Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Sireba : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Maus, Intégrale Maus, Intégrale
Art Spiegelman   
Fort, bouleversant, poignant. A travers l'histoire d'un père, la Shoah nous est racontée. Quand on lit ce livre, on se sent vraiment concerné par l'histoire des souris juives, on a peur pour eux.
De plus l'histoire du père est entrecoupée de passages dans le présent où on découvre le père sous un autre jour en tant que survivant de la Shoah et on voit dans son caractère les traces profondes que la Seconde Guerre Mondiale a laissées.
Cette B.D nous fait vivre l'histoire, ce n'est pas une B.D humoristique, c'est une B.D qui nous fait pleurer sur les horreurs du passé.

par Clemdu33
Awake Awake
Natasha Preston   
partout.













Natasha Preston s'est fait connaitre en France l'année dernière en publiant aux éditions Hachette un thriller pour la jeunesse : La cave, avant de faire publier cette année, deux nouveaux romans : Le week-end et Awake. Je remercie les éditions Hachette de m'avoir permis la découverte du livre Awake d'autant que le thriller n'est pas le genre le plus représenté dans ma bibliothèque (loin de là) mais j'avais envie de trembler un peu. Pari réussi ?

Scarlett a survécu à un incendie lorsqu'elle avait 4 ans. Ce traumatisme a laissé une trace en elle puisqu'elle ne se rappelle de rien avant cette époque mais l'arrivée en ville de Noah, un garçon de son âge qui ne ressemble à aucun autre pourrait bien lui remémorer des choses.

Autant vous dire dès maintenant que j'ai très moyennement aimé ce livre et qu'il ne m'a pas franchement donné envie de découvrir les autres publications de l'auteure (bien que les avis sur La cave soient très bon). Ce qui ne m'a pas convaincu c'est la relation amoureuse qui se tisse entre Scarlett et Noah qui arrive bien trop rapidement à mon goût dans l'histoire et qui se compose de toutes les niaiseries dont j'ai habituellement horreur : promesses grandiloquentes, confessions précipitées etc. J'ai trouvé qu'il y avait là beaucoup de maladresses et de raccourcis et je suis restée totalement hermétique à leur histoire.

La première partie du récit m'a laissé de marbre d'autant que les choses tournent un peu en rond et qu'il ne se passe pas grand chose: Scarlett veut découvrir son passé à tout prix, ses parents font la sourde oreille, Scarlett boude et ... rebelote. En soit, c'était un peu longuet et lassant mais heureusement les choses s'arrangent par la suite.

J'ai en effet préféré et de loin toute la seconde moitié du récit. Certes, l'intrigue est prévisible mais le grand thème abordé (les sectes) m'a énormément intéressé parce que je n'ai vraiment pas l'habitude de lire des romans qui abordent ce sujet. Par ailleurs, il est indéniable qu'une certaine tension se dégage des pages de ce livre, ce qui a permis de lui donner du rythme et de me faire parvenir jusqu'à la fin d'une manière plus aisée. Je reconnais d'ailleurs bien volontiers que certains moments étaient franchement oppressants et j'aurai d'ailleurs aimé que l'auteure les approfondisse encore plus afin que je puisse les savourer davantage.

En résumé, je pense que vous l'aurez compris, Awake me semblait très prometteur mais ne s'est pas révélé être une franche réussite pour autant. Le thème abordé et la fin ont réussi à me satisfaire mais les personnages, les longueurs et les diverses maladresses me laissent un goût de déception en bouche.

par elyza
Genesis, Tome 1 : Le Défi des étoiles Genesis, Tome 1 : Le Défi des étoiles
Claudia Gray   
https://aliceneverland.com/2017/06/05/genesis-tome-1-le-defi-des-etoiles-claudia-gray/

Claudia Gray nous propose un univers très riche dans lequel j’y ai retrouvé un étonnant mélange de Stargate, Gundam Wing ou encore Passenger (le film). On découvre la belle planète Genesis sur laquelle une partie de l’humanité a « migré » il y a quelques années. Mais, afin de préserver cette nouvelle planète, ses habitants ont bannis la plupart des avancées technologiques. Pas d’usines, peu de médicaments, pas de transplantation : si l’on se meurt, c’est qu’il y a une raison, et les habitants de Genesis acceptent leur sort avec une (trop) grande noblesse d’âme.

Une liberté que la Terre a vu d’un très mauvais œil. Et, au fur et à mesure que Genesis se détachait de l’influence et de la ligne directrice de la planète-mère, les terriens ont cherché à reprendre le contrôle de sa colonie. Aujourd’hui, l’armée génésienne est loin de faire le poids face à l’armée de mécanoides de la terre. Des androïdes sans âme ni conscience, qui ne sont là que pour une chose : accomplir les ordres et annihiler la résistance génésienne. Mais, surtout, éviter que cette même résistance ne se propage aux autres colonies terriennes…

J’ai vraiment adoré le monde qu’a mis en place Claudia Gray, mais aussi, et surtout, ses personnages, même si j’ai trouvé le début un peu long, le temps que toutes les particularités de cet univers nous soient transmises. Mais j’ai énormément apprécié découvrir la fougue de Noemi Vidal, et la singularité d’Abel. Tous les deux forment un duo des plus mal assorti, et on saisit très vite la dualité qui s’opère dans chacun d’eux. Et pourtant, malgré leurs préjugés, malgré leurs directives, leurs prises de positions, ils ne vont pas hésiter à remettre en question tout ce en quoi ils croyaient et à voyager à travers les mondes et les galaxies afin de se battre pour ce qui leur parait juste.

Avec ce premier tome, Claudia Gray pose donc les bases d’un monde qui va avoir de quoi nous surprendre. Genesis est mystérieuse, j’ai adhéré à ses principes et pourtant je ne pouvais m’empêcher de la voir bien extrémiste tout de même. J’ai eu un gros coup de cœur pour Abel, j’avais l’impression de voir un enfant découvrir la vie. Il est si naïf niveau émotions que cela en devient touchant, et j’ai vraiment aimé cet aspect là de sa personnalité. Il forme un duo de choc avec Noemi et je suis bien curieuse de voir jusqu’où toute cette histoire va pouvoir les entrainer ! Genesis a encore bien des secrets à révéler…

par Kesciana
Les Anges déchus, Tome 1 : Hush, Hush Les Anges déchus, Tome 1 : Hush, Hush
Becca Fitzpatrick   
je viens tout juste de le finir, et je suis très agréablement surprise. au début, je me suis dit, m**de, encore un truc compliquer avec des anges déchus (j'ai lu la malédiction des anges juste avant), et en faite, je me suis laisser prendre dans cette histoire et j'ai plus qu'aimé.
quelques points similaires a twilight, mais dans l'ensemble, c'est une lecture fraiche, agréable et sérieux je pense que niveau suspens on a ce qu'il faut!!!
les personnages sont très attachants.
bref très satisfaite et je conseille ce livre a tous ceux qui cherchent un échapatoire a twilight

par aciantar
What Light What Light
Jay Asher   
Ce commentaire est également disponible surmon blog : https://latueusefictive.blogspot.fr !

[spoiler]Ayant lu Thirteen Reasons Why du même auteur, j'ai été un peu excitée de commencer ma lecture, surtout que j'avais entendu beaucoup de bien au sujet de ce bouquin. Et puis cette couverture magnifique nous donne envie de présager que le contenu sera tout aussi beau. J'ai donc commencée à lire avec beaucoup trop d'espérances, ce qui a été mon erreur puisqu'à la finalité, je m'en suis retrouvée déçue. Ne vous détrompez pas, l'histoire est bonne, mignonne même, mais elle ressemble à n'importe quelle histoire d'amour que l'on peut retrouver dans les films de Noël. La fille qui se retrouve dans une autre ville pour une certaine raison, qui fait une rencontre inattendue avec un garçon, pour lequel elle tombe de suite sous le charme, le garçon en question à un certain problème, elle l'aide, ils tombent inévitablement amoureux l'un de l'autre et ainsi de suite. Alors au bout d'un moment, quand toutes les romances de Noël ressemblent à ça, on se retrouve très vite lassée et on ne peut plus vraiment les apprécier. Cela a été le cas avec What Light.

Mais comme je l'ai dis, le livre reste bon. La plume de Jay Asher est plutôt simple mais appréciable et la romance qu'il a crée entre Sierra et Caleb est sûrement capable de faire rêver les éternelles romantiques (ce que je ne suis malheureusement, ou heureusement, pas), et l'ambiance du tome est telle qu'on se laisse facilement embarquer. Enfin je pense que lire ce livre en été casserait tout le mythe haha. Bref. Si j'ai un point négatif à mentionner par contre, c'est à propos du passé de Caleb. Dans le résumé et dans le livre, il est dit que Caleb a fait une erreur monumentale et qu'il le paie depuis. Hors, à part une rumeur sur son dos et son ancien meilleur ami qui n'a plus le droit de le voir car ses parents ne veulent pas qu'il approche Caleb, je ne vois pas vraiment en quoi il le "paye". Je m'attendais genre à ce qu'il ne puisse pas entrer dans un lieu sans que tout le monde ne le regarde et murmure sur son passage, ou encore que son truck aurait été en permanence tagué et ainsi de suite.

A la finalité, son erreur n'est mentionné que durant certaines scènes mais il n'y a pas de vraie conséquence à ce qu'il a fait. C'est dommage je trouve car cela aurait pu donner un peu plus de profondeur émotionnelle au bouquin et aurait permi à l'auteur de faire de Sierra un véritable support mental pour Caleb, ce qui aurait donc rendu leur relations encore plus profonde et "réelle". Ce que je trouve dommage aussi, c'est que nous n'avons pas eu d'épilogue durant lequel on aurait vu Caleb venir dans l'Oregon pour la danse à laquelle il a été invité par Sierra. Au moins on aurait su que leur relation allait très bien. Mais au lieu de ça, on reste dans le flou. Se revoient-ils après la fin du bouquin ? Est-ce qu'ils se rendent visite durant les vacances ou attendent-ils Noël pour se revoir ? Et est-ce que la famille de Sierra à décider de continuer leur petite entreprise de vente familiale ? On a beaucoup de questionnement et pas beaucoup de réponse. C'est dommage.[/spoiler]

par Amnasya
Les Clans Seekers, Tome 1 Les Clans Seekers, Tome 1
Arwen Elys Dayton   
https://aliceneverland.wordpress.com/2015/09/20/les-clans-seekers-tome-1-arwen-elys-dayton/

J’ai très, très vite craqué devant ce livre à la couverture magnifique. Pourtant, j’avais du mal à percevoir sur quoi il allait véritablement porter. Bien que j’avais compris la portée fantastique du roman, le résumé était assez flou et ne présentait pas tellement l’univers que l’on y rencontre. C’était donc une véritable plongée en aveugle, et je n’ai pas du tout réfléchi à deux fois avant de me lancer.

Mais la prise en main du texte s’est révélée être assez laborieuse. J’ai eu beaucoup, beaucoup de mal à comprendre dans quoi nous étions. Si le côté fantastique se fait très vite ressentir, l’auteur nous plonge directement dans l’action avec un vocabulaire spécifique. Pas de rappels, pas d’envolées lyriques ou de descriptions pour nous expliquer dans quoi nous débarquons, et cela m’a assez refroidie au début. J‘étais tout simplement perdue, et j’ai du à plusieurs reprises interrompre ma lecture tant j’avais l’impression de ne rien comprendre. On aurait cru que l’auteur prenait son univers pour acquis tout en oubliant de l’expliquer à son lecteur, comme s’il manquait une préquelle à l’histoire. Je ne savais même pas dans quelle « époque » nous nous trouvions, ni ce qu’était concrètement un Seeker alors que nous débarquions en plein dans leur entrainement… Une écriture assez déroutante pour ma part qu’il m’a fallut assez longuement apprivoiser.

J’ai tout de même persévéré, parce que le peu que j’avais saisi du récit me plaisait tout de même. Et puis, petit à petit, j’ai réussi à comprendre les enjeux de l’histoire. Arwen Elys Dayton exploite son univers fantastique au maximum. Entre jeux de pouvoir, guerre de clans, dimensions spatio-temporelles, envers du décor… Le lecteur en prend plein les mirettes de la première à la dernière page.

Les clans Seeker, c’est un premier tome où vérité et mensonge se côtoient à n’en plus finir. Dès le début, ce que l’on croit être une vérité se révèle n’être qu’une affreuse mascarade. Mais surtout, très vite, on ne sait même plus à qui se fier. Le peu de certitudes que l’on possède fond comme neige au soleil. Arwen Elys Dayton joue avec nous, elle nous balade dans cet univers fantastique qu’elle a créé, mais elle prend aussi plaisir à nous retourner le cerveau et à nous faire perdre nos repères. Je suis allée ainsi de surprises en découvertes, beaucoup de révélations m’ont complètement prises au dépourvu, tant et si bien qu’au bout d’un moment j’étais incapable de prédire comment ce premier tome pouvait se terminer. Des retournements de situations magnifiquement réalisés qui m’ont bien fait tourner la tête…!

J’ai retrouvé cette incertitude jusque dans les personnages principaux. On ne sait plus trop là non plus à qui se fier. Quin parait assez naïve, John à l’inverse bien trop sûr de lui, et Shinobu reste trop souvent en retrait. Quant à Maud, plutôt effacée, il est difficile de la comprendre. Pourtant, ces ressentis initiaux vont petits à petits s’altérer tandis que les protagonistes découvrent en même temps que nous le monde dans lequel ils vont dorénavant évoluer. Arwen Elys Dayton a su parfaitement différencier cet « avant » de l’ « après », ce qui renforce encore ce sentiment qui nous rend sûr de rien.

Pour conclure : malgré une prise en main délicate, Les Clans Seeker se révèle être une belle découverte fantastique. Malgré tout, je regrette que la plume de l’auteur ainsi que son univers soient si difficiles à apprivoiser, ce qui risque d’en rebuter quelques-uns. Pour ma part, alors que je déteste cela, j’aurais bien apprécier quelques descriptions au début du récit avant de me lancer dans l’aventure, afin de mieux comprendre de quoi il était question. Pourtant, l’histoire vaut la peine de s’accrocher, car elle recèle un récit qui ne va qu’en s’améliorant. Sachant dorénavant à quoi m’attendre, je me fais beaucoup moins de soucis pour la suite.

par Kesciana
Glitch, Tome 1 : Glitch Glitch, Tome 1 : Glitch
Heather Anastasiu   
Décidément je suis tombée amoureuse de la collection R. Et j'ai des symptômes : coeur qui bat à une nouvelle sortie, sentiments déraisonnés, et tout le toutim. Et bien sûr ce livre n'échappe pas à la règle, avec sa couv' VO magnifique, un genre que j'adore et un résumé qui m'intrigue... aaaaaah tant de livre merveilleux à découvrir, j'en deviens désespérée ! ^^'
Animale, Tome 0 : Tambours dans la nuit Animale, Tome 0 : Tambours dans la nuit
Victor Dixen   
J’ai découvert Victor Dixen grâce aux fabuleux livres Jack Spark et comme beaucoup de monde, j’ai succombé au charme des mots. J’ai donc été surprise, excitée comme une puce à l’idée de savoir qu’il allait publier (enfin) un autre roman ! Et qu’elle surprise en plus, que le prélude soit disponible en Ebook et gratos ! Tout pour plaire… J’ai beaucoup apprécié ma lecture. Encore une fois l’écriture de l’auteur y est pour beaucoup. Mais je ne vois toujours pas quel est le rapport entre le prélude et son futur roman ANIMALE qui va paraitre en aout ? J’ai lu le résumé et quelques chapitres d’ANIMALE qui étaient disponibles tout les deux à la suite du prélude. Mais franchement je ne vois pas du tout le lien… C’est un gros point d’interrogation. Alors peut être que c’est juste un conte pour nous faire attendre et nous mettre l’eau à la bouche… Ou bien la suite des aventures de notre cher soldat ? Je ne sais pas. Mais en tout cas, ca me donne envie d’acheter le livre !

par Chrissy
Follow Me, Tome 1 : Seconde chance Follow Me, Tome 1 : Seconde chance
Fleur Hana   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-8V1

{Marina} :

En 2013, je tombais littéralement amoureuse de la plume de Fleur Hana en lisant Feeling Good… Et j’ai fini par lui vouer en culte avec Golden Boys… Quatre ans plus tard, je me retrouve dans le même état en terminant Seconde Chance…. Il ne me reste plus qu’à brûler un cierge en priant pour que Hugo New Romance accepte de m’accorder les prochains tomes de Follow Me, tellement je suis impatiente de les lire !

En lisant le résumé, vous vous êtes sûrement déjà fait à l’idée de l’héroïne qui tente de reconquérir son amour d’enfance… Et c’est ça…

Sauf que si vous ne connaissez pas bien Fleur Hana, vous avez peut-être l’image d’une Lise à la limite du pathétique pour se faire pardonner… Et c’est là que vous vous plantez…

Dans Follow Me, j’ai retrouvé en Lise le côté déjanté et tellement « vrai » de Sarah de Feeling Good… Ces anti-thèses des héroïnes de romances, et qui sont pourtant les plus touchantes et sexys….

[...]

Tout le long de ma lecture, j’ai été dans la peau de Lise comme si j’étais chez moi… Et chaque incursion dans la tête de Ange, m’a atteint en plein cœur.
J’ai souris, j’ai parfois carrément éclaté de rire… J’ai été ému, j’ai parfois carrément eu le cœur serré… J’ai été touché, (je me suis carrément parfois touché)… je l’ai vraiment écrit ou je l’ai juste pensé ? Oups, pardon… Je déteins sur Lise et son manque de filtre…

Donc voilà… C’est un énorme coup de coeur… De ceux où on a envie de crier ENCOOOOOOORE ! Et il y a tellement de potentiel dans tous les personnages, que je tuerais pour avoir le tome 2 entre les mains…
Follow Me, Tome 3 : Dernière chance Follow Me, Tome 3 : Dernière chance
Fleur Hana   
Un troisième tome que j’attendais avec impatience et qui aura largement répondu à mes attentes. Ce tome n’est pas mon préféré, mais cette histoire je la voulais depuis le commencement et à l’image des précédents, ce tome est bourré d’émotions. L’histoire commence par une attirance et une volonté d’évoluer pour leur relation et progressivement l’histoire prend un tournant inattendu qui m’a vraiment touché.

Sofiane et Audrey s’entendent comme chien et chat, pourtant derrière les taquineries qui ont marqué le quotidien de nos héros pendant les deux derniers tomes, se cache une réelle amitié que j’étais loin d’imaginer aussi puissante. À travers les yeux de Sofiane, nous allons découvrir que derrière une belle amitié, se cache parfois des sentiments qu’on était loin d’imaginer. En lisant le prologue, j’ai rapidement compris que derrière cette première rencontre désinvolte se cachait un véritable coup de foudre pour le jeune homme. Pourtant, Sofiane a choisi de cacher son amour derrière l’humour et l’amitié. Alors lorsqu’il propose à Audrey une amitié améliorée, la jeune femme ne peut s’empêcher de prendre cette offre pour une vaste blague et ne le prend pas au sérieux. Pourtant cette simple phrase va remettre en cause la dynamique de leur amitié et faire réfléchir les deux jeunes infirmiers.

Sofiane est un personnage difficile à cerner, peu de personnes le connaisse réellement et lorsqu’il s’ouvre vraiment, c’est un personnage réellement touchant. Depuis cinq ans, il est amoureux d’une femme qui semble se contenter de son amitié, bien que la situation soit difficile, il est heureux de pouvoir faire partie de la vie d’Audrey. J’ai beaucoup aimé ses valeurs et bien qu’il soit parfois trop honnête sous couvert de l’humour, sa sincérité est une grande qualité. Lorsqu’il doute, il peut compter sur sa petite sœur Anaïs, qui va s’avérer être un soutien indispensable, car elle est la seule à réellement le connaître, lui et ses ambitions.

Audrey est restée très secrète et son point de vue m’a parfois manqué pour comprendre ses décisions, mais ce silence s’avérait indispensable à l’intrigue. Depuis le commencement, son personnage incarnait la perfection, avec ses désirs tout aussi parfaits. Sofiane l’a longtemps taquiné sur ce qu’elle pensait vouloir et ce tome m’a permis de réaliser que cette perfection n’était qu’une illusion. La jeune femme a beaucoup de qualité, sa gentillesse, son dévouement et ses petites attentions. Je crois pouvoir dire que son personnage est celui qui m’a le plus surprise, car j’étais loin de l’imaginer sous cet aspect fragilisé.

Fleur Hana nous embarque dans une romance tendre, bouleversante et bien qu’elle pourrait paraître légère, l’histoire va aborder un sujet difficile avec beaucoup de douceur. Un mélange parfaitement dosé d’humour et de sérieux, pour nous offrir une romance touchante. C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai partagé le temps d’une série, la vie de cette bande d’amis. Retrouver la bande au complet est toujours un vrai bonheur, Ange toujours aussi posé, Lise à l’image de Sofiane toujours aussi déjanté, Anthony un ami précieux, Margaux timide et engagée et bien évidemment beaucoup de rire, de scènes cocasses et de moment touchants. Bref, vous l’aurez compris cette série m’aura beaucoup plu.

Ma chronique : http://wp.me/p4u7Dl-3zS

par Luxnbooks