Livres
486 799
Membres
477 090

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

— Mmm, je suppose que les étoiles nous apprennent des choses, même à des milliers d’années de distance.

— Et qu’est-ce qu’elles nous apprennent ?

— Que certaines choses sont plus visibles dans la lumière, finis-je par répondre… et d’autres dans l’obscurité.

Afficher en entier

-Je la contemplai. Elle était fascinante et incroyable. Et, les dieux me viennent en aide, la graine de l'amour s'était enracinée, cette graine que j'avais juré de ne pas arroser avait déjà commencé à grandir. J'étais certain de sentir ses vrilles veloutées bouger en moi et s'enrouler autour des parties vitales de mon être. Je ne pouvais pas l'arrêter. Elle m'avait envahi. J'étais le champ et elle la Belle de Jour. J'avais été submergé. En une fraction de seconde. Ou peut-être pas. Peut-être que sa poussait depuis des années. Mais en cet instant, je sus nommer ce sentiment.

Afficher en entier

- Je me disais que, si je dois passer l'éternité auprès de quelqu'un que je n'aime pas, un baiser de toi, un seul, me la rendrait supportable, dit-elle en levant les yeux vers moi.

Afficher en entier

- On retombera amoureux des milliers de fois, chuchota-t-il, dans plein d'endroits différents.

Afficher en entier

- Les dieux ont créé cet endroit rien que pour nous, murmurai-je, rêveuse.

[...]

- Oui. (Je sentis son sourire contre ma peau.) D'après toi, pourquoi ont-ils fait ça ?

- Pour qu'on ait un endroit où tomber amoureux.

Afficher en entier

Je me rallongeai et contemplai le plafond, heureuse, en sécurité et libre.

Afficher en entier

Elle ne t'appartient pas, murmurai-je violemment en moi-même. Mais quelque chose en moi se rebellait contre ces mots, comme si cette pensée était un virus.

Afficher en entier

— Il faut préparer notre départ. On va avoir besoin d’argent… et d’un endroit où vivre. Il faut que je comprenne un peu comment se passent les choses dans la grande société pour être certain de pouvoir te protéger et te donner ce dont tu as besoin.

— Je n’ai pas besoin de grand-chose, chuchotai-je. Juste toi.

Calder sourit et se rallongea.

Afficher en entier

— Je suis le dernier de tes soucis.

Il éclata d’un rire sans joie.

— Au contraire, tu es le premier, répliqua-t-il en me lançant un regard rempli de tant de tendresse que mon cœur se serra.

Afficher en entier

Tant qu’on est tous les deux sous la même lune, on trouvera toujours le moyen de se rejoindre.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode