Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Sireba : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Un havre de paix Un havre de paix
Nicholas Sparks   
Une merveille, un véritable chef-d'oeuvre.
Durant ma lecture, j'ai frissonné, pleuré, tapé du poing, souris et eu le souffle coupé. Ce roman m'a émue, effrayé et énormément bouleversé. Les mots pour décrire ce roman ne me viennent pas à l'esprit car ils seraient insignifiants face à l'ampleur et à la puissance de ce roman.

[spoiler]J'ai vécu le passé de Katie à une allure presque insoutenable, je n'ai cessé de frissonner et j'ai été prise par le stress omniprésent qui m'a crée une douleur à l'estomac. Je voulais de toutes mes forces entrer dans le roman afin de pouvoir injurier Kevin de tout les noms, de le frapper jusqu'à mort et de lui hurler d'arrêter de battre sa femme. Vous l'aurez compris, j'ai détesté Kevin et, par moments, il m'a aussi pas mal effrayé. Le personnage de Kevin est tellement bien élaboré et aussi tellement... réaliste. Il incarne parfaitement le personnage d'un fou, mais attention pas n'importe lequel : un fou intelligent, brillant même. Je voulais à tout prix connaître la fin de l'histoire pour savoir comment tout cela allait s'achever et pouvoir reposer calmement ce livre et ainsi reprendre mon souffle. C'est pourquoi je n'ai pas pu m'arrêter de lire, cela m'était impossible. Plus les pages défilaient sous mes yeux et plus mon coeur battait, au rythme des mots qui se succédaient. La fin était époustouflante et déstabilisante, je ne m'y attendait pas. Les larmes coulaient tandis que je lisais la lettre de Carly, confié à Katie ou plutôt à Erin... Carly était Jo, depuis le début. Troublant mais magnifique. Une fin à la fois surprenante et si émouvante, et très inattendue aussi. Puis la mort de Kevin (enfin!) et la guérison d'Alex (ouf!). J'aimerais juste rajouter que je trouve ce livre très subtil et bien pensé. Je m'explique, par exemple : Kevin dit détester ses voisins les Feldman tandis que Katie parle d'eux comme des personnes aimables et adorables. En y réfléchissant, rien que ce passage montre parfaitement, je trouve, le décalage de Kevin par rapport à Katie, la contradiction entre les deux et donc forcément : la folie de Kevin.[/spoiler]

Je n'oublierais jamais cette histoire grandiose et ces personnages sublimes. Je remercie de tout coeur Nicholas Sparks pour m'avoir fait vivre ce que j'ai vécu en lisant ce roman : "Un havre de paix". Merci.

par Clarii
Tortues à l'infini Tortues à l'infini
John Green   
Turtles All The Way Down (titre anglophone) est, pour moi, le second meilleur roman de John Green (après Nos Etoiles Contraires) à égalité avec Qui es-tu Alaska? J'ai adoré ce livre que j'ai dévoré en moins d'une semaine...

Le style d'écriture est toujours aussi excellent. Je dirais même parfait, selon moi. C'est du pur John Green. Des phrases à en faire pleurer les plus insensibles. Des tournures de phrases, des expressions qui m'ont profondément ému... C'était de la poésie en roman. J'ai eu d'avantage l'impression de l'entendre parler quand je lisais ce livre. Ce dernier m'a définitivement semblé plus personnel que les précédents. On sent l'attachement de l'auteur à traiter ce thème. On sent l'engagement de John Green dans cet ouvrage. Encore plus que pour les autres livres.

Alors, commençons par le scénario et thème de ce livre. Si l'ouvrage est vendu comme une enquête, un mystère à résoudre, le livre ne se focalise pas dessus; ce qui m'a plu. Je me souviens ne pas avoir adoré La face cachée de Margo pour cette raison. Le thème de l'enquête, du suspens, du mystère à résoudre, de la grande quête ne m'est pas particulièrement cher. Je pense que ce livre aurait pu s'en passer, mais il ne m'a pas déranger. Non, clairement, ce livre est portée sur la maladie mentale de Aza et sa façon de gérer sa maladie avec les gens qui l'entourent. Et en cela, cet ouvrage relève du génie.

Je me suis reconnu dans énormément de passages de ce livre. J'ai trouvé que la maladie était très bien traité, non pas comme quelque chose qui est guérissable grâce à l'amour ou l'amitié, mais comme une vraie bataille, qui peut parfois sembler impossible à gagner mais aussi comme un défi à relever au quotidien. Les derniers mots du livre m'ont arraché quelques larmes.

Ensuite les personnages... S'ils ne sont pas nombreux, ils ont l'avantage d'être bien développés à mon goûts. Sans être idéalisés. Aza en est un très bon exemple. L'auteur la dépeint comme une jeune fille sensible, anxieuse, malade... On se prend d'empathie pour elle. Toutefois, John Green n'hésite pas à faire ressortir son côté égocentrique, self-centered, focalisé sur sa maladie, etc. qui existe, et qui peut effectivement être difficile à gérer pour l'entourage de personnes avec des maladies mentales.

J'ai aimé que l'histoire d'amour soit présente mais pas centrale. Le seul reproche que je pouvais faire à TFIOS était qu'Hazel semblait "guérir" de sa depression, un peu magicalement, grâce à l'influence de Gus. Or, ici, on ne tombe pas dans le piège du "l'amour m'a sauvé". La relation entre Aza et Davis est importante, car ce fut le premier amour d'Aza, et car elle met en lumière les luttes du personnage pour agir comme une adolescente normale, ses craintes, ses difficultés à process comme un individu lambda, etc. Donc la présence de cette histoire est pertinente mais elle ne prend pas une trop grosse partie de l'histoire.

L'amitié entre Daisy et Aza, à défaut d'être l'amitiée légendaire, auquel on pourrait s'attendre, est plutôt vraie et réaliste. Les deux amies s'aiment clairement. On sent que Daisy constitue une aide permanente pour Aza. Mais sans que ça tombe dans le cliché de la BFF, histoire d'amitié parfaite. Daisy est un très bon personnage en cela. Elle réagit très bien à certains comportements de Aza : elle lui propose d'aller voir un film chez elle, alors que celle ci fait une crise de panique, etc. Mais parfois, étant humaine, elle a de mauvaises réactions et s'emporte contre son amie. Certains n'apprécieront probablement pas. Moi, j'ai trouvé que ça ajoutait une touche de réalisme aux personnages et à la relation amicale des deux jeunes filles. Car personne n'est parfait, et aucune relation n'est vraiment flawless.

Profond, puissant, touchant sans tomber dans les clichés, je l'ai surtout trouvé très vrai. C'est ce réalisme émouvant qui m'a transporté dans ma lecture, m'a fait vivre toutes les émotions in live, m'a emporté. Véritable voyage dans les pensées directs du personnage principal, ce livre touchera plus particulièrement les personnes qui se reconnaissent en Aza (ce fut mon cas). En écrivant une oeuvre plus sérieuse et "lourde" que ses autres livres, John Green prend un pari risqué auprès de ses fans, qui pour moi, paye à 100%0
Qui es-tu Alaska ? Qui es-tu Alaska ?
John Green   
Wow, le meilleur livre que j'Ai pu lire, il était prenant, les personnages étaient attachant et l'histoire drôle et touchante. Un mélange de réflexion, de rire et surtout de larmes (pour ma part!! :P) J'ai aimer exactement TOUT de ce livre. Une vrai quête de sens! Cette auteur est incroyable et tellement vrai!

par moonlight
Le Cirque des rêves Le Cirque des rêves
Erin Morgenstern   
Même en anglais, je n'ai pas pus lâcher ce livre tellement j'étais rentrée dans l'univers de ce livre. Un cirque ? Eh bien allons-y. L'ambiance même me poursuivait dans la réalité et ce plusieurs jours après l'avoir fini.
Les personnages ont chacun leur petite histoire, bien que j'aurais aimé en savoir plus sur certains. Mais c'est surtout la relation entre Célia et Marco qui m'a subjugué (ce ne sont pas les personnages principaux pour rien ) et cette fin...grandiose. Coup de coeur aussi pour Poppet et Widget. Bref, tout cela me donne envie de porter une écharpe rouge.

par Yule
À la place du cœur, Saison 1 À la place du cœur, Saison 1
Arnaud Cathrine   
http://wandering-world.skyrock.com/3279820690-A-LA-PLACE-DU-C-UR-T-1.html

Vif, incisif, éprouvant et émouvant : voilà les premiers mots qui me viennent à l'esprit quand j'essaie de qualifier la baffe monumentale et prodigieuse qu'est À LA PLACE DU CŒUR. Arnaud Cathrine nous livre, ici, un récit à la fois bouleversant et débordant de réalité. En abordant le thème ultra sensible et tristement actuel qu'est celui des attentats survenus dernièrement en France et des changements que ceux-ci ont pu engendrer au niveau de notre société mais, également, des mentalités, l'auteur nous permet d'être totalement immergés dans son récit. C'est oppressant et fascinant et, surtout, c'est toujours écrit avec énormément de justesse et de finesse. À LA PLACE DU CŒUR est une lecture saisissante et palpitante qui m'a pris aux tripes. Si, dernièrement, j'ai besoin de romans qui bousculent, qui renversent et qui époustouflent, celui-ci est parvenu à faire les trois sans même avoir à essayer. C'est une véritable pépite, une prise de conscience énorme et un retour sur le chaos actuel absolument désarmant.

La force de ce roman réside, premièrement, dans ses personnages. Caumes et sa bande d'amis sont tellement crédibles qu'ils auraient très bien pu être une version de moi et mes proches avec quatre ans de moins. Vraiment. Leur humanité est simplement frappante. On ne peine pas une seule seconde à les imaginer, à s'attacher à eux et à s'identifier à la moindre de leurs réactions. J'en suis même arrivé à me reconnaître dans certaines situations lorsque j'ai traversé, avec mes propres amis, les jours sombres qui ont succédé à l'attaque de Charlie Hebdo. Arnaud Cathrine, c'est ça : du talent à l'état brut pour coucher, à l'écrit, des émotions et des faits qui sont, eux, bien réels. Caumes est un héros qui m'a fortement touché. Chacune de ses pensées, de ses remises en question, de ses hésitations et de ses émotions deviennent instantanément les nôtres. Tout est parfaitement crédible et justifié. Rien n'est laissé au hasard. Les dialogues avec ses amis sont ultra réalistes et crédibles. On sent bien que l'auteur a tout fait pour se projeter dans la peau d'un adolescent de dix-sept ans et pour coller le plus possible aux réactions de ce jeune égaré dans un monde qui se perd aussi.

Cette idée est d'autant plus intensifiée grâce à la présence marquée des parents de Caumes et à l'évolution de son amour naissant avec Esther. Ces deux éléments ne font que rendre notre héros encore plus profond et concret. Le temps de notre lecture, on quitte véritablement notre corps pour se retrouver dans celui de Caumes. Arnaud Cathrine parvient, avec énormément de recul et d'exactitude, à coucher sur papier l'espèce de sentiment général qui nous a tous envahi suite aux attaques de janvier. Comment avancer, comment avoir foi en l'avenir, comment oser penser à autre chose alors que de terribles actes viennent d'être commis ? Caumes, adolescent en pleine transition entre l'enfance et l'âge adulte, doit apprendre à se trouver, lui, à accepter la personne qu'il en train de devenir tout en étant contraint, également, d'accepter la nouvelle réalité qui s'est imposée à lui ce triste jour du 7 janvier 2015. Caumes, c'est moi. Caumes, c'est nous. Les Français doivent-ils culpabiliser d'avancer malgré tout, de se concentrer sur leurs existences individuelles alors qu'un drame national a éclaté ? Autant de questions actuelles qui ne cessent de tourmenter notre pays à la fois meurtri mais décidé à guérir. Arnaud Cathrine va au cœur des choses sans jamais aller trop loin ni laisser quoi que ce soit de côté. Tout est dit, tout est écrit, tout est abordé sans en rajouter. C'est beau, c'est dévastateur et c'est, bien évidemment, inoubliable.

À LA PLACE DU CŒUR est aussi frappant grâce à la merveilleuse plume de l'auteur. Comme dit précédemment, Arnaud Cathrine ne fait pas de détours. Il touche nos cordes sensibles grâce à la vivacité et la véracité de ses mots. À LA PLACE DU CŒUR est empli de fantômes, de terreur, d'amour et d'espoir et cela m'a fait rêver. Qu'un livre puisse être à la fois aussi douloureux et déchirant que salvateur et porteur d'espoir est tout simplement une incroyable surprise. Je ne m'attendais pas du tout à recevoir une telle gifle. On sent bien que même si l'auteur met tout en place pour que nous ayons l'impression de vivre les choses en temps réel, il n'hésite pas à nous transmettre certaines réflexions et leçons qui témoignent d'un indéniable recul qui résonne comme une véritable bulle d'oxygène au milieu de cette confusion qui a été la nôtre il y a un an et demi. Arnaud Cathrine dénonce, questionne, pointe du doigt et ça fait un bien fou de pouvoir – enfin – mettre des mots sur ce qu'on ressent.

La conclusion du roman est à l'image du reste : pleine de lumière et de ténèbres. Ces deux forces s'entremêlent et s'affrontent sans cesse au cours de notre lecture et c'est certainement ce qui la rend si puissante. Les ultimes pages m'ont absolument anéanti et j'ai refermé le roman la boule au ventre et le souffle coupé. Arnaud Cathrine nous livre un final fracassant et déchirant qui m'a laissé à la fois étourdi et avide d'en lire plus. J'attends désormais la suite de pied ferme et avec une impatience à peine possible à contenir.

En résumé, À LA PLACE DU CŒUR est une histoire bouleversante. Un coup de cœur et un coup au cœur qui mérite d'être mis entre toutes les mains sans aucune hésitation. Arnaud Cathrine, grâce à son écriture qui m'a charmé de la première à la dernière page de ce récit, nous permet de rencontrer des protagonistes en or qui nous aident à faire un véritable retour sur nous-mêmes, nos angoisses et nos émotions. Peut-être que, finalement, c'est nous que rencontrons au bout de cette histoire. À LA PLACE DU CŒUR représente, avec beaucoup de beauté, de sensibilité et d'humanité, le monde à la fois blessé et en perdition qui semble se chercher aujourd'hui. À travers ses héros et ses mots, l'auteur nous ramène, à mes yeux, à ce que nous avons désormais à la place du cœur et à ce qu'il reste de nous suite aux évènements dramatiques que nous avons vécu. Un roman éprouvant, marquant et impossible à oublier que je vous recommande vivement de découvrir.

par Jordan
Quand la nuit devient jour Quand la nuit devient jour
Sophie Jomain   

★ Quand la nuit devient jour ★
Alors par où commencer !
Il vous transpercera de toutes parts triste et foudroyant.
Je me suis mis dans la peau de Camille il ne m'a pas fallu longtemps pour mis plonger connaissant cette sensation [le mal être] qui nous ronge tel un cancer.
Je me suis vue à travers ses lignes .
Un véritable choque émotionnel donc ma grande émotion en ressortant de se livre mes larmes ont beaucoup coulé .
Déchirant juste encore une chose .
À lire absolument...
Mon coup de cœur 2016 dans cette catégorie.
Mon livre préféré dans toute ma bibliothèque ❤️
Le Sel de nos larmes Le Sel de nos larmes
Ruta Sepetys   
Coup de cœur pour ce roman extrêmement poignant.

Comme beaucoup je pense, je n'avais pas du tout entendu parler de ce naufrage. De toute façon, même d'une manière globale, je ne savais pas grand chose de ce qu'avait pu endurer la Prusse Orientale. Que ce soit à l'école, dans les livres ou dans les films qui traitent de la seconde guerre mondial on ne parle quasiment jamais des pays de l’Europe de l'est, ou très brièvement. Ils font visiblement partis des choses que l'on a préféré "oublier".

Ce livre se lit très vite, les chapitres sont très courts et alternent entre les point de vus des quatre protagonistes. C'est une lecture très addictive.

Les personnages sont très fort et touchants. Bien sûr j'ai détesté Alfred au début. Cependant, on se rend vite compte que c'est également une victime de cette guerre, qu'il a été contaminé par toute cette folie idéologique, ce fanatisme, comme des millions de personnes. Comment lui en vouloir? Il a fini par m'inspirer plutôt de la pitié.

L'histoire est très forte. Ruta Sepetys a une plume absolument sublime. Elle arrive à nous toucher en plein cœur. On se rend compte de l'énorme travail de recherche qu'elle a du faire pour écrire ce roman. C'est une vrai réussite. Tout est juste. Avec un sujet aussi dramatique on aurait pu rapidement tomber dans le pathos. Ce n'est pas le cas. Elle n'essaye jamais de nous extirper des larmes de forces. Et c'est justement pour ça qu'elle a réussi a m'en faire couler quelque unes je pense.

On ne peut que être émue du destin de ces personnes, qui n'avaient rien demandé, et sûr qui la guerre est tombé dessus.

Ce livre est un électrochoc.Il mérite d'être lu, et on pourrait même aller jusqu’à dire, qu'il mérite d'être lu en devoir de mémoire.

par celia23
La Mécanique du cœur La Mécanique du cœur
Mathias Malzieu   
Superbe duel entre deux hommes pour les beaux yeux d'une demoiselle. Je l'ai dévoré !

La métaphore poétique est omniprésente et naît dans chaque mot, chaque phrase, chaque page de cet ouvrage. Ce conte « cinématographique » rappelle l'univers de Burton. On devine facilement que Jack, c'est Mathias Malzieu. Miss Acacia est la muse amoureuse Olivia Ruiz. Une belle histoire d'amour sur l'amour et ce qu'elle entraîne aussi avec elle (la haine, la jalousie, l'abandon, le doute, la mort...)
Marina Marina
Carlos Ruiz Zafón   
En commençant le livre, je ne m'attendais pas à ça. Pour autant, j'ai vraiment apprécié ce roman, même si j'ai préféré "L'ombre du vent" et "Le jeu de l'ange" du même auteur. Cette histoire est très bien imaginée et écrite, les personnages sont complets, vrais, touchants, et j'ai donc vécu leur aventure, à leurs côtés. J'étais vraiment immergée dans le roman, j'ai eu très peur à certains passages, et même pleuré à la fin, car je ne m'y attendais pas du tout. Le suspense est on ne peut plus présent tout au long des pages, et moi, j'en redemande !
Les Brumes d'Avallach, Tome 1 Les Brumes d'Avallach, Tome 1
Marah Woolf   
Un livre sympathique mais qui comporte de nombreux défauts.
J'avais quelques attentes concernant ce roman, trop peut-être parce que je ressors de ma lecture un peu (beaucoup) déçue.

Déjà l'écriture. Elle est fluide, le roman se lit vite et c'est l'un des points positifs du roman. Cependant, je la trouve un peu niaise par moment. Exemple avec Callum qui dit plusieurs fois "T'es bête", ce qui est bizarre selon moi, et qui serait plus entendu de la bouche d'un jeune de 13ans que de 18ans.

Idem pour les personnages principaux qui sont parfois "niais" comme Emma. Je ne me suis pas vraiment attachée à elle. Au début je l'aimais bien mais cela s'est détérioré au fur et à mesure. Son attachement à Callum, alors qu'elle le connaît à peine, non je n'adhère pas. Callum est sympa mais on ne sait pas grand-chose sur lui, j'aime bien les personnages mystérieux mais là c'est trop. J'aurais aimé avoir son point de vu pour davantage appréhender le personnage. Leur histoire ne m'a pas plus transportée que ça, principalement à cause de ce que j'ai dit précédemment, ils se connaissent à peine, ce n'est pas très crédible.
Les personnages secondaires sont, à mon sens, bien plus attachants, comme la "famille adoptive" d'Emma. J'ai beaucoup aimé cette famille attachante de par leur joie de vivre & leur simplicité.

La mythologie développée dans le roman est intéressante mais pas assez exploitée. L'auteur est restée trop en surface (pas que pour ça d'ailleurs). J'aurais aimé que ce soit plus travaillé.

Tout n'est pas négatif, la preuve je l'ai lu rapidement, même si je me suis forcée sur la fin, l'histoire & l'idée principale du roman m'ont plu mais dans le prochain tome, j'espère que l'ensemble sera plus creusé.

En bref, un roman décevant pour moi, je m'attendais à de l'action, des personnages développés, une belle histoire etc... mais je constate que l'auteur n'a pas assez creusé son sujet & donc déception. Je ne sais pas encore si je lirais la suite.

par themusik