Livres
473 063
Membres
446 516

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sing Me To Sleep



Description ajoutée par leila4046 2014-04-09T14:14:15+02:00

Résumé

LA TRANSFORMATION

Beth a toujours été « La Bête », comme tout le monde à l’école l’appelle à cause de sa grande taille maladroite, de ses cicatrices faciales et ses verres épais. Le seul ami de Beth est un geek aux cheveux d’or, Scott. C’est ainsi jusqu’à ce qu’elle soit choisie pour être la soliste soprano de sa chorale et reçoive une transformation qui changera sa vie à jamais.  

LA LIAISON AMOUREUSE

Quand la chorale de Beth part en voyage en Suisse, elle rencontre Derek : pâle, rêveur, totalement magnifique. La passion sans conteste de Derek pour la musique et pour Beth la laisse sans voix. Parce qu’aux yeux de Derek, elle n’est pas la Bête, elle est la Belle.  

LE CHOIX POSSIBLE

Quand Beth revient à la maison, Scott, son meilleur ami dans le monde, fait une confession qui la laisse complètement déchirée. Devrait-elle rester intacte et stable avec Scott ou suivre ses nouveaux sentiments dangereux et intenses qu’elle a pour Derek ?  

L’IMMENSE CHAGRIN

Beth se rapproche de Derek du plus près qu’il soit possible. C’est alors que Beth découvre que Derek lui a caché un sombre secret qui pourrait tout briser

Afficher en entier

Classement en biblio - 39 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par leila4046 2014-04-11T17:51:46+02:00

Prologue    

Merde, elle est laide.

Les premiers mots de mon père biologique quand il m’a vue. C’est ma seule image de lui. Une silhouette sombre se penchant sur maman vêtue d’une robe d’hôpital, tenant un paquet enveloppé de flanelle dans ses bras.

Merde, elle est laide, Tara. Qu’as-tu fait ?

Comme si elle a mangé ou bu quelque chose d’étrange qui m’a fait naître rouge et boutonneuse avec une tâche pourpre sur mon front. Aucun cheveu. Tête en cône de l’accouchement. Mon visage de bébé raté lui hurlant dessus.

Maman ne l’a pas détesté assez pour me raconter cette histoire. Elle ne parle pas de lui, ni à moi. Il jouait dans un groupe de rock. Pas un grand. C’est tout ce que je sais. J’ai vu sa photo, cependant. Elle est dans notre album de famille avec le reste de mes photos de bébé. La seule qui a survécu avec lui dessus. Mais maman l’a détesté assez pour raconter cette histoire à plusieurs reprises à sa sœur, sa meilleure amie depuis le lycée, chaque fois que son nom refait surface entre elles.

C’est mon premier souvenir clair. Empilant des bols de Cool Whip et de margarine sur le plancher de la cuisine, écoutant la conversation de ma mère au téléphone, l’intensité du calme dans sa voix.

— Merde, elle est laide. Notre beau bébé. C’est tout ce qu’il avait à dire.

J’étais son beau bébé. Elle m’a toujours appelé comme ça.

Beau ? Maintenant, je connais la vérité. J’étais laide. Vraiment laide. Pas étonnant que papa soit parti. Sans jamais regarder en arrière. Pas à sa fille laide faisant une tour de conte de fées avec des bols en plastique blancs et jaune, chantant la première chanson qu’elle a jamais écrite, tranquillement pour elle.  

Me-rde elle est laide, me-rde elle est laide.  

Au moins, je peux chanter. Ça vient du côté de ma mère. Je ne peux pas ressembler à un oiseau chanteur – plutôt une cigogne –, mais si vous fermez vos yeux, c’est beau.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

http://leden-des-reves.blogspot.fr/2014/03/sing-me-to-sleep-angela-morrison.html

Bon, mettons un peu de vie sur ce blog qui risque de tomber en décrépitude si je ne fais rien pour l’animer !

Aujourd’hui, je viens vous parler d’un bouquin un petit peu particulier. Pourquoi l’est-il ? Parce que, de un, ça faisait depuis… un nombre incalculable de jours et de nuits que j’avais envie de lire ce bouquin. Parce que, de deux, quand j’ai voulu enfin me le procurer, je me suis rendu compte qu’évidemment, il n’était plus disponible dans les circuits habituels. Parce que, de trois, j’ai pesté et suis passée par un petit vendeur amazon pour récupérer mon précieux, et parce que, de quatre… cette lecture était beaucoup plus riche et elle m’a beaucoup plus transportée que ce à quoi je m’attendais !

Convenez donc que cela fait pas mal de raisons pour rendre ce roman particulier.

Parlons donc un peu de son histoire !

Beth est une jeune fille au physique peu avantageux, et que tout le monde se complaît à nommer « la Bête ». Son seul ami est Scott, un jeune garçon de son âge qu’elle connaît depuis… l’enfance. Beth chante dans une chorale, elle a une voix magnifique, et c’est seulement lorsque son groupe se présente pour une compétition qu’on va lui découvrir cette voix, et qu’elle va obtenir ce dont elle a toujours rêvé : un solo. Oui, elle va devenir soliste, et à ce moment-là, tout va changer. Ses amies vont la transformer physiquement, au point que ceux qui la martyrisaient ne la reconnaissent même plus, afin qu’elle brille en Suisse, là où la compétition a lieu. Lorsqu’elle s’y trouve, justement, à Lausanne (non, mais Lausanne, quoi !), elle rencontre Derek, le soliste des Amabiles Young Boys, la chorale la plus réputée au monde. Et… elle tombe amoureuse. Sauf que Derek n’est pas aussi limpide qu’elle l’aimerait, qu’il lui cache quelque chose. Leur histoire se poursuivra même après la Suisse, sauf qu’à son retour… Scott avouera ses vrais sentiments à Beth. Et elle fera tout pour comprendre ce que Derek lui cache… au point d’en finir brisée.

J’ai tellement envie de vous en dire plus, concernant l’histoire. Le secret de Derek, qui n’est… bah c’est pas un secret comme on peut s’y attendre, si vous voulez. C’est particulier. Bon, j’avoue, je l’ai deviné trois pages après qu’on l’ait rencontré dans le bouquin, mais que voulez-vous ? À faire quinze mille hypothèses par seconde, forcément, il y a un moment où on finit par trouver la bonne, hihihi.

L’histoire de Beth est toute douce, pleine de mélancolie, d’espoir et de… de détermination. Bien sûr, il y a des moments où j’ai eu envie de baffer notre protagoniste. Et puis après, je me rendais compte que j’aurais sans doute, voire même très certainement, agi de la même façon. C’est perturbant de voir que… par extension, je pouvais avoir envie de me gifler. Bref. Mais son passé, son « conditionnement », si on veut, font qu’elle-même se voit en tant que Bête, comme une personne indigne d’être aimée, sauf par un garçon aveugle… vous voyez le genre ? Beth pourrait facilement devenir une tête à claques, et pourtant, elle ne m’est pas du tout apparue comme telle. Bien au contraire.

Concernant Scott, je l’ai trouvé chou dès le début, parce qu’il est là, qu’il l’aime (ça se voit autant que le nez au milieu de la figure, au point que j’en venais à dire à haute voix « non, mais elle est vraiment aveugle, même MOI, je le vois ! »), et qu’il la soutient quoi qu’il advienne. C’est assez rigolo de lire ses réactions quand Beth commence à changer physiquement.

Quant à Derek, j’avoue avoir eu beaucoup de mal avec lui, au début. Je me demandais ce qu’il pouvait bien faire, ce qu’il voulait à Beth, s’il était sincère, et patati, patata. Puis, avec les pages, j’ai commencé à faire comme notre héroïne, à l’apprécier de plus en plus. Pas autant qu’elle, mais… mais leur histoire m’a touchée. Vraiment.

L’auteur a su créer une histoire qui ne serait ni trop lourde, ni trop légère. Elle a, pour moi, trouvé un juste milieu qui fait défaut a beaucoup d’ouvrages parfois. Même si j’avais deviné de quoi il retournait bien avant que cela ne soit annoncé, c’était pas grave, je voulais voir comment elle allait le traiter. Et j’ai été énormément surprise, en bien, au point que ça m’en a tiré des larmes. Alors oui, je le réécris en d’autres mots, Angela Morrison m’a fait pleurer ! Non, il ne neige pas, mais j’avoue que c’est gigantesque ou presque. C’était… tellement beau. Je n’ai pas pleuré longtemps, mais ces instants qu’elle a décrit se sont gravés en moi et restent encore maintenant comme quelque chose qui sonne juste, sincère… bien.

Je me rends compte qu’il n’est pas aisé d’expliquer tout ce que j’ai ressenti durant cette lecture. Je ne m’attendais nullement à autant apprécier, même si je sentais que j’allais aimer. J’étais loin de me douter que je tomberais dans une histoire de ce genre, et je ne le regrette pas le moins du monde.

Les chapitres sont bien coupés, assez courts et qui vous permettent de vous tenir en haleine, de vous dire ce truc fatal « non, juste encore un… ». La plume est belle, sans être exceptionnelle, elle est véritable. Pour moi, elle convient parfaitement. Sans compter que les textes que nous trouvons à l’intérieur, les chansons écrites par Beth, la description des chants, des sentiments… créent une certaine poésie qui nous reste parfaitement accessible et dont on peut aisément se régaler.

Je crois qu’il est temps que je pose les derniers mots de cette chronique. Même après plusieurs jours, j’ai toujours l’histoire en tête, les derniers mots écrits dans le livre, qui m’ont sincèrement marquée.

En conclusion, Sing me to sleep est de ces romans qui vous font quelque chose, qui vous entraînent dans un monde de douceur où tout se côtoie. Angela Morrison a su créer une Beth qui n’a rien d’une Bête malgré tout ce qu’on veut lui faire croire, une histoire d’amour qui nous transporte et ravit nos cœurs, un hymne à l’amour… un roman touchant qu’il faut absolument lire.

Je suis à mon tour toute mélancolique en terminant cet avis, j’espère qu’il en convaincra au moins certains de tenter l’aventure. Ne la manquez pas… elle vaut plus que le détour.

Ce sera un 19/20 et un petit coup de cœur pour cette histoire ♥

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par anaeh 2016-09-17T19:07:55+02:00

il est deja sortir en français ou pas

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Natoche 2015-11-17T11:59:18+01:00
Diamant

« Sing me to sleep » est un livre qui m’a fait beaucoup pleurer. Malgré un début de lecture plutôt longue, j’ai failli abandonner à plusieurs reprises, la transformation de Beth est assez longue et plutôt ennuyeuse mais une fois cette partie lue, je me suis complètement mis dedans.

Beth va rencontrer lors d’un concours de chorale Dereck un jeune garçon de son âge avec une voie magnifique et très gentil, mais dès le départ on sent qu’il cache quelque chose mais quoi ? Leur relation va un peu vite mais quand on découvre les secrets de Dereck, on comprend pourquoi il s’investit autant.

Malheureusement leur amour n’est pas au goût de tout le monde : Scott le meilleur et seul ami de la jeune fille qui la côtoie depuis le début même quand elle était surnommée « la bête » veut devenir plus que son éternel confident, il va essayer de conquérir le cœur de Beth mains celui-ci est déjà pris par son beau chanteur.

Je me suis plus attachée a Dereck, c’est un personnage touchant et qui ne souhaite que le bonheur de Beth c’est pour ca qui lui cache des choses, pour éviter de la faire souffrir, il va même faire en sorte de s’éloigner d’elle mais ne va pas y arriver.

L’héroïne de ce livre m’a plusieurs fois énervé, je trouve qu’une fois transformée son comportement a changé, elle est très possessive et fait des crises régulièrement, lui reste patient et je me demande comment il fait…

Puis au bout d’un moment on découvre le secret de Dereck et là tout s’accélère, on pleure, on espère et on y croie. J’ai envie de tout vous dire sur ce livre tellement il m’a touché, mais je ne peux pas, je trouve d’ailleurs que j’en ai déjà beaucoup trop dit.

Une lecture que je conseille, ne lâchez pas même si le début est vraiment long une fois les premiers chapitres passés vous allez être transportés par leur histoire.

http://www.livresavie.com/sing-me-to-sleep-dangela-morrison/#more-595

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pourteau 2015-01-27T21:40:14+01:00
Diamant

Ce livre, je viens juste de le finir et j'écris sous le coup encore de l'émotion. Quand j'ai lu le titre je pensais a une histoire d'amour et des chansons pour me retrouver dans un lycée avec une fille surnommée la Bête dû a ces défauts physiques, alors que se cache une magnifique jeune femme derrière ces lunettes et sa coiffure hirsute je me la suis bien représenté dans les couloirs de son lycée se faisant harceler et humilier par ces camarades mais son ami Scott est là pour contre balancer cette haine des autres, alors qu'il cache qu'il essaye de lui faire comprendre sont attirance pour elle . mais elle s'en va en Suisse pour le concours international des choral où elle rencontre le beau et terriblement séduisant Derek, s'en suis une véritable relation d'amour entre eux et l'éloignement par la suite mais leur relation est difficile avec les secrets qu'il cache qui ruine pratiquement leur relation alors que le vérité éclate terriblement douloureuse se poursuit une relation encore plus intense un amour tellement profond de l'autre ... bon je laisse le suspense de la fin mais personnellement elle m'a totalement bouleversé une histoire tellement bien écrite comme si l'auteur avait vécu cette histoire, je l'ai adoré et je le recommande vivement +++

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Colombe-de-lesperance 2014-03-14T10:30:41+01:00
Diamant

http://leden-des-reves.blogspot.fr/2014/03/sing-me-to-sleep-angela-morrison.html

Bon, mettons un peu de vie sur ce blog qui risque de tomber en décrépitude si je ne fais rien pour l’animer !

Aujourd’hui, je viens vous parler d’un bouquin un petit peu particulier. Pourquoi l’est-il ? Parce que, de un, ça faisait depuis… un nombre incalculable de jours et de nuits que j’avais envie de lire ce bouquin. Parce que, de deux, quand j’ai voulu enfin me le procurer, je me suis rendu compte qu’évidemment, il n’était plus disponible dans les circuits habituels. Parce que, de trois, j’ai pesté et suis passée par un petit vendeur amazon pour récupérer mon précieux, et parce que, de quatre… cette lecture était beaucoup plus riche et elle m’a beaucoup plus transportée que ce à quoi je m’attendais !

Convenez donc que cela fait pas mal de raisons pour rendre ce roman particulier.

Parlons donc un peu de son histoire !

Beth est une jeune fille au physique peu avantageux, et que tout le monde se complaît à nommer « la Bête ». Son seul ami est Scott, un jeune garçon de son âge qu’elle connaît depuis… l’enfance. Beth chante dans une chorale, elle a une voix magnifique, et c’est seulement lorsque son groupe se présente pour une compétition qu’on va lui découvrir cette voix, et qu’elle va obtenir ce dont elle a toujours rêvé : un solo. Oui, elle va devenir soliste, et à ce moment-là, tout va changer. Ses amies vont la transformer physiquement, au point que ceux qui la martyrisaient ne la reconnaissent même plus, afin qu’elle brille en Suisse, là où la compétition a lieu. Lorsqu’elle s’y trouve, justement, à Lausanne (non, mais Lausanne, quoi !), elle rencontre Derek, le soliste des Amabiles Young Boys, la chorale la plus réputée au monde. Et… elle tombe amoureuse. Sauf que Derek n’est pas aussi limpide qu’elle l’aimerait, qu’il lui cache quelque chose. Leur histoire se poursuivra même après la Suisse, sauf qu’à son retour… Scott avouera ses vrais sentiments à Beth. Et elle fera tout pour comprendre ce que Derek lui cache… au point d’en finir brisée.

J’ai tellement envie de vous en dire plus, concernant l’histoire. Le secret de Derek, qui n’est… bah c’est pas un secret comme on peut s’y attendre, si vous voulez. C’est particulier. Bon, j’avoue, je l’ai deviné trois pages après qu’on l’ait rencontré dans le bouquin, mais que voulez-vous ? À faire quinze mille hypothèses par seconde, forcément, il y a un moment où on finit par trouver la bonne, hihihi.

L’histoire de Beth est toute douce, pleine de mélancolie, d’espoir et de… de détermination. Bien sûr, il y a des moments où j’ai eu envie de baffer notre protagoniste. Et puis après, je me rendais compte que j’aurais sans doute, voire même très certainement, agi de la même façon. C’est perturbant de voir que… par extension, je pouvais avoir envie de me gifler. Bref. Mais son passé, son « conditionnement », si on veut, font qu’elle-même se voit en tant que Bête, comme une personne indigne d’être aimée, sauf par un garçon aveugle… vous voyez le genre ? Beth pourrait facilement devenir une tête à claques, et pourtant, elle ne m’est pas du tout apparue comme telle. Bien au contraire.

Concernant Scott, je l’ai trouvé chou dès le début, parce qu’il est là, qu’il l’aime (ça se voit autant que le nez au milieu de la figure, au point que j’en venais à dire à haute voix « non, mais elle est vraiment aveugle, même MOI, je le vois ! »), et qu’il la soutient quoi qu’il advienne. C’est assez rigolo de lire ses réactions quand Beth commence à changer physiquement.

Quant à Derek, j’avoue avoir eu beaucoup de mal avec lui, au début. Je me demandais ce qu’il pouvait bien faire, ce qu’il voulait à Beth, s’il était sincère, et patati, patata. Puis, avec les pages, j’ai commencé à faire comme notre héroïne, à l’apprécier de plus en plus. Pas autant qu’elle, mais… mais leur histoire m’a touchée. Vraiment.

L’auteur a su créer une histoire qui ne serait ni trop lourde, ni trop légère. Elle a, pour moi, trouvé un juste milieu qui fait défaut a beaucoup d’ouvrages parfois. Même si j’avais deviné de quoi il retournait bien avant que cela ne soit annoncé, c’était pas grave, je voulais voir comment elle allait le traiter. Et j’ai été énormément surprise, en bien, au point que ça m’en a tiré des larmes. Alors oui, je le réécris en d’autres mots, Angela Morrison m’a fait pleurer ! Non, il ne neige pas, mais j’avoue que c’est gigantesque ou presque. C’était… tellement beau. Je n’ai pas pleuré longtemps, mais ces instants qu’elle a décrit se sont gravés en moi et restent encore maintenant comme quelque chose qui sonne juste, sincère… bien.

Je me rends compte qu’il n’est pas aisé d’expliquer tout ce que j’ai ressenti durant cette lecture. Je ne m’attendais nullement à autant apprécier, même si je sentais que j’allais aimer. J’étais loin de me douter que je tomberais dans une histoire de ce genre, et je ne le regrette pas le moins du monde.

Les chapitres sont bien coupés, assez courts et qui vous permettent de vous tenir en haleine, de vous dire ce truc fatal « non, juste encore un… ». La plume est belle, sans être exceptionnelle, elle est véritable. Pour moi, elle convient parfaitement. Sans compter que les textes que nous trouvons à l’intérieur, les chansons écrites par Beth, la description des chants, des sentiments… créent une certaine poésie qui nous reste parfaitement accessible et dont on peut aisément se régaler.

Je crois qu’il est temps que je pose les derniers mots de cette chronique. Même après plusieurs jours, j’ai toujours l’histoire en tête, les derniers mots écrits dans le livre, qui m’ont sincèrement marquée.

En conclusion, Sing me to sleep est de ces romans qui vous font quelque chose, qui vous entraînent dans un monde de douceur où tout se côtoie. Angela Morrison a su créer une Beth qui n’a rien d’une Bête malgré tout ce qu’on veut lui faire croire, une histoire d’amour qui nous transporte et ravit nos cœurs, un hymne à l’amour… un roman touchant qu’il faut absolument lire.

Je suis à mon tour toute mélancolique en terminant cet avis, j’espère qu’il en convaincra au moins certains de tenter l’aventure. Ne la manquez pas… elle vaut plus que le détour.

Ce sera un 19/20 et un petit coup de cœur pour cette histoire ♥

Afficher en entier
Commentaire ajouté par bostondirty 2013-09-29T21:21:49+02:00
Lu aussi

Sing me to sleep :

Je suis de suite rentrée dans l’histoire. Beth dit « la bête » m’a beaucoup touché au départ. L’auteur met tout de même du temps à arriver au point qui va nous mener au changement physique de Beth. J’ai trouvé que l’histoire finissait par s’essouffler par moment, et j’ai trouvé dommage que Beth n’ouvre pas les yeux sur son meilleur ami bien plus tôt, c’était quand même très évident. Ce qui m’a gêné dans cette lecture c’est qu’à partir du moment où elle rencontre Derek on ne parle plus de son passé et des gens qui étaient déjà présents avant qu’elle ne soit jolie, elle change un peu, ce qui est normal après avoir subit les agressions des autres pendant des années, mais du coup j’ai perdu un peu de mon appréciation sur le caractère de Beth suite au relooking total tout en la comprenant. J’aurais aimé que sa relation avec Derek soit un peu plus profonde. Tous les mensonges et toutes les excuses qu’il lui donne, je n’ai pas compris qu’elle-même ne comprenne pas ce qu’il ce passait avant ^^. Sur ce sujet j’ai trouvé que c’était absolument n’importe quoi. Et puis cette fin … à mon gout c’était bien trop facile …. Alors je suis vraiment partagée sur cette lecture … j’ai apprécié, et en même temps je lui trouve de nombreux points négatifs. Je dirais que je suis déçue et que je m’attendais à bien mieux. Pour moi, cette lecture young adulte cerne vraiment le lecteur le plus jeune.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par quiquenotte 2013-09-23T21:19:37+02:00
Or

Un livre émouvant, très bien écrit. Les personnages , très bien campés, sont attachants surtout LA BETE.

Afficher en entier

Activité récente

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 39
Commentaires 6
Extraits 1
Evaluations 9
Note globale 7.67 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode