Livres
554 226
Membres
599 133

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Hanayu 2021-06-10T22:35:02+02:00
Argent

Une sacrée plume que voilà !

On peut dire que l'auteur est "multi-cordes" car on est bien loin de la bande dessinée "Mortelle Adèle" qui l'a fait connaitre.

Ici Antoine Dole s'attaque à de la littérature adulte, fort sérieuse, sans humour....et il réussit le grand écart avec brio !

Plusieurs sujets se mêlent :

- la relation maman/enfant (et son exclusivité pas toujours harmonieuse)

- la dépression héréditaire (prétexte ?)

- le marasme sourd du quotidien

- l'addiction médicamenteuse

- la positivité obstinée

- le suicide non assumé

- le couple dans son entité

- l'envie d'enfant

- les non-dits

Pour exprimer tout ce mal-être de façon plus tangible Jérémy va se centrer sur une fuite d'eau (qui cloque le plafond de l'appartement où il vit avec Camille). Cette tache qui va grandir au fil des six parties du roman est la sacralisation du déraillement que vit le tandem (que l'on suit) aux projets qui diffèrent et s'unissent pourtant.

On assiste à une valse hésitation qui coule, tout en ayant des soubresauts de statu quo...

C'est déstabilisant et en même temps...c'est vrai.

On a la sensation d'être une petite souris dans les tranches de vies de Jérémy et Camille. Comment l'un va sombrer suite à la perte de sa mère, comment l'autre lutte contre l'égoïsme nocif de la sienne.

C'est un bras de fer perpétuel contre ce qui tente de les tirer vers le bas. Sauf que l'un y réagit en subissant, l'autre en en faisant fi.

Les vagues de tristesse et de joie vont et viennent...se font de plus en plus violentes...jusqu'au raz de marée d'avant épilogue qui nous chavire complètement et où l'on retient son souffle (pourtant on y est préparé à cette terrible lame de fond mais mon cœur s'est bien affolé !). La lecture du six est un soulagement car il mets un terme à une souffrance latente réprimée trop longtemps.

(Heureusement que j'avais foi dans le titre !! ) La fin de la fuite...dans les deux sens du mot.

Mr Dole m'a convaincu. D'ailleurs je préfère sa prose littéraire à celle imagée. ;)

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode