Livres
505 174
Membres
512 764

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par alyssa2410 2020-04-21T11:57:01+02:00
Argent

« Si Cupidon savait viser » me laisse un sentiment assez étrange suite à sa lecture. Si ce livre s’avère une bonne lecture, fluide et divertissante, ses personnages caricaturaux et agaçants (sans compter qu’ils nous sont présentés comme les auteurs du livre) et leurs actions et situations vécues sont tellement trop portés sur le hasard que toute crédibilité est envolée, que l’on s’interroge sur l’angle sous lequel on doit prendre cette histoire: premier ou second degré….?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nathou-3 2020-03-30T18:59:14+02:00
Argent

Jamais un livre m'as fait autant rire, l'écriture de ce livre faite a 4 mains, est pourvue, de pleins de gags, des phrases courtes mais pleines d'humour.

Un chapitre sur deux est écrit par le personnage féminin et l'autre par James.

Cela nous permet, de se mettre dans la peau dans l'un et l'autre protagonistes.

Dès les premières lignes, je me suis retrouvée dans le rôle d'Alice, du moins le début, je suis probablement moins téméraire qu'elle.

Comme un roman commence cela, c'est toujours de bon augure.

L'histoire est simple mais tellement écrite avec tellement d'humour, qu'elle est irrésistible.

On es vite prise par les deux personnalités de James et Alice et leurs ami (e)s respectifs, l'histoire nous entraînent entre deux fous rires, dans leurs péripéties dans le chemin pour trouver l'amour.

C'est le genre de publications, qui fait du bien, on peut dire tellement de choses, simples, avec beaucoup d'humour, que ça passe tellement mieux.

J'ai passé un excellent moment de lecture et je trouve que la romance et l'humour on fait un résultat absolument formidable, et surtout je pense que l'écriture a 4 mains ont donner une valeur ajoutée au livre, en donnant un avis féminin et masculin de la trame.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par leslivresdechris 2020-02-15T11:47:48+01:00
Argent

Livre sympathique.

Il part d'une bonne idée, l'amour vu par 2 personnages, mais dès le début on comprends qu'ils vont finir ensemble.

J'ai beaucoup aimé l'humour de ce livre, mais par contre certains passages crus sont pas appropriés je trouve.

C'était vraiment parler salace pour parler salace, ça n'apportait rien à l'histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marie-nel 2019-07-10T15:08:06+02:00
Or

En premier lieu, c’est la couverture qui m'a attirée avec son cœur coloré, et maintenant que j’ai fini ma lecture, je me rends compte que tous les symboles figurant dedans ont une signification bien particulière.

C’est un roman frais, pétillant et drôle, qui se laisse lire tout seul et se déguste comme un bonbon. Je l'ai lu en un peu plus d'un après-midi, tellement il est agréable, j'ai souri bien des fois, et pourtant derrière ces situations bien souvent comiques, existe des valeurs plus profondes.

J'ai donc fait la connaissance de Alice et de James. La première chose qui m'a frappée, c’est que les protagonistes ont exactement les mêmes noms que les auteurs. Alice est une jeune femme gaie et dynamique, elle travaille dans une agence de pub et a beaucoup de talent en dessins, elle est d'ailleurs en train de réaliser une BD qu'elle aimerait faire éditer. Elle est en couple avec Sacha. Tout irait donc bien pour elle jusqu’au jour où Sacha la quitte….pour aller vivre avec la voisine du dessus. C’est le drame pour Alice. Mais elle ne se voit pas aller seule au mariage de son père à Londres. Sa meilleure amie, Emma, décide ainsi de l'aider à trouver quelqu’un en allant la relooker, et surtout l’emmener à des soirées pour célibataires, speed-dating, restaurant à l’aveugle, séminaire et bien sûr inscription sur un site de rencontres. Sur celui-ci, elle va rencontrer Oscar avec qui elle va avoir une relation exclusivement par messages.

On suit en parallèle James, un jeune homme sympathique, il travaille dans un centre d'appels, est un célibataire endurci, il aime la soul musique et a une passion pour les vinyles, il a d'ailleurs le rêve d'ouvrir une boutique de disques. Par contre, il déteste tout ce qui a rapport à l’Angleterre, il ne sait pas d’où ça vient, surtout avec un patronyme comme le sien. Son meilleur ami, Stéphane, est son opposé, il ne se voit pas vivre en couple et collectionne les aventures. Il a ainsi l’idée de provoquer une rencontre pour James en l’emmenant à des soirées pour célibataires, speed-dating ou autres et en lui disant de s'inscrire sur un site de rencontres.

On comprend très vite que Alice et James vont finir par se rencontrer puisqu'ils participent aux mêmes soirées. Le tout est de savoir comment. Il va y avoir beaucoup de loupés, de quiproquos, où ils ne vont que se croiser. En tant que lecteurs, on sait qu'ils sont fait l'un pour l'autre, mais eux ne le savent pas. Et si rencontre il y a, il faut encore que cela tienne et que les malentendus ne soient pas trop importants. C’est loin d’être gagné d'avance ! On va ainsi aller de situations bizarres en situations rocambolesques, qui feront plus d'une fois sourire. Ces deux personnages sont très bien travaillés par les auteurs, je me suis très vite attachée à eux et je n'avais qu'une envie, c’est qu'ils trouvent enfin le bonheur. Les personnages secondaires ne sont pas en reste et apportent une bonne dose d’humour supplémentaire. Emma et Stéphane sont drôles et parfois désarmant, bien que j'aurais parfois du mal à supporter les réflexions de Stéphane…. La mère de James est too-much dans son comportement et ses actions, avec une bande de copines complètement décalées, mais elles sont si drôles ! Et bien sûr, comme le titre du livre le suggère, nous avons la courte apparition de Cupidon, qui est bien à plaindre tellement il en a marre de lancer des flèches dans l'eau, pas facile de nos jours d’être un ange de l'amour…

Derrière cet humour et ce comique de situation, les auteurs font passer des messages plus profonds sur la recherche de l'amour, la solitude et le mal-être qu'elle entraîne, sur l’amitié et la force qu'elle peut donner. Il faut parfois prendre certaines scènes au second degré, gratter un peu et voir ce qui se cache derrière.

Le récit se fait en alternance entre Alice et James. Cette façon de faire permet d'avoir le point de vue de chacun sur une même situation. Surtout que le texte est écrit à la première personne du singulier. J'aime beaucoup ce procédé qui permet de se mettre à la place des personnages, de rentrer dans leur tête et de mieux savoir ce qu'ils pensent. Cette alternance de chapitre donne un rythme supplémentaire à la lecture, bien que celle-ci soit déjà bien rythmée par la succession de situations que vivent nos deux protagonistes

J'ai aimé suivre ces deux personnages. Je ne me suis pas trop posée de questions et ai vécu cette lecture au fur et à mesure de ce que me proposaient les auteurs. C’est vrai qu'en y pensant maintenant après coup, certaines situations sont peut-être un peu tirées par les cheveux, mais ce n'est pas ce qui m'a frappée lors de ma lecture. Je me suis laissée transporter par la vague d’humour et de drôlerie.

Je pense que vous l’aurez compris, j'ai passé un très bon moment de lecture en compagnie de James et d'Alice. Je me suis bien amusée et ils m’ont plus d’une fis attendrie. J’espère retrouver ces auteurs dans une autre histoire. C’est une lecture qui détend, qui fait oublier les soucis, qui fait du bien quand ça ne va pas. Un roman idéal pour l’été, pour les vacances, mais pas que, il peut très bien se lire à tout moment dans l’année, à partir du moment où on a envie d’une lecture plus légère. Et, à la fin, les auteurs ont eu la bonne idée de mettre un petit quiz Loose & Love, où des questions sont posées pour rire mais aussi pour se découvrir mutuellement.

Je ne peux, bien entendu, que vous conseiller de lire ce roman, si vous avez envie de tout ce que je vous ai dit au-dessus, d'une lecture détente et légère, ce livre est fait pour vous, n’hésitez pas.

Afficher en entier
Diamant

L'avis d'Esméralda :

Il est temps aujourd’hui de vous parler de mon dernier coup de cœur pour cette comédie romantique.

SI CUPIDON SAVAIT VISER est une histoire drôle, émouvante, passionnante et irrésistible. Cupidon, petit ange joufflu qui a la dure responsabilité d’unir de sa flèche hommes et femmes, en a ras la casquette qu’on lui reproche plein de choses, de banques route et de déboires. Il fait ce qu’il peut surtout quand ces terriens n’y mettent pas du leur et qu’ils attendent patiemment que l’amour leur tombe dans les bras. Cupidon ne connaît pas les 35h, les RTT et les congés payés, il trime tous les jours à toute heure pour nous satisfaire. Lassé de son boulot, il pense sérieusement se mettre en grève ! Aussi bienveillant qu’il est, il ne râle que pour sa bonne cause, surtout qu’il garde espoir pour ces deux zigotos, Alice et James, et que naisse une idylle.

Alice, artiste dans l’âme, est illustratrice dans une grande société le jour et créatrice de bandes dessinées la nuit. Tout roule pour Alice ! Un amoureux, des projets et un largage en bonne et due forme ! Alice vit sa première expérience de rupture. Descente en enfer et apocalypse ! Rien ne va plus pour la belle Alice ! Alice est une passionnée, une éternelle optimiste qui ne voit en l’échec qu’une manière originale de rebondir. Disparus les reniflements et les mouchoirs entassés, elle décide de prendre sa vie en main. Le célibat est peut être la meilleure chose qui lui soit arrivée pour concrétiser son projet. Entraînée par une meilleure amie légèrement déjantée et limite borderline, elle tente les soirées en tout genre, les speed-dating, Meetic, un parcours dans un labyrinthe et le pompon sur le chapeau , un séjour dans un château perdu au fin fond de la campagne et dirigé par un gourou zélé qui a la quéquette qui démange. Forte de toutes ses expériences Alice ne croit plus en l’amour et surtout elle a l’impression que ces hommes qu’elle rencontre sont d’un autre monde. Pourtant Alice n’a pas prêté attention, car un homme a souvent rencontré son chemin mais dans des circonstances incongrues.

James, le fils à sa maman, un peu lord pantouflard, anglophobe, mélomane et doux rêveur n’a jamais connu le grand amour. Il est vrai que devant ces belles dames, il perd tous ses moyens et n’arrive guère à produire des phrases intelligibles et qui ont un sens. Le manuel du séducteur, il ne connaît pas. Ce grand timide pourtant a dans sa botte des talents cachés, son humour, son authenticité et son empathie. Mais son envie de changer et d’ouvrir son monde à ses dames devient pressant et il décide de changer et de tenter quelques expériences. Un tournant qui ravit sa mère qui l’embrigade avec ses meilleures copines du troisième âge, dans une journée shopping où son relookage est au centre de toutes les attentions ! Une première étape où il frise l’apoplexie. Mais cette initiation est loin d’être close. Son meilleur pote, la quarantaine bien tassé qui ne pense qu’à la prochaine minette qu’il va soulever et d’un humour grivois qui fait grincer les dents, le pousse à sortir et tenter différentes expériences : Meetic, sorties déjantées, boîtes en tout genre, un labyrinthe diabolique, speed-dating catastrophique et un séjour dans un château perdu au fin fond de la campagne en compagnie d’un zoulou bien trop zélé. James n’en peut plus et baisse les bras, pourtant son chemin a rencontré celui d’une autre !

Vous l’aurez compris, cette comédie romantique est un chassé croisé rocambolesque et épique. A tour de rôle, nos deux protagonistes, apprentis amoureux, livrent leur émois, leurs doutes, leurs rancœurs, leurs espérances, leurs interrogations et leurs vies. A la fois attendrissant et touchant, James et Alice, nous embarquent dans leurs vies quelque peu chaotiques. Situations et rebondissements hilarants ; quiproquo à la chaîne, il m’a été impossible de ne pas être insensible à cette quête de l’amour. Irrésistible, cette comédie est juste poilante. Les auteurs mettent en évidence les incohérences de la vie, les rendez-vous ratés, les clins d’yeux non perçus, les aléas. Plein d’espoir, les auteurs ne se privent pas entre clichés et caricatures, l’ambiance bon enfant est un pur régal.

Un coup de cœur pour ce début d’été : Un quatre mains à la plume légère qui m’a envoûtée dès les premières pages. Une aventure livresque qui a eu le mérite de me coller le smille pendant quelques jours et rien que pour ça, SI CUPIDON SAVAIT VISER mérite toute votre attention !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2019-04-11T13:20:41+02:00
Or

Je remercie Pauline ainsi que la maison d'édition De Saxus, pour cette découverte ! J'avoue que je ne lis que très très très rarement de la chick lit, parce que je ne trouve pas mon compte dans la lecture : trop niais, ou trop rose bonbon, ou trop, bref, vous l'aurez compris je suis plus thriller, fantastique que comédie. Le résumé est déjà marrant, parler d'un Cupidon qui fait mal son boulot, j'ai eu envie d'en apprendre plus. Et j'ai bien fait !

Alice est heureuse (enfin presque). Un super boulot (si son patron y passait là maintenant, tout de suite, cela serait parfait !), un mec adorable (jusqu'à ce qu'il fasse ses valises en fourbe et se fait attraper avant de partir pour... la voisine du dessus... no comment !) et un chat Batman qui se prend pour un super-héro (pauvre morue de la gardienne, non je n'ai pas dis que la gardienne était une morue, quoique...) Alice n'est pas heureuse, morveuse and co ! Pour tenter de retrouver un minimum de... dignité, d'envie de sortir, de ne plus entendre son ex et miss pouffiasse au travers des murs, pour éviter de se morfondre et de devenir une Bridget pas assumée du tout, sa meilleure amie Emma va l'obliger à s'inscrire sur le célèbre site de rencontre M. (et on oublie le M jaune pour le coup !) James n'a toujours pas vécu le grand amour, comme il le voudrait. En même temps vu ce qui l'entoure (merci maman de se mêler de sa vie privée qui ne l'est plus au final) il est foutu. Sans compter sa timidité légendaire qui lui fait dire tout et n'importe quoi, même pas le strict minimum vu qu'il répond toujours à côté de la plaque lorsque la fille lui plaît... Toujours est-il que son meilleur pote Stéphane l'embarque dans des virées pas possible sans oublier le fameux enregistrement sur le grand M ! Deux âmes en peine qui vont vivre la grande aventure, mais pas celle que l'on pourrait croire. Avec un peu d'humour et de l'ironie, quoi de mieux ?

Ah Cupidon, bébé joufflu portant une couche et s'amusant avec des flèches pour taper dans le mille... Ici, c'est raté, il me semble qu'il a quelques déboires ce pauvre Cupidon. Il est vrai qu'on lui en demande beaucoup à cet être qui pense qu'il ne peut pas tout faire. Et il a raison, il faut donner un peu de soi pour obtenir un semblant de bonheur. OK, c'est vite dit ici ! Parce que si Cupidon ne fait pas grand-chose et devrait utiliser une bonne paire de lunettes, nos personnages eux, se sont de vraies calamités ! Alice, James, l'un comme l'autre a son propre chapitre. Chacun son avis, sa vision des choses et ses déboires. Parce qu'il faut bien le dire, ils vont en avoir et pas qu'un seul. S'inscrire sur le fameux M c'est bien, c'est beau c'est chiant oui ! Pour James c'est la croix et la bannière. Il faut cocher des cases, dire ce que l'on aime, bref cela prend des plombes. Pour Alice, c'est plus sympa, c'est gratuit, mais aussi long.

Après il y a les lourds et lourdes, car oui mesdames et messieurs, il n'y a pas que des mecs qui sont là juste pour tirer un coup. Grand T est là pour cela, mais ce n'est rien, ils et elles tentent leur chance. Dommage, sauf que Alice et James aimeraient bien quelque chose de sérieux. Chacun va "rencontrer" virtuellement Oscar et Artgirl. Par écran interposés, ils vont se livrer comme ils ne l'ont jamais fait. Je parlais de déboires, mais je n'en ai pas trop raconté. Il faut savoir que les soirées, les rendez-vous de 7 minutes, le fameux labyrinthe de l'amour et j'en passe (par la secte ? sérieux, allez jusque là, c'est trop gros pour se dire que cela n'existe pas, mdr) tout cela ne donne que des déceptions pour l'un comme pour l'autre. J'ai eu beaucoup de moment de rire, avec les caricatures de certain(e)s potentiel(le)s compagnons de route. Je n'ai pas eu recours aux sites de rencontres, mais j'ai des amies qui s'y sont inscrites il y a pas mal de temps. J'avoue que les péripéties sont drôles, une fois le recul pris, car au moment même où tout cela se passe, c'est plutôt déprimant.

Les personnages secondaires, Emma et Stéphane sont dans le même cas que James et Alice, mais ils ne se laissent pas dominer par la tristesse et un minimum de dépression. Ils croquent la vie à pleines dents. Emma veut connaître le GRAND AMOUR ! Stéphane se le cache par des mots, des actes, des gestes qui font de lui un petit con, un homme qui prend les femmes comme des exutoires. Il a un bon fond et le cache. J'ai ressenti sa peur de souffrir et ainsi de le voir agir de cette manière le protège. Jusqu'à ce qu'il tombe sur celle qu'il lui faut. Merci grand gourou !

Le récit est pétillant. Cupidon est là, mais il n'est pas seul. Les amis aussi sont présents. Il y a des hauts et des bas. Des moments de doute. Il faut garder en tête qu'il y a aussi les deux derrière l'écran. Ce qui va poser aussi des quiproquos et donner lieu à un clash ! Mais chut, j'en dis déjà trop ! Le(s) auteur(s) ont réussi à m'embarquer dans leurs délires avec beaucoup d'humour. Certains passages ne doivent pas être pris au premier degré, sinon il est clair qu'il ne plaira absolument pas, surtout avec ce Stéphane, mais j'ai parlé de lui juste au-dessus. C'est gros, trop gros par moment, mais cela donne le sourire, fait rire aux éclats et cela fait un bien fou (surtout entre plusieurs lectures sombres que j'adore). Le pire je crois que c’est la façon dont ils se rencontrent à chaque fois et comment cela se termine. Le petit plus ? Le début et la fin du livre qui se fait par l'intermédiaire de Cupidon. Il est mal barré, une fois de plus, mais il va falloir qu'il mette les bouchées doubles !

Je n'ai pas ressenti de différences entre la plume de James ou celle d'Alice, donc la question se pose : est-ce un seul auteur qui a utilisé les noms de ses personnages, ou bien deux auteurs ? Sincèrement, cette question m'a traversé l'esprit et je la note ici, mais que je sache ou non, cela ne changera pas mon avis. Oh, j'allais oublier, j'aime beaucoup ce petit quizz. Je pense que j'en ferais des cartes (non je ne découperai pas le livre, mais le fabriquerai pour jouer avec les copines, je pense qu'on risque d'avoir une soirée mouvementée. Je me suis marrée, ce livre m'a fait du bien et puis c'est tout ! En bref, une comédie parfaite pour se détendre et voir sa vie autrement.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/si-cupidon-savait-viser-alice-herisson-james-harrington-a161769040

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bookyneuse 2019-03-30T12:26:35+01:00
Or

Sourires garantis!!!!

Une comédie romantique touchante et sympathique.

Des personnages qui dès les premières pages m'ont fait tellement rire. Alice, une jeune femme fraîchement plaquée, va remettre tout en question, sa vie mais surtout sa vie amoureuse. L'amour ? Cette époque où faire une rencontre demande une énergie incroyable est plutôt bien retranscrite dans ce roman. C'est compliqué ! Et Alice va devoir en découdre avec ce fameux Cupidon et en suivant les lubies de sa meilleure amie Emma pour trouver l'âme sœur. Alice est une jeune femme naturelle et très sympathique, on ne peut que l'apprécier en suivant ses déboires et ses maladresses.

James, l'homme dans toutes sa splendeur, perdu dans une époque où la solitude n'est pas de mise. C'est un homme qui croit en l'amour mais qui ne sais juste pas comment y accéder, beaucoup de doutes, manque de confiance en lui, il est perdu du début jusqu'à la fin et son ami Stéphane ne l'aide pas en le conduisant dans des endroits parfois improbables, ces deux là m'ont fait beaucoup rire. C'est un personnage attachant avec un humour tordant, timide et maladroit. Et le dernier rebondissement m'a fait crier un bon gros «Bordel James ! Tu déconnes là !».

C'est l'histoire de deux personnes qui vont se chercher, se tourner autour et se rater trop souvent. Moi en tant que lectrice, j'attendais patiemment que la flèche soit décochée. Le destin, des âmes sœurs, c'était doux à lire et rempli d'humour.

Bravo et merci à ces deux auteurs de m'avoir fait passer un bon moment et puis pari réussi j'ai conservé mon sourire dès le roman terminé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Natoche 2019-03-22T17:24:32+01:00
Argent

C’est le titre de ce livre, avant le résumé qui m’a donné envie de le lire. Ce fut pour moi une très bonne lecture, une romance où se mêlent humour et sentiments, avec des personnages décalés et plein de répartie. Une manière pince sans rire de répondre aux attaques et à leurs amis tout aussi étranges qu’eux. Un roman qui vous plonge dans les méandres des sites de rencontres et toutes autres activités consacrées à connaitre son âme sœur.

https://www.livresavie.com/si-cupidon-savait-viser-de-alice-herisson-james-harrington/

C’est avec Alice et James que nous allons vivre cette histoire et tout ce qu’ils vont vivre. Alice qui vient juste de se faire plaquer par son petit ami, va tout mettre en œuvre pour retrouver l’amour. James, jeune homme timide célibataire depuis trop longtemps a envie de se sortir de cette solitude qui lui pèse. Tous deux vont être embarqués par leurs amis dans des rendez-vous tous plus insolites que déstabilisants voir dérangeants. Sans le savoir ils vont se croiser à de nombreuses reprises, communiquer via un site de rencontre, se bousculer, se rentrer dedans sans jamais savoir qui ils sont et se perdre de vue. Ces rencontres fortuites feront naitre en eux un désir, une envie de se rapprocher sans pour autant savoir qui ils sont. A chaque fois c’est de différentes manières, qu’ils vont s’appréhender et se séduire, se confiant et s’épanchant sur leur vie passée, des anecdotes de leur jeunesse et sur ce qu’ils attendent de l’amour. Mais c’est comme si le destin avais décidé de les tester, de les faire douter, voir si leur histoire vaut vraiment le coup d’exister. Ils vont devoir s’armer de patience mais aussi de courage face à tous les obstacles qui vont les empêcher de vraiment se trouver, de mettre un nom sur un visage ou un visage sous un pseudonyme.

J’ai vraiment apprécié ma lecture, me plonger dans cette comédie romantique à la fois touchante et drôle avec des personnages atypiques et super attachants. Dans ce livre, nous serons plongés dans la découverte des sites de rencontres, des speed dating et autres moyens de trouver l’amour. C’est dans un univers complètement loufoque que vont nous propulser les auteurs mais aussi complètement d’actualité et terriblement réaliste. Surtout que Alice et James savent de quoi ils parlent, car ce livre, c’est leur histoire. Si Cupidon savait viser fait partie de ces romans qui vous détendent, vous permettent de passer un bon moment en compagnie de héros agréables et facilement identifiables. Des personnages principaux aux secondaires, tout est réuni pour permettre de vous évader avec humour dans la complexité d’une rencontre amoureuse.

Un chassé-croisé plutôt addictif et qui donne le sourire, une romance pleine de vie, d’espoir et de rebondissements. Si Cupidon savait viser est une love story qui change de ce qu’on a l’habitude de lire, c’est une comédie pétillante, qui malgré toutes ces déconvenues donne des papillons dans le ventre et des abdos en acier après avoir eu tant de fous rires. J’ai découvert plein de nouvelles expressions hilarantes et fait la connaissance de protagonistes que l’on a envie d’avoir dans son entourage.

En bref j’ai adoré ma lecture, je me suis laissée prise aux jeux de ces rencontres insolites, drôles et pleine de charme. J’ai aimé la compagnie de ces personnages, ainsi que leur échanges. La plume est fluide, prenante et sans complexe. A lire sans modération.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Delphine-42 2019-02-28T23:40:47+01:00
Or

Pour conclure février, rien de mieux qu'une comédie romantique, surtout quand elle fait table rase sur la morosité et met à rude épreuve les zygomatiques :)

La couverture déjà, une invitation à l'amour et à la joie : toutes ses couleurs pastels et ses petits dessins qui résument si bien l'ambiance du livre...

Le titre : alors, personnellement, avec le titre, j'avais déjà envie de le lire... On dira ce qu'on veut mais un titre dans un feelgood ou une comédie romantique, c'est important, en tout cas pour moi :)

La quatrième de couverture a enfoncé le clou, je voulais le lire sans attendre ^^

Nous suivons donc les (més)aventures de James et Alice qui n'ont jamais été très chanceux en amour et sont arrivés au point de non retour...

La trentaine approchant, ils ont envie, comme beaucoup d'amis à eux, de s'installer et de s'engager...

Mais pour arriver à leur fin, c'est un sacré parcours du combattant qu'ils vont devoir endurer pour le plus grand plaisir du lecteur qui rit à toutes les mésaventures qu'ils vont subir...

Sur de nombreux points, Si Cupidon savait viser m'a fait penser à Quand Harry rencontre Sally, qui est ma comédie romantique préférée. Pas vraiment pour les personnages principaux, mais plus pour les personnages secondaires: Emma et Stéphane.

Cette comédie romantique, bien que loufoque et totalement déjantée, respecte tout de même les codes du genre scrupuleusement et le fait d'avoir une alternance des points de vue, à chaque chapitre, permet de bien cerner la personnalité des personnages et d'avoir parfois la même situation sous deux angles différents.

Je vous conseille bien sûr cette comédie romantique, notamment pour les personnages secondaires, tous plus déjantés les uns que les autres (la mère de James est truculente, le gourou de la retraite sentimentale est caricatural mais tellement drôle, le chauffeur de taxi a un pet au casque mais tellement touchant, ...) et pour les situations cocasses que traversent nos célibataires en attendant que Cupidon apprenne à viser...

Humour, chassés croisés, personnages et situations cocasses font de ce roman un très bon moment de lecture qui vous offrira une pause détente de très bon niveau :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kesciana 2019-02-24T19:57:41+01:00
Argent

https://aliceneverland.com/2019/02/22/si-cupidon-savait-viser-alice-herisson-et-james-harrington/

Ayant envie d’une romance rafraîchissante et décalée, je me suis lancée dans cette lecture en pleine période de Saint Valentin – elle ne pouvait pas mieux tomber !

Après une journée plus que catastrophique, Alice découvre, en rentrant chez elle, son copain en train de la quitter pour la voisine du dessus. C’est la douche froide. A 27 ans, Alice est de retour à la case départ, célibataire, et doit vivre une rupture qu’elle n’avait pas vue venir après sept années de relation. Commence alors pour Alice une véritable remise en question sur sa vie, ses projets, ses rêves, mais aussi l’amour… Et si Cupidon pouvait décocher la bonne flèche cette fois, ce ne serait pas de refus… !

Alice est une jeune femme énergique qui se laisse entraîner dans les plans plus que bizarres de sa meilleure amie. Entre Meetic, speed dating et autre joyeux événements d’un romantisme absent, Alice ne se fait pas vraiment d’illusions. Pourtant, c’est bien de façon virtuelle qu’elle va faire la connaissance d’Oscar. De messages en messages, Oscar se révèle être un homme prévenant qui arrive à la faire sourire par écran interposé. Mais est ce lui son grand Amour ?

Oscar, c’est James. James Harrington. Malgré ses origines anglaises, James renie tout ce qui lui rappelle cette langue dont il a la phobie. James, c’est le garçon gentil, un peu nerd, qui a du mal à parler aux filles. Mais, bizarrement, avec Artygirl, alias Alice, il arrive à être lui-même. Peut être est-ce elle la jeune femme qui lui est destinée ?

James et Alice vont se rencontrer à plus d’une reprise, de façons assez cocasses d’ailleurs. Tout comme Oscar et Artygirl vont avoir de longues conversations sur leurs écrans. Pour autant, je ne vous cache pas avoir eu du mal avec les personnages, notamment l’ami de James, dont les remarques sexistes sont littéralement à vomir – et je ne trouve pas l’intérêt d’avoir ce gus pour ami… James est mignon, mais complètement effacé, avec un réel manque de charisme. Quant à Alice, son exubérance était parfois fatigante, et j’avais du mal à la suivre dans ses pensées.

Pour le reste, l’histoire se lit tout de même facilement. La narration se fait à deux voix, tour à tour celle d’Alice puis celle de James, et c’est agréable de suivre leur évolution, notamment via leurs alias en ligne. Le lecteur sait de quoi il en retourne, a tous les éléments en mains, et observe nos deux protagonistes se rencontrer sans se reconnaître. Mais Cupidon se fait capricieux et, décidément, ses flèches vont du mal à trouver leur cible !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode