce nouveau cycle sur le Magicien Noir. 20 ans sépare "La Mission de l'Ambassadeur" du "Haut Seigneur", les personnages ont gagnés en sagesse mais on reconnait bien leurs tempérament même après deux décennies. C'est d'ailleurs un vrai plaisir de retrouver les personnages fétiches de la première trilogie comme Dannyl, Cery et surtout Sonea qui est devenue un personnage d'envergure même si beaucoup de magicien rechigne à le reconnaitre.
Pour l'histoire, ce tome 1 ne nous offrira pas de scènes d'envergures épiques mais au contraire plusieurs sous intrigues passionnantes qui offrent de bonnes bases pour les événements à venir dans les prochains tomes. Car comme à son habitude, Trudi Canavan lance pas mal de pistes et d'allusions qui font planer pas mal d'attente sur le volume 2 sans pour autant poser de cheminement clair des événements à venir (on devine difficilement qu'elle sera la ligne directrice de l'intrigue par la suite).
Pour l'édition relié, je remercie à Braglelonne son excellent travail une fois de plus, surtout que l'édition reliée est en tout point dans le même styles des autres roman de Trudi Canavan ce qui rend particulièrement bien dans la bibliothèque et nous offre un très bel objet de collection à chérir.
Pour conclure, je dirais que La Mission de l'Ambassadeur est un bon roman qui se lit avec beaucoup d'entrain sans pour autant déborder des passions (je conseil d'ailleurs de lire la prequel "L'Apprentie du Magicien" qui dévoile certain mystères entrevus dans ce tome). Mais comme à son habitude, Trudi Canavan garde suffisamment de cartouche pour nous offrir une suite encore plus prometteuse.

par Caly
Les Chroniques du Magicien Noir, Tome 3 : La Reine Traîtresse Les Chroniques du Magicien Noir, Tome 3 : La Reine Traîtresse
Trudi Canavan   
Si il est une chose que les 2 précédentes trilogies de Trudi Canavan (Chronique du Magicien Noir et L’Âge des Cinq), c'est bien que l'auteure conservent énormément de cartouches pour son tome finale, allant jusqu'à nous donner des seconds tomes presque insipides (L'Âge des Cinq, tome 2 : La Sorcière indomptée). Après 2 tomes plaisants à lire mais manquant de véritables accroches, c'est avec une impatience non dissimulé que je me suis mis à la lecture de "La Reine Traîtresse". Et bien je peux dire que je suis tombé de haut.
Si le talent d'écriture est toujours là, le récit manque de véritable action ou plutôt d'implications des personnages. Les événements sont présent, rien à redire là-dessus mais nos protagonistes ne sont que spectateurs et donnent l’impression de regarder les événement par la fenêtre du second étage.
Sonea semble surtout faire du tourisme en compagnie de Regin. Si je n'ai rien contre l'évolution de ce dernier, je trouve que l'auteure ne parvient pas à réellement retranscrire la relation et les sentiments qu'il entretien envers Sonea. Danyl quand à lui semble surtout servir d'observateur tandis que Cery fera du surplace jusqu'à un dénouement certes, imprévisible mais un tantinet risible.
Le seul personnage à vraiment sortir du lot est Lorkin qui nous évitera de complètement sombrer dans l'ennui même si tout comme "L'Apprenti du Magicien", l'auteure ne parvient pas à retranscrire les batailles pour au final les expédier en quatrième vitesse et sans réellement impliquer le lecteur.

Un tome 3 qui ne rehaussera donc pas le niveau de cette seconde trilogie du Magicien Noir un peu trop ronflante. Une amère déception au vu de mes attentes et le regret que l'auteure n'ait pas laisser sa première trilogie tranquille d'autant que "Le Haut Seigneur" demeure un de mes meilleurs livres à ce jour.


par Caly
Les Chroniques du Magicien Noir, Tome 2 : La Renégate Les Chroniques du Magicien Noir, Tome 2 : La Renégate
Trudi Canavan   
Pas de grands changements quand à la continuité pour ce second tome avec des points de vues qui restes sensiblement les mêmes:
-Dannyl, qui est de retour au Sachaka, continue sa quête quand à compléter les pages manquantes de l'histoire de la Kyralie. Malheureusement pour lui, le départ de Lorkin chez les Traitresses est mal perçus et plus personne ne l'invite pour que ce dernier puisse consulter les bibliothèques privées.
-Lorkin quand à lui vit désormais chez les Traitresses. Il aimerait apprendre la fabrication des pierres magiques et permettre d'ouvrir des négociations entres la guilde et les Traitresses mais sa quête piétine. Ces dernières portes un gros intérêt sur la magie de Guérison que Lorkin souhaite préserver sans l'accord de la Guilde mais cela n'est pas du gout de toutes les Traitresses.
-Lilia est une jeune Novice un peu quelconque au sein des Novices. Sa rencontre avec la novice Naki va se transformer en amitié et plus si affinité. Naki qui est belle et populaire et qui n'hésite pas à faire quelques bêtises de temps à autres... Jusqu'au jour ou Naki montre à Lilia un livre avec lequel on pourrait apprendre la Magie Noire.
-Sonea est toujours en quête du magicien renégat Skellin avec l'aide de son ami voleur, Cery. Alors que son enquête piétine, Sonea est appelée pour un meurtre causé par la Magie Noire et qui pourrait être dû à deux novices imprudentes.

Comme je l'ai dit un peu avant, pas de grand changement avec ce tome et voila qui est bien dommage. La continuité du premier tome ce fait un peu trop ressentir et les événements s'enchainent sans vraiment de surprises. Le personnage de Dannyl conserve même un rôle identique depuis le second tome de la première trilogie (La Novice). J'ai donc eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire de ce second tome et si cela s'améliore par la suite, l'élément de surprise n'est, quand à lui, jamais réellement présent. On sait plus ou moins comment cela va se dérouler et on se contente de suivre les petits cailloux blancs. Même l'assassinat par Magie Noire dans la cité d'Imardin se révèle sans la moindre surprise.
Du coup, on suit les aventures de nos protagonistes sans déplaisir mais sans non plus l'aspect addictive que l'on espère tant retrouver depuis le tome 3 de la Première trilogie (Le Haut Seigneur). Le talent de Trudi Canavan est bien présent et reste un plus indéniable au roman mais cette fois encore, il manque cette étincelle.
Les regards se tourne maintenant sur le troisième et dernier tome de ces Chroniques. Trudi Canavan a déjà montré dans le passé sa tendance à ne dévoiler ses cartes que dans le dernier tome et il semble que sa troisième trilogie prend le même chemin. Espérons juste que ce tome 3 sera d'un niveau comparable au Haut Seigneur qui reste a ce jour, le meilleur récit de l'auteur.

par Caly
Les Cantos d'Hypérion, tome 2 : La Chute d'Hypérion 2 Les Cantos d'Hypérion, tome 2 : La Chute d'Hypérion 2
Dan Simmons   
dan Simmons a une écriture particulière et j'ai parfois un peu de mal mais ca vaut le coup de s 'accrocher c 'est vraiment excellent

par ezery
Fangirl Fangirl
Rainbow Rowell   
Waouh, jamais je ne me serais attendu à une tel merveille !
Même si ma sœur, l'ayant lu et ayant eu les même préjugé que moi au début, m'avais bien dit qu'il ne fallait pas s'attarder sur résumé et sur la couverture peut accrocheurs, je n'ai pu m'en empêcher, et c'est vrai que ce n'est pas du tout le vrai reflet du livre.
En vérité ce livre est vraiment extra, et par dessus tout, peu commun.
J'ai presque immédiatement accroché avec Cath que je comprenais parfaitement. Même si elle est sur ses gardes, et qu'elle est loin d'être sociable il faut la comprendre : elle se retrouve dans un monde qui ne la comprend pas et qu'elle ne comprend pas non plus !
Elle a ses idées bien à elle et reste plantée sur ses positions, elle n'est donc pas naïve pour deux sous, et elle est très intelligente, a la même passion que moi (lire)....et est drôle ! Que dire de plus, une héroïne comme on en voit peut ! Ce qui m'a totalement fait tomber sous la charme c'est que quand il est question de Laura, elle ne lui pardonne pas et ne croit pas à une soudaine réconciliation, ça aurait signifié que son armure contenait une énorme faille (faille que beaucoup de héros dans les livres ont, et que je n'affectionne pas du tout), et elle serait redescendu dans mon estime.
Lévi que je n'appréciais pas particulièrement au début et devenu de plus en plus génial à mes yeux, ses sourires et sa douceur envers Cath m'ont fait fondre à mon tour. Et puis dans leur histoire d'amour pas de niaiserie (qui me donne de soudaine envie de suicides ou d’homicides) pas de "il m'effleura et je faillis défaillir" (petit clin d’œil à mon précédent commentaire), non tout se fait simplement ils se rapprochent, ils se plaisent, ils s'aiment. Sans confettis ni paillettes. J'ai adoré.
Reagan est devenu mon idole tout au fil des pages. Sa dureté, sa froideur et sa parfois méchanceté, m'ont conquis. Pourtant on voit bien qu'elle n'est pas sans cœur et n'essaie pas de jouer un jeu pour en donner l'impression, c'est juste que c'est son caractère.
Et Wren, un coup je l'adorais, un coup je la haïssait. Elle changeait de visage comme de chemise. Mais on découvre son véritable et définitif visage à la fin et je puis affirmer que désormais Wren fait également partie des personnages géniaux de ce livre.
Aussi j'ai vraiment aimé que le livre jongle entre la fanfiction de Cath et sa vie à elle. Cela permet de s'en détacher quelques instants pour découvrir un autre univers incroyable et addictif. Et ça permet également de nous faire découvrir de nouveaux personnages tous très attachants et agréables.
Et la fin bien qu'un peu conte de fée (mais je n'en veux pas à l'auteur car elle a écrit le livre d'une manière tellement réelle qu'un peu de "magie", (ça n'en est pas vraiment) ne fait de mal à personne) est splendide et je n'aurais pu concevoir une autre fin.
Vraiment c'est un roman qui fait du bien, beaucoup.
A lire sans se poser de questions.
Le Cycle de Fondation, Intégrale 1 : Fondation Le Cycle de Fondation, Intégrale 1 : Fondation
Isaac Asimov   
"Fondation" comme "Dune" de Frank Herbert ou encore "La trilogie d'Helliconia" de Brian Aldiss est ce que l'on appelle un livre univers.
En mai 1942, Isaac Asimov écrit la première nouvelle de ce qui va devenir à mon avis le plus grand cycle SF de l'histoire.
La saga va s'arrêter en 1950 et sera publiée entre 1951 et 1953.
Elle n'aura que très peu d'écho.
Les droits seront rachetés en 1961 et les trois livres qui forment le cycle: "Fondation", "Fondation et empire" et "Seconde fondation" vont enfin être reconnus.
Puis en 1966, le chef-d'œuvre de Asimov va se voir décerner le prix Hugo de la Meilleure Série de Sciences Fiction de tous les temps.
En 1982, soit 40 ans après la rédaction de la première nouvelle, Isaac Asimov, sous la pression des lecteurs écrira deux suites que sont, "Fondation foudroyée", (1982), et "Terre et Fondation", (1986).
Cette chronique ne concerne que les trois premiers tomes.
L'histoire en bref: Au début du treizième millénaire dans un empire presque infini, un mathématicien du nom de Hari Seldon invente la psychohistoire, une science nouvelle qui permet de prévoir l'avenir.
Le savant prévoit la fin de l'empire qui regroupe des millions de mondes et des milliards de gens, dans les cinq siècles à venir.
Il présume qu'ensuite il y aura 30 000 ans de chaos.
Il crée donc "Fondation" qui regroupe les meilleurs scientifiques pour raccourcir cette période de ténèbres jusqu'à la création d'un second empire.
Le but est également de conserver les connaissances humaines dans une encyclopédie.
Ce premier volume édité par "Lune d'encre" qui regroupe les trois premiers tomes est extraordinaire et envoute littéralement le lecteur.
J'avais lu "Fondation" il y a bien longtemps mais jamais les deux autres volumes.
Aujourd'hui, c'est chose faite et j'avoue que je suis sous le charme.
Tout bonnement FANTASTIQUE !!!
Sa mention de meilleure Série de Sciences Fiction de tous les temps n'est vraiment pas usurpée et j'y adhère complètement.
Il me reste à lire "Fondation foudroyée" et "Terre et Fondation".
J'ai lu sur le net que le scénariste Jonathan Nolan allait adapter le cycle, nous verrons bien !!!
Bravo à Manchu pour sa magnifique couverture.
Adanson Marco.

par Adanson
La Belgariade, Tome 4 : La Tour des maléfices La Belgariade, Tome 4 : La Tour des maléfices
David Eddings   
L'Orbe d'Aldur est désormais dans les mains de son gardien légitime. En fait non, elle est dans les mains de Mission, un petit garçon totalement innocent, condition sine-qua-non pour pouvoir toucher l'Orbe, que Zédar a éduqué dès son plus jeune âge pour pouvoir accomplir sa mission.
Et nos aventuriers fuient la terre des Murgos, pour rejoindre la vraie place de la pierre, le pommeau de la grande épée accrochée dans la salle de Riva. Riva qui attend le retour de son roi, gouvernée depuis des siècles par l'intendant Brand. Le monde retient son souffle tandis que la prophétie reste implacable : quand l'Enfant de Lumière prendra l'Epée, Torak, l'Enfant des Ténèbres viendra l'affronter. Mais un de ses compagnons est bouleversé, Ce'nedra. Traditionnellement, depuis la chute de Riva, lors de ses 16 ans, une princesse Tolnedraine doit s'avancer devant la cour de Riva pour y épouser le roi. Et pour la première fois, le roi est là.

par bombassou
La Belgariade, Tome 2 : La Reine des sortilèges La Belgariade, Tome 2 : La Reine des sortilèges
David Eddings   
Garion poursuit son destin sans vraiment vouloir admettre qu'il est Le tueur de Dieu et commence son apprentissage sans vraiment s'en rendre compte, on apprend à mieux connaître ces personnages et l'histoire nous tient en haleine et le rire fait passer la tristesse, les Eddings fidèles à eux-mêmes, nous comblent.

par cathardy7
La Belgariade, Tome 3 : Le Gambit du magicien La Belgariade, Tome 3 : Le Gambit du magicien
David Eddings   
Fascinant, la quête se poursuit et les personnages évoluent. Je l'ai lu plusieurs fois et j'ai toujours autant de plaisir :)

par Gaelline