Livres
454 831
Membres
403 536

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par KarolynD 2019-04-01T19:49:52+02:00
Or

Cela fait plusieurs années que je connais ce livre, car j'en ai été l'une des bêtas-lectrices. Et pourtant, à vrai dire, je ne suis pas romances. Je n'en lis jamais ou presque, estimant que tous les scénarios des romances de ces dernières années se ressemblent : la demoiselle ne veut plus s'approcher des garçons parce qu'elle est traumatisée par un élément de son passé, mais un jeune homme beau à se damner et bad boy par-dessus le marché, va lui faire changer d'avis. Ou inversement. Mais par-dessus tout, leur amour finit par les sauver tous les deux. Bien sûr, ils traversent plein de tempêtes avant que ça finisse par s'arranger, mais bref, malheureusement, aujourd'hui, quand on a lu une romance de ce genre, on les a toutes lues. Et c'est parce que je cherche de l'originalité dans mes lectures que je reste éloignée de toutes les romances se rapprochant de près ou de loin de ce scénario. Alors oui, il y a des exceptions, je n'en doute pas, mais la romance n'étant déjà pas mon genre de prédilection à la base, si aucun élément ne la fait ressortir de la masse, jamais je ne lui accorderai de l'attention. Du coup, les romances que je lis sont soit à part (elles sortent du lot de manière flagrantes, quoi), soit se déroulent dans un univers lié au domaine de l'imaginaire, mon genre favori.

"Si tu me retiens" remplit l'une des deux conditions puisque les deux héros sont des auteurs et décrit le processus de création d'un roman. Parce que je suis auteure aussi, je me suis immédiatement identifiée et attachée aux deux héros à la fois. Je me suis projetée dans l'écrit de Charlène d'une façon déconcertante, parce que c'était simple comme bonjour de me mettre à leur place. Alors non, il n'y a pas d'action, mais j'étais totalement prise dans le récit puisque j'avais l'impression de vivre cette aventure avec eux à chaque page ! En plus il y a du suspense, tant à cause de leurs sentiments qu'à cause de leur passé commun, donc me concernant, ça a été un roman dur à lâcher.

En effet, Blaise et Rosalie se sont rencontrés par le biais d'un forum. Leur premier rendez-vous en face à face s'est très bien déroulé, c'est après que ça s'est corsé. Chacun va accuser l'autre d'avoir tout gâché sans même chercher à connaître la vérité. L'écriture de ce roman à quatre mains va donc permettre d'éclaircir les zones d'ombres, de faire renaître la vérité... et pourquoi pas l'amour ?

Blaise et Rosalie m'ont plu dans leur intégralité. Bien sûr, j'ai eu régulièrement envie de secouer Blaise à cause de sa fâcheuse manie de fuir quand les choses deviennent trop sérieuses, mais en même temps, je comprenais ses raisons. La psychologie des personnages est bien traitée, et même si certains sont plus en retrait (comme les parents de Rosalie ou Samuel, par exemple), on sent qu'ils ont été mûrement réfléchis et travaillés. Gisèle est un peu "hors du temps" (ses répliques ne manquent pas de singularité !), mais vu son âge et son tempérament, ça passe plutôt bien. Tous les personnages sont palpables et crédibles, ce qui permet de croire en leur réalité.

D'ailleurs, grâce à ça, l'identité du méchant est vite devenu une évidence pour moi, même lors de la première lecture. Les indices sont peu nombreux mais suffisamment clairs pour qu'on ne tergiverse pas très longtemps à ce propos. Mon sens de la justice aurait aimé qu'il soit puni pour ses actes de manière beaucoup plus officielle, mais à travers ce personnage, Charlène démontre bien les limites de la justice française malgré toute la bonne volonté des institutions concernées. Le sujet est actuel et percutant, nous permettant de nous remettre en tête que ce qui est décrit dans cette fiction se passe réellement dans la vie de tous les jours.

Le point négatif que je soulèverais, c'est que certains dialogues semblent peu naturels. J'ai régulièrement tiqué, me faisant la remarque qu'au vu de la situation émotionnelle des personnages, les phrases étaient trop bien tournées. Il y avaient dans leur choix de mots une certaine retenue alors que ces passages méritaient plus de spontanéité et de folie dans les dialogues.

D'ailleurs, même si le texte est déjà bien soigné à la base, je pense qu'un travail éditorial aurait permis d'éliminer facilement les derniers petits défauts restants. Et je ne parle pas seulement du texte en lui-même, mais aussi et surtout de la mise en page : les pensées des personnages ne sont plus en italique et se mêlent donc au reste du récit, tandis que les espaces entre les sauts de ligne sont les mêmes que ceux représentant des ellipses. Les distinctions ne sont plus claires et c'est très perturbant, je me suis un peu perdue à plusieurs reprises alors que je connaissais déjà le roman. Je sais que cette décision appartient à la maison d'édition, mais je trouve vraiment dommage qu'aucune correction ni aucun travail éditorial ne soit fait sur les parutions numériques. Comme si les lecteurs lisant du numérique n'étaient pas dignes d'avoir les mêmes attention que les lecteurs favorisant le papier ! Ou pire, comme si les parutions numériques ne méritaient pas autant d'attention que les parutions papier... Tous les lecteurs sont pourtant attachés au soin que la maison d'édition apporte à un livre, qu'il soit sous format numérique ou broché !

En bref, malgré ce point contrariant indépendant de la volonté de l'auteure, "Si tu me retiens" fut une excellente lecture. J'ai apprécié retrouver cette histoire particulière, ses personnages touchants ainsi que la plume de Charlène, toujours aussi douce et percutante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ematt 2019-02-12T17:49:34+01:00
Or

Rosalie et Blaise se sont rencontrés voilà 4 ans via un forum de discussion sur l’écriture. Leur de leur rencontre dans le monde réel, tout se passe très bien et pourtant… se sera leur seule et unique rencontre jusqu’à ce qu’un « évènement » les réunisse. Chacun présumant d’un fait sur l’autre qui les a éloignés avant même un vrai rapprochement. Cela ne les empêche pas de penser à l’autre pendant toutes ses années, ce qui les prive de vivre parfois pleinement leur vie, se demandant, pour l’une, comment et pourquoi il a pu faire une chose pareille et, pour l’autre, pourquoi elle a réagit aussi violemment alors qu’il ne pensait pas à mal, ayant simplement exprimé ses sentiments sur le moment.

Alors qu’ils suivent la même carrière d’écrivain, quoi de mieux pour des amoureux des mots comme eux, dans la même maison d’édition, le destin (dans la peau de la soeur de Rosalie) va les mettre de nouveau en contact pour l’écriture à 4 mains. Des étincelles, des ressentis, des sentiments contradictoires, une lutte incessante contre l’autre et ce qu’ils peuvent éprouver vont rythmer la suite de l’histoire.

J’ai déjà lu des romans de l’auteure et j’avoue qu’elle m’a surprise en changeant de registre. Elle sort de sa zone de confort qu’est le fantastique pour nous offrir une très jolie romance et elle s’en sort haut la main. Et, même si ce n’est pas du fantastique, elle arrive tout de même à y inclure de la Fantasy. L’art de l’écriture… il faut dire que l’un des principales caractéristiques de ses écrits, c’est-à-dire le don de donner du suspens en enchaînant les rebondissements, est toujours présente et amène un certain rythme à l’histoire. Dès qu’on sent que tout va s’arranger, Charlène nous montre que la vie peut parfois (je dirais même souvent pour ses personnages) nous jouer de vilains tours.

L’histoire de Rosalie et Blaise est tout à la fois légère et intense de part le vécu des 2 protagonistes principaux.

Rosalie n’a aucune confiance en elle et on comprend pourquoi en découvrant ce qu’elle a vécu. Elle voue une haine féroce envers Blaise en ayant malgré tout quelques réserves qui s’avèreront finalement justes.

Blaise est blessé par la vie qui ne lui a pas épargné la perte d’êtres proches. Cela l’empêche d’avancer et le retour de Rosalie dans sa vie ne va rien arranger, bien au contraire.

Tous deux peuvent compter sur leur entourage et de nouvelles rencontres, parfois haute en couleur, pour leur apporter le soutien dont ils ont besoin.

Avec un retour en arrière à chaque début de chapitre qui nous aide à savoir ce qu’il s’est passé 4 ans plus tôt et à comprendre pourquoi Rose et Blaise agissent ainsi en présence de l’autre et, malgré la fait que l’histoire soit écrite à la troisième personne du singulier, un changement fréquent de point de vue (si on peut appeler ça comme ça dans ce cas-là), l’auteure a su nous transmettre leurs sentiments, leurs ressentis très naturellement.

Le côté désuet de quelques répliques cinglantes entre les protagonistes m’a souvent fait sourire. Je ne dis pas ça dans le mauvais sens, bien au contraire, je trouve que ça apporte une certaine fraîcheur à l’histoire.

Des petits bémols sont toutefois à noter, mais cela ne gâche rien à la lecture. Je ne sais pas si cela vient de ma tablette ou du fichier en lui-même, mais on passe d’un point de vue à un autre sans préambule comme un espace entre deux paragraphes par exemple. Bien qu’assez déroutant au début, je n’y ai rapidement plus prêté attention. De petites coquilles persistent par-ci par-là, rien de bien méchant malgré tout. Ah oui, j’allais oublié, déformation professionnelle oblige, une incohérence/invraisemblance s’est glissé dans une scène et cela m’a bien fait sourire, si cela pouvait être aussi simple en réalité ?

Bref, vous l’aurez compris, j’ai aimé ma lecture. Alors oui, ce n’est pas parfait, mais l’écriture simple, légère et efficace de l’auteure nous plonge facilement dans les méandres de deux âmes soeurs torturées par leurs sentiments qui sauront se retrouver malgré de nombreuses embûches.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode