Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Sky00 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Queen Betsy, Tome 6 : Vampire et Flippée Queen Betsy, Tome 6 : Vampire et Flippée
MaryJanice Davidson   
Après un tome 1 absolument succulent, la série était sur une pente dangereusement descendante avec une intrigue qui s'étiolait de plus en plus au même titre que le nombre de pages.
Si le tome 6 est lui aussi un peu trop court, il n'est pas aussi famélique que le tome précédent et surtout, l'histoire prend une pente ascendante en nous offrant une véritable intrigue et ou on pourra (enfin) voir Betsy briller.
L'idée de l'auteure d'avoir séparer Betsy de son entourage proche était plutôt bien venue et permet de faire (enfin) évoluer cette dernière. Personne sur qui se reposer ou pour l'aider, Betsy devra éclaircir le mystère seul et du coup, se rapproche un peu plus de la reine qu'elle devrait être et que le lecteur attend. Alors bien sur, Betsy reste Betsy et on oubli pas les frivolité et dialogue succulent qui ont fait la renommé de cette saga mais cela n'est pas l'unique consistance du tome.
Beaucoup de chemin reste à faire pour retrouver l'excellence du premier tome mais ce tome 6 prend la bonne direction et il était temps car la série commençait à sérieusement perdre de son lectorat. D'ailleurs, à ceux qui pensé arrêter suite au tome 5, je leurs conseillerais de donner une petite chance au tome 6 car il pourrait bien être le symbole du renouveau. La suite en tout cas nous le dira.

par Caly
Queen Betsy, Tome 7 : Vampire et Indigne Queen Betsy, Tome 7 : Vampire et Indigne
MaryJanice Davidson   
Une note de l'auteure en début de tome annonce que d'une certaine manière, les 6 premiers tomes de la série formaient un premier cycle et que les 3 qui suivent en formeront un autre. Je n'ai pu m'empêcher de sourire en lisant cela car je me suis dit que les 3 tomes de ce cycle réunis en un seul aurait surement de quoi faire un livre "normal". Car oui, nouveau cycle pourquoi pas, mais le nombre de pages reste toujours inférieur au 300 et ce tome 7 se lit presque aussi vite que lorsqu'on regarde un film.

Avec ce nouveau cycle, peut on parler de renouveau? Pas vraiment avec une Betsy et son entourage toujours fidèles à eux mêmes. Les vannes fusent toujours autant mais il s'en dégage un aspect routinier. Cela reste plaisant à lire, tout comme les dialogue croustillant mais la petite fraicheur des premiers tomes s'est éteint depuis plusieurs tomes déjà et l'auteure peine à se renouveler. En revanche, je dois dire que je suis assez satisfait de l'intrigue. Sans être très profonde et restant d'un niveau inférieur au tome 6 (et du tome 1 il va s'en dire), cette dernière tient la route et permet de conserver un fil conducteur à l'ouvrage (ce qui ne fut pas toujours le cas dans les tomes précédents).
En faite, la surprise vient de 2 points. Le premier (et le moindre), c'est que l'auteure semble s'abstenir de rajouter une scène chaude puisque cette dernière se termine presque aussi vite qu'elle a commencé. Certes, la série n'a jamais été très envahissante (ou dérangeante) de ce coté la mais n'étant pas un grand fan de ce genre de passage (et encore moins du quota 1 scène/1 livre), je ne peux que me réjouir en espérant que ce n'est pas juste un oubli. Mais le point principal qui me surprend dans ce récit est son final. Le tome 6 était déjà un peu plus sombre que les précédant mais pour ce tome 7, l'auteure semble clairement nous dire que le Conte de fée est finie avec une fin bien amère.
Le précédent tome m'avait encouragé à continuer une série sur le déclin et ce tome 7, sans me rassurer entièrement pour autant, laisse présager que le meilleur n'est pas forcément derrière. Ce tome 7 annonce donc un nouveau cycle qui risque d'être un peu plus sombre que précédemment. C'est tout le mal que je lui souhaite car c'est ce qui faisait cruellement défaut à cette série jusqu'alors.

par Caly
Queen Betsy, Tome 8 : Vampire et Indésirable Queen Betsy, Tome 8 : Vampire et Indésirable
MaryJanice Davidson   
MaryJanice Davidson continue le cabotinage de son héroïne et dont la fraicheur des premiers tomes c'est depuis longtemps estompé. Même si cela devient légèrement plus sombre (mais bien moins que ne laissé présager la fin du précédent tome), la plus grosse tare de la série reste et demeure une Betsy qui n'évolue pas d'un poil et dont le narcissisme s'accompagne de responsabilités d'une reine qui touche le néant. Car qu'on se le dise, une Betsy narcissique et égoïste j'aime. Mais une "Reine" qui n'évolue pas en 8 tomes, cela devient vite agaçant.
Cela n'empêche pas le roman d'être facile à lire et sans prise de tête. Une longueur assez courte des différents tomes qui s'avère salvateur au final car je ne sais pas si j'aurais le courage de me lancer sur des gros pavés de cette série désormais. Au contraire, avec moins de 300 pages au compteur (sans prendre en compte les pages blanches, caractères et mini chapitres), je me dit que comme je suis déjà allé aussi loin, autant continuer et qui sait, la série pourrait reprendre un second souffle au lieu de juste être quelques heures à passer un après-midi pluvieux.


par Caly
Queen Betsy, Tome 9 : Vampire et Déboussolée Queen Betsy, Tome 9 : Vampire et Déboussolée
MaryJanice Davidson   
Alors là nous sommes bien loin du 1er tome de cette série qui avait un côté rafraichissant, très drôle. Ce tome est plus "sérieux", plus sombre, Betsy parait moins superficielle mais c'est surtout la fin et l'épilogue qui marque la différence. Il vraiment difficile de dire que c'est le même auteur qui a écrit le tome 1 et le 9, tellement le style est différent. Je suis restée complétement sur le cu.. Du coup, il y a plein questions en suspens, et j’espère que l'auteure apportera les réponses.
Avec ce tome, la série reçoit un bon coup de fouet pour à nouveau éveiller l’intérêt du lecteur.

par Kel30
Queen Betsy, Tome 10 : Vampire et Dépitée Queen Betsy, Tome 10 : Vampire et Dépitée
MaryJanice Davidson   
J'avoue que Betsy commence un peu à perdre de sa fraicheur au fur et à mesure que je continue à lire ses tomes. Son humour fait certes toujours autant mouche, mais moins qu'avant...
Ce tome continue avec là où le dernier nous avait laissé, et je dois dire que ça change un peu, c'est pas mal. Et puis l'Anti-Marc qui pointe le bout de son nez ! C'est bien trouvé !
L'ensemble du tome n'est pas tellement meilleur que d'habitude, mais j'ai vraiment trouvé cette fin de tome triste (vraiment triste) !!
J'ai vraiment hâte d'être dans quelques mois pour savoir ce qui va se passer au sein de cette "trilogie" présente dans la série Queen Betsy !

par Gkone
Les Ombres brumeuses, Tome 1 : Subversif Les Ombres brumeuses, Tome 1 : Subversif
Céline Mancellon   
Outch ! Je suis partagée par cette lecture même si je reconnais avoir été happée par l'histoire qui est très addictive vu que je l'ai dévorée en une journée !

Les "50" premières pages sont excessives et exagérées, Anae découvre que celui qui l'a fait craquer (en moins de 24h, whaoo) est un vampire, et elle ne réagit pas. NARMOL KWA ! Elle accepte tout ça naturellement, et immédiatement ils sont fous amoureux... AHEM

Ensuite, l'histoire se découpe en 2 parties et chaque chapitre est la vision d'un des personnages. C'est plutôt bien amené et ça permet de suivre toute l'action dans son ensemble. Nan ce qui m'a dérangée, c'est que j'ai trouvé très étrange les passages de l'écrit à la première puis d'autres à la troisième personne, selon les chapitres pour un même personnage. Je m'explique, à un chapitre Liam nous raconte avec "je" et un autre chapitre on a sa vision mais sous le "il", "le vampire". Pourquoi ?! Bon ça c'était au début, au fur et à mesure on ne voit plus cette particularité.

Ce n'aurait pas été Céline Mancellon, j'aurai lâché l'affaire mais vu que jusqu'à présent j'ai toujours apprécié, j'ai persisté. Et j'ai bien fait ;)

Car au bout d'un moment, ces défauts je les ai oublié car dans ce fond de romance basique, il y a une trame qui amènent des conspirations, des clans, de la mythologie, des coups bas... bah là forcément, j'ai adoré ! Et puis, Anae je peux toujours pas la piffrer (malheureusement) mais elle a le mérite de me rendre très curieuse et avec les pages qui défilent, elle soulève pas mal de questions qui je l'espère trouveront des réponses dans le tome II.

— Si vous n'avez rien contre une héroïne qui rougit toutes les cinq remarques, qui s'évanouit dans les situations compliquées, qui fait de l'effet à tous les mâles à la ronde... — Si vous aimez les complots, les guerres de clans, le suspens bien ficelé et les personnages travaillés... — Vous aimerez Les Ombres Brumeuses !

par LLyza
J'adore New York J'adore New York
Lindsey Kelk   
Mon avis:
J'ai choisi de lire "J'adore New York" pour le Ladies Club. La couverture colorée et attractive m'a donné envie de découvrir son contenu. J'ai déjà, par le passé lu un roman de Lindsey Kelk et j'avais aimé malgré la légèreté de l'histoire.

Informations:
"J'adore New York" est une romance contemporaine de 384 pages pour 23 chapitres et 1 épilogue.
La narratrice et personnage principal : Angela Clark
Personnages secondaire: Jenny Lopez (amie d'Angela), Mark (ex d'Angela), Alex (connaissance d'Angela), Marie (Rédactrice en chef d'un magazine), entre autres ...

Un mot sur l'histoire:
Angéla est une jeune Londonienne d'une vingtaine d'années qui vit en couple depuis un bon moment avec Mark. Elle travaille dans le monde de l'édition et est heureuse dans sa vie professionnelle et personnelle jusqu'au jour ou, invitée au mariage d'une très bonne amie, elle surprend son conjoint sur la banquette arrière de la voiture avec une autre femme (Je ne vous fais pas de dessin, vous comprenez ce que ces deux-là étaient à faire, pas une partie de cartes en tout cas ;)
De colère, elle quitte le mariage et après quelques heures de sommeil, sur un coup de tête, décide de s'enfuir pour New-York.
Elle arrive dans cette grande ville, complètement perdue et atterrie dans un grand hôtel luxueux.
Angéla va alors faire la rencontre de Jenny, la jeune femme qui travaille à la réception, cette dernière va devenir sa grande amie, elle va lui montrer les avantages d'être à New-York, lui faire découvrir la ville, les bons plans, bref... Elle va offrir à Angéla une nouvelle vie.

Mes ressentis:
"J'adore New-York" est une romance contemporaine sympathique.
Elle démarre sur les chapeaux de roue, dès les premières lignes, j'ai été happée par l'histoire. L'héroïne qui surprend son compagnon avec une autre femme, qui fuit à New-York sans aucune idée derrière la tête, juste pour fuir son homme et ses amis. Elle est désemparée et complètement perdue et tombe sur cette fille, Jenny qui va la prendre en main. L'histoire est simple mais efficace.

Ma chronique: http://leslecturesdelily.blogspot.fr/2014/03/jadore-new-york-ecrit-par-lindsey-kelk.html
Elle Elle
Fleur Hana   
L'auteur a reçu un coup sur la tête pendant l'écriture?
Ça démarre plutôt pas mal et on a ma nette impression que le livre n'intéresse plus son auteur..... nous non plus

par sezane
Le Destin du tigre Le Destin du tigre
Colleen Houck   
Tout juste fini ce livre et, franchement, ça m'a fait bizarre. J'ai eu la chance de pouvoir enchaîner les quatre tomes et le scénario est tellement prenant que quand on arrive au bout on se dit "Déjà ?!".
Sentimentaux et âmes sensibles, passez votre chemin car l'auteure prend un malin plaisir à nous faire aimer ses personnages pour ensuite leur faire subir les pires choses imaginables.
Petit résumé :
Dernière quête pour trouver le quatrième cadeau de Durga mais aussi dernière bataille contre Lokesh. Bataille qui ne se déroulera d'ailleurs pas là où on l'attendait. Kelsey et ses deux princes charmants, tigres à leurs heures perdues, vont enfin comprendre la véritable signification de la Malédiction du Tigre et rencontrer leur destin. Mais sortiront-ils tous indemnes de cette dernière aventure ?
Kelsey m'a plus plu dans ce tome que dans les autres. Elle finit par affronter ses démons et, même si les tigres sont toujours là pour elle (ce qui est parfois énervant par la répétition du "Kelsey, ne bouge pas ! On va te sauver !"), elle fait preuve de courage et de détermination dans les moments les plus durs. Mais elle garde tout de même son caractère bien trempé et son entêtement légendaire. Parfois amusante, parfois très énervante, Kelsey est un personnage crédible et profond. Dans ce tome, on s'attache plus à elle (si c'est possible) parce qu'elle va devoir admettre ce qui la ronge et accepter son destin, aussi exigeant soit-il.
On retrouve également le Ren des débuts, doux et altruiste, et c'est rassurant. Parce que si Kelsey avait dû finir avec le Ren froid et possessif (limite Lokesh d'ailleurs) du troisième tome, ça aurait été du grand n'importe quoi. Je vous préviens à l'avance, il va vous faire pleurer, (et pas qu'un peu !) parce que, lui aussi, il va en prendre plein la tête, le pauvre. Mais vous aurez aussi droit à des moments touchants et tendres, rassurez-vous !
Kishan, ah mon cher Kishan... De tous, je crois que c'est celui qui m'a le plus fait mal. Déjà sa relation avec Kelsey, c'est triste : il lui sert de prétexte pour éviter Ren alors qu'il mérite mieux qu'être un substitut. [spoiler]Et puis, il y a la fin (parce qu'elle lui avait quand même promis un "happy ending", cette chère Kelsey) et là j'ai vraiment eu de la peine pour lui, forcé de rester avec Durga en tant que tigre officiel alors qu'il s'est tant battu pour être libre, c'était désespérant. Vous allez me dire, dans chaque livre, il faut que les personnages fassent des sacrifices donc c'était calculé d'avance que Kelsey ne reviendrait pas indemne avec les deux frères redevenus humains. Bah oui mais quand même, j'avais un petit espoir que Kishan puisse avoir une vie normale. Enfin bon, il a quand même fondé une famille avec Durga donc c'est pas si mal.[/spoiler]
Je ne parlerai pas des autres personnages sinon je risque de vous gâcher les surprises (pas toujours bonnes d'ailleurs et souvent incompréhensibles au moment où elles arrivent).
Je termine en disant que ce livre est une digne fin de série, rempli de tristesse, d'action et de déchirement mais aussi de moments d'espoir et de joie. Bien qu'un tome 5 soit à paraître (l'auteure a été forcée de donner un air de fin à ce livre car la maison d'édition ne voulait pas plus de 4 tomes), il est tout à fait possible de s'arrêter là. L'intrigue est bouclée, les personnages ont tous trouvé leur place. [spoiler]Et ils ont tous (ou presque) eu une fin heureuse...[/spoiler]
Le Masque du Silence - Intégrale Le Masque du Silence - Intégrale
Charlène Gros-Piron   
La fin du 1er tome m’avait laissé sur un sentiment d’effroi, me donnant envie de plonger dans le 2ème tome illico pour connaitre les événements à venir. J’ai vraiment été comblé. Il fût une nouvelle fois aisé de m’immerger dans l’histoire, car j’ai retrouvé avec bonheur la verve de Charlène, cette façon si particulière qu’elle a d’écrire, me permettant de vivre chaque instant avec Hélène et les autres. Rapidement, la tension fût palpable, Hélène voulant coûte que coûte sauver son frère, David. J’attendais impatiemment la confrontation entre Hélène et Cybèle, et je n’ai pas été déçu. Ce combat m’a tenu en haleine, d’autant plus que j’ai écouté les musiques en question lors des passages, et c’était incroyable. Mais la dimension humaine était grande elle aussi. J’avoue, j’ai parfois eu peur pour Hélène, mais également pour David, je me demandais comment ils allaient s’en sortir. Encore une fois, j’ai été bluffé par ton imagination époustouflante Charlène :) Je ne m’attendais pas à ce que tu trouves des solutions aussi originales… et farfelues^^ Sérieusement, dès le début, j’ai trouvé que tu amenais volontairement des clichés envers lesquels tu t’amusais lol, une auto-parodie en quelque sorte^^ Autant dire que j’étais heureux de retrouver ton humour dont je raffole tant (mais ça tu le sais déjà)^^ ;) De plus, ce tome est encore plus mystérieux, et plus sombre. Tout s’emboite, le suspense est encore un cran au dessus du 1er tome, les rebondissements sont nombreux et pour le moins inattendus… bref tout prend de l’ampleur. J’avais cependant deviné au fond qui était l’Agneau-Loup (pour moi c’était une évidence, bien que tout était mis en œuvre pour brouiller les pistes). Et ce maudit fiéffé de Napoléon alors ! J'avoue il est cruel et plutôt impressionnant... mais qu'est-ce qu'il m'énervait ! L'archétype du méchant par excellence !

Ça m’a fait vachement plaisir de retrouver cette bande d’allumé du ciboulot (dans le bon sens du terme^^). Fa est égal à lui-même, bien que je l’ai trouvé légèrement moins sarcastique. Il n’empêche qu’il m’a autant fait rire qu’il m’a touché (l‘affinité entre Hélène et lui est bien mise en avant). C’est un chat incroyable, au dévouement sans faille, à la répartie implacable, et ayant lui-même des capacités surprenantes. Bref je l’adore !
Idem pour Anoiraud, qui est mon personnage préféré avec Fa^^ Sérieusement, j’aurais adoré l’avoir comme professeur lol. Certes il est maso sur les bords, mais au moins on en ressort grandi^^ C’est un personnage spécial, mais ô combien charismatique. Bon je ne vais pas tous les énumérer, ce serait trop long, mais les personnages que tu as crées Charlène sont hyper-attachants (à leur manière^^) !
Je vais quand même développer mon ressenti sur Hélène (après tout c’est le personnage principal). Son caractère reste intact (heureusement d’ailleurs^^), mais j’ai trouvé qu’elle s’affirmait plus (en même temps, vu les responsabilités qui l’attendaient, normal). Elle garde aussi un soupçon de naïveté, mais ça ne la rend que plus humaine. Elle attire toujours autant les ennuies, ou plutôt ce sont les ennuies qui viennent à elle^^ Les dangers qu’elle doit affronter la mettront à rude épreuve, mais pour n’en ressortir que plus forte. J’ai été impressionné par l’accroissement incessant de ses pouvoirs, me demandant jusqu’où elle pouvait aller. Un de ses pouvoirs en particulier m’a fait penser à un personnage très célèbre que j’aime beaucoup (mais je ne dirais rien évidemment, vous pensiez^^). Hormis ses immenses pouvoirs, sa relation avec Tino s’intensifie également (j’ai d’ailleurs plus apprécié ce dernier que dans le 1er tome, comprenant ses agissements finalement). Ils passeront tantôt par des périodes troubles (et parfois électriques), tantôt par des périodes joyeuses (et même pour le moins enfantines parfois^^ Mais on garde tous un bout de son enfance). J’ai vraiment ressenti plus d’émotions lors de leurs passages.

Avant de livrer mon ressenti global du diptyque, je tiens à dire que je n’ai plus compté le nombre de fois où j’ai rigolé (un passage, dont j’ai écouté la musique en même temps, m’a plié de rire) lol, en pleurant même parfois ! La seule chose, c’est que lors de passages plus dramatiques, Hélène utilisait aussi l’humour, ce qui m’a plus ou moins empêché de vraiment ressentir l’émotion qui doit normalement se dégager de ses passages. Attention, je ne dis pas que ça m’a posé problème, seulement ça ne m’a pas émeut comme ç aurait dû être le cas, juste une constatation. En même temps, l’humour est sans doute une des meilleurs armes que nous possédons finalement, dans ce monde pour le moins déprimant. L’usage de l’humour était du coup sans doute volontaire lors de ces moments, une manière de nous dire de ne pas nous apitoyer, et de continuer à voir les belles choses autour de nous.

Maintenant, place à mon ressenti global (roulement de tambours^^). Avant de commencer ce diptyque, je m’attendais à trouver quelque chose d’original, avec un certain humour, forcément… mais pas à ce point-là. L’univers est déjà extrêmement riche, mais le côté humain l’est encore plus. Les facettes humaines sont nombreuses, le côté fantastique leur décelant un sens caché (bien que tu sois explicite sur ce point Charlène), et l’humour omniprésent les dissimulant plus ou moins. J’y ai vu le côté sombre (ou sauvage) de l’être humain, s’exprimant par l’une des transformations animales (en partie) ; le pouvoir de l’esprit sur le corps pour la magie d’Hélène notamment ; l’empathie, l’alchimie entre personnes selon les affinités de chacun… J’ai rencontré une héroïne à la grandeur d’âme exceptionnelle, avec un cœur en or. Son humanité m’a poussé à la réflexion (le livre recèle des passages marquants sur la nature humaine). C’est une personne qui sait apprendre de ses erreurs, qui sait pardonner, bien qu’elle n’oublie pas. Capable de tous les sacrifices pour ceux qu’elle aime, sachant aimer une personne en entier, pour ce qu’elle est, et non pas pour ce qu’elle possède (je trouve ça rare de nos jours malheureusement, bien que je ne généralise pas). C’est pour toutes ces raisons que j’adore Hélène, car c’est une personne rare, folle dans le bon sens du terme^^, qui a un humour remarquable, mais surtout une humanité que beaucoup pourraient lui envier.

Mais que serait cette chronique sans que j’évoque la remarquable auteure que j’ai découvert, qui fait partie de mes coups de cœur. Sincèrement Charlène, je suis heureux de connaitre une auteure telle que toi. Ta plume m’enchante, car elle est à la fois légère, sensible, poétique, mature et enfantine à la fois, et pleine d’autodérision^^ Te lire me fait beaucoup de bien. J’admire cette façon que tu as eue d’insérer des phrases d’Hélène s’adressant aux lecteurs, comme si tu devinais à chaque fois ce qu’ils allaient penser (un chapitre d‘ailleurs m‘a donné l‘impression que tu relatais les événements passés tel tes mémoires, et j‘ai trouvé ça fabuleux, car il fallait oser)^^ Tu as construit ce diptyque d’une manière ingénieuse et même hors du commun. L’humanité dont tu fais preuve à travers Hélène me touche énormément, car tu prônes la loyauté, l'amour, la justice, la sincérité, et d'autres choses encore. Tu m'as fait voyager dans un tout autre monde à travers ce diptyque, insérant à travers l'histoire des chansons sublimes, intensifiant encore plus l'immersion des passages. C'est avec un immense bonheur que j'ai lu Le Masque du Silence... que je relierais sans doute ;)

par Sorcier