Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Significantly : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Ce rêve bleu Ce rêve bleu
Liz Braswell   
Une réécriture de conte, c’est-y pas fabuleux ? Moi en tout cas, je dois dire que je suis une vraie fan ! Surtout avec une qualité comme celle-ci : ce livre est une véritable bombe. L’histoire est vraiment incroyable, avec une technique d’immersion vraiment sympa : le début du livre, les premiers chapitres sont en réalité la retranscription parfaite du dessin animé que l’on connait tous. Mais, à la suite de l’embranchement qui permet une toute nouvelle vision et perspective à l’histoire, on découvre cette nouvelle histoire, ces nouveaux personnages, ces nouvelles facettes des personnages que l’on croit connaitre par coeur. Car même auprès des personnages principaux, on en apprend beaucoup : par exemple et pour ne citer que lui, on connait le passé du génie qui s’ouvre au lecteur ce qui le rend beaucoup plus attachant (oui oui c’est possible, bien sûr !), ou on découvre une princesse Jasmine rebelle qui ne se soucie guère des lois, faisant passer le bien de son peuple et la survie de tous en priorité. On ne suit pas un seul personnages nous donnant son point de vue sur ce qui se déroule sous ses yeux mais plutôt les personnages clés du récit, permettant chacun leur tour l’avancée de l’histoire et illustrant chacun un changement certain. Les nouveaux personnages, et c’est vraiment un point fort, sont vraiment présents dans l’histoire et lui donnent une certaine profondeur. Ils ne servent pas de toile de fond aux personnages principaux mais interagissent avec eux, leur ouvrant des possibilités d’action assez incroyables. Ils décrivent une base de population ajoutée au Disney initial, le rendant presque réel, surtout sous une plume telle que celle-ci. Grâce à un savant mélange de description et d’action, l’auteure plonge le lecteur tout entier dans son livre pour ne le libérer qu’à la toute fin du livre, une fois l’exceptionnelle aventure terminée.

par DevOroria
Il était un rêve Il était un rêve
Liz Braswell   
C'est une jolie revisite à laquelle je n'ai pas vraiment adhéré.
Le personnage de la princesse Aurore est trop terne et naïf pour moi dans la première partie du roman, mais j'ai bien apprécié son évolution et ce qu'elle est devenue à la fin du roman. Son caractère un peu plus trempé lui correspond mieux.
Le fait que cela se déroule dans un rêve est un peu perturbant au début mais cela rend les choses un peu plus intéressantes et permet de conserver le scénario du dessin animé.

par Lola5405
Réflexion Réflexion
Disney Storybook Art Team (Illustrations)    Elizabeth Lim   
Ce livre est correct, divertissant, mais d'une certaine manière j'avais imaginé quelque chose de différent.
J'ai apprécié le personnage de Mulan et sa recherche de son identité, la mythologie chinoise, les nombreux clins d'oeil au conte original... Bien combinés, tous ces éléments auraient pu créer une histoire marquante. Mais j'avais contamment ce sentiment d'en vouloir plus.
L'écriture m'a un peu déçue, certains dialogues sonnaient faux et me rappelaient que peut-être ce livre était destiné à une audience plus jeune.
J'aurais aimé que Mushu soit plus présent. Là, on le voit à peine, alors qu'il était l'un des personnages les plus marquants et attachants du film de Disney.
Idem pour la relation entre Shang et Mulan, j'aurais aimé en voir plus, ça manquait de développement.

Au final, ce roman n'est pas plus que ce qu'il clamait être. C'est une aventure simple et drôle qui explore le personnage de Mulan plus que dans le film.
Histoire éternelle Histoire éternelle
Liz Braswell   
J’ai adoré ce livre, tout simplement.
A la base, je l’ai acheté parce que je suis une grande fan de tout ce qui est Disney et contes. J’ai toujours aimé l’histoire de la Belle et la Bête et du coup, mon esprit d’enfant m’a carrément contrôlé pour cet achat. Et pourtant, j’avais tout de même une petite appréhension.

En effet, je me disais que ça allait être encore une réécriture sans vraiment d’originalité et pourtant, quelle erreur de jugement de ma part.

J’ai adoré du début à la fin. Je l’ai lu en deux jours et je n’ai pas su m’arrêter de lire.

Tout d’abord les personnages sont tels qu’on les connait et ça fait plaisir, car c’est ça aussi que j’aime dans la Belle et la Bête. Le fait d’avoir une héroïne indépendante, rêveuse mais qui a en même temps les pieds sur terre, qui ne se laisse pas faire et qui n’est pas au service de son prince. Et puis la Bête qui, sous son aspect terrifiant et son caractère bourru, a une bonté de cœur énorme. Il a juste énormément de difficultés à la faire sortir, mais grâce à Belle, il va y arriver. Ce duo est tellement touchant et inspirant.

Ensuite, l’histoire est juste parfaite. Déjà, je n’ai rien à dire sur l’histoire originelle. Parlons plutôt de ce qui a été rajouté. Je trouve que tous les nouveaux éléments s’accordent vachement bien ensemble, à croire que c’est ça l’histoire de base. Comme si, dans le premier jet, on avait juste omis de nous expliquer ce côté là de l’histoire : les magus et leur discrimination, la mère de Belle qui est enchanteresse et qui maudit la Bête …

Tout s’accorde à merveille, tout coule de source et c’est plutôt agréable à lire. C’est très paradoxal, car on a la sensation de relire quelque chose de connu, mais en même temps, de le redécouvrir totalement.

Par contre, j’aurais aimé que le méchant soit vraiment méchant. Sans trop en dire pour ne pas spoiler, dès le début, on comprend rapidement que ce personnage sera le méchant. Pourtant, j’ai trouvé son exploitation plutôt maigre par rapport aux autres nouveaux personnages comme Rosalind, la mère de Belle. C’est dommage, car la raison de sa folie est plutôt intéressante et j’aurais vraiment aimé qu’il soit beaucoup plus exploité en profondeur. Les horreurs qu’il commet sur ses sujets sont plutôt bien détaillés, on a ce côté effrayant bien présent, mais j’aurais préféré que ce soit encore plus accentué pour trouver cette dualité entre Belle, la gentillesse incarnée et ce méchant, tout le contraire.

Mais cela n’a pas entaché ma lecture, bien au contraire.

J’ai hâte de lire les autres réécritures de conte que cet auteur propose.

https://romyread.wordpress.com/2019/10/18/histoire-eternelle/

par Romane134
Profondeurs de l'océan Profondeurs de l'océan
Liz Braswell   
Pour commencer, je dois bien préciser que cette collection m'émerveille. J'adore les réécritures de conte et là il y en a tout une ribambelle qui sort en se basant sur les adaptations de Disney.... C'est totalement fou ! J'en avais acheté quelques uns aux États-Unis, en pensant qu'ils ne sortiraient jamais en France mais en fait si ! Bref, je trouve le concept de cette collection totalement fantastique.
J'ai donc ouvert la marche avec Profondeurs de l'Océan qui est un cadeau de noël. J'ai trouvé le postulat de base super : on oublie le mariage d'Ariel et d'Eric, l'océan et la terre ne sont pas en paix et Triton est bel et bien devenu un petit polype grisâtre.
J'ai adoré me plonger (c'est le cas de le dire) dans cet univers. L'écriture est parfaite. L'auteure a une très belle plume. Ses mots donnent vie à un décor subjuguant. J'ai adoré partir là-bas et me perdre sous l'océan (bon j'arrête). Tout est bien posée : les décors, l'intrigue et les personnages. Le problème c'est que le déroulement de l'histoire ne suit pas.
En fait, il ne se passe pas grand chose non ? J'ai eu l'impression de survoler ce livre sans véritablement avancer. Tout est parfaitement décrit de sorte à ce qu'on s'en imprègne un maximum mais il a quand même été difficile pour moi de rentrer dans l'histoire que je trouve trop plate. Les 300 premières pages se ressemblent. Je les ai lu avec plaisir car j'ai adoré l'univers mais c'est tout.
Malheureusement, j'ai trouvé les personnages fades et transparents alors qu'ils avaient tous un énorme potentiel. Ursula-Vanessa est définie tout le long du roman comme forte et tyrannique. Mais finalement, elle ne l'est pas tant que ça. Celle que je voyais dans l'adaptation comme quelqu'un de foncièrement méchant ne l'est plus. L'auteure a voulu expliquer son comportement et par conséquent elle a adouci le personnage. Mais avait-on vraiment besoin d'avoir une raison à tout ça ? Ne pouvait-elle pas être simplement méchante ? De plus, je trouve qu'elle se laisse bien top facilement bernée et avoir pour quelqu’un de son acabit. C'est vraiment dommage parce que le personnage est bien décrit et effrayant à certains moments. Malheureusement, ce n'est pas constant.
Passons à Ariel. Je l'ai trouvé très effacée. Évidemment, 5 ans sont passés depuis ce désastreux événement. La sirène a donc grandi et mûri mais elle n'en a néanmoins pas perdu son caractère. Il est simplement plus mesuré. Cependant, j'ai trouvé le contraste entre l'adaptation et le roman beaucoup trop important. Je l'aurai aimé plus impulsive, beaucoup plus caractérielle. Il y a énormément de référence à l’adaptation de base pour bien justifier le fait qu'elle a changé, que maintenant elle est reine et qu'elle ne peut plus se comporter comme il y a 5 ans. Mais je ne trouve pas que cela soit une bonne justification. Certes, elle ne peut plus faire ce qu'elle veut mais pourquoi brimer également ses pensées ? C'est vraiment dommage. Les deux personnages principaux manquent en fait de caractère et de vie.
Mon gros coup de cœur reste Eric que l'auteure a su faire évoluer dans une direction intéressante. Rêveur mais maintenant clairvoyant, il me semble plus fort et beaucoup plus intéressant que dans l’adaptation. Sans lui, Ariel n'aurait pas été bien loin.
Les personnages secondaires restent secondaires et font en quelques sorte partie du décor. J'ai bien aimé découvrir un peu plus les sœurs d'Ariel (qui sont complètement ingrates soit dit en passant).
Pour terminer, pour moi le gros bémol reste la fin. Elle est à mon gout beaucoup trop rapide. Le rythme est plutôt lent depuis lé début du livre et à la fin tout s'accélère d'un seul coup. [spoiler]Vanessa-Ursula se fait avoir trop facilement alors qu'on nous la présente comme fine stratège depuis le début. Ça ne colle pas et c'est vraiment dommage. [/spoiler]
J'ai tout de même adoré toute ces références à l'adaptation qui sont intégrées subtilement dans tout le roman. J'ai pris beaucoup de plaisir à me replonger dans l'univers de la petite sirène et à retrouver tous ces personnages. Bravo à l'auteure d'avoir su reprendre chaque infime détail de l'adaptation de base. Depuis l'ambiance qui règne dans ce roman est particulière. A la fois légère et menaçante, entre la candeur et le drame.
Il s'agit d'une réécriture douce et pas inintéressante mais qui aurait pu être mieux menée. L'écriture de Liz Braswell est formidable. Je suis en train de lire la Belle au bois dormant qui est l'une de ses réécritures aussi mais pour le coup elle est beaucoup plus sombre que celle-ci. J'aurai bien aimé retrouvé cette noirceur qu'ont souvent dans les contes dans Profondeurs de l'Océan.

par Tiboude
Un jour ma princesse viendra Un jour ma princesse viendra
Jen Calonita   
En tant que grand admirateur de l’univers de Disney il est vrai que j’attendais la sortie de ce « Twisted Tale » avec grande impatience. De plus « Blanche Neige et les sept nains » étant mon film d’animation favori je ne pouvais m’empêcher de ressentir une certaine appréhension à la sortie de ce roman.
Jen Calonita nous propose donc ici une version revisitée du conte de Blanche Neige. « Et si la méchante reine avait empoisonné le prince ? »
Mon premier souhait était que les personnages gardent tous leurs personnalités et ne soient surtout pas dénaturés. L’autrice réalise ici un travail remarquable. Les personnages restent tous fidèles à eux-mêmes. Aussi bien dans les dialogues que dans les actes. Blanche Neige est toujours cette sublime jeune fille courageuse, travailleuse, rêveuse et optimiste. La reine démontre une nouvelle fois sa cruauté légendaire, sa froideur et son acharnement envers la princesse. Les nains (bien que Grincheux vole grandement la vedette au reste du groupe), prouvent de nouveau qu’ils savent être de formidables amis, prêts à tout pour aider et soutenir la jeune femme au teint blanc comme la neige.
L’une des forces de ce roman réside également dans la mise en lumière, de façon naturelle et efficace, de plusieurs personnages . Certains étaient peu présents dans le film, d’autres sont totalement inédits.
Ainsi, nous en découvrons davantage sur Henrich (Henri), le beau prince charmant qui avait déclaré sa flamme à Blanche Neige au début de l’histoire. Nous creusons aussi du côté du miroir magique, qui joue maintenant lui aussi un rôle très important au sein de l’intrigue. Les parents de Blanche Neige sont quand à eux, enfin mis à l’honneur. Anne, personnage inédit, retient grandement notre attention et sera d’un grand secours pour la princesse. Et n’oublions surtout pas celui que nous appelons « Le Maitre ». Il est également un nouveau personnage au sein de l’univers de Blanche Neige qui sait pleinement nous intriguer et nous captiver dés sa première apparition.
Des personnages plus secondaires comme : Leonetta, Mme Krindred, Kurt, Fritz, Margaret, le chasseur ou les paysans, serviront avant tout de leviers scénaristiques pour le bien et l’avancement de l’histoire.
Non contents de pouvoir en découvrir davantage sur tous ces personnages, nous avons également la chance d’en apprendre un peu plus concernant certaines zones d’ombres présentes dans le film d’animation. Comment s’est déroulée l’enfance de la méchante reine ? Comment est-elle arrivée au pouvoir ? Comment a t-elle obtenu son miroir magique ? Qu’est-il réellement arrivé aux parents de Blanche Neige ? Comment la jeune princesse a t-elle réussi à supporter la vie après la disparition de ses parents ? Les secrets sont ici dévoilés !
Les relations entre les différents personnages sont remarquablement développées. Nous avons la chance d’observer Blanche Neige et le prince prendre le temps de se connaître, de s’apprécier, de s’entraider, de s’aimer…
Nous pouvons scruter la méchante reine, plus complice que jamais avec son miroir magique, sombrer progressivement dans la folie… Et plus encore !
L’autrice réussit haut la main la prouesse de respecter l’histoire originale tout en y incorporant son propre univers.
Les clins d’œil et références au film d’animation font pleinement leur petit effet sur le lecteur. Le monde de Blanche Neige est des plus agréables à explorer à travers cette lecture. Du château à la chaumière en passant des bois hantés à la mine... Le royaume n’a plus de secrets pour nous.
Cette histoire mêlant amour, haine, passion, persécution, magie, trahison, peur, émotion et noirceur m’a totalement séduit… Tous les ingrédients sont au rendez-vous pour passer un agréable moment. Aussi sombre que lumineux, aussi percutant que touchant, le récit ne peut que vous absorber si vous appréciez ce conte légendaire.
Petits bémols ? Il est vrai que j’attendais patiemment de connaître le sort de l’un des personnages présents dans l’histoire… mais mon interrogation reste finalement sans réponse. Certaines facilités scénaristiques sont tout de même perceptibles mais n’entachent en rien le grand travail réalisé ici pour respecter l’œuvre d’origine et ses personnages tout en nous assurant de beaux rebondissements et un grand moment de divertissement.
Fan comblé, je recommande vivement ce livre à tous ceux qui sont susceptibles de croiser sa route.
Tout droit jusqu'au matin Tout droit jusqu'au matin
Liz Braswell   
Un nouveau « Twisted Tale » ? Un retour au Pays Imaginaire ? Observer Wendy s’élever au rang d’héroïne principale de l’histoire? Il n’en fallait pas plus pour me procurer l’irrésistible envie de m’envoler vers la deuxième étoile à droite, et de poursuivre tout droit jusqu’au matin, sans plus tarder. Ah… Le Pays Imaginaire... Ce fabuleux endroit pour lequel, plus jeune, j’aurais donné tout ce que j'avais, rien que pour pouvoir m’y rendre, et partir à la rencontre des fées, des indiens, des sirènes et des pirates en compagnie de Peter Pan. Quelle bonne idée de retourner sur ces terres à travers ce roman. Mais le Pays Imaginaire, tout comme ses habitants, ainsi que la mythologie qui peut être susceptible d’y exister ou non, peuvent être perçus et ressentis de façons assez diverses selon l’imaginaire de chacun… C’est justement pourquoi je n’ai pas réellement apprécié ce livre…

Liz Braswell nous propose ici une version revisitée du conte de Peter Pan. « Et si Wendy s’était rendue au Pays Imaginaire avec le Capitaine Crochet ?»

Effectivement, nous devrons atteindre pratiquement le quart du livre avant de pouvoir enfin fouler le sol de notre délicieuse destination. La patience est exigée.

Nous débutons donc notre aventure à Londres. Une Londres grise, déprimante, malsaine, révoltante, ennuyeuse… Si la principale envie de l’autrice était de faire croître en nous l’envie de partir au plus vite vers le Pays Imaginaire, afin de fuir cette ambiance londonienne pesante et désastreuse, c’est réussi !

Après avoir subi le comportement douteux de personnages que nous peinons à reconnaître, réussi à faire venir à nous le Capitaine Crochet (par un procédé qui est finalement très difficile à cerner et à expliquer, même en fin de lecture) et avoir enduré une « traversée » en bateau plutôt éprouvante, le Pays Imaginaire est enfin là !

Pendant un court instant, sûrement pour nous récompenser d’avoir tenu jusqu’ici et pour marquer le contraste avec notre triste monde, le roman se veut un peu plus chaleureux. Il nous propose ensuite une inquiétante visite touristique du Pays Imaginaire. Malheureusement, il se contentera de ne faire que ça, et s’en justifiera grossièrement par le fait que Wendy doit impérativement réparer le mal qui a été causé lors de son pacte avec Crochet au début de l’histoire. Alors oui, nous allons explorer l’endroit, mais les lieux et les personnages rencontrés se suivent sans finalement réel but ni intérêt, toujours sous prétexte que Wendy doit réparer son erreur. La mythologie mise en place lors de cette aventure n’a pas du tout convaincue l’admirateur de Peter Pan que je suis. Est-ce parce que je possède déjà moi-même une vision de ce qu’est le Pays Imaginaire ? Est-ce l’autrice qui peine grandement à convaincre son lectorat à travers des théories hasardeuses et douteuses, qui parfois se contredisent elles-mêmes dans son propre récit ? Les deux propositions sont acceptables.

Là où je trouve le travail de Jen Calonita admirable dans le roman « Un jour ma princesse viendra » qui respecte à la lettre l’ensemble des personnages du film d’animation « Blanche Neige et les sept nains », ce n’est pas ce que je ressens ici, concernant le travail de Liz Braswell pour les personnages de « Peter Pan ». Sans trop accorder d’importance et m’étaler sur certains personnages inédits de ce livre (Luna par exemple), qui ne servent finalement qu’a tenter désespérément de crédibiliser le fonctionnement d’un monde imaginaire, et qui apparaissent/disparaissent sans grand intérêt selon les scènes où ils peuvent être, ou non, utilisés pour le bien d'un scénario bancal, il est par contre très difficile de tolérer un Capitaine Crochet plus sorcier que pirate, un Mouche qui n’a jamais réellement existé ou une famille Darling exagérément autoritaire et sectaire au point d’exiler la jeune fille de la fratrie pour un simple carnet ! Pour le reste, la relation Wendy / Clochette est sympathique. Ces deux personnages sont ceux qui, à mes yeux, sont le plus fidèlement retranscrits. Une chance, car c’est en leur compagnie que nous voyagerons le plus souvent ! Inutile de se pencher sur le cas de Peter Pan qui se paie le luxe de devenir encore plus effacé que son ombre
Le dénouement se révèle décevant, fidèle au roman auquel il appartient !

Je ne recommande ce livre qu’à ceux qui n’ont pas de vision précise concernant Peter Pan et son univers et qui ne sont pas forcément très attachés aux personnages du film d’animation des studios Disney. La promenade au Pays Imaginaire (aussi peu semblable au mien soit-il) est sympathique, et avoir mis Wendy, personnage si intéressant et pourtant si souvent mis de côté, au premier plan de cette histoire, reste plus qu’appréciable.

"Tout droit jusqu'au matin" n'est pas un mauvais livre. Il comporte cependant de gros défauts et n'emprunte tout bonnement pas le chemin féerique que j'espérais. Bien qu’il soit très linéaire, certains apprécieront, j'en suis persuadé, le parcours initiatique de Wendy. Mais ce monde torturé et difficile n’est pas celui que j’attendais. L'esclavagisme, le viol, le mariage forcé, la violence sur mineur, le temps qui passe sont quelques exemples des thèmes plus ou moins abordés dans ce roman. Mon pays imaginaire, celui que je souhaitais retrouver, ne ressemble tout simplement pas à celui que j’ai parcouru dans ce roman.
So This is Love So This is Love
Elizabeth Lim   
What if Cinderella never tried on the glass slipper? Unable to prove that she's the missing princess, and unable to bear life under Lady Tremaine any longer, Cinderella attempts a fresh start, looking for work at the palace as a seamstress. But when the Grand Duke appoints her to serve under the king's visiting sister, Cinderella becomes witness to a grand conspiracy to take the king-and the prince-out of power, as well as a longstanding prejudice against fairies, including Cinderella's own Fairy Godmother. Faced with questions of love and loyalty to the kingdom, Cinderella must find a way to stop the villains of past and present . . . before it's too late.
Baby random, Tome 1 Baby random, Tome 1
Gaïa Alexia   
Très emballée par la couverture de ce roman que je trouve absolument magnifique et très mignonne, je n'ai pas tardé à commander ce roman dès sa sortie et à le lire directement après réception. Je dois admettre que je ressors assez déçue de ce roman.

Tout d'abord, il y a un triangle amoureux dans cette histoire et c'est quelque chose dont je suis loin de raffoler dans les romans. J'ai un peu peur que l'histoire tourne un peu trop en rond à ce niveau-là dans les prochains tomes puisque je ne vois pas ce qu'il y a de plus à raconter pour faire deux tomes supplémentaires à part nous faire tourner en bourrique à savoir si Célia va finir avec Roman ou avec Max. Ceux qui apprécient les triangles amoureux n'y verront pas de problème, par contre si vous êtes assez réticents comme moi ce n'est pas une histoire que je vous recommande.

Concernant les personnages, j'ai trouvé l'héroïne un peu trop naïve. Je veux dire, elle a vingt ans passés mais elle savait à peine ce qu'était la "perte des eaux". De plus, à un moment dans l'histoire elle se retrouve en difficulté toute seule et au lieu de commencer par appeler les secours, elle appelle les deux mecs qui ne répondent pas évidemment et elle dit : "Je suis seule". Euh, à quel moment c'est plus intelligent d'essayer d'appeler deux gars dont un se fout un peu de toi au lieu d'appeler les secours ? Non, madame n'appelle les secours qu'après, je n'ai absolument pas compris la logique mais passons.

Pour ce qui est des deux garçons, je dois admettre que ni l'un ni l'autre ne m'a fait réellement de l'effet. Ils m'ont laissé totalement indifférente et avaient plus le comportement de deux gamins que de deux adultes responsables.

La fin de ce tome n'est pas exceptionnelle mais j'ai tout de même noté la date de sortie du tome 2 dans mon agenda même si je n'en ferais clairement pas une priorité.

J'ai souligné beaucoup de points négatifs mais globalement c'est quand même un roman que j'ai lu très rapidement, qui reste addictif et qui m'a fait passer un bon moment de lecture après les cours. Il a rempli son job : me faire décompresser après une journée de cours et je ne lui en demandais pas davantage. Je lirais probablement la suite.
Baby random, Tome 2 Baby random, Tome 2
Gaïa Alexia   
http://www.gamesofbooks.com/2018/12/05/baby-random-2-gaia-alexia/

Le premier tome de la trilogie avait été une très belle découverte et surtout un gros coup de cœur pour l’histoire, les personnages et la plume de Gaïa Alexia. La fin laissait présager que la suite des événements allait être encore plus difficile pour Célia. Evidemment, je ne m’étais pas trompée.

Célia est désormais seule avec un bébé à charge et presque sans ressources. Elle se sent abandonnée en l’absence de sa regrettée Mona mais aussi de Roman et Max, les deux hommes qui ont compté pour elle mais qui ne lui donnent plus aucune nouvelle.

Heureusement sa petite Lou est bien là et lui permet de se sentir utile et lui donne une raison de vivre ! Elle a aussi Béni, un vieil homme qui était ami avec Mona et qui malgré son âge essaie d’être disponible pour l’aider du mieux qu’il peut.

Elle va également se faire de nouveaux « amis » et même si au premier abord, ils paraissent prêts à l’aider sans contrepartie, on va vite se rendre compte que leur attitude est parfois assez étrange et va causer à Célia de nombreux soucis…

Il y a également un personnage qui semblait détestable dans le premier tome mais qui est encore pire dans celui-ci !!!

La fin de ce tome est horrible. Au moment où vous lisez cette chronique, le dernier tome est déjà disponible et heureusement car patienter après les événements des derniers chapitres serait difficile !

Une chose est sûre, je vais me plonger très vite dans la suite et fin de cette histoire qui aura su me tenir en haleine ! ♥