Livres
559 487
Membres
608 476

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Silver Batal et le dragon d'eau



Description ajoutée par angel78280 2019-03-12T11:46:49+01:00

Résumé

Silver Batal habite une ville fascinante au milieu du désert : perchés à flanc de falaise, des dizaines d’ateliers accueillent les artisans les plus divers – potiers et joailliers, ébénistes et souffleurs de verre. À treize ans, elle est censée travailler dur pour succéder à son père, l’un des bijoutiers les plus renommés de la région. Seul problème ? Son cœur n’appartient pas au désert, mais aux flots de l’océan : elle rêve de participer aux courses de dragons d’eau qui, chaque année, font vibrer le pays tout entier.

Justement, le destin ne tarde pas à frapper à sa porte : Nebekker, vieille tisserande avec laquelle elle s’est liée d’amitié, la mène jusqu’à Hiyyan, un petit dragon capable – ô miracle – non seulement de nager, mais aussi de voler ! Risquant le tout pour le tout, Silver et son cousin Brajon partent pour la cité royale, où doit justement se tenir une grande course. Créatures des cavernes et renards du désert, circuits créés par magie sur l’océan peuplés de tourbillons et de vagues impressionnantes… les pires dangers attendent nos deux héros. À commencer par Sagittaria Prodigo, la dresseuse de dragons d’eau favorite de la reine – la féroce adversaire qui a osé enlever la mère d’Hiyyan !

Savant mélange de Dragons et des Royaumes de feu, Silver Batal et le dragon d’eau marque le début d’une aventure épique entre désert et océan, pleine de cœur et de rebondissements. Très vite rejoint par une ribambelle de personnages secondaires hauts en couleur, un étrange trio y joue le tout pour le tout afin d’empêcher une race de dragons presque éteinte de se retrouver l’esclave des hommes…

Afficher en entier

Classement en biblio - 81 lecteurs

extrait

« Ce que Silver avait pris, au départ, pour un faucon de très grande envergure s’avéra au final bien différent. Les écailles de l’animal étaient bleue. Du bleu qui, dans l’imagination de la jeune fille, était celui de l’océan. Il avait l’extrémité des ailes et de la queue tacheté de blanc. Par une belle journée de printemps, dans un ciel azur constellé de nuages duveteux, le camouflage de la bête aurait été parfait. Quand le colosse se posa au milieu des arbres dans de grandes gerbes d’eau, l’adolescente se leva d’un bond et se précipita vers lui, toutes ces petites douleurs envolées. »

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par CinderWhite 2020-01-02T23:20:28+01:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Pour changer, je pense que je n’avais pas les bonnes attentes pour ce roman ! Dans ma tête, on était sur du fin jeunesse – début Young Adult, un peu comme « A la croisée des mondes » par exemple qui oscille assez remarquablement pour moi entre ces deux tranches d’âge. En réalité, Sylver Batal est un roman jeunesse. Mais alors vraiment très jeunesse. Pour moi à partir de 7, 8 ans, il n’y a aucun souci à lire ce livre si la taille du bouquin ne fait pas peur à l’enfant. Attention, ce n’est pas une critique, il y a d’excellents livres jeunesse, là n’est pas la question. Simplement, je n’avais pas les bonnes attentes. Mais une fois ma perception du roman modifié, j’ai plutôt apprécié cette lecture.

L’univers oriental crée par l’autrice est très sympathique, bien que j’aurais souhaité avoir plus de détails sur l’organisation politique du royaume, les frontières, la magie, les règles de l’univers, etc. Mais encore une fois, c’est de la jeunesse donc forcément l’univers va être peu détaillé. Mais globalement, l’ambiance est sympa. Les dragons d’eau sont vraiment le point fort du récit, ils sont décrits comme étant magnifique, avec de nombreuses races, chacune possédant des spécificités. Silver va, au cours de son aventure, découvrir beaucoup de ces races de dragons, et on sent un vrai travail de la part l’autrice pour créer chacune des espèces. Limite je m’attendais à trouver un petit glossaire sur les différentes races à la fin comme c’est le cas dans « Les royaumes de feu » par exemple.

Bon, pour ce qui est du scénario, c’est ultra cliché et attendu dans de la jeunesse. Mais ce n’est pas forcément gênant, il suffit de se laisser porter par l’histoire, et même si j’avais vu venir tous les retournements de situation, ça ne m’a pas empêché d’apprécier ma lecture. Là où j’ai eu plus de soucis, c’est avec les personnages. Encore une fois, le récit se complaît dans des clichés. Par exemple, le personnage du père de Silver, qui est très autoritaire et représente le parent farouchement opposé au rêve de sa fille, est caricaturé pour moi. Nebekker est la vieille guide très sage qui doit guider l’héroïne et qu’on retrouve traditionnellement en jeunesse ou en Fantasy. Et le cousin est le meilleur ami amusant du héros. Quant à Silver… c’est une enfant quoi. Elle manque cruellement de réflexion et de maturité et si elle évolue un peu tout au long de l’histoire, elle reste quand même particulièrement agaçante. Elle est supposée avoir 13 ans, mais je trouve que sa mentalité se rapproche d’avantage d’une enfant de 10 ans. Quand je compare encore une fois à « A la croisée des mondes », Lyra a à peu près cet âge-là à la fin, et on a la sensation qu’elle a 15 ou 16 ans niveau maturité, ce qui est normal vu ce qu’elle a traversé. À côté, Silver a juste l’air d’une gamine tout du long.

Pour ce qui est de la « morale » ou du moins du message que le livre essaye de transmettre (aspect très important pour moi en jeunesse), on est sur quelque chose de mitigé. Déjà, on a le classique : « Écoutez votre cœur, aidez vos amis, soyez honnêtes, etc, etc », ok ça fonctionne toujours. Mais à côté de ça, l’autrice essaye de nous parler de respect des animaux à travers les dragons d’eau. Sont-ils vraiment fait pour faire des courses de dragons ? Ne se font-ils pas exploiter par les humains ? Le plus important au final, c’est le lien spécial créé entre un dragon et son humain et pas simplement de gagner des courses ! On sent un peu un coté Pokémon dans le fait de nouer un lien fort et de voir un ami et un partenaire dans le dragon plutôt qu’une possession ou une monture. C’est encore une fois sympathique, mais c’est du réchauffé vu, revu et re-revu.

Pour résumer, on a une aventure en fantasy très sympathique pour les enfants, avec tous les bons ingrédients pour en faire un excellent roman. Dommage donc que le tout soit extrêmement cliché et prévisible et que le récit manque de maturité… J’ai néanmoins plutôt apprécié ma lecture en me laissant tout simplement porter par le récit. Si vous chercher un livre jeunesse avec de l’aventure et pas prise de tête, ce roman est fait pour vous.

Afficher en entier
Argent

Un début de roman assez long, on a du mal à rentrer dans l’histoire mais ensuite on se laisse emporter par la beauté de l’histoire.

On a également trouvé que la traduction laisse parfois des phrases bizarres, ou le sens était différent de ce qu’il aurait du être. Et que c’est également tres jeunesse, et malheureusement pour moi c’était également écrit très petit.

Sinon, l’histoire, le lien avec les dragons est vraiment important et on se laisse embarqué dans l’univers et j’ai hâte de savoir la suite même si à la fin, cela ne présage pas forcément une suite même si les dragons légendaires veulent se faire connaître parmis les autres dragons.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Odreey 2020-08-02T16:20:34+02:00
Pas apprécié

J'ai décidé de ne pas poursuivre ce livre après être arriver au septième chapitre (77 pages). Je n'y arrivais pas du tout.

Je n'aimais pas l'écriture du roman, ni les personnages. C'est un livre jeunesse mais pour moi, il faisait vraiment trop jeunesse à mon goût.

Je trouve ça dommage, il me donnait très envie et le livre objet est magnifique. Les dessins à l'intérieur sont très jolis, et la présentation des chapitres.

Je n'ai pas envie de perdre mon temps si je n'accroche pas. Ce sont mes goûts et je me dis que quelqu'un pourrait bien plus aimer ce livre.

Le travail de l'auteur et des éditeurs est remarquable, il n'aura pas su me combler pour autant.

Afficher en entier
Bronze

Pour découvrir ma chronique dans son intégralité : https://manatraverselespages.wordpress.com/2020/06/09/silver-batal-tome-1-le-dragon-deau-k-d-halbrook/

Lorsque Silver apprend que son idole et la reine seront bientôt de passage en ville, elle n’a qu’un objectif en tête : rentrer avec elles à la capitale. Mais la rencontre ne se passe pas tout à fait comme prévu, et par un enchaînement de circonstances, la jeune fille va se lier avec un dragon d’une espèce sensée être disparue… Ni un, ni deux, accompagnée de son cousin et meilleur ami Brajon, elle part pour la cité royale, dans l’objectif de participer à la prochaine course de dragons d’eau.

La quête principale est assez simple et attendue : une jeune fille aux objectifs trop grands pour elle, un dragon légendaire qui se lie à elle, lui donnant l’opportunité de réaliser ses rêves, des méchants qui s’avèrent être très méchants… néanmoins, l’univers désertique, le sable et les étoiles ajoutent une touche d’originalité au récit, qui se dévore.

De plus, un des gros points forts du roman, ce sont les dragons d’eau (c’est également un des points qui m’a attiré dès le début) : ils sont bien décrits, très variés… et surtout très nombreux !

Et le fait que malgré sa passion, Silver ne connaisse pas toutes les espaces de dragons d’eau, qu’elle en découvre donc durant son exploration de la cité royale, a beaucoup joué dans l’appréciation de ces découvertes : on observer toutes ces nouveautés au travers des yeux de la jeune héroïne, partageant son émerveillement pour les créatures.

En bref, une super aventure jeunesse à découvrir ! ^^

J’ai hâte de retrouver Silver et Hiyyan dans la suite de leur périple !

Afficher en entier
Or

http://lire-une-passion.weebly.com/fantasy/silver-batal-k-d-halbrook

"En résumé, un premier tome qui plonge immédiatement son lecteur dans une aventure palpitante et prenante. Les personnages sont intéressants de par leur tempérament et des liens qui les lient. L'intrigue est originale et l'auteure a très bien su se démarquer avec pourtant un thème que nous voyons de plus en plus en littérature. Pour ma part, j'ai hâte de découvrir le final !"

Afficher en entier
Commentaire ajouté par adex23 2020-05-09T07:12:10+02:00
Argent

Un petit bonbon de fantasy:

Une fantasy qui rend nostalgique, une petite douceur qui nous rechauffe! J'ai passé un très bon moment en compagnie de Silver et des autres! Je recommande vivement cette lecture peu importe l'âge que vous avez (même si destiné aux jeunes lecteurs je n’ai pas trouvé ça gênant alors que je me rapproche de la trentaine plus que de la quinzaine)

Afficher en entier
Argent

On nous fait découvrir le monde de notre héroïne dans les premiers chapitres ( un univers bien construit) puis les dragons arrivent ainsi que leurs périple. Les environs 10 derniers chapitres ont été les plus prenant. Une bonne lecture. Amateur de dragon foncé!

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai profité de la gratuité de cet ebook pour le lire. Cette lecture n'a pas été désagréable mais c'est vraiment très jeunes ados. C'est logique puisque les 2 personnages principaux ont 13 ans. L'univers créé est sympathique mais pas assez détaillé à mon goût. Je ne pense pas que je lirai la suite...

Afficher en entier
Argent

J’ai apprécié ma lecture, j’ai passé un bon moment.

J’ai eu un peu de peine au début du livre, je n’arrivai pas me localiser dans l’univers. Je n’arrivais pas à m’imaginer le pays dans sa cartographie. On ne nous explique pas non plus suffisamment l’univers. On arrive dans ce pays, on nous explique un peu la ville de Jaspaton et ces conditions de vie mais sans plus.

J’avais la sensation de commencer un livre par le milieu.

Après le premier tiers du livre passer, l’histoire à vraiment commencer et j’ai bien aimé.

J’ai eu un peu de peine avec Silver, on nous dit qu’elle a treize ans mais dans ses discours et dans c’est agissement, on dirait qu’elle a 16 ans.

J’aurais préféré que Brajon soit juste le meilleur ami de Silver plutôt que son cousin.

J’ai bien aimé le mentor de Silver. Une femme intelligente et mystérieuse.

La découverte des dragons était un chouette passage. J’ai bien aimé les illustrations au début et à la fin du livre. Elle nous permette de bien imaginer à quoi ressemble les dragons Aquinder.

Même si j’avoue les avoir imaginés autrement.

J’ai moyennement aimer les courses de dragons. C’est truquer, il y des vols, du chantage et de la politique mélanger aux courses.

La fin m’a laissé un sentiment de manque. Il me manquait quelque chose dans le livre pour passer un super moment.

Et j’avoue que si je n’étais pas allé voir le titre du tome 2, je n’aurais jamais pu deviner de quoi aller parler ce dernier avec juste la fin du tome 1.

En résumé, une lecture agréable mais pas transcendante. J’ai passé un bon moment de détente mais le livre ne m’a pas tenu en haleine durant ma lecture

Mon site:

http://www.cochet.ch/oceane/

Afficher en entier

Date de sortie

Silver Batal et le dragon d'eau

  • France : 2019-06-06 (Français)

Activité récente

Titres alternatifs

  • Silver Batal and the Water Dragon Races - Anglais

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 81
Commentaires 21
extraits 6
Evaluations 43
Note globale 7.95 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode