Livres
472 909
Membres
446 212

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

[...] " - Et vous avez continué a vivre un tas d'aventures excitantes ?

- Moi. Pas lui. Il est mort au cours de notre première enquête commune. Une mort horrible. Et sale. Avec beaucoup de gesticulations.

- Je n'ai pas l'intention de mourir avant longtemps et j'ai un chose que ce gars n'avait pas.

- A savoir ?

- Votre chapeau. Emmenez-moi avec vous ou je le piétine.

Skully la regarda avec ses grandes orbites vides, puis il tendit la main pour récupérer son chapeau.

- Tu ne diras pas que je ne t'ai pas prévenue." [...] p.56

Afficher en entier

- Comment se fait-il que vous ne puissiez pas faire ça ? murmura-t-elle à l'adresse de Skully(...)

Il secoua la tête avec tristesse.

- Un squelette vivant, ce n'est pas assez bien pour toi, hein ? Que faut-il faire pour impressionner les jeunes de nos jours ?

Afficher en entier

La mort brutale deGordon Edgley fut un choc pour tout le monde, surtout pour lui.Il était dans son bureau, il avait écrit sept mots de la vingt cinquième phrase du dernier chapitre de son nouveau livre " Sur eux, les ténèbres s'abattirent ", et l'instant d'après il était mort. " Une perte tragique ", répéta en écho, mollement, son esprit, tandis qu'il s'éteignait.

Afficher en entier

- Alors comment va-t-il s'en servir pour trouver le rituel ?

- Il ne s'agit plus uniquement du rituel. Qu'est-ce que tu obtiens si tu tues les Aînés ?

- Ça ressemble à une bague.

- ...

- Je ne sais pas.

- Si, tu le sais. Réfléchis. Qu'est-ce qui découle du meurtre des Aînés ?

- La panique ? La peur ? Trois places de parking qui se libèrent devant le Sanctuaire ?

Afficher en entier

Ils progressaient depuis dix minutes lorsque la jeune fille vit quelque chose bouger devant eux. Elle tapota le bras de Skully et tendit le doigt. Ils reculèrent dans un recoin sombre pour observer.

La chose qui apparut d'un pas lourd était magnifique dans son abomination. Elle dépassait les deux mètres, elle avait un torse large et de longs bras, les avant-bras affreusement déformés par des muscles saillants. Ses mains, de la taille d'une assiette, s'achevaient par des griffes faites pour lacérer. Sa tête rappelait celle d'un chien, d'un doberman précisément, agrémentée d'une crinière brune et sale qui partait de l'arrière de son crâne et rejoignait les grands poils emmêlés sur ses épaules.

- C'est quoi, ça ? chuchota Stepahnie.

- Ça, ma chère Valkyrie, c'est ce qu'on appelle un monstre.

Elle se tourna vers Skully.

- Vous ne savez pas ce que c'est, hein ?

- Je viens de te le dire : c'est un horrible monstre. Tais-toi maintenant, avant qu'il vienne par ici et qu'il nous dévore.

Ils regardèrent la chose disparaître dans une caverne voisine.

- Évitons d'aller par là, dit Stephanie.

- Bonne idée, approuva Skully et ils repartirent précipitamment.

Afficher en entier

- Les Aînés ne vont pas tarder, dit l'Administrateur avant de s'éloigner à pas feutrés.

- C'est toujours pareil, commenta Skully. Ils font attendre les gens.

- Mon proviseur aussi, quand on est convoqué dans son bureau. Il s'imagine que ça lui donne l'air important.

- Et ça marche ?

- Il a surtout l'air d'être en retard.

Afficher en entier

Il appuya sur la Pierre du bout du doigt et immédiatement elle se mit à luire. Skully pencha la tête de nouveau, visiblement très content de lui.

- Tu as vu ça ? Quel génie je suis !

- Vous l'avez juste touchée.

- Je suis quand même un génie, Stephanie.

Afficher en entier

Elle fit claquer ses doigts et une petite flamme apparut dans sa paume. Elle la regarda trembloter, puis leva les yeux vers Skully avec un grand sourire.

- C'est magique, dit-il.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MENALL 2014-04-14T21:22:50+02:00

- Tu as de sacrés bleus, dis donc.

Stephanie regarda son bras, dévoilé par sa manche relevée.

- J'ai eu de petits ennuis.

- Je vois ça. Tu as rendu coup pour coup, j'espère?

- Non, pas vraiment, avoua Stephanie. Mais la plupart de ces bleus ont été fait par un arbre, alors...

- J'ai combattu tous les types d'adversaires que tu peux imaginer, dit Tanith, mais je n'ai jamais été attaquée par un arbre. Bravo!

- Merci.

Afficher en entier

Stephanie avait pris place à côté de Skully. En face d'eux, de l'autre côté de la table, Tanith nettoyait son épée. Elle avait quelque chose dans les cheveux.

- Tanith ? murmura Stephanie. (Celle-ci leva les yeux.) Vous avez un truc, là...

Elle montra sa propre tête.

- Une feuille ou je ne sais quoi.

- Oh, merci.

Tanith porta sa main à ses cheveux. Elle tâtonna jusqu'à ce qu'elle trouve la feuille en question et la retira. Elle l'examina, fronçant des sourcils, l'examina de plus près, puis laissa tomber la chose sur la table avec une grimace de dégoût.

- Beurk !

- C'est quoi ?

- Un morceau de peau d'Homme Creux.

Stephanie pâlit.

- C'est dégoûtant.

- Dire que je l'avais dans les CHEVEUX, gémit Tanith en repoussant le morceau de peau sur la table, d'une pichenette.

Stephanie eut un mouvement de recul et le lui renvoya illico. Tanith éclata de rire, mais la main de Skully s’abattit sur le bout de peau. Il les regarda toutes les deux.

- On dirait des gamines de quatre ans, grogna-t-il. Nous sommes confrontés à une crise inimaginable et je dois supporter des gamines de quatre ans.

- Désolée, dit Stephanie.

- Désolée, dit Tanith.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode