Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de SilverLou : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Invincible Invincible
Jane Harvey-Berrick    Stuart Reardon   
Alors je n'ai pas aimé ni détesté. Je sais pas, peut-être est-ce dû à l'univers dans lequel se déroule cette romance mais je ne sais pas. Ou alors à la narration. J'avoue que pour ce genre de roman, je préfère les points de vues internes... L'univers, la romance, rien ne m'a vraiment accroché. Je l'ai lu, même si j'ai parfois sauté des passages.
Pour ton bien Pour ton bien
Emily Blaine   
Emily Blaine est une auteur que j'adore, j'aime sa plume très agréable ainsi que ses traits d'humeur qui m'arrache un voir plusieurs sourires. Même si il est vrai que dans ses derniers écrits je n'avais pas retrouvé cette magie qui la qualifie.

Bon l'éloge de ce récit étant déjà fait,je ne vais pas en rajouter, même si en général je n'aime pas le format de nouvelle, je ne pouvais pas passer à côté de cette série sur le rugby,même si soyons clair, je n'y connais absolument rien mais les sportifs quels qu'ils soient, et bien c'est mon dada. Et Ben n'a pas dérogé à la règle. J'ai été emballée et séduite par lui d'emblée.
La scène culte de la douche m'a fait bien sourire. Elle restera dans les annales.
Même si c'est trop court à mon gout, j'ai vraiment passé un bon moment.


par mamour04
Numéro 10 Numéro 10
Amanda Bayle   
J'ai adoré ,ce livre ne parle pas seulement du rugby mais aussi de la photographie chose assez rare dans les romans ,c'est tout de même une petite pépite j'ai hâte de lire la suite car au vue de la fin je pense a une suite sur Cass et Fred ?? Nous verrons bien !!
Prends-moi à l'essai Prends-moi à l'essai
Louisa Méonis   
Livre trop court et, par conséquent, bâclé et sans intérêt.

Je tiens toujours le même discours concernant les petites nouvelles comme celle-ci : ça ne sert à rien de la faire si c'est pour la bâcler en 60 pages et faire de ces 60 pages un méli-melo d'une romance.
L'histoire avait pourtant du potentiel. Une romance avec un rugbyman français.
Mais la taille de cette histoire fait que tout se passe trop vite et qu'on a même pas le temps de dire ouf que c'est déjà finis. On ne peut même pas avoir le temps de découvrir les personnages et de s'attacher à eux : on voit juste une seule facette. Charlotte est timide et Marc est timide. Voilà, fin de l'histoire !!

Décevant, il y a d'autre romances qui ont le mérite d'être bien écrite et qui mérite notre attention.

par Payton
Un vrai Dieu du stade Un vrai Dieu du stade
David Lange   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-2tx

{Jenni} :
Je poursuis ma lecture en compagnie des beaux rugbymans de la série 100% Sexy Rugby, et tout ce que je peux dire de cette nouvelle, c’est qu’elle est juste tout simplement sublime !

J’ai adoré cette lecture, qui vous transporte dès les premières pages. A tel point que j’avais l’impression de vivre les scènes à la place de l’héroïne.

J’ai adoré cette lecture… Et j’ai adoré ces personnages. Des personnages intéressants et attachants. L’auteur David Lange a parfaitement réussi à me transporter. Il est facile de s’identifier à l’héroïne, qui apparait réaliste. Cette nouvelle, est drôle, sexy, romantique … Les ingrédients parfaits pour les fans de romance aux cœurs tendres !

Les passages du smecta dans les toilettes et celui du bizutage, m’ont bien fait rire. J’aurais bien aimé assister à ce shooting photo, très sensuel ! En attendant, je vais devoir me satisfaire des photos, à défaut de les avoir moi-même prises !

A lire absolument !
Délicieuse dépendance Délicieuse dépendance
Eve Borelli   
On ne change pas une équipe qui gagne, c’est la coupe du monde alors je me mets dans l’ambiance.

Agathe ne s’est jamais remise de sa rupture avec Nico, malgré les mois passés. Elle est hantée par la manière dont s’est terminé leur histoire, après une nuit passionnée, la seule trace de leur amour est réduite à un mot griffonné sur un morceau de sopalin et stipulant que leur histoire est terminée. Aujourd’hui, les mois ont passé et Nico est de retour dans leur village.

Et on peut dire que son retour ne passe pas inaperçu, puisque l’équipe de France de rugby est de passage avant le début de la Coupe du Monde et le retour de Nico est très attendu. Agathe n’a jamais compris pourquoi Nico avait préféré partir et après des mois de tristesse pour oublier l’homme qu’elle pensait être l’homme de sa vie, la tristesse laisse place à la colère. En colère contre elle, pour ne pas réussir à oublier ses merveilleux souvenirs qu’ils ont vécus et aussi en colère contre lui pour être parti.

Je suis complètement fan du grain de folie qui habite Agathe et elle m’a l’air d’être une jolie rêveuse. Complètement à bout de nerfs, elle en vient à perdre un peu pied et depuis qu’elle a appris le retour de Nico, il ne faut pas lui parler sous peine de s’en prendre plein la tête, elle n’est pas d’humeur et elle ne va pas se laisser marcher sur les pieds. Je m’attendais à voir Nico un peu plus souvent, alors qu’en réalité nous apprenons à le connaître par l’intermédiaire de flash-back et j’ai eu l’impression qu’on avait un mâle un vrai, bien macho. J’aurai bien aimé le voir un peu plus dans le présent, car il est resté très mystérieux et je suis resté un peu sur ma faim, sans avoir l’impression de bien le connaître.

Je félicite Agathe (oui je la connais), qui a su rester digne alors qu’elle était complètement paniquée de se retrouver face à son ex et même si elle est toujours éperdument amoureuse, elle arrive à rester distante. L’idée du personnage de Mily était intéressante, mais pour le coup je n’ai pas trouvé ses interventions utiles vis-à-vis de notre couple de héros, sauf peut-être dans la première scène, mais j’aurai bien aimé un truc un peu plus mauvais, pour rajouter un peu de malheur à notre héroïne et offrir une conclusion, plus punitive pour cette garce. Elle aurait mérité un revers plus corsé !

Une nouvelle qui tient ses promesses qui réussie à nous introduire dans les vestiaires d’une équipe de rugby, la température monte et tout comme Agathe, il n’est pas difficile de succomber face à tant de testostérone. Drôle, inattendue et rafraîchissant. Je valide et je recommande !

https://luxnbooks.wordpress.com/2015/09/20/delicieuse-dependance-eve-borelli/

par Luxnbooks
Mêlée à deux Mêlée à deux
Angéla Morelli   
J'adore la plume d'Angéla Morelli, c'est bourré d'humour et de références à Tolkien ou la Moldavie.
Notre héroïne Eugénie doit faire face au plus beau spécimen d'homme jamais rencontré qui de surcroit est rugbyman, comment résister.
J'ai beaucoup ris des maladresses d'Eugénie et j'aurais voulut avoir un peu plus de pages à cette histoire.

par Skipere
Le Roi du plaquage Le Roi du plaquage
Marc Moritz   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/01/26/roi-plaquage-marc-moritz/

Vous ne le savez peut-être pas mais je viens d’une ville où le rugby est une religion. J’ai grandi aux couleurs du RCT et du stade Mayol au son des Parce que Toulon ! Alors lorsque j’ai vu le roi du plaquage disponible sur mon programme Milady, il était évident pour moi de découvrir son histoire. C’est chose faite et quel plaisir cela a été.

D’une part grâce à cette ambiance particulière chargée de testostérone, de transpiration et d’adrénaline. Cette lecture a fait remonter bon nombre de souvenirs ce qui m’a permis de m’immerger d’autant plus dans ce roman. Les matchs, les vestiaires, la rivalité, les sponsors, tout est décrit avec aisance et justesse. Marc Moritz connaît son sujet et apporte son expérience avec une beaucoup de tact. Vous n’y connaissez rien en rugby ? Pas de panique, pas besoin d’en comprendre les règles pour apprécier pleinement ce livre.

D’autre part, les personnages sont vraiment touchants par leurs différences et leurs vécus. Lorsque Margot, timide et bienveillante croise le regard de Romain géant au caractère impulsif, une relation ne semble pas à l’ordre du jour. Cependant, une rencontre en entraînant une autre, leurs échanges se multiplient, leurs peurs se tarissent peu à peu. Apparaissent alors un bien-être, une recherche de l’autre, une ouverture sur la vie. Leurs dissemblances les rapprochent et c’est au contact de l’autre que leur évolution prend forme.

Le roi du plaquage est une histoire qui fait du bien. Rapide, légère, romantique, elle ouvre les yeux sur les valeurs importantes telles que l’amour et l’amitié. Elle replace les sentiments au centre de l’attention en nous rappelant l’importance de ces derniers. Elle nous permet d’apprécier les choses simples de la vie tout en gardant bien à l’esprit que rien n’est acquis.

J’ai trouvé très sympathique le petit clin d’oeil à une auteure que j’aime beaucoup, Angéla Morelli et son roman que je vous conseille si vous ne l’avez pas encore découvert : l’homme idéal(en mieux). Un vrai bonheur !

J’ai vraiment passé un moment très agréable sous la plume de l’auteur que je découvre par la même occasion. J’ai aimé cette jolie romance empreinte de réalisme et de personnages vrais. Une histoire simple, sans chichis qui m’a apporté un très bon moment de lecture.
Rencontre à la 3ème mi-temps Rencontre à la 3ème mi-temps
Cléo Buchheim   
Que penser de cette nouvelle ? Mon avis reste encore mitigé, autant l'intrigue m'a bien plu autant, je ne me suis pas vraiment attachée aux personnages. De temps en temps, j'ai trouvé Charlotte exaspérante, alors qu'on ne connaît pratiquement pas le personnage d'Aloys, mis à part le fait que c'est un rugbyman et c'est bien dommage, car j'aurais bien voulu apprendre à le connaître un peu plus.

par Sobooks