Livres
450 649
Membres
395 542

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Delphine-42 2019-02-28T23:40:47+01:00
Or

Pour conclure février, rien de mieux qu'une comédie romantique, surtout quand elle fait table rase sur la morosité et met à rude épreuve les zygomatiques :)

La couverture déjà, une invitation à l'amour et à la joie : toutes ses couleurs pastels et ses petits dessins qui résument si bien l'ambiance du livre...

Le titre : alors, personnellement, avec le titre, j'avais déjà envie de le lire... On dira ce qu'on veut mais un titre dans un feelgood ou une comédie romantique, c'est important, en tout cas pour moi :)

La quatrième de couverture a enfoncé le clou, je voulais le lire sans attendre ^^

Nous suivons donc les (més)aventures de James et Alice qui n'ont jamais été très chanceux en amour et sont arrivés au point de non retour...

La trentaine approchant, ils ont envie, comme beaucoup d'amis à eux, de s'installer et de s'engager...

Mais pour arriver à leur fin, c'est un sacré parcours du combattant qu'ils vont devoir endurer pour le plus grand plaisir du lecteur qui rit à toutes les mésaventures qu'ils vont subir...

Sur de nombreux points, Si Cupidon savait viser m'a fait penser à Quand Harry rencontre Sally, qui est ma comédie romantique préférée. Pas vraiment pour les personnages principaux, mais plus pour les personnages secondaires: Emma et Stéphane.

Cette comédie romantique, bien que loufoque et totalement déjantée, respecte tout de même les codes du genre scrupuleusement et le fait d'avoir une alternance des points de vue, à chaque chapitre, permet de bien cerner la personnalité des personnages et d'avoir parfois la même situation sous deux angles différents.

Je vous conseille bien sûr cette comédie romantique, notamment pour les personnages secondaires, tous plus déjantés les uns que les autres (la mère de James est truculente, le gourou de la retraite sentimentale est caricatural mais tellement drôle, le chauffeur de taxi a un pet au casque mais tellement touchant, ...) et pour les situations cocasses que traversent nos célibataires en attendant que Cupidon apprenne à viser...

Humour, chassés croisés, personnages et situations cocasses font de ce roman un très bon moment de lecture qui vous offrira une pause détente de très bon niveau :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kesciana 2019-02-24T19:57:41+01:00
Argent

https://aliceneverland.com/2019/02/22/si-cupidon-savait-viser-alice-herisson-et-james-harrington/

Ayant envie d’une romance rafraîchissante et décalée, je me suis lancée dans cette lecture en pleine période de Saint Valentin – elle ne pouvait pas mieux tomber !

Après une journée plus que catastrophique, Alice découvre, en rentrant chez elle, son copain en train de la quitter pour la voisine du dessus. C’est la douche froide. A 27 ans, Alice est de retour à la case départ, célibataire, et doit vivre une rupture qu’elle n’avait pas vue venir après sept années de relation. Commence alors pour Alice une véritable remise en question sur sa vie, ses projets, ses rêves, mais aussi l’amour… Et si Cupidon pouvait décocher la bonne flèche cette fois, ce ne serait pas de refus… !

Alice est une jeune femme énergique qui se laisse entraîner dans les plans plus que bizarres de sa meilleure amie. Entre Meetic, speed dating et autre joyeux événements d’un romantisme absent, Alice ne se fait pas vraiment d’illusions. Pourtant, c’est bien de façon virtuelle qu’elle va faire la connaissance d’Oscar. De messages en messages, Oscar se révèle être un homme prévenant qui arrive à la faire sourire par écran interposé. Mais est ce lui son grand Amour ?

Oscar, c’est James. James Harrington. Malgré ses origines anglaises, James renie tout ce qui lui rappelle cette langue dont il a la phobie. James, c’est le garçon gentil, un peu nerd, qui a du mal à parler aux filles. Mais, bizarrement, avec Artygirl, alias Alice, il arrive à être lui-même. Peut être est-ce elle la jeune femme qui lui est destinée ?

James et Alice vont se rencontrer à plus d’une reprise, de façons assez cocasses d’ailleurs. Tout comme Oscar et Artygirl vont avoir de longues conversations sur leurs écrans. Pour autant, je ne vous cache pas avoir eu du mal avec les personnages, notamment l’ami de James, dont les remarques sexistes sont littéralement à vomir – et je ne trouve pas l’intérêt d’avoir ce gus pour ami… James est mignon, mais complètement effacé, avec un réel manque de charisme. Quant à Alice, son exubérance était parfois fatigante, et j’avais du mal à la suivre dans ses pensées.

Pour le reste, l’histoire se lit tout de même facilement. La narration se fait à deux voix, tour à tour celle d’Alice puis celle de James, et c’est agréable de suivre leur évolution, notamment via leurs alias en ligne. Le lecteur sait de quoi il en retourne, a tous les éléments en mains, et observe nos deux protagonistes se rencontrer sans se reconnaître. Mais Cupidon se fait capricieux et, décidément, ses flèches vont du mal à trouver leur cible !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesTentatrices 2019-02-22T13:13:06+01:00
Or

-DOUBLE AVIS - https://wp.me/p6618l-fkM

(JENNI) :

‘Si Cupidon savait viser’ est une comédie romantique particulièrement drôle. Les auteurs Alice Hérisson et James Harrington ont décidé de se donner la parole en prenant l’initiative de raconter leur propre histoire. Et quelle histoire !!!

Nous avons là une plume pétillante et marrante qui nous entraîne dans un tourbillon de bien-être tant l’ensemble est léger et dynamique !

Alice et James en ont gros sur la patate ! Célibataires, il leur manque quelqu’un dans leur vie pour être comblés d’affection. Heureusement leurs amis respectifs vont les prendre sous le coude pour multiplier les expériences de rencontre afin de les aider à trouver l’amour. Après tout, l’amour n’est-il pas à portée de main ? Peut-être. Mais encore faut-il que Cupidon apprenne à bien viser ses flèches...

Les protagonistes sont atypiques et font bien la paire ! Nous avons leurs deux points de vue nous permettant de les cerner méticuleusement.

Tous deux ont une personnalité décalée et on apprécie particulièrement le fait qu’il n’y ait pas de différence au niveau du ton adopté dans les chapitres de la part des auteurs puisque cet écrit s’est fait à quatre mains. Les auteurs se complètent parfaitement bien puisque le point de vue d’Alice est bien assorti et rythmé à celui de James, et inversement.

En pleine quête pour trouver l’amour, Alice et James vont tous deux se prendre en main pour combler ce vide et ce gros manque affectif en eux. Ainsi, on stoppe l’apitoiement et la pleurnicherie et on passe à l’action …

Première étape on s’attaque aux sites de rencontres pour se mettre en selle. Puis relooking pour envoyer du lourd. Si rien ne se passe, on sort le grand jeu et on entame le speed dating. Il n’y a plus qu’à sortir la canne à pêche et à piocher le gros poisson pour le coup ! Trop simple vous pensez ? Effectivement… car les occasions ne ratent pas pourtant, mais faut croire que Cupidon a mal lancer sa flèche car nos deux protagonistes ne cessent de se croiser et donc de se rater ! Heureusement ce chérubin a plus d’un tour dans son sac... et on peut compter sur les amis Stéphane et Emma, qui ont des idées bien tordues, qui leur sont propres pour trouver l’âme sœur… !

Une lecture rocambolesque, totalement farfelue, dans laquelle je me suis éclatée ! Les auteures sont barges ! (Je tiens à préciser dans le bon sens du terme^^ Ce n’est en aucun cas une critique mauvaise.) J’adore cette façon qu’ils ont de raconter leur histoire... Lisez, vous comprendrez et vous succomberez vous aussi sans aucun doute ! Le récit est tellement dément et déjanté que je me suis amusée dans chacune des pages ! Il leur arrive de ces choses à ces deux-là ! Vlà le karma tellement c’est loufoque. Il y’a des moments où on leur conseillerait même de se munir d’une patte de lapin tant la scoumoune ne les quitte pas d’une semelle !!!

En bref, une lecture pleine de fous rires vous attend. Vraiment. Ce livre c’est un remède contre la déprime qui vous fera rire sans grand mal !

****************************************************************

****************************************************************

(JULIE) :

C’est l’histoire de deux destins en quête d’amour qui ne cessent de se croiser.

Alice, dessinatrice dans une agence de pub et de B.D la nuit, vient de se faire larguer, après de longues années en couple. Avec sa folle amie Emma, elle se lance le défi de trouver un amoureux pour ne pas aller seule au mariage de son père à Londres, dans quelques mois.

James rêve d’ouvrir un café-vinyle, mais il est, pour l’instant, commercial dans le service après-vente d’un fournisseur internet, et a une phobie la langue anglaise… bizarre lorsqu’on s’appelle Harrington ! Célibataire depuis longtemps, il se fait embarquer dans des divers plans fous pour trouver une fille, avec son meilleur ami Stéphane.

Toutes les occasions pour ne plus être célibataire sont testées, même celles que vous n’imaginiez même pas ! Suivez leurs aventures !

Si James a eu du mal à me vendre du rêve, en revanche, il m’a bien fait rire avec les plans foireux de son ami Stéphane et sa mère quelque peu déjantée. Le pire c’est qu’il continue de l’accompagner à ces évènements, malgré les premières fois catastrophiques ! Il m’a un peu fait penser à un Tanguy qui aurait quitté le nid, avec cette maladresse, ce manque de confiance en lui, cette vie et cet air un peu désuet caractéristique. (Je n’en fais pas un tableau flatteur, veuillez me pardonner !). On sent bien son mal-être et ses envies de changement, tout en assumant ce côté décalé !

Alice est plus positive, même si les circonstances de son célibat auraient pu l’amener à être déprimée quelques temps.

Leurs différentes tentatives pour trouver l'âme sœur vous amuseront, consterneront, vous feront rire mais en aucun cas ne vous donneront envie de vous lancer dans l’aventure (en ce qui me concerne) !!!! La coupe du bouc du gourou à ma palme, avec son rat mort dans le jacuzzi !

Tant d’occasions ratées, d’histoire à raconter, les auteurs n'épargnent pas le commerce très lucratif autour du célibat, qui n’est pas toujours bien attentionné, profitant de la détresse et la solitude des gens.

Chacun des personnages est à un tournant de sa vie où ils veulent prendre des décisions mais la peur de l’inconnu les freine, ils souhaitent rencontrer une personne pour tomber amoureux, être heureux…

Ce qui est agréable c’est d’assister à leur rencontre puis à leur découverte mutuelle. C’est le hasard qui les a fait se rencontrer plusieurs fois, sans jamais aboutir. Et, c’est encore lui, qui l’est fait se trouver, ce qui donne un nouveau souffle à l’histoire.

Je trouve dommage que la fin soit aussi épique, limite irréaliste, alors que le reste du livre et certes, cocasse, mais plus encré dans le réel. J’aurais aimé que Cupidon nous donne des nouvelles sur la suite des aventures de James et Alice ou d’Emma et Stéphane.

J’ai passé un bon moment de lecture, divertissant, drôle avec quelques petites longueurs vers le milieu du livre. C’est une histoire rocambolesque où les héros se livrent sans filtre, ce qui permet de s’identifier à eux, à leur histoire ou de les fuir (Je dis ça pour Stéphane qui avec son discours m’aurait fait déguerpir en quatrième vitesse!).

D’avoir à chaque fois le point de vue successif d'Alice puis de James permet de croiser leurs sentiments, leurs impressions. Cette construction permet d’avoir la version de chacun, mais aussi de bien comprendre qu’il ne cesse de se croiser sans jamais se trouver …

Ils vous entraîneront facilement dans leur recherche de LA personne à aimer, en vous faisant rire tout  en ayant un oeil assez critique sur leurs diverses situations plus farfelues les une que les autres !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode