Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de simsmilla : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Laisse-moi te posséder Laisse-moi te posséder
Beth Kery   
Mon avis plus étayé : Vous commencez à me connaître, et vous avez très certainement compris que je suis quelqu’un de cash. Alors je ne vais pas y aller par quatre chemins, non, je n’ai pas aimé et pour cela j’ai mes raisons. Pourtant, au départ la couverture et la quatrième avaient fait leur petit bonhomme de chemin dans mon esprit, promesse de sensualité et passion synonymes d’heureuses heures de lectures détentes et de farniente. Eh bien oui, mais non. Il ne faut pas se fier aux apparences, elles sont parfois trompeuses et ce roman est trompeur. Je m’explique : là où je pensais découvrir passion, frisson et romantisme à toute épreuve pour faire battre mon petit cœur tout mou, je ne suis sortie de ma lecture qu’avec un « bof mouais peut mieux faire ».

BOF parce que c’est du déjà-vu et revu. Une ultime adaptation littéraire du best-seller 50 nuances de Grey, une sorte de copier-coller légèrement remanié avec une belle plume cependant il faut l’admettre. Mais moi, je n’aime pas les copier-collers, j’aime bien qu’on me surprenne en reprenant un thème et en l’amenant justement à sortir des sentiers battus. Dans « Laisse-moi te posséder », ce n’est malheureusement pas le cas. Ian Noble est beau, riche et c’est un dominateur qui cache un sombre secret. Ça ne vous rappelle pas quelqu’un ? Il rencontre la belle Francesca, au style décontracté baba cool, artiste peintre. Bref, il passe avec elle un contrat pour un tableau et de fil en aiguille, ils finissent par se rouler par terre. Jusqu’ici, on ne peut pas dire qu’on soit à des années-lumière du résumé en quatrième de couverture. C’est plutôt fidèle. Oui, je le concède. Mais là où le bât blesse, c’est que j’ai eu l’impression tout le long du roman que les personnages étaient à côté du rôle. Je sais qu’on n’est pas dans un film et vous vous dites, mais qu’est-ce qu’elle raconte ? Quelque chose m’a gênée, je ne sais pas, il y a comme une ambivalence dans leur caractère, une incohérence entre ce qu’ils sont censés être et ce qu’ils sont dans le roman. Quelque chose ne fonctionne pas, ça sonne faux et creux. La vérité, c’est que Ian n’a de charismatique que le mot. Il ne m’a pas fait frissonner une seule fois et le personnage de Francesca n’est pas en reste, elle est fade comme pas possible. Je me suis vite lassée de leurs disputes et ruptures à répétitions. Tout va trop vite. On ne s’ennuie pas, loin de là, mais à force d’aller trop vite dans une sorte de course sentimentale effrénée sauce érotique, j’ai fini finalement par rester en marge du roman. Je ne me suis pas sentie impliquée dans ma lecture. Je n’ai pas eu cette envie presque irrépressible de tourner les pages coûte que coûte peu importe mon état de fatigue pour connaître la fin. Certes l’avantage, c’est que mon sommeil ne s’en est pas trouvé perturbé. En tout cas, c’est l’effet que le roman a eu sur moi. Je suis restée sur ma faim.

Le problème, c’est qu’il n’y a pas vraiment d’histoire, de rebondissements dignes de ce nom. La chute est prévisible. Ce n’est pas un défaut en soit. Beaucoup de romans sont construits sur ce moule seulement le hic ici, c’est que tout est précipité. Cependant puisque je me dois d’être juste et honnête, je ne peux dénier que le roman est bien écrit, se lit facilement et que l’érotisme est bien présent avec en prime des scènes d’une sensualité débordante, mais ça n’a pourtant pas suffi au roman pour qu’il sorte de ma liste « avis mitigé ». Pour être tout à fait honnête et un peu vulgaire, je dirais que trop de culs tuent le cul ! (Oui, j’ai osé. C’était trop tentant. Oh allez en même temps si on lit des romances érotiques on ne fait pas son effarouchée :p). En définitive, si on enlève toutes les longues scènes X (c’est mieux que le mot en c hein ?) et bien on se rend compte qu’il ne reste plus grand-chose d’autre hormis un séduisant trentenaire mania du contrôle (encore !) qui rencontre une jolie étudiante (encore !), vierge (en plus!) dont il fait sa soumise (encore !) et puis après multiples, multiples, multiples coucheries (là, ça bat le record de fifty shades soyons honnêtes, et non je n’exagère pas, lisez-le pour voir), ils finissent pas tomber amoureux (Oh my god, quelle surprise, c’est pas vrai ? Si, si ça l’est) ! Entre tout ça, il ne se passe pas grand-chose à part quelques enfantillages et une scène trop courte à Londres où Francesca découvre le secret de Ian de manière brève, trop brève à mon goût. Là où je me suis dit enfin quelque chose d’intéressant, j’ai vite été coupée dans mon regain d’intérêt. Du coup, c’est dommage parce que cela n’apporte rien au roman, je n’ai pas appris assez de choses sur Ian pour vraiment le comprendre et excuser son comportement parfois autoritaire. Ian est trop brusque, pas assez captivant, quant à la jolie Francesca qui passe de l’innocente à la soumise, et qui surtout change d’avis comme de chemises sans trop d’explications de la part de l’auteur, et ce à maintes reprises, on est plus dans un conflit intérieur mais carrément dans un dédoublement de personnalité. Même l’humour dont Beth Kery essaye de faire preuve ne passe pas, ça cloche dans la mécanique.

Bref, bilan ? Je n’ai pas adhéré. Un roman qui est trop rapide, qui se veut dans la mouvance des romances érotiques qui pullulent ces derniers temps, mais qui est pour moi une grosse déception. Je pense surtout que le récit souffre d’un manque d’originalité et d’un déséquilibre entre scènes érotiques et récit à proprement parler. L’érotisme, c’est bien, mais avec une histoire, c’est mieux ! Pour autant, en ce qui concerne l’érotisme le contrat est plus que rempli. Oui, je l’avoue parfois, j’en ai eu des vapeurs même si j’ai dû survoler certains passages trop longs. Mais ce n’est pas pour autant que je me suis laissée embarquer par l’histoire. J’ai même eu du mal à le finir et j’ai bien failli l’abandonner avant la fin. Déçue donc, mais je n’ai pas à me plaindre, car ce roman m’a été prêté par une amie ce qui a contribué à atténuer ma déception, car oui, je suis du genre à ruminer un achat déception et je l’assume ! Chacun ses défauts, ne me jetez pas la pierre ! Cela dit, « Laisse-moi te posséder » conviendra tout à fait à celles qui dans une romance érotique ne voient pas en premier le mot « romance », mais « érotique », car là mesdames, mesdemoiselles, croyez-moi vous allez être servies et même gâtées, car Beth Kery sait manier le sujet, rien à redire là-dessus. Pour autant, je n’en démords pas, c’est dommage que la romance ait été reléguée au second plan. Il ne manquait qu’un petit quelque chose pour que le tout soit plus addictif.

http://lecture-mania.eklablog.com/laisse-moi-te-posseder-beth-kery-a98993041

par Manou-
Les couleurs du plaisir, tome 1 : Libérée Les couleurs du plaisir, tome 1 : Libérée
Kathryn Taylor   
Jai adoré ce livre!! il est très prenant, il est donc difficile d'arrêter quand on le débute.
J'espère qu'il y a bien une suite car je dois avouer que l'on reste sur la fin!!
POURVU QU IL Y EST UNE SUITE.....!!!
Phobos, tome 2 Phobos, tome 2
Victor Dixen   
Lorsque j'ai terminé « Phobos 1 », j'avais été complètement conquise par cette histoire. J'attendais donc la suite avec impatience, tout en espérant avoir de nouveau un coup de cœur pour ce second tome.

Dans « Phobos 2 », nous retrouvons tout notre équipage au même moment où nous les avions laissés, dans les dernières pages de « Phobos 1 ». Un terrible choix s'offre à eux, l'heure du vote a sonné. Mais il est parfois difficile de choisir entre l'espoir et la vengeance.
Quelle décision vont prendre Leonor et ses compagnons ? Et comment cela va-t-il changer leur quotidien ?
Au même moment, Andrew continue son enquête. Il est loin de se douter qu'il va trouver des secrets bien enfouis.

J'avais donc mis la barre très haut après avoir lu le premier tome.
C'est avec un peu d'angoisse que j'ai donc commencé ce livre, car généralement lorsque j'en attends beaucoup, j'en ressors déçue.
Mais ici, ce n'est absolument pas le cas, bien au contraire.

Victor DIXEN nous replonge dans l'histoire exactement au même moment où on avait laissé nos personnages. Pas d'ellipse temporelle, son choix est de vraiment nous faire participer à ce fameux vote qui est plus qu'important pour nos petits astronautes : c'est un choix vital.
La tension est donc extrêmement pensante dès les premières pages. C'est intense, puissant et enivrant. J'ai rarement été projetée dans la tension si rapidement dans un second tome.

Nous suivons l'action toujours de plusieurs points de vue différents. Nous avons celui de Leonor, celui de Serena sur Terre, celui d'Andrew dans sa quête, celui des téléspectateurs qui regardent la chaîne Genesis. Nous avons également des petits passages dans lesquelles nous suivons une terrienne, fan de la chaîne, mais aussi quelques courts moments où nous suivons uniquement les garçons participants.
Je suis contente de retrouver cette alternance de points de vue. Certes, c'était très déstabilisant dans le tome 1 d'être ballotté d'un côté et d'un autre, mais c'est essentiel pour saisir tous les éléments de cette histoire.

Car oui, l'histoire qui nous paraissait complexe dans le premier tome, l'est encore plus dans « Phobos 2 ».
Attendez-vous à être surpris du début à la fin du livre car les révélations vont se succéder et d'autres mystères apparaissent. Victor DIXEN ne nous ménage absolument pas.
On sent que l'histoire prend vraiment un tournant capital pour la suite et l'auteur réussit à nous mener là où il le souhaite.

Nous retrouvons les personnages que l'on a aimés dans le précédent livre, mais aussi ceux que l'on n'a moins aimé. Certains masques tombent et les véritables caractères font surface. Parfois, on reste un peu bouche bée devant le caractère de certains.
Leonor est toujours mon personnage préféré. Elle reste égale à elle-même et ne se laisse pas embobiner ( ou presque, malheureusement ).
Que dire de Marcus ? Simplement qu'il a fait faire les montagnes russes à mon petit cœur..
J'ai beaucoup aimé Kelly dans ce tome. Elle est une vraie bouffée d'oxygène.

Et enfin, que dire de cette fin !
Plus j'en approchais, plus j'étais certaine que je n'allais pas apprécier ce que j'allais découvrir. J’avais élaboré plusieurs scénarios tous plus ou moins plausibles ou loufoques, mais je ne m'attendais absolument pas à cela ! Je ne sais pas qui est la plus choquée en fait : Leonor ou moi ?

Monsieur Victor DIXEN, si vous lisez cette chronique, voici un petit message personnel pour vous. Je ne sais pas si je vous vénère ou si je vous déteste avec cette fin qui est explosive. Je ne sais pas si je l'aime ou si je la hais. Je peux tout simplement vous remercier de ne pas me laisser indifférente, d'avoir réussi à me surprendre et à me mettre dans tous mes états. Maintenant, il ne vous reste qu'une chose : écrire le troisième tome au plus vite, car c'est une question de survie !


En conclusion, « Phobos 2 » réussit à être encore meilleur que son prédécesseur, chose que je ne pensais pas possible. Victor DIXEN arrive avec brio à nous faire ressentir toute une palette d'émotions toutes aussi contradictoires les unes que les autres. Attendez-vous à ne pas lâcher ce livre dès que vous l'aurez commencé. Sensations fortes garanties.



Un livre à lire absolument et de toute urgence !

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2015/11/phobos-2-victor-dixen.html )
Phobos, Tome 1 : Les Éphémères Phobos, Tome 1 : Les Éphémères
Victor Dixen   
PHOBOS fait parti de ces livres que vous commencez doucement en vous disant "ouais pas mal ...", et puis au fil des pages vous ne pouvez plus le poser, ça devient addictif, vous tournez les pages plus vite, votre impatience grandit pour arriver à la dernière ligne en vous disant "c'est déjà fini !".
Nous avons là une lecture qui vous renvoie dans l'univers de la télé-réalité et de la fiction. Mais pas que ! Ce n'est pas aussi simple qu'il n'y parait car derrière la recherche du grand amour et d'une nouvelle vie sur Mars, se cache des enjeux politiques et financiers.

En ce qui me concerne, avec PHOBOS je découvre la plume de Victor Dixen et c'est une belle découverte ! C'est clair, c'est précis, c'est riche, c'est détaillé mais sans être redondant, c'est recherché et c'est instructif.
C'est tellement juste et bien écrit que lorsque l'action se déroule dans le Cupido, on s'imagine parfaitement avec les candidats. Tout comme on se voit posé devant notre poste de télé en train de regarder la chaîne Genesis, comme on le ferait pour n'importe quelle émission de télé-réalité ! C'est totalement prenant et déroutant.
Très vite on découvre les dessous et le but de ce programme, mais notre impuissance à venir en aide aux douze candidats nous oppresse, nous stresse, et peu importe qu'on nous dévoile tout, on a quand même la curiosité de voir comment les candidats vont le découvrir et comment ils vont gérer cette nouvelle et cette situation.

La narration peut être déconcertante car nous suivons plusieurs personnages et/ où situations. Mais tout ceci est bien amené et à chaque fois on attend avec impatience de découvrir l'évolution de chacun. Que ce soit le point de vue de Léonor quand nous sommes dans Cupido, qui nous permet de suivre l'évolution des filles. Où que ce soit l'émission H24, qui nous permet de suivre les speed-dating et les aventures des candidats. Où encore Serena, la Directrice de production, et William, le fils de l'un des instructeurs. Tous ont de l'importance !
En résumé, ce Young Adult français fait parti des surprises et des belles découvertes. On peut dire sans risque qu'il n'a rien à envier à ses homologues étrangers.

par coco69
Les Vampires de Chicago, Tome 4 : Mordre vous va si bien Les Vampires de Chicago, Tome 4 : Mordre vous va si bien
Chloe Neill   
Triste ! Mais EXCELLENT !
Ce tome est une vrai gifle émotionnelle !
Sa fait longtemps qu'un livre ne m'avait pas donnée autant d'émotion ! Et sa fait plaisir ! On voit une part de fragilité et de vulnérabilité chez Mérit qui nous était inconnu jusque là.
Je ne sais pas quoi dire par rapport à ce quatrième livre... Il est juste super dur !!
Merit, toujours aux côtés d'Ethan continu leur petit bout de chemin, et ont un rendez vous avec le maire de la ville, Tate. Un nouveau défi les attends, de nouvelles cata surtout !
Je ne peux pas en parler sans spoiler, donc ne cliquez pas si vous ne voulez pas savoir !
Les vérités et les révélations sont dure !
[spoiler]On apprends que c'est le père de Merit qui a essayé d'embaucher Ethan pour Faire de sa fille une vampire, Ethan a refusé, et Célina est devenue jalouse parce que son père n'a pas fait une offre pour elle aussi. Elle a voulu se venger et c'est pour cela que Celina a envoyé quelqu'un attaqué Mérit et c'est aussi pour cela qu'elle lui en veut et donc essaie de la tuer...
Mais le pire, c'est qu'on voit à quel point Ethan aime Mérit lorsque qu'il s'interpose entre Célina et Merit et que c'est lui qui se prend le pieu en tremble et qui meurt. Oui, oui IL MEURT !!! Le maitre de la maison Cadogan meurt... Je l'écris mais j'arrive pas à y croire ! Si vous saviez comme c'est triste !! Malik prend la place de maitre de la maison, Luc devient son second... Mais sniffouiiillleee !![/spoiler]
Pour terminer ce tome est vraiment horrible, je crois que je l'ai déjà dit. Tellement d'émotion, il n'y a que sa du début a la fin, ce tome ma fait trembler, il est magnifique mais tellement triste...
Vue ce qu'il s'y passe à la fin, je pense que les morts ne resteront pas longtemps mort (du moins j'espère de tout mon coeur) parce que Les vampire de Chicago sans... :'(
Mais cela reste un MAGNIFIQUE TOME !
EXCELLENT !!

par naiky
Les Vampires de Chicago, Tome 3 : Mordre n'est pas jouer Les Vampires de Chicago, Tome 3 : Mordre n'est pas jouer
Chloe Neill   
I LIKE IT ! Définitivement ADDICT !

Un troisième opus à la hauteur et même meilleur que le précédent ! Je me suis REGALEE, ce livre est rythmé et plein de surprises, Merit nous offre une nouvelle aventure plus personnelle, elle évolue dans sa Maison et trouve enfin sa place auprès de ses Frères et Soeurs de la Nuit, mais surtout auprès d'Ethan. Ce dernier s'ouvre davantage, nous charme et nous ravie, nous séduit inconditionnellement pour finalement...nous laisser pantoise dans tous les sens du terme.

Merit gagne en maturité et son caractère tant diplomatique que de fine stratège trouve toute sa place dans ce tome.
Comme vous l'avez compris, cet opus se lit d'une traite, c'est donc en nuit blanche que je vous livre ce commentaire, littéralement dépitée de n'avoir pas le 4 en main.
Notre héroïne n'est pas épargnée mais cette fois d'une façon davantage émotionnelle et sentimentale que physique.
Ethan...eh bien, c'est Ethan ! Moi, il me plait, je fonds complètement pour lui, bien qu'il m'agace prodigieusement à certains moments. Je suis toutefois convaincue que l'avenir nous réserve de belles choses, nous en avons un petit échantillon ici et le chapitre final nous le confirme.

Bonus : Une révélation improbable apportée par Gabriel sur l'avenir de Merit, s'avère surprenante, attendrissante et riche en promesses !
BONNE LECTURE A TOUS

par ccmars
Les Vampires de Chicago, Tome 5 : Morsures en eaux troubles Les Vampires de Chicago, Tome 5 : Morsures en eaux troubles
Chloe Neill   
Ce cinquième tome a été pour moi un grand moment de stresse, pour ceux qui ont lu le 4eme ou qui ont vue les spoilers se doute du "pourquoi".
Cependant, j'ai été assez surprise ! Malgré quelques bémols.
Tout d'abord, ce cinquième livres est plus lents que les autres. On avait l'habitude d'une Mérit déborder par les évènements, mais dans ce tome, les sentiments de Mérit prenne assez le dessus et ce n'est pas Merit qui est débordée, mais La maison Cadogan tout entière.
Après avoir perdu le chef de la maison, Malik le remplace donc, mais cela ne se passe pas très bien...
Je ne vais pas tout raconter l'histoire, donc je vais seulement spoiler les petits curieux qui n'attendent savoir qu'une seule chose ^^ hihi

[spoiler]Je sais que vous voulez savoir si Ethan revient... Ou pas... Et bien, j'ai le plaisir de vous annoncer qu'il revient ! C'est par contre, énormément prévisible même si je m'en doutais dès le 4eme tome... Donc ne vous inquiétez pas, Notre chouchou sexy revient ^^ Seulement... Est-ce qu'il reviendra tel qu'il était ? hmm à suivre...
Mallory va-t-elle devenir mauvaise ? Je pense que oui !
Qui est vraiment Tate ? (le maire) qu'est-il vraiment ??
Et ce n'est pas tout... surprise en surprise, trahison en trahison... pfiou, je pense que le sixième tome nous réserve quelque chose de grand !
Sinon, Merit se rapproche tout de même de Jonah, son partenaire de la garde rouge qu'elle intègre à la fin du tome 4, mais il n'y aura pas de triangle amoureux (du moins j'espère même s'il est à croquer !!) car après avoir perdu Ethan, Merit se rend compte de ce qu'elle a perdu (pour ceux qui comprennent un peu l'anglais, je vais mettre un petit extrait)[/spoiler]

Ce cinquième tome est toujours aussi bien, malgré que l'attitude de Mallory et celle de Catcher m'ont assez déçu...
Merit reste forte malgré ses blessures...
Ce tome est peu être plus lent, mais je pense qu'il est un bon interlude pour mieux repartir par la suite, car à la fin du tome, on reste assez perplexe quant à la suite, qu'il faudra attendre jusqu'à aout pour savoir :'(
Je reste très positive sur ce tome malgré que de nombreuses personnes soient déçu, par la "facilité" de l'auteur. Je pense que tout va rebondir par la suite, parce que comme on le sait, Merit et tout sauf ennuyeuse ^^

par naiky
Les Vampires de Chicago, Tome 2 : Petites morsures entre amis Les Vampires de Chicago, Tome 2 : Petites morsures entre amis
Chloe Neill   
Je confirme mon ADDICTION pour cette série !
Dans ce tome nous retrouvons des ingrédients tels qu'action, intrigue, manipulations, rebondissements mais aussi trahison, désirs, machinations...
Bref, un livre bien rempli qui se lit d'une traite avec une héroïne loyale et attachante.
[spoiler]Les métamorphes sont davantage sur le devant de la scène dans cet opus[/spoiler] et Merit devra renouer avec son passé tout en essayant de se situer dans cette nouvelle vie qui est désormais la sienne.
J'apprécie le style "Orgueil et Préjugés" version vampire, qui semble lier Mérit à son Sire Ethan.
De nombreux mystères demeurent quant à notre héroïne et à l'intrigue de cette série, mais ce qui est certain c'est que je me languis déjà du prochain livre, en espérant qu'il montera encore d'un cran dans l'intensité.

par ccmars
Face Cachée, Tome 1 : Dans la Peau Face Cachée, Tome 1 : Dans la Peau
M. Leighton   
Euh... suis-je la seule à avoir trouvé cette histoire particulièrement malsaine et glauque ??? O_O

Pourquoi ? Il y avait tellement de raisons mais :

1) Les personnages ne sont pas attachants et puérils. Olivia a 21 ans, on dirait qu'elle en a 14 ! Cash et Nash ont des phrases dignes des pires clichés et tous les personnages sont stéréotypés ! L'exemple du dialogue qui est dans les extraits par exemple :
[spoiler]"Je me dégage délicatement pour rajuster mon décolleté. Lorsque son regard croise le mien, je ne peux m’empêcher de lui sourire.
- C’est ma méthode pour charmer les cobras. Ça fonctionne pas mal, j’ai l’impression…, lancé-je sur un ton taquin.
Il sourit à pleines dents, les yeux pétillants de malice.
- Si tu veux t’en assurer, je te montrerais avec plaisir l’effet que tu as fait à mon reptile…, réplique-t-il."[/spoiler]

Sérieusement ?!? C'est digne d'un gamin de 12 ans ce dialogue !

2) Les personnages sont faux. Olivia n'est absolument pas timide (l'autrice ne connaît pas la définition du mot timidité apparemment) et a surtout très chaud aux fesses... en permanence ! Je ne supporte pas ce genre de personnage féminin qui oublie son cerveau dès qu'elle est attirée par le beau gosse de service !

3) Cash et Nash m’exaspéraient autant l'un que l'autre déjà dès le départ ! Cash pour son côté dragueur que je trouvais personnellement lourd et pour son arrogance et sa confiance en lui excessive... Nash pour son côté traître envers Marissa (tu es attiré par Olivia, soit, mais tu ne flirte pas à mort avec elle en sortant avec la cousine en même temps ! Tu romps avec la cousine avant !).

4) Olivia et Nash ne voient aucun problème à trahir Marissa... Entre Olivia qui dit dès le départ qu'elle n'est pas une "fouteuse de merde" dans les couples, mais qui ne se gêne pas pour flirter abondamment avec Nash dès leur première rencontre, et Nash qui sort avec Marissa (on se demande bien pourquoi d'ailleurs !?!) et qui continue à sortir avec elle tout en faisant une drague d'enfer à Olivia... leur attitude était écœurante !

5) Olivia qui n'arrive pas à se décider entre les deux frères (jumeaux !), donc elle essaie de se faire les deux… Et quand elle finit par coucher avec un, elle se fiche de savoir avec lequel des deux c'était, non mais vous vous rendez compte à quel point c'est glauque ?!?

6) LA révélation sur Cash et Nash... euh... alors excusez-moi, mais si on m'avait fait ce coup, je me barrais illico le plus loin possible parce que ça m'aurait foutu sérieusement les jetons ! [spoiler]Ca rend de plus totalement incohérents tous les chapitres où la différence est faite entre Cash et Nash quand on est dans sa tête. C'est la même personne, c'est complètement délirant ! Ou alors, il est juste schizophrène... Et même si on pouvait passer le fait qu'il a manifestement un grain, ça n'enlève pas qu'il a manipulé et menti à Olivia pendant un sacré moment alors même qu'il couche avec elle !
[/spoiler]
Je n'ai franchement pas été emballée par cette histoire, je la trouve vraiment dérangeante et surtout pas du tout romantique !

Aucune chance que je lise la suite !

par Vitany
Face Cachée, Tome 3 : Corps et Âme Face Cachée, Tome 3 : Corps et Âme
M. Leighton   
Dernier tome de cette trilogie.
Si les 2 premiers tomes étaient concentrés sur Cash et Olivia, celui ci concerne son jumeau Nash et sur Marissa.
J'ai été surprise par ma lecture car je ne m'attendais pas à autant apprécier le couple Nash/Marissa.
Leurs passés difficiles les a rapprochés.
Nash est guidé par la haine et la vengeance.
Quant à Marissa, elle découvre que son passé est faux, elle n'a aucun véritable ami, et son père ne l'a considère que comme une femme à marier à un politicien.
Elle va essayer de se reconstruire, mais ce n'est pas chose facile avec Nash dans les parages.

par Adèle