Livres
529 051
Membres
549 484

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Skidamarink : J'ai lu aussi

Le jour où j'ai appris à vivre Le jour où j'ai appris à vivre
Laurent Gounelle   
Absolument génial, j'ai adoré.
Ce livre ne fait que remettre en question le personnage principal Jonathan. Moi aussi ça m'a interpellé et quand j'ai eu fini le livre, je suis resté un moment à me demandé ci je ne m'était pas perdu un peu en route moi aussi et la réponse fût comme une évidence. Il y a plusieurs phrases dans ce livre qui font réfléchir mais j'aime celle ci ''' La nature nous rend ce que la société nous à confisqué.'''' Ce livre est un roman, une fiction mais on y retrouve tellement de chose vrai. Nous vivons dans une société de consommation abusive, il faut toujours le dernier cri en téléphonie ou vêtement et si tout simplement nous nous contention pour une fois de vivre sans regarder à travers une vitrine. C'est décidé je commence aujourd'hui.

par MARIANE16
Nos résiliences Nos résiliences
Agnès Martin-Lugand   
histoire pleine d'emotion et personnages attachants, comme d'habitude un bon moment de lecture
Se le dire enfin Se le dire enfin
Agnès Ledig   
#Chronique déception : Se le dire enfin d'Agnès Ledig - Éditions Flammarion

Vous l'avez lu ? Aimé ?
Moi sans plus, je vous explique les raisons sur le blog → http://www.leslecturesdelily.com/2020/04/se-le-dire-enfin-ecrit-par-agnes-ledig.html#more

Bonne lecture !
Le Manuscrit inachevé Le Manuscrit inachevé
Franck Thilliez   
Là Mister Thilliez a vraiment fait très très fort. Adepte inconditionnelle de cet auteur je dois dire que sur ce roman je reste sans voix, complètement anéantie, perdue, en détresse. Je n'ai même pas pu lire autre chose de suite derrière… Les poupées russes vous connaissez; les chiffres ça vous parle; les intrigues familiales vous aimez; les crimes odieux, pervers, narcissiques, sanguinaires vous adorez; Une histoire à lire sans être dérangée, une histoire à savourer et à comprendre, s'arrêter, réfléchir, repartir… Terrible, ce récit m'a complètement chamboulée. L'auteur s'amuse, l'auteur torture, l'auteur est un petit malin mais c'est tellement jouissif, excellent. Et la fin, là je suis restée sur le derrière… Maintenant j'attends avec impatience "Vos retours" sur ce livre. Celui-ci va rester en première place dans mes préférés et je pense pendant un moment.

par annick69
La Délicatesse du homard La Délicatesse du homard
Laure Manel   
Une belle romance melodramatique avec une écriture délicate qui fait alterner les 2 narrateurs principaux. Ainsi on assiste à une analyse fine des ressentis et des profils psychologiques des personnages. Une chose est sûre, les hommes et les femmes ne voient pas les choses de la même manière, les ressentent différemment et c'est finalement cette différence qui fait l'attirance l'un de l'autre, l'enrichissement dans le couple...
Un joli moment de lecture.

par Edith972
La Veuve, Tome 1 La Veuve, Tome 1
Fiona Barton   
Le coupable est-il toujours celui que l'on croit? L'autre est-il vraiment innocent? Devait-il dénoncer ou continuer à faire semblant de ne pas être au courant? Voilà toute la question concernant Jane Taylor. Est-elle réellement aussi innocente qu'on pourrait le croire? Comment a-t-elle pu vivre sans ne rien voir? Sans ne rien dire? Cela interpelle, on s'interroge. Elle, la femme d'un monstre sans coeur, comment est-il possible qu'elle ne sache rien?

Au fil du temps, on va se rendre compte que Jane est, elle aussi une victime, celle de son mari. Du jour de sa rencontre avec Glen, Jane n'a plus été elle-même, elle a été façonnée par lui, à l'image qu'il voulait d'elle. Et peu à peu, elle sombre dans l'engrenage. Et lorsque Glen passe sous le bus, elle va pousser un soupir de soulagement. Mais, sa vie ne sera néanmoins pas plus paisible pour autant car elle sera pour toujours et pour tous, la FEMME du monstre. Elle va être abandonnée par ses amis, fera les choux gras de la presse qui va la manipuler au plus haut point. Sa vie va être un calvaire.

Et pourtant, je n'ai pas perçu Jane comme une victime, tout au long de ma lecture, j'ai eu cette sensation étrange que Jane cachait bien son jeu. A quoi pense-t-elle? Est-elle aussi fragile qu'elle veut le laisser croire? On oublie néanmoins que c'est la petite Bella la véritable victime, mais que sait Jane à son sujet? Voilà ce qui trotte dans la tête du lecteur! Que sait Jane?

Pour ma part, je n'ai plus à un moment donné perçu Jane comme LA victime. Sans en dire trop, elle me semble se complaire dans ce rôle alors que la manipulation de son mari est évident. Une bonne lecture, assez dérangeante toutefois et qui laisse un sentiment amer.

http://chezcookies.blogspot.be/2017/01/la-veuve.html

par cookies72
Le jour où les lions mangeront de la salade verte Le jour où les lions mangeront de la salade verte
Raphaëlle Giordano   
Un tres Bon roman qui nous donne le sourire. Néanmoins, je ne peux m'empêcher de le comparer à Ta deuxième vie commence ... Le positivisme est toujours présent mais je n'ai pas retrouvé cette petite étincelle. Je trouve que les romans se ressemblent un peu trop (bien que la trame soit différente).

par mdg2810
Et les vivants autour Et les vivants autour
Barbara Abel   
Une très agréable surprise que ce nouveau roman de Barbara Abel.
Avec talent elle nous montre une fois de plus toutes les petites fêlures camouflées derrière les apparences bien lisses de personnes « biens comme il faut ».

Quatre ans. Quatre longues années que Jeanne est dans le coma suite à un accident.
Que sa sœur, ses parents et son mari attendent que la jeune femme se réveille.

Mais aujourd’hui le médecin qui s’occupe de Jeanne veut les voir pour discuter.
Ils s’attendant à entendre de mauvaises nouvelles... la vérité sera encore pire que ce qu’ils imaginaient.

Le genre de vérité qui pousse les façades à s’effriter, aussi sûrement qu’un bâton de dynamite caché dans des fondations.
Le vernis craque, s’écaille, lentement mais sûrement.

Il faut reconnaître qu’il y en a des couches et des couches, et derrière chacune d’entre elles, secrets, mensonges, douleurs et rancoeurs se camouflent.
Et le lecteur assiste, sagement, à la déliquescence, lente mais irrémédiable, de cette jolie famille sous les assauts de tous ses affreux mensonges.

Nul n’est parfait, on le sait, mais avec Barbara Abel, même un saint peut devenir un démon.
Et c’est justement ce qui nous plait tant dans ses romans.

J’aime beaucoup l’auteure, certes. Pour autant tous ses titres n’ont pas forcément été des coups de cœur.
Mais avec « Et Les Vivants Autour » elle a su créer ce si savant mélange qui me fait m’accrocher à un roman jusqu’à sa dernière page.
Tout n’y est pas parfait, et c’est précisément ce qui le rend si bon !
Si l’auteure avait tenté de faire de grandes phrases, ou même de maintenir tous les différents suspenses jusqu’au bout, l’intrigue aurait été moins aboutie.

Là elle nous offre quelques facilités, de-ci de-là, nous donnant l’impression de comprendre tous les ressorts psychologiques des différents protagonistes.
Et pourtant, au final, loin s’en faut, croyez-moi !

Ce titre-ci est sûrement l’un de ses meilleurs thrillers psychologiques à ce jour.
Peut-être parce qu’il traite de sujets on ne peut plus communs comme de sujets on ne peut plus graves.
Peut-être juste parce qu’elle a le talent de nous amener là où l’on ne l’attendait pas.

Que vous dire de plus, à part lisez le vite !!
Demain est un autre jour Demain est un autre jour
Lori Nelson Spielman   
Alors là ! je ne m'y attendais pas. Mais alors pas du tout. Ce livre à été une formidable surprise pour moi d'autant plus qu'il a été choisit au hasard à l'occasion d'une promotion "deux Pocket achetés le troisième offert". J'en avait déjà choisit deux dans le genre "dystopie et héroïne courageuse qui se révolte" (ouai ouai les thèmes préchauffés qu'on nous ressort déjà depuis 2 ans) et puis après j'ai -pioché- dans la masse "Demain est un autre jour" en me disant que sa changera un peut et puis en plus c'était gratuit.

Que vous dire ? je ne pouvais pas m'endormir avant de l'avoir fini. Armée de ma lampe torche sur mon téléphone, je n'aurais arrêté ma lecture que lorsque celui ci n'aurait plus eut de batterie. heureusement pour moi il s'est avéré que mon téléphone a tenu assez longtemps pour je puisse finir ce livre *soulagement*.

BREF, le livre, j'en pense quoi ? Eh bien pour tout vous dire c'est une vrai bouffé d'oxygène. j'ai ri, pleuré et profité de l'évolution de Brett avec grand plaisir. l’héroïne n'est pas le genre de personnage plein de convictions et courageux que touts les auteurs s'empressent de créer car majoritairement, ça plait aux lecteurs. NON Brett parait HUMAINE elle pourrait être vous ou moi. Passer devant un public lui fait peur et ce n'est pas parce que c'est l’héroïne qu'après quelques minutes d’humiliation elle va monter sur un table et déballer un discours qui va tous les époustoufler. Non, Brett est l'un personnages que je connais qui s'approche le plus de la réalité et elle ne réussira donc pas tout ce qu'elle entreprend... Comme n'importe qui sur terre.

l'histoire en elle même est original, le concept de cette "life list" n'est pas commun tout en restant réel. J'ai tout de même trouvé que certains éléments se goupillaient un peut trop bien et trop vite à mon gout. Quitte à rajouter des chapitres, il aurait été préférable que certaines choses se passe moins vite.

[spoiler]En renouant les liens avec son ami Carrie (objectif n°9) elle trouve la véritable identité de son père et va donc le rencontrer afin d'établir une "bonne relation" avec lui (objectif n°19). Lorsqu'elle le rencontre elle fait la connaissance de sa belle sœur trisomique qui faisait partit d'un programme d'éducation et d'équilibre par l'équitation, stoppé car c'était trop cher.... elle achète donc un cheval (objectif n°14). Tout ceci s'assemble un peut trop bien... [/spoiler]

[spoiler]Comme par exemple le fait qu'elle devienne prof a domicile (objectif n°20) lui permetant de rencontrer Sanquita, une fille enceinte sans abris et va l'aidé (objectif n°12) ainsi que récupérer son bébé (objectif n°1). [/spoiler]

[spoiler] Et puis comment la mère de Brett a su qu'elle aurait une fille ? ou que son chien serait un bâtard ? Et qu'elle ne ferait pas cours à une classe "normale" ? [/spoiler]

BREF, certaines suites d’événements sont juste trop grosses pour que je puisse tout avaler. C'est dommage de se retrouver face à un personnage au caractère proche de la réalité mais d'avoir des concours de circonstance qui se révèlent être plus énormes que le destin ou encore une sacré chance. Malgré cela cette oeuvre reste appréciable, surtout pour lire sur la plage.

Je ne mets pas cette oeuvre dans la catégorie "diamant" car, je l'avoue un point de ce livre ne me convient pas: la romance. En effet, lorsque l'on croit toucher du doigt les premières étincelles d'un amour naissant dans le roman, que votre cœur bat la chamade en même temps que vous lisez et bien en fait non, on ne touche rien, rien ne se passe. Déception total. Et cette déception reste même quand notre héroïne tombera plus tard amoureuse...

[spoiler]Au début, je voyait Midar comme un viellard, même s'il s'entendait bien avec Brett, je n'arrivait pas à l'imaginer séduisant.
Et puis il y avait l'homme Buburry, il avait un surnom, et donc une importance capital dans le déroulement du livre. Je misait tout sur lui. Et puis il y a eu cette "étincelle" avec Midar, un je ne sait quoi qui a fait de lui mon numéro 1 jusqu'à la fin.
Et puis quand j'ai fini par réaliser que Midar est trop entiché de Jenna, j'ai repensé à l'homme Bururry et je me suis dit "c'est forcement le bel homme que veulent lui présenter Jay et Shelley". Eh bien non, encore une déception. L'auteur nous fait perdre notre temps avec un prince charmant sortit d'un film trop romantique. Arrivé dans les dernier chapitres, il ne restait plus personne (j'avais disqualifié le psy dès le début vu qu'il était censé avoir 60 bougies au compteur). En deux chapitre Brett ne pouvait plus rencontrer personne, ce serait stupide de la part de l'auteur et du coup, rebelote Midar était mon premier choix. Erreur fatale, le psy débarque, plus jeune que prévu et se trouve être l'homme Burburry. BIM ! coup de foudre. Ils n'ont rien vécu de physique ensemble mais c'est pas grave, ils sont amoureux. FIN. Mais c'est quoi ça ?! et puis quoi après ?! on fait un saut dans le temps de 2 ans et ils se marient ? Bon sang il aurait au moins fallu quelques chapitres où Garett et Brett vivent un amour réel et non via une conversation téléphonique... [/spoiler]

Dernière chose : je trouve que le titre français est plus beau que le titre anglais ou portugais ("The Life list"et "A lista de Brett") qui laissent à penser que Brett est sous la contrainte d'une liste et ne profite pas de la vie. "Demain est un autre jour" laisse une ouverture vers le futur en montrant que tout est possible tout en rendant hommage à la mère de Brett.
Le titre résume parfaitement bien cette oeuvre sans prise de tête mais toutefois appréciable et addictive.

Je recommande ce livre ☺ ♥ auquel j'attribue la note de 7/10.
Bonne lecture ☺.

par grenalie
Je me suis tue Je me suis tue
Mathieu Menegaux   
Dire ou ne pas dire, ou comment le silence d'une femme dans la souffrance peut l'entraîner dans une terrible descente aux enfers. Un roman très poignant.

par sevny

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode