Livres
421 359
Membres
337 743

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sirius



Description ajoutée par Crunchie1998 2017-11-15T23:23:32+01:00

Résumé

Alors que le monde se meurt, Avril, une jeune fille, tente tant bien que mal d'élever son petit frère, Kid. Réfugiés au coeur d'une forêt, ils se tiennent à l'écart des villes et de la folie des hommes... jusqu'au jour où le mystérieux passé d'Avril les jette brutalement sur la route. Pourchassés, il leur faut maintenant survivre dans cet univers livré au chaos et à la sauvagerie. Mais sur leur chemin, une rencontre va tout bouleverser : Sirius. Avec ce road trip post-apocalyptique, Stéphane Servant signe un grand roman d'aventure, brut et haletant.

Afficher en entier

Classement en biblio - 89 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par chrxniqueuse 2018-02-22T23:22:12+01:00

Kid: C'est des bêtises. Moi je sais où on va quand on est mort.

Avril: Où ça?

Kid: Dans le coeur.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Lilylafouine 2018-06-25T07:33:32+02:00
Bronze

Dans ce livre, on fait la connaissance avec Avril,une jeune file plein de courage qui doit s’occuper de son petit frère depuis une terrible catastrophe qui a frappé le monde dans lequel ils vivent.

Ce livre est un peu long à lire au début, et un peu dure à suivre, mais le scénario est sympathique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nobodyel 2018-06-15T18:41:42+02:00
Argent

Ce livre est à part, l'écriture donne un ton mystérieux, une ambiance particulière, qui vont parfaitement à l'histoire. Nous suivons deux personnages très différents qui représentent l'ambivalence de l'espèce humaine et de son rapport à ce qui l'entoure. Tantôt l'enfant devient le plus adulte, tantôt l'inverse. C'est aussi ce que j'ai aimé : Avril reste une jeune fille, et Kid reste un enfant, peu importe ce qu'ils vivent, ce n'est pas comme dans certains romans où les réactions etc. ne sont pas de leur âge. Là, on sent toujours qu'ils sont jeunes, avec les qualités et les défauts que cela implique.

On se pose des questions sur Sirius, sur Kid et surtout sur la Montagne : une sorte de chimère qui se transformeSpoiler(cliquez pour révéler) en un oasis, bien que nous en ignorions les raisons. A la fois il ne se passe pas grand chose, et en même temps c'est suffisant, cela colle à l'ambiance de ce livre.

Beaucoup de thèmes sont traités, l'écologie bien sûr, mais aussi l'acceptation de soi, l'endoctrinement, mais à petite dose à chaque fois.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par doubleH 2018-06-11T08:53:40+02:00
Lu aussi

Un roman particulier. Il est classé comme étant jeunesse mais à part l'écriture qui est adaptée à un public jeune, le contenu ne l'est pas du tout de mon point de vue. Il y a de quoi créer des peurs chez des enfants et même leur couper définitivement l'envie de manger de la viande.

Seul point que j'ai beaucoup apprécié : l'écriture est jolie et le roman se lit très vite.

J'ai plutôt bien aimé la fin mais le début me m'était beaucoup trop mal à l'aise. L'atmosphère est oppressante et stressante. De plus, je ne me suis pas du tout attachée aux personnages humains, à la limite les personnages animaux m'ont davantage plus.

Bref j'en retire un sentiment étrange et mitigé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Milie_Baker 2018-05-21T14:39:01+02:00
Diamant

Un excellent roman apocalyptique.

Kid et Avril vivent dans un arbre et sont livrés à eux-mêmes. Un virus s'est propagé sur la Terre, les hommes ont tué tous les animaux et ont fini par s'entretuer.

Avril tente de protéger Kid de son mieux, mais la nourriture se fait rare et lorsqu'ils descendent de leur cabane, c'est le début d'un voyage dangereux et extraordinaire.

Bien que l'univers de ce roman est affreux et terrible, cette histoire reste juste magnifique. Tout est un symbole. Kid représente l'innocence et l'espoir, Avril la force et la fragilité, le Conteur représente le passé et tous les animaux représentent, comme Kid, la pureté et la préservation.

Les deux enfants partent vers la Montagne et croisent sur leur route plusieurs personnages qui vont les accompagner durant leur voyage.

Stephane Servant a écrit un livre sublime, pour nous faire comprendre l'importance des animaux et de l'amour que l'on se porte les uns aux autres. La Terre, nous n'en avons qu'une, il faut en prendre soin.

C'est une sorte d'arche de Noé moderne magnifique. Je le conseille absolument.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CarolinaBouquine 2018-05-20T21:04:39+02:00
Lu aussi

Sirius est un récit contemplatif, qui amène à réfléchir. On est loin du récit typiquement jeunesse qui a pour but de nous faire passer un chouette moment. Je pense que pour apprécier ce livre il faut vraiment partir de ce principe. Sirius est un beau livre, très bien écrit, avec un beau message. Je ne remets pas ça en doute. Mais j'ai eu un gros soucis avec ce livre car je l'ai trouvé très lent. Les péripéties sont peu nombreuses et les personnages ne sont pas ce qu'il y a de plus originaux et de plus dynamiques. Cela dit, ça reste une lecture sympa car c'est un beau récit contemplatif sur la nature et les animaux.

https://carolinabouquine.wordpress.com/2018/05/18/sirius-de-stephane-servant/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jonasbrothers 2018-05-05T15:22:04+02:00
Lu aussi

Je dois avouer que je n'étais pas du tout tentée par ce roman lorsque je l'avais vu dans la présélection du Prix Littéraire de l'Imaginaire 2018, et pas beaucoup plus lorsqu'il a été annoncé parmi les sélectionnés. Néanmoins, ce livre a su balayer cela, puisque ce fut une très bonne découverte, que je ne regrette absolument pas.

On est dans une histoire où le monde se meurt, à cause d'un fait que l'on découvre dans le roman, bien qu'on n'en connaîtra pas la cause. En effet, on est vraiment sur l'instant présent et sur le doute d'un futur, mais la cause de la situation du monde n'est pas clairement établie, on n'est que sur des suppositions, puisque les hommes eux-mêmes ne le savent pas dans l'histoire.

Dans ce monde qui se révèle être le nôtre, mais dans un état plutôt mauvais, on retrouve ainsi Avril et le jeune Kid, qui vivent dans un arbre dans la forêt, tentant de survivre chaque jour comme ils le peuvent, et où Avril essaye d'éduquer Kid pour qu'il soit un enfant "normal" (normal signifiant ici sachant lire, écrire, parler, ...).

Mais un jour, tout part en vrille, et c'est la fuite. C'est là que les enjeux débutent, et qu'on découvre véritablement l'intrigue du roman.

Les personnages vont en compagnie de leur nouveau compagnon Sirius vagabonder sur les chemins en quête d'un seul but : la Montagne. Ils ne savent même pas ce qu'ils vont y trouver, juste qu'ils n'ont plus rien à perdre à y aller.

On est embarqué avec eux, au fil de leur périple. Les personnages vont vivre de nombreuses choses, pas toujours rose, mais c'est ce qui crée l'intrigue d'un monde à la dérive, en train de mourir à petit feu. Cela se lit rapidement, que ce soit par l'histoire ou par la plume de Stéphane Servant, avec quelques fois des moments de tension soudains, à cause desquels on appréhende presque de savoir ce qu'il va suivre.

Mais ce serait plutôt les relations et le vécu des personnages qui prennent plus le pas sur l'histoire elle-même. Tout d'abord, pour ce qui est des personnages, on s'attache à eux, pour différents aspects de leur personnalité. Pour Avril, ce sera notamment pour sa culpabilité d'un événement de son passé, ou son envie de protéger à tout prix Kid, d'en faire un enfant qui ne fera pas les mêmes fautes qu'elle. Elle aimerait se détacher de son passé, mais ce n'est pas simple comme elle le souhaiterait.

Pour Kid, c'est un peu plus compliqué, car au début, il est assez pénible et irritant, car il est buté sur des choses qui nous sont acquises depuis l'enfance, pour nous lecteurs. Par exemple, quand il voit des images de villes dans un livre, il dit que cela n'a jamais existé, quand il voit un cochon qui ressemble à un chien sur une photo, il est persuadé que ce n'en est pas un, ... Mais c'est quelque chose que je n'ai pas totalement pris en compte, étant donné que l'enfant n'a jamais vu ces choses de sa vie, et n'a eu qu'Avril pour lui apprendre, et donc qu'il puisse être naturel de ne pas toujours vouloir la croire, pensant que c'est une invention de sa part. Ce fut donc un début un peu compliqué avec Kid pour cette raison, mais cela s'est amélioré par la suite, et on s'attache alors à cet enfant un peu particulier.

On aura aussi d'autres personnages qui auront une place importante dans le roman, comme Darius, effrayant dans ses croyances et pensées, ou encore le Conteur, personnage discret mais important dans l'évolution d'Avril.

Ce qui prend le plus d'importance selon moi, c'est surtout les relations qu'entretiennent les personnages, notamment Kid, qui se révèle être le personnage central de l'oeuvre. Certaines, très spéciales, se créent, et cela donne un côté un peu poétique à l'ensemble de l'oeuvre, que j'ai vraiment apprécié. De plus, on a tout du long un hymne à la vie, qui est importante et qu'on ne devrait pas oublier, ni détruire, mais aussi à l'égalité avec les animaux, avec leur importance et leur vie qui compte autant que celle d'un homme, puisqu'au fond, nous partageons bien des choses.

Le passé de Avril prend aussi une certaine place, bien qu'en arrière-plan de premier abord, parce qu'il sera le point de départ de son évolution. Les personnages vont en effet évoluer, que ce soit Kid ou Avril, comme si leur périple était en réalité un parcours initiatique, un parcours les menant à mieux se connaître, à mieux appréhender le monde qu'est le leur.

La "numérotation" des chapitres est un peu particulière et peu même intriguer au premier abord, puisqu'elle part dans la soixantaine, pour décroître par chapitre, tel à compte-à-rebours. Un compte-à-rebours, mais pourquoi ? Une mort, une renaissance ? C'est ce que l'on découvre en arrivant vers la fin.

Cette dernière conclut dans le même ton que le reste du roman, mais semble presque irréelle, notamment du fait des tout derniers chapitres, et de ce compte-à-rebours. Que va-t-il se passer après que nous ayons tourné la dernière page ? Est-ce réel ? C'est des questions qui peuvent se poser, car on ne sait pas trop ce qu'il se passe, ce qu'il s'est passé en quelques pages. On est presque dans le flou, mais comme dit auparavant, la fin est en accord avec le reste du livre, avec en plus un côté un peu onirique et poétique.

Pour conclure, c'est un roman que j'ai démarré sans en attendre beaucoup, puisqu'il ne me tentait pas du tout. Au final, cela s'est révélé être une belle découverte, avec comme une ode à la vie et à la vie animale, avec une histoire un peu poétique, qui nous embarque dans une intrigue où les relations priment. Ces liens qu'entretiennent les personnages, particulièrement Kid, sont spéciales, mais je les ai particulièrement appréciées. Un roman donc que j'ai vraiment aimé et que je ne regrette pas avoir découvert, et ce grâce au Prix Littéraire de l'Imaginaire.

Note de 4,5/5 sur le blog

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nausicaah 2018-05-02T00:11:06+02:00
Diamant

Sirius, un superbe roman de Stéphane Servant, que j'ai pu découvrir avec Le Cœur des Louves et ensuite La langue des Bêtes. Stéphane Servant est devenu un de mes écrivains préférés, qui propose à la littérature jeunesse des romans somptueux, poétiques et toujours très humains.

Sirius commence dans un monde apocalyptique, étrange et presque sans aucune vie, avec deux protagonistes Kid et Avril, jeunes enfants livrés à eux-même. Avril une jeune adolescente au passé sombre est un personnage complexe, très intéressant qui présente une réelle évolution au fil des pages. Quand à Kid, son évolution est un peu plus lente, mais celle-ci s’accélère sur fin, ce qui est tout à fait justifié.

Dans ce monde détruit par la maladie et la guerre, ces deux enfants sont livrés à eux mêmes et doivent survivre. Contraints de force à quitter leur cabane perchée dans un arbre, leur sanctuaire, ils vont commence un long périple vers la Montagne.

Au fur et à mesure du scénario, on retrouve un monde onirique, dépeint avec justesse et simplicité, avec l'âme d'un enfant. L'histoire se déroule à tel point qu'on ne veut plus quitter le livre, la fin arrivant bien trop vite. Les mots de l'auteur sont très touchants, ils montrent à la fois une part d'ombre, mais aussi une grande part de lumière chez les hommes. Les animaux eux aussi sont très présents dans ses œuvres et ont une place primordiale, en harmonie avec les personnages principaux. Poétique et profond, il s'adresse autant à la jeunesse qu'aux adultes, c'est un livre à lire sans hésiter une seconde!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elo-Elo 2018-04-29T21:33:21+02:00
Or

Un récit d'anticipation tout à fait plausible au regard des désastres écologiques actuels et à venir...on s' attache vite aux deux héros et particulièrement à Kid, qui, au fil du voyage developpe des dons singuliers. Un roman qui se lit d'une traite, à la fois empreint de rudesse et de poésie. Moins violent que "La Route", qui m'avait à la fois subjuguée et en même temps beaucoup marquée. Sirius reprend d'ailleurs pas mal des codes de ce dernier: un monde post apocalyptique, le voyage initiatique, le cannibalisme...heureusement tout en conservant sa singularité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mademoisellewho 2018-03-29T22:06:45+02:00
Or

Une petite pépite de chez nous.

J'adore les thèmes post apocalyptique de ce type. Celui-ci m'a fait voyagé.

Personne n'est parfait mais si on elle mérite on peut avoir une seconde chance . Un hymne à l'espoir dans notre monde de brut. Un beau message à transmettre. Protégeons ce que nous avons. Un très beau livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Low90 2018-03-29T16:42:19+02:00
Diamant

C’est avec plaisir que j’ai suivi les aventures d’Avril et Kid dans leur parcours pour rejoindre la montagne. La montagne, ce lieux si vaste où nos héros doivent aller sans savoir ce qu’ils vont y trouver.

J’ai beaucoup aimé cette histoire, je trouve qu’elle a un certain côté poétique qui est beau, de plus on y retrouve de l’espoir dans la vie, dans le monde même si ici on se retrouve dans un univers apocalyptique où toutes formes de vie est sur le déclin.

La force de ce livre est sans aucun doute les personnages Avril et Kid. Avril, elle fuit son passé, les actions qu’elle a pu connaitre et qu’elle veut effacer. Quant à lui, Kid et l’innocence même, jeune garçon, il ne connait rien au monde en dehors de ce qu’Avril a pu lui apprendre et de ce qu’il a pu voir avec ses yeux d’enfants. Ces deux personnages se complètent à merveille et forme un duo touchant que j’ai pu suivre avec plaisir durant tout le livre. Au cours de leur parcours des nouveaux compagnons vont se joindre à nos deux personnages et ils sont assez inattendus.

Ce roman est pour moi une très belle surprise, l’écriture est fluide, ce qui rend une lecture agréable.

Afficher en entier

Date de sortie

Sirius

  • France : 2017-08-23 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 89
Commentaires 20
Extraits 4
Evaluations 36
Note globale 8.28 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode